Archive pour le Tag 'nouveau'

Réforme de l’assurance-chômage : nouveau report de trois mois

Réforme de l’assurance-chômage : nouveau report de trois mois

 

La fameuse réforme de l’assurance chômage qui a déjà été reportée jusqu’à la fin de l’année bénéficie encore d’une nouvelle période de mise entre parenthèses de trois mois. Cette réforme devait nettement d’affaiblir le droit des chômeurs en particulier un exigeant pour l’indemnisation une période de six mois au lieu de quatre mois de travail précédemment. Avec la crise, il est clair qu’il sera de plus en plus difficile de remplir les conditions de l’indemnisation. Notons qu’en ce moment à peine un chômeur sur deux est indemnisé.

Le Premier ministre, Jean Castex, en a fait l’annonce lors d’une rencontre à Matignon avec les partenaires sociaux, avec qui il a fait le point sur les conséquences du regain d’intensité de l’épidémie de coronavirus.

Le chef du gouvernement a dit son souci de poursuivre les réformes “pour transformer, moderniser notre pays, le rendre plus fort et plus juste.”

Ce report de trois mois vise à “donner plus de temps aux partenaires sociaux pour s’accorder sur les ajustements qui s’avèrent nécessaires dans la situation économique qu’il faut traverser”, a expliqué l’entourage du Premier ministre.

En faite pour l’instant mais sous le coude la réforme de l’ASSEDIC, la réforme des retraites et les mesures d’assainissement des comptes sociaux.

Conflit Arménie et Azerbaïdjan : un nouveau cessez-le-feu

Conflit Arménie et Azerbaïdjan : un nouveau cessez-le-feu

L’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont de nouveau engagés à respecter à partir du lundi 26 octobre un «cessez-le-feu humanitaire» dans le conflit au Nagorny Karabakh, ont-ils annoncé dans une déclaration conjointe avec les Etats-Unis après des négociations à Washington.

Ce n’est pas la première fois qu’ils s’engagent en faveur d’une trêve. La déclaration conjointe souligne d’ailleurs que les deux ministres «ont réaffirmé l’engagement de leurs pays à mettre en oeuvre et respecter les cessez-le-feu humanitaires conclu à Moscou le 10 octobre et confirmé dans une déclaration publiée à Paris le 17 octobre». Mais la trêve n’a pas tenu jusqu’ici.

Washington fait partie, avec la France et la Russie, du Groupe de Minsk formé de longue date par l’Organisation sur la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) pour être le principal médiateur dans ce conflit.

Coronavirus : nouveau record mondial de contaminations

Coronavirus : nouveau record mondial de contaminations

Un nouveau record mondial de contaminations pour la troisième journée consécutive. Selon l’OMS, 465.319 cas ont été confirmés samedi, contre 449.720 vendredi et 437.247 jeudi.( chiffre cependant  influencé par la multiplication de tests.)

La pandémie a par ailleurs fait au moins 1,15 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche 25 octobre en milieu de journée. Plus de 42,69 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués. Un peu partout des mesures restrictives tendant vers des reconfinement sont décidés

En France, un nouveau record de 52 000 contaminés a été atteint hier.

 L’épidémie a tué au moins 34.645 personnes. Près de 2500 malades du Covid-19 étaient hospitalisés en réanimation samedi, 233 nouvelles personnes gravement atteintes ayant été admises dans ces services au cours des dernières 24 heures.

Coronavirus : nouveau record de 52.000 nouveaux cas

Coronavirus : nouveau record de 52.000 nouveaux cas

52.000 nouveaux cas ont été dépistés au cours des dernières 24 heures, amenant le total de personnes positives au coronavirus à 1.138.507 en France. Le nombre de contaminations quotidien a crû de 6588 cas par rapport à samedi, ou le nombre de tests revenus positifs était déjà le plus élevé depuis le début de l’épidémie.

Le bilan des décès s’est également alourdi, avec 116 nouveaux décès enregistrés en 24 heures, soit 22 de moins par rapport à la veille, où le nombre de décès s’élevait à 138 en 24 heures. L’épidémie a par ailleurs tué au moins 34.645 personnes dans le pays. Le taux de positivité des tests poursuit sa progression à 17%, contre 16% la veille, et seulement 4,5% début septembre.

