Archive pour la Catégorie 'santé'

Covid France 7 décembre 2022 : 105 516 cas supplémentaires en 24 heures

Covid France 7 décembre 2022 : 105 516 cas supplémentaires en 24 heures

On enregistre le 6 décembre 2022 :105 516 car supplémentaires en 24 heures, 159.362 morts au total, +117 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 130.008 (+117 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,21 le taux d’incidence à 573,16 et la tension hospitalière à 22,1 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.

La France compte actuellement 20.614 (+221) personnes hospitalisées et 1.120 (+6) malades en réanimation.

Bilan des régions :

Ile-de-France : 5.302 (+22) hospitalisées, 306 (-5) en réanimation et +17 décès en 24h
Grand Est : 1.889 (+24) hospitalisés, 106 (+2) en réanimation et +15 décès en 24h
Hauts de France : 1.792 (+51) hospitalisés, 105 (+7) en réanimation et +5 décès en 24h
Auvergne Rhône Alpes : 2.313 (+38) hospitalisés, 105 (-5) en réanimation et +20 décès en 24h
Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.020 (+36) hospitalisé, 118 (+6) en réanimation et +11 décès en 24h
Bretagne: 588 (-14) hospitalisés, 33 (-4) en réanimation et +2 décès en 24h
Normandie : 879 (+30) hospitalisés, 24 (+3) en réanimation et +2 décès en 24h
Nouvelle-Aquitaine : 1.613 (+43) hospitalisés, 94 (+1) en réanimation et +12 décès en 24h
Pays de la Loire : 489 (+31) hospitalisés, 24 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
Occitanie: 1.450 (+4) hospitalisés, , 85 (+5) en réanimation et +6 décès en 24h
Centre-Val de Loire : 928 (+15) hospitalisés, 43 (-4) en réanimation et +7 décès en 24h
Bourgogne-Franche-Comté : 993 (-52) hospitalisés, 62 (+4) en réanimation et +12 décès en 24h

Covid France 6 décembre 2022 :10 591 cas supplémentaires en 24 heures

Covid France 6 décembre 2022 :10 591 cas supplémentaires en 24 heures

On enregistre lundi 5 décembre 2022 :10 591 cas supplémentaires en 24 heures ( Chiffres non significatisf le lundi la moyenne journalière se situant au-delà de 50 000), 159.245 morts au total, +104 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.891 (+104 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,32 le taux d’incidence à 568,45 et la tension hospitalière à 22,0 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.

La France compte actuellement 20.393 (+530) personnes hospitalisées et 1.114 (+23) malades en réanimation.

Bilan des régions:

Ile-de-France : 5.280 (+45) hospitalisées, 311 (+13) en réanimation et +15 décès en 24h
Grand Est : 1.865 (+54) hospitalisés, 104 (+1) en réanimation et +14 décès en 24h
Hauts de France : 1.741 (+55) hospitalisés, 98 (+1) en réanimation et +8 décès en 24h
Auvergne Rhône Alpes : 2.275 (+77) hospitalisés, 110 (-4) en réanimation et +14 décès en 24h
Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.984 (+81) hospitalisé, 112 (+9) en réanimation et +11 décès en 24h
Bretagne: 602 (+11) hospitalisés, 37 (0) en réanimation et +5 décès en 24h
Normandie : 849 (+25) hospitalisés, 21 (0) en réanimation et +2 décès en 24h
Nouvelle-Aquitaine : 1.570 (+20) hospitalisés, 93 (-3) en réanimation et +11 décès en 24h
Pays de la Loire : 458 (+32) hospitalisés, 25 (0) en réanimation et +3 décès en 24h
Occitanie: 1.446 (+39) hospitalisés, , 80 (+5) en réanimation et +3 décès en 24h
Centre-Val de Loire : 913 (+6) hospitalisés, 47 (-3) en réanimation et +7 décès en 24h
Bourgogne-Franche-Comté : 1.045 (+86) hospitalisés, 58 (+6) en réanimation et +10 décès en 24h

Covid-19 : le masque … et la plume

Covid-19 : « le masque … et la plume » !