Coronavirus France : encore un nouveau record avec 45.000 cas en 24 heures

Coronavirus France : encore un nouveau record avec 45.000 cas en 24 heures

45.422 nouveaux cas ont été dépistés au cours des dernières 24 heures : le nombre de contaminations quotidiennes a crû de 3390 par rapport à vendredi, jour où la France a franchi la barre du million de cas confirmés depuis le début de l’épidémie. Le bilan des morts s’est également alourdi, avec 138 nouveaux décès enregistrés en 24 heures (contre 298 la veille), l’épidémie ayant tué au moins 34.645 personnes dans le pays. Le taux de positivité des tests poursuit sa progression à 16%, contre 15,1% la veille, et seulement 4,5% début septembre.

Si le nombre quotidien de nouvelles admissions en réanimation est en baisse par rapport à vendredi, le nombre total de personnes placées en réa continue de grimper pour atteindre 2491 cas graves (soit +59 en 24 heures). Le nombre de lits en réanimation est actuellement d’environ 5800 mais il pourrait monter selon le ministre de la Santé Olivier Véran à 7700 en moins de 15 jours. Lors du pic de l’épidémie au printemps, plus de 7000 patients atteints par le nouveau coronavirus se trouvaient en réanimation. Par ailleurs 1667 nouveaux malades du Covid ont été hospitalisés ces dernières 24 heures, portant le nombre total d’hospitalisations dans le pays à 15.637.

Un nouveau porte-avion mais toujours seul !

Un nouveau porte-avion mais toujours seul !

 

Les industriels font le forcing pour que soit décidée assez rapidement la construction d’un nouveau porte-avions mais qui ne sera opérationnel que vers 2040 et qui en fait remplacera le Charles De Gaulle. Il s’agit sans doute d’un enjeu industriel indiscutable mais qui sur le plan de la stratégie militaire suscite évidemment des interrogations. En effet, la France va disposer après le Charles De Gaulle d’un autre porte-avions mais qui sera bien seul. En quelque sorte un porte-avions utilisable à mi-temps en raison  des opérations d’entretien.

 

. Le fleuron de la marine nationale doit en effet être régulièrement entretenu. Comme nous ne disposons que d’un porte-avions il n’y a pas d’autre solution que de compter sur la clémence de nos adversaires pour intégrer de cette indisponibilité. Il est clair que le fait de ne posséder qu’un seul porte-avions stratégiquement n’a guère de sens. après 18 mois de travaux de modernisation le Charles-de-Gaulle est reparti en mission opérationnelle avec l’ensemble de son groupe aéronaval. Après quinze ans de vie opérationnelle, le porte-avions Charles-de-Gaulle a connu une rénovation en profondeur destinée à maintenir ses performances opérationnelles jusqu’à son retrait du service actif autour de 2038.

Coronavirus: encore un nouveau record

Coronavirus: encore un nouveau record

32.427 cas supplémentaires de contamination par le nouveau coronavirus en 24 heures, un record depuis le début de l’épidémie, montrent les chiffres publiés samedi soir par les autorités sanitaires.

Avec 90 décès supplémentaires liés au COVID-19, le bilan de l’épidémie en France s’élève désormais à 33.392 morts.

Samedi soir, la France comptait au total 867.197 cas confirmés depuis le début de la crise pour un taux de positivité des tests s’établissant à 13,1% (contre 12,9% vendredi).

Coronavirus France : nouveau record

Coronavirus France : nouveau record

 

Santé publique France a fait état samedi 17 octobre d’un nombre record de nouveaux cas confirmés de COVID-19, soit 32 427, après en avoir signalé 25 086 vendredi.

Le nombre total d’infections depuis le début de l’année s’élève maintenant à 867 197. Avec 90 décès supplémentaires, le bilan de l’épidémie en France s’élève désormais à 33 392 morts.

Au total, 1269 patients sont hospitalisés en réanimation et le taux de positivité aux tests s’élève désormais à 1,3%.

Trêve douanière US–UE : nouveau chantage américain

Trêve douanière US–UE : nouveau chantage américain

 

Les États-Unis ressortent l’éternel dossier des aides passées des Etats au secteur aéronautique pour lever les sanctions douanières prises vis-à-vis de l’union économique. On sait que le même reproche de soutien illégal est fait par l’union économique à Boeing.

L’OMC a jugé que les allègements fiscaux dont a bénéficié Boeing étaient infondés et que les prêts bonifiés obtenus par Airbus auprès des Etats européens l’étaient également. Airbus comme Boeing disent depuis s’être conformés aux décisions rendues par l’organisation internationale.

Un porte-parole de la Commission a par ailleurs indiqué que l’Union européenne avait adressé en juillet 2019 une première proposition globale aux Etats-Unis qui a été actualisée en septembre. Cette proposition portait sur les problèmes en cours et le soutien futur au secteur aéronautique.

“La première réaction américaine nous est parvenue à la fin de la semaine dernière. C’est la première fois que nous recevons une réponse de la part des Etats-Unis sur des éléments de fond de notre proposition. Nous avons désormais donné notre réponse et nous sommes prêts à poursuivre ces discussions”, a-t-il déclaré.

La proposition américaine a peu de chances d’être acceptée par l’UE qui semble prête à imposer de nouveaux droits de douane à l’issue d’une réunion de l’OMC prévue le 26 octobre.

L’organisation internationale avait rendu en octobre dernier un jugement similaire en faveur des Etats-Unis, les autorisant à appliquer des droits de douane sur 7,5 milliards de dollars d’importations en provenance de l’UE, dont le vin français, le fromage italien et le whisky écossais.

Le litige entre Boeing et Airbus, le plus important jamais traité par l’OMC, remonte à 16 ans plus tôt et pèse sur les relations commerciales entre l’Europe et les Etats-Unis, s’étendant à de multiples secteurs allant du luxe à l’agriculture.

Pour les analystes, chaque camp cherche avec ces propositions à renforcer ses positions avant une éventuelle négociation.

Score-carbone, nouveau concept pour réduire la pollution

Score-carbone, nouveau concept pour réduire la pollution

Le concept de score carbone vise à disposer d’un indicateur qui affiche les conséquences d’une activité ou d’un produit sur les émissions de carbone. L’objectif est d’opérer une transparence sur les émissions polluantes voire de prendre des mesures notamment de fiscalité à l’encontre des activités les plus polluantes et dans certains cas même de les interdire.

Mais ces mesures répressives sont contestées par certains et dans la période, le gouvernement ne semble pas prêt de les prendre en compte. C’était en tout cas une des propositions de la fameuse convention dont Macron  a approuvé théoriquement à peu près toutes les conclusions mais dont on voit bien que les mesures ont bien du mal être maintenant retenues et mises en œuvre par le gouvernement.

En cause le fait que nombre de ces propositions étaient utopique voir même contre productives aussi le fait qu’elles se heurtent aussi à la problématique d’une croissance déjà fortement atteinte par la crise sanitaire. Ceci étant un affichage serait de nature à peser sur la consommation des produits trop polluants du fait d’une meilleure information du public.

Il est clair que sur ce sujet il est indispensable pour être efficace de prendre aussi en compte les produits et activités importées. « Le score carbone ne remplace pas d’autres mesures, donner de l’info aux gens ne suffit pas », abonde Benoît Leguet, directeur d’I4CE, Institut de l’économie pour le climat. « Prenez l’exemple du tabac, il y a aussi une incitation fiscale sur le prix, une interdiction liée à l’âge, tout un système de prévention ». « C’est un mix de politiques publiques qui ne sont pas substituables les unes aux autres, le score carbone n’est pas l’alpha et l’oméga, on peut en même temps mettre un « signal-prix ». Et on peut en tirer des co-bénéfices », poursuit cet expert, par ailleurs membre du HCC. Par exemple, la vente de véhicules moins polluants aurait un effet bénéfique sur la qualité de l’air, cause de près de 50.000 décès prématurés par an en France.

Les ONG environnementales sont quant à elles particulièrement méfiantes. « Le score carbone n’est pas du tout la mesure la plus structurante de la Convention », relève Clément Sénéchal, porte-parole Climat Greenpeace. Qui s’inquiète: « Il va servir de joker contre les autres mesures nettement plus structurantes et qui conduisent vraiment à des baisses d’émissions ». « Ca va permettre d’écarter l’interdiction de la publicité ou une fiscalité vraiment dissuasive avec un vrai signal-prix. C’est une manière de se décharger de la responsabilité de la baisse des émissions sur les citoyens sans avoir à canaliser la production », fustige-t-il.

 

Coronavirus France : nouveau record avec 27.000 nouveaux cas

Coronavirus France : nouveau record avec 27.000 nouveaux cas

Les contaminations atteignent un nouveau record et le président du comité scientifique n’exclut plus des mesures de confinement. 26.896 nouvelles contaminations ce samedi selon Santé publique France, un chiffre jamais atteint depuis le début de l’épidémie.