Difficile de savoir aujourd’hui quelle est la stratégie sanitaire du gouvernement après avoir écouté le ministre de la santé sur BFM dimanche. Certes le ministre a reconnu la gravité d’une triple crise Sanitaire par contre il ne s’est pas résolu à amplifier les campagnes de vaccination y compris concernant le Covid. Il s’est même montré encore plus vague sur l’hypothèse du port du masque afin de ne pas brusquer les Français déjà préoccupés suffisamment par des questions économique et sociales voire sociétales.

Comme dans la célèbre émission de France Inter, « le masque et la plume » qui traite des productions culturelles, le ministre s’est surtout placé en observateur, en analyste, en critique davantage qu’en acteur reportant la responsabilité sur les Français comme pour la crise de l’électricité. Le contexte est compliqué par la grippe et la bronchiolite, a-t-il souligné : «Il n’y aurait que le Covid, nous sommes dans la même situation qu’il y a deux mois. Mais il n’y a pas que le Covid». Il est donc impossible de définir un «seuil miracle» à partir duquel le port du masque serait rétabli, puisque «l’ensemble de ces éléments» doivent être pris en compte.

Le ministre a par ailleurs appelé à «responsabiliser les Français» face aux épidémies, en leur enjoignant de se faire vacciner contre la grippe et contre le Covid-19, en particulier s’ils font partie des personnes à risque – autrement dit, âgées ou fragiles. «Il faut basculer vers plus de prévention. On ne le fera pas avec un bâton, en tapant sur les Français», mais en provoquant plutôt un «changement de mentalité», a plaidé François Braun.

Alors que plus de 55.000 nouveaux cas de Covid-19 sont détectés en moyenne tous les jours, de nombreux acteurs appellent à renouer avec le port du masque. Début novembre, l’Académie de médecine a estimé qu’il redevenait «nécessaire», pour protéger les Français comme le système de santé face à la triple épidémie qui s’abat sur l’Hexagone. Même constat ce dimanche pour Brigitte Autra, la patronne du Covars, institution qui a remplacé le conseil scientifique : elle aussi a invité à «renforcer le port du masque, tout comme les gestes barrière»«, regrettant par ailleurs le faible niveau de vaccination dans le pays.

Covid: seulement 10 % des plus de 80 ans vaccinés

Covid: seulement 10 % des plus de 80 ans vaccinés

Un véritable échec de la campagne de vaccination contre le Covid par exemple seuls 10% des plus de 80 ans ont reçu leur dose de rappel supplémentaire.

Moins de 10% des plus de 80 ans – les plus vulnérables face au virus – ont reçu cette dose de rappel supplémentaire et 3% des 12 ans et plus.
« Nous avons une marge de progression très importante », reconnaît le ministère de la Santé dans des propos rapportés par le JDD.

Une situation particulièrement préoccupante en pleine reprise épidémique. Avec actuellement environ 50.000 nouveaux cas par jour en moyenne sur le territoire, les appels des autorités sanitaires à la prévention et à la vaccination s’intensifient. Brigitte Autran, présidente du Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars) a déploré ce dimanche le niveau « désolant » de la vaccination dans le pays. « Les Français ne se vaccinent pas, ou pas assez », a-t-elle affirmé.

En cause: une forme de « fatigue pandémique » à travers la population, définie dès 2020 par l’OMS comme « une démotivation à suivre les comportements de protection recommandés apparaissant progressivement au fil du temps », et un sentiment que le Covid-19 est moins dangereux, malgré la baisse d’immunité.

En outre, plusieurs experts pointent le manque de communication des autorités pour inciter à la vaccination.

Au Royaume-Uni, par exemple, toutes les personnes éligibles reçoivent un courrier personnalisé pour les appeler à se faire vacciner. Selon le JDD, outre-Manche, 89% des plus de 75 ans ont reçu leur dose de rappel automnale.

Vers une triple crise sanitaire ?

Vers une triple *crise sanitaire ?

On enregistre vendredi 2 décembre 2022 :une hausse avec +59.008 supplémentaires en 24h, 159.093 morts au total, +67 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.739 (+67 en 24h). Sur sept jours, cela correspond à une augmentation de 21 % des tests positifs. Le taux d’incidence aussi, est revu à la hausse pour près de 500 cas pour 100 000 habitants sur sept jours, soit une augmentation de 38 % en une semaine. Le taux de positivité des tests a, lui aussi, grimpé de 11 % en une semaine. À noter que ces chiffres, déjà fortement élevés, sont probablement sous-estimés avec les autotests réalisés à domicile et tous les porteurs du virus qui ne se font pas tester.