Ce nouveau record traduit une accélération de la propagation du virus alors que le nombre de nouveaux cas avait dépassé le seuil des 20.000 vendredi après deux journées consécutives à plus de 18.000.

Le bilan s’établit désormais à 718.873 cas confirmés depuis le début de l’épidémie en mars.

Près de 5.000 personnes ont par ailleurs été hospitalisées au cours des sept derniers jours dont 928 dans un service de réanimation.

“Au niveau national, les nouvelles hospitalisations, les admissions en réanimation pour COVID-19 et les nombres de décès restent actuellement à des niveaux modérés en comparaison à la situation observée en mars-avril 2020”, écrit Santé publique France dans son point journalier.

“mais l’augmentation de la circulation du virus, en particulier chez les personnes les plus âgées, fait craindre la poursuite des hospitalisations et des décès dans les semaines à venir”.

Cinquante-quatre décès supplémentaires ont été enregistrés, ce qui porte le bilan total à 32.684 morts.

Le taux de positivité des tests s’élève quant à lui à 11%, à comparer à 10,4% vendredi, mais Santé Publique France invite à nuancer la portée de cet indicateur compte tenu de la baisse du taux de dépistage de la population.

Face à cette résurgence épidémique, quatre nouvelles villes – Lille, Saint-Etienne, Lyon et Grenoble – ont basculé ce samedi en zone d’alerte maximale au coronavirus avec fermeture des bars et mise en place d’un protocole sanitaire strict pour les restaurants.

Ces mesures sont déjà en place à Aix-Marseille, en Guadeloupe et à Paris et les départements limitrophes de la Petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne).

Les villes de Toulouse et de Montpellier sont placées sous surveillance et t basculent  à leur tour ce lundi en zone d’alerte maximale.

Coronavirus France: 26 896 contaminés en 24 heures nouveau record

Coronavirus France: 26 896 contaminés en 24 heures nouveau record

 

Un nouveau record vient d’être franchi et pourrait bien provoquer des mesures locales très restrictives incluant y compris des formes de confinement pour certaines catégories de population.

 

26.896 contaminés en 24 heures, soit 6.000 que la précédente variation de jeudi à vendredi, qui constituait déjà un record. Au total, 718.873 cas ont été confirmés depuis le début de l’épidémie, sachant que la politique de dépistages massifs a été déployée en mai, après le début de la première vague. Le taux de positivité des tests (proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées) atteint pour la première 11%, contre 10,4% la veille.

La hausse du nombre de malades en réanimation s’est poursuivie samedi, selon des chiffres publiés par Santé Publique France. Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation a de nouveau légèrement augmenté. Au total 1.456 personnes étaient en réanimation, soit 17 de plus que la veille, au plus haut depuis mai. 928 personnes ont été admises en réanimation ces sept derniers jours.

Le nombre total de malades hospitalisés, qui englobe également des formes moins graves de la maladie, poursuit son augmentation continue, à 7.976 samedi, en hausse de 133 par rapport à la veille. Santé Publique France recense 4.999 nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours. Au total, le nombre total de décès à l’hôpital ou en Ehpad depuis le début de l’épidémie s’élevait au moins à 32.684, avec 54 morts de plus que la veille.

En raison de la dégradation des indicateurs, Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Étienne passent samedi en zone d’alerte maximale.

Coronavirus France : nouveau record, plus de 20.000 cas détectés en 24 heures

Coronavirus France : nouveau record, plus de 20.000 cas détectés en 24 heures

 

 

20.339 personnes ont été testées positives au cours des dernières 24 heures. C’est un record depuis que le dépistage est massif en France. Le taux de positivité des tests s’élève désormais à 10,4%. L’agence rapporte aussi que 62 personnes sont décédées à l’hôpital depuis hier, ce qui porte le bilan total à 32.630 morts.

Selon les chiffres officiels, 4837 personnes ont été admises à l’hôpital au cours des sept derniers jours, dont 921 en services de réanimation.

124 clusters ont été recensés depuis hier selon Santé Publique France. Au total, 1362 clusters sont en cours d’investigation dans le pays, dont 267 en Ehpad.

Coronavirus: nouveau durcissement à attendre

Coronavirus: nouveau durcissement à attendre

Le président de la république a annoncé un durcissement des mesures de prévention concernant le Coronavirus. Cela en raison de la très grande progression des contaminations.

En effet on a enregistré 18.746 cas de contamination au nouveau coronavirus en 24 heures, une augmentation sans précédent depuis le débit de l’épidémie, d’après les statistiques du ministère de la santé. Emmanuel Macron a jugé inévitable, mercredi, d’imposer de nouvelles restrictions pour freiner la propagation du coronavirus en France, dans les zones du territoire les plus exposées à l’épidémie.

“L’épidémie continue de monter. Il y a de légers mieux dans les territoires où on a commencé à freiner les choses (…) mais le virus circule plus vite depuis plusieurs semaines”, a constaté le président de la République dans une interview à TF1 et France 2.

“Dans les endroits où ça circule trop vite, et en particulier où ça circule beaucoup chez les personnes âgées qui sont les plus vulnérables, et où l’on voit de plus en plus de lits occupés aux urgences, on doit aller vers plus de restrictions”, a précisé Emmanuel Macron.

En clair plusieurs zones devraient passer dès aujourd’hui en alerte maximale avec donc des contraintes supplémentaires sur les lieux de rassemblement.

Nouveau plan d’aide US: Discussion reportée après les élections

Nouveau plan d’aide US: Discussion reportée après les élections

 

 

Le plan d’aide destinée à soutenir les petits entreprises et à lutter contre la pauvreté a été purement et simplement supprimé par Donal Trump en attendant les élections présidentielles. Le président fait ainsi plaisir à une partie de son électorat non favorable à l’aide publique pour les plus fragiles et les plus défavorisés. En fait,  la même démarche que celle qui concerne la couverture médicale.

Donald Trump «fait passer son intérêt avant celui du pays», a accusé la cheffe des démocrates au Congrès Nancy Pelosi. «Une fois encore, le président Trump a montré ses vraies couleurs: faire passer son intérêt avant celui du pays, avec la pleine complicité des membres républicains du Congrès», a-t-elle ainsi fustigé dans un communiqué. Et d’ajouter : «Manifestement, la Maison Blanche est en plein désarroi».

Pourtant ce nouveau plan de relance était souhaité par nombre d’économistes et par la banque centrale américaine elle-même. Le président de la banque centrale américaine (FED) a d’ailleurs lancé un cri d’alerte sur les risques de tendances déflationnistes en raison en particulier du tassement de l’emploi..

L’annonce du président américain intervient alors que le président de la Banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell a, quelques heures plus tôt, alerté sur les conséquences désastreuses qui menaçaient l’économie américaine sans aide supplémentaire pour les ménages et les entreprises. «Cela pourrait déclencher une dynamique typique de récession, car la faiblesse se nourrit de la faiblesse», a-t-il déclaré. «Une longue période de progrès inutilement lents pourrait continuer à exacerber les disparités existantes de notre économie. Ce serait tragique», a-t-il encore prévenu. La Maison Blanche et le Congrès avaient déjà adopté fin mars un gigantesque plan de relance de 2.200 milliards de dollars. Mais les mesures mises en place expirent progressivement, notamment les aides supplémentaires pour les chômeurs et les prêts aux petites et moyennes entreprises.

Coronavirus France : nouveau record, 17 000 cas en 24 heures

Coronavirus France : nouveau record, 17 000 cas en 24 heures

16 972 en 24 heures samedi selon les données de l’agence sanitaire Santé publique France. Pour retrouver un nombre comparable, il faut remonter au 24 septembre, avec un peu plus de 16 000 cas.

Le taux de positivité des tests (proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées) continue sa progression régulière et s’approche de la barre des 8% (7,9%), contre 4,5% environ il y a un mois. En outre, 32 198 personnes sont mortes des suites du Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire en février-mars, soit 49 nouveaux décès en 24 heures.

 

Coronavirus France : Plus de 16.000 nouveaux cas, nouveau record

Coronavirus France : Plus de 16.000 nouveaux cas, nouveau record

16.096 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays, selon les données publiées jeudi soir par Santé publique France.

Le taux de positivité des tests s’établit désormais à 6.5% sur le territoire national, et 95 clusters supplémentaires ont été identifiés en 24 heures, portant le nombre de foyers épidémiologiques en cours d’investigation à 1091 en France, dont 207 en Ehpad. 52 malades du Covid-19 sont décédés en 24 heures à l’hôpital.