Le coronavirus , la bronchiolite et la grippe circulent simultanément sur le territoire français, conduisant à une « triple épidémie », a alerté Santé publique France. L’évolution des cas serait « encore difficile à prévoir », selon les informations transmises à l’Agence France Presse par l’instance d’expertise scientifique. Une arrivée précoce de la grippe, des niveaux records de bronchiolite chez les nourrissons en comparaison des dix dernières années, un retour fracassant du Covid, le tout en parallèle de la crise du secteur hospitalier… La situation est d’une ampleur « complètement inédite » et remplie « d’incertitudes », a annoncé Didier Che, directeur adjoint aux maladies infectieuses, lors d’un point presse de l’agence sanitaire publique.
Lire aussi – Bronchiolite : le pic de l’épidémie attendu en fin de semaine, selon les pédiatres

« Les années antérieures, il y avait plutôt des virus respiratoires qui se succédaient les uns aux autres: une première circulation de rhinovirus laissait la place à des VRS (principale virus en cause dans la bronchiolite, NDLR), qui, très généralement, laissait le pas à la grippe. Là, on a des co-circulations », a expliqué avec inquiétude l’épidémiologiste Sophie Vaux durant la conférence. L’addition de ces pathologies pourrait entraîner « un impact clinique assez fort, notamment sur les hôpitaux ».

Santé-Une triple crise sanitaire ?

Santé-Une triple crise sanitaire ?

On enregistre vendredi 2 décembre 2022 :une hausse avec +59.008 supplémentaires en 24h, 159.093 morts au total, +67 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.739 (+67 en 24h). Sur sept jours, cela correspond à une augmentation de 21 % des tests positifs. Le taux d’incidence aussi, est revu à la hausse pour près de 500 cas pour 100 000 habitants sur sept jours, soit une augmentation de 38 % en une semaine. Le taux de positivité des tests a, lui aussi, grimpé de 11 % en une semaine. À noter que ces chiffres, déjà fortement élevés, sont probablement sous-estimés avec les autotests réalisés à domicile et tous les porteurs du virus qui ne se font pas tester.

Le coronavirus , la bronchiolite et la grippe circulent simultanément sur le territoire français, conduisant à une « triple épidémie », a alerté Santé publique France. L’évolution des cas serait « encore difficile à prévoir », selon les informations transmises à l’Agence France Presse par l’instance d’expertise scientifique. Une arrivée précoce de la grippe, des niveaux records de bronchiolite chez les nourrissons en comparaison des dix dernières années, un retour fracassant du Covid, le tout en parallèle de la crise du secteur hospitalier… La situation est d’une ampleur « complètement inédite » et remplie « d’incertitudes », a annoncé Didier Che, directeur adjoint aux maladies infectieuses, lors d’un point presse de l’agence sanitaire publique.
Lire aussi – Bronchiolite : le pic de l’épidémie attendu en fin de semaine, selon les pédiatres

« Les années antérieures, il y avait plutôt des virus respiratoires qui se succédaient les uns aux autres: une première circulation de rhinovirus laissait la place à des VRS (principale virus en cause dans la bronchiolite, NDLR), qui, très généralement, laissait le pas à la grippe. Là, on a des co-circulations », a expliqué avec inquiétude l’épidémiologiste Sophie Vaux durant la conférence. L’addition de ces pathologies pourrait entraîner « un impact clinique assez fort, notamment sur les hôpitaux ».

Chine Covid : À défaut de vaccination la répression !

Chine Covid : À défaut de vaccination la répression !

La pandémie donne une nouvelle occasion de révéler la dictature sanguinaire du système communiste en Chine. Ainsi le pouvoir et le parti communiste chinois par opposition idéologique vis-à-vis de l’occident ont décidé d’une politique sanitaire suicidaire. Il sont préféré l’isolement de la population à la vaccination générale.Du coup, les Chinois ne supportent plus cette incohérence qui limite encore davantage leurs libertés individuelles et collectives et qui accessoirement est aussi en train de tuer la croissance.

On a constaté dans de nombreuses villes chinoises de très forts mouvements de protestation non seulement contre la politique sanitaire mais aussi à l’égard présidents chinois. Comme c’était à prévoir à défaut de vaccination, le pouvoir répond par la répression. En attendant le virus continue de se développer dans la population. En cause, le très faible taux de vaccination

Le taux de vaccination en Chine, particulièrement chez les plus âgés, est l’un des arguments régulièrement mis en avant par le gouvernement pour justifier sa stricte politique sanitaire « zéro Covid », avec confinements à répétition, quarantaines à l’arrivée de l’étranger et tests quasi-quotidien pour la population. Seuls 65,8% des habitants de plus de 80 ans sont pleinement vaccinés, ont indiqué des responsables de la NHC lors d’une conférence de presse mardi, alors que la Chine n’a toujours pas approuvé les vaccins à ARN, réputés plus efficaces.

La Chine a enregistré 38.421 nouveaux cas locaux mardi, proche du record depuis le début de la pandémie, atteint ce week-end. Mais l’immense majorité des cas sont asymptomatiques et leur nombre reste infime par rapport à la population chinoise (1,4 milliard d’habitants). A titre de comparaison, la France enregistre actuellement quelque 50.000 cas positifs par jour.
A Urumqi, les habitants peuvent à nouveau se déplacer en Chine.

Les autorités chinoises, bousculées comme rarement elles l’ont été par des manifestations, semblent vouloir donner quelques gages de confiance. A Urumqi, dès ce mardi, les habitants peuvent à nouveau se déplacer en bus pour faire leurs courses, après des semaines de confinement dans cette ville de quatre millions d’habitants.

A Pékin, les autorités se sont excusées pour les retards dans les livraisons, alors que la demande pour les courses en ligne a explosé avec la multiplication des confinements, selon les médias d’Etat. Shangaï a interdit « la pratique consistant à bloquer les portes des bâtiments dans les complexes résidentiels fermés », un procédé qui a alimenté la colère populaire. Un commentateur influent d’un média d’Etat a lui laissé entendre que les contrôles pourraient être bientôt allégés suite aux manifestations.

Une triple crise sanitaire ?

Une triple crise sanitaire ?

On enregistre vendredi 2 décembre 2022 :une hausse avec +59.008 supplémentaires en 24h, 159.093 morts au total, +67 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.739 (+67 en 24h). Sur sept jours, cela correspond à une augmentation de 21 % des tests positifs. Le taux d’incidence aussi, est revu à la hausse pour près de 500 cas pour 100 000 habitants sur sept jours, soit une augmentation de 38 % en une semaine. Le taux de positivité des tests a, lui aussi, grimpé de 11 % en une semaine. À noter que ces chiffres, déjà fortement élevés, sont probablement sous-estimés avec les autotests réalisés à domicile et tous les porteurs du virus qui ne se font pas tester.

Le coronavirus , la bronchiolite et la grippe circulent simultanément sur le territoire français, conduisant à une « triple épidémie », a alerté Santé publique France. L’évolution des cas serait « encore difficile à prévoir », selon les informations transmises à l’Agence France Presse par l’instance d’expertise scientifique. Une arrivée précoce de la grippe, des niveaux records de bronchiolite chez les nourrissons en comparaison des dix dernières années, un retour fracassant du Covid, le tout en parallèle de la crise du secteur hospitalier… La situation est d’une ampleur « complètement inédite » et remplie « d’incertitudes », a annoncé Didier Che, directeur adjoint aux maladies infectieuses, lors d’un point presse de l’agence sanitaire publique.
Lire aussi – Bronchiolite : le pic de l’épidémie attendu en fin de semaine, selon les pédiatres

« Les années antérieures, il y avait plutôt des virus respiratoires qui se succédaient les uns aux autres: une première circulation de rhinovirus laissait la place à des VRS (principale virus en cause dans la bronchiolite, NDLR), qui, très généralement, laissait le pas à la grippe. Là, on a des co-circulations », a expliqué avec inquiétude l’épidémiologiste Sophie Vaux durant la conférence. L’addition de ces pathologies pourrait entraîner « un impact clinique assez fort, notamment sur les hôpitaux ».

Covid France 3 décembre 2022 : hausse avec +59.008 supplémentaires en 24h

Covid France 3 décembre 2022 : hausse avec +59.008 supplémentaires en 24h

On enregistre vendredi 2 décembre 2022 :une hausse avec +59.008 supplémentaires en 24h, 159.093 morts au total, +67 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.739 (+67 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,32 le taux d’incidence à 521,95 et la tension hospitalière à 22,0 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.

La France compte actuellement 19.865 (+196) personnes hospitalisées et 1.113 (+24) malades en réanimation.

Bilan des régions:

Ile-de-France : 5.233 (+38) hospitalisées, 313 (+4) en réanimation et +8 décès en 24h
Grand Est : 1.822 (+33) hospitalisés, 104 (-2) en réanimation et +7 décès en 24h
Hauts de France : 1.699 (-6) hospitalisés, 93 (-2) en réanimation et +5 décès en 24h
Auvergne Rhône Alpes : 2.207 (+26) hospitalisés, 117 (+3) en réanimation et +6 décès en 24h
Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.867 (+33) hospitalisé, 103 (+2) en réanimation et +14 décès en 24h
Bretagne: 567 (-7) hospitalisés, 37 (+1) en réanimation et +5 décès en 24h
Normandie : 908 (0) hospitalisés, 28 (+1) en réanimation et 0 décès en 24h
Nouvelle-Aquitaine : 1.515 (+50) hospitalisés, 97 (+4) en réanimation et +1 décès en 24h
Pays de la Loire : 434 (+2) hospitalisés, 27 (-1) en réanimation et +6 décès en 24h
Occitanie: 1.374 (+36) hospitalisés, , 77 (+13) en réanimation et +5 décès en 24h
Centre-Val de Loire : 900 (0) hospitalisés, 45 (+2) en réanimation et +3 décès en 24h
Bourgogne-Franche-Comté : 964 (-10) hospitalisés, 51 (-3) en réanimation et +6 décès en 24h

Covid Chine : la crainte de plus de 1 million de morts ?

Covid Chine : la crainte de plus de 1 million de morts ?

En refusant la vaccination générale, la Chine prend un risque considérable surtout avec la reprise mondiale de la pandémie. Sa politique de zéro Covid constitue un échec dramatique qui a déjà entraîné dans la mort nombre de Chinois. Les chiffres sont évidemment difficiles à préciser tellement les statistiques en Chine prennent un caractère politique.

Cependant si on prend en compte les rythmes de contamination actuellement en hausse dans les pays développés, la politique sanitaire de la Chine pourrait se traduire par environ 1 million de morts sans parler des risques de contamination dans d’autres pays

La Chine fait face en effet à une forte vague de contaminations au coronavirus. Elle multiplie les confinements, provoquant des manifestations inédites.

La Chine se targuait de résultats très positifs de sa politique zéro Covid mais depuis plusieurs mois, la situation s’est inversée.

Le monde a renoué avec la liberté, et, si le virus circule toujours, il ne fait plus peser les mêmes contraintes sur nos vies. Pourtant, en Chine, la vague actuelle suscite une réaction très forte. Le pays multiplie les confinements au point de susciter de vives réactions dans une société chinoise pourtant peu habituée aux protestations publiques.

Covid France 2 décembre 2022 : hausse avec 69 253 supplémentaires en 24h

Covid France 2 décembre 2022 : hausse avec 69 253 supplémentaires en 24h

on enregistre vendredi décembre 2022 : une hausse avec 69 253 supplémentaires en 24h 159.026 morts au total, +76 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.672 (+76 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 1,32 le taux d’incidence à 494,38 et la tension hospitalière à 21,5 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 19.669 (+172) personnes hospitalisées et 1.089 (-23) malades en réanimation.


• Bilan des régions


• Ile-de-France : 5.195 (+40) hospitalisées, 309 (-6) en réanimation et +7 décès en 24h
• Grand Est : 1.789 (+32) hospitalisés, 106 (-2) en réanimation et +2 décès en 24h
• Hauts de France : 1.705 (+24) hospitalisés, 95 (-2) en réanimation et +6 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 2.181 (+19) hospitalisés, 114 (-13) en réanimation et +7 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.834 (+69) hospitalisé, 101 (+1) en réanimation et +8 décès en 24h
• Bretagne: 574 (-19) hospitalisés, 36 (+1) en réanimation et +8 décès en 24h
• Normandie : 908 (-30) hospitalisés, 27 (+1) en réanimation et +4 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.465 (+1) hospitalisés, 93 (+2) en réanimation et +8 décès en 24h
• Pays de la Loire : 432 (-11) hospitalisés, 28 (-2) en réanimation et +3 décès en 24h
• Occitanie: 1.338 (+16) hospitalisés, , 64 (-2) en réanimation et +11 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 900 (-3) hospitalisés, 43 (+2) en réanimation et +4 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 974 (+23) hospitalisés, 54 (-1) en réanimation et +3 décès en 24h

La Chine à plus de 1 million de morts ?

Covid- La Chine à plus de 1 million de morts ?

En refusant la vaccination générale, la Chine prend un risque considérable surtout avec la reprise mondiale de la pandémie. Sa politique de zéro Covid constitue un échec dramatique qui a déjà entraîné dans la mort nombre de Chinois. Les chiffres sont évidemment difficiles à préciser tellement les statistiques en Chine prennent un caractère politique.

Cependant si on prend en compte les rythmes de contamination actuellement en hausse dans les pays développés, la politique sanitaire de la Chine pourrait se traduire par environ 1 million de morts sans parler des risques de contamination dans d’autres pays

La Chine fait face en effet à une forte vague de contaminations au coronavirus. Elle multiplie les confinements, provoquant des manifestations inédites.

La Chine se targuait de résultats très positifs de sa politique zéro Covid mais depuis plusieurs mois, la situation s’est inversée.

Le monde a renoué avec la liberté, et, si le virus circule toujours, il ne fait plus peser les mêmes contraintes sur nos vies. Pourtant, en Chine, la vague actuelle suscite une réaction très forte. Le pays multiplie les confinements au point de susciter de vives réactions dans une société chinoise pourtant peu habituée aux protestations publiques.

COVID FRANCE 1ER DECEMBRE 2022 : 68.382 CAS SUPPLEMENTAIRES EN 24 HEURES

COVID FRANCE 1ER DECEMBRE 2022 : 68.382 CAS SUPPLEMENTAIRES EN 24 HEURES

On enregistre mercredi 30 novembre 2022: 68 382 cas supplémentaire 24h, 158.950 morts au total, +91 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.596 (+91 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 1,32 le taux d’incidence à 453,72 et la tension hospitalière à 22,0 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 19.497 (+436) personnes hospitalisées et 1.112 (+36) malades en réanimation.

Bilan des régions

• Ile-de-France : 5.155 (+18) hospitalisées, 315 (+5) en réanimation et +11 décès en 24h
• Grand Est : 1.757 (+69) hospitalisés, 108 (+14) en réanimation et +8 décès en 24h
• Hauts de France : 1.681 (+48) hospitalisés, 97 (+12) en réanimation et +11 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 2.162 (+150) hospitalisés, 127 (+7) en réanimation et +5 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.765 (+56) hospitalisé, 100 (+1) en réanimation et +14 décès en 24h
• Bretagne: 593 (+12) hospitalisés, 35 (+1) en réanimation et +3 décès en 24h
• Normandie : 938 (-14) hospitalisés, 26 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.464 (+34) hospitalisés, 91 (+5) en réanimation et +9 décès en 24h
• Pays de la Loire : 443 (+28) hospitalisés, 30 (+4) en réanimation et +4 décès en 24h
• Occitanie: 1.322 (-12) hospitalisés, , 66 (-9) en réanimation et +14 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 903 (+24) hospitalisés, 41 (-2) en réanimation et +3 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 951 (+13) hospitalisés, 55 (-4) en réanimation et +6 décès en 24h

Covid France 30 novembre 2022 : forte hausse avec 91 814 cas supplémentaires en 24 heures

Covid France 30 novembre 2022 : forte hausse avec 91 814 cas supplémentaires en 24 heures

En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 962.687 cas confirmés soit +91.814 en 24h.
On enregistre mardi 29 novembre 2022 : 91 814 cas supplémentaires en 24 heures , 158.859 morts au total, +88 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.505 (+88 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,32 le taux d’incidence à 449,33 et la tension hospitalière à 21,3 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 19.061 (+279) personnes hospitalisées et 1.076 (+11) malades en réanimation.

Bilan des régions :

• Ile-de-France : 5.137 (+55) hospitalisées, 310 (+2) en réanimation et +11 décès en 24h
• Grand Est : 1.688 (-2) hospitalisés, 94 (+1) en réanimation et +12 décès en 24h
• Hauts de France : 1.633 (-4) hospitalisés, 85 (-8) en réanimation et +13 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 2.012 (+5) hospitalisés, 120 (-1) en réanimation et +6 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.709 (+77) hospitalisé, 99 (+5) en réanimation et +10 décès en 24h
• Bretagne: 581 (-8) hospitalisés, 34 (-3) en réanimation et +4 décès en 24h
• Normandie : 952 (-15) hospitalisés, 27 (0) en réanimation et +3 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.430 (+41) hospitalisés, 86 (-2) en réanimation et +7 décès en 24h
• Pays de la Loire : 415 (+34) hospitalisés, 26 (+5) en réanimation et +4 décès en 24h
• Occitanie: 1.334 (+35) hospitalisés, , 75 (+5) en réanimation et +7 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 879 (+24) hospitalisés, 43 (+5) en réanimation et +4 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 938 (+22) hospitalisés, 59 (+1) en réanimation et +7 décès en 24h

Covid : À défaut de vaccination la répression !

Chine Covid : À défaut de vaccination la répression !

La pandémie donne une nouvelle occasion de révéler la dictature sanguinaire du système communiste en Chine. Ainsi le pouvoir et le parti communiste chinois par opposition idéologique vis-à-vis de l’accident ont décidé d’une politique sanitaire suicidaire. Il sont préféré l’isolement de la population à la vaccination générale..Du coup, les Chinois ne supportent plus cette incohérence qui limite encore davantage leurs libertés individuelles et collectives et qui accessoirement est aussi en train de tuer la croissance.

On a constaté dans de nombreuses villes chinoises de très forts mouvements de protestation non seulement contre la politique sanitaire mais aussi à l’égard présidents chinois. Comme c’était à prévoir à défaut de vaccination, le pouvoir répond par la répression. En attendant le virus continue de se développer dans la population. En cause le très faible taux de vaccination

Le taux de vaccination en Chine, particulièrement chez les plus âgés, est l’un des arguments régulièrement mis en avant par le gouvernement pour justifier sa stricte politique sanitaire « zéro Covid », avec confinements à répétition, quarantaines à l’arrivée de l’étranger et tests quasi-quotidien pour la population. Seuls 65,8% des habitants de plus de 80 ans sont pleinement vaccinés, ont indiqué des responsables de la NHC lors d’une conférence de presse mardi, alors que la Chine n’a toujours pas approuvé les vaccins à ARN, réputés plus efficaces.

La Chine a enregistré 38.421 nouveaux cas locaux mardi, proche du record depuis le début de la pandémie, atteint ce week-end. Mais l’immense majorité des cas sont asymptomatiques et leur nombre reste infime par rapport à la population chinoise (1,4 milliard d’habitants). A titre de comparaison, la France enregistre actuellement quelque 50.000 cas positifs par jour.
A Urumqi, les habitants peuvent à nouveau se déplacer en Chine.

Les autorités chinoises, bousculées comme rarement elles l’ont été par des manifestations, semblent vouloir donner quelques gages de confiance. A Urumqi, dès ce mardi, les habitants peuvent à nouveau se déplacer en bus pour faire leurs courses, après des semaines de confinement dans cette ville de quatre millions d’habitants.

A Pékin, les autorités se sont excusées pour les retards dans les livraisons, alors que la demande pour les courses en ligne a explosé avec la multiplication des confinements, selon les médias d’Etat. Shangaï a interdit « la pratique consistant à bloquer les portes des bâtiments dans les complexes résidentiels fermés », un procédé qui