Coronavirus: un nouveau découpage des zones d’alerte

Coronavirus: un nouveau découpage des zones d’alerte   

Le ministre de la santé a annoncé un nouveau découpage en cinq zones d’alerte selon les risques. Parmi ces cinq niveaux d’alerte, une zone d’alerte maximale a été notamment instaurée et ne concerne pour l’instant qu’Aix-Marseille et la Guadeloupe.

Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Paris et sa petite couronne, Rouen, Grenoble, Montpellier et Rennes ont été placées en zone “d’alerte renforcée”.“Si la situation sanitaire devait encore s’aggraver dans ces territoires, l’état d’urgence sanitaire sera instauré”, a prévenu Olivier Véran.

La division du territoire en différentes zones d’alerte dépend de plusieurs facteurs: le taux d’incidence, le taux d’incidence pour les personnes âgées de 65 ans et plus et la part des “patients covid” dans les services de réanimation, a dit le ministre.

L’alerte renforcée concernent les zones où le taux d’incidence dépasse les 150 cas pour 100.000 habitants et où le taux d’incidence chez les personnes âgées dépasse le seuil des 50 cas pour 100.000 habitants. Dans ces zones, la jauge des rassemblements est ramenée à 1.000 personnes et les grands événements déclaré, comme les fêtes locales ou les fêtes étudiantes, seront interdits. Dans l’espace public, les rassemblements de plus de 10 personnes sont prohibés et les bars et restaurants devront fermer au plus tard à 22 heures.

TikTok : nouveau rebondissement

TikTok : nouveau rebondissement

 

Un nouveau rebondissement dans l’affaire TikTok  avec évidemment une protestation des Chinois contre l’éviction des actuels propriétaires. Observons cependant qu’en Chine,  Facebook, Instagram et autres grands du numérique sont complètement interdits en Chine. Le président américain n’est pas non plus satisfait de la solution qui consisterait à ne laisser au investisseurs américains qu’une part minoritaire dans le capital détenu par les Chinois.

Le président américain veut que les sociétés américaines contrôlent totalement TiK TOK. Un enjeu politique pour le contrôle des données dont l’utilisation peut influencer les comportements. Mais aussi surtout un énorme enjeu économique compte tenu du rythme de développement de TiK TOK qui va par ailleurs bientôt entrer en bourse aux États-Unis et dont la valorisation serait par exemple supérieure à celle de Total. Trump récuse donc l’accord qui se dessinait :   ByteDance, la maison mère chinoise de TikTok, laissait entrer au capital d’une nouvelle entité chargée des activités de l’application aux États-Unis les groupes américains Oracle (à hauteur de 12,5%) et Walmart (7,5%). Lundi matin, ByteDance faisait savoir qu’après une pré-introduction en Bourse, elle garderait à 80% du contrôle de la nouvelle entité. Elle précisait que l’accord ne prévoyait aucun transfert d’algorithmes ou de technologie, qu’Oracle aurait accès au code source de l’application aux États-Unis et que le CEO de Walmart siégerait au conseil d’administration aux côtés du fondateur et des actuels dirigeants de ByteDance.

Mais Donald Trump veut plus, lui dont l’objectif initial était de faire racheter purement et simplement TikTok par des Américains. «Oracle et Walmart vont l’acheter, ils en auront un contrôle total» a affirmé le président américain dimanche soir sur Fox News. Et si ByteDance garde 80% de l’actionnariat ? «S’ils le font, nous ne conclurons tout simplement pas l’affaire».

De son côté, le rédacteur en chef du média chinois Global Times affirme que le gouvernement chinois n’acceptera pas non plus l’accord entre ByteDance, Oracle et Walmart dans sa forme actuelle.

 

Coronavirus en : 13.498 nouveaux encore un nouveau record

Coronavirus en : 13.498 nouveaux encore un nouveau record

13.498 nouveaux cas diagnostiqués en 24 heures, soit 442.194 cas depuis le début de l’épidémie, montrent les chiffres publiés par Santé Publique France.

Le précédent record, établi la veille, marquait une progression de 13.215 cas en 24 heures.

Le nombre de nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours s’élève par ailleurs à 3.853 contre 3.626 vendredi, et le nombre d’admissions en réanimation à 593 contre 571 la veille.

La France a enregistré 26 nouveaux décès en 24 heures, ce qui porte le total de décès à 31.274 depuis le début de l’épidémie en mars dernier.

 

 

12345...18



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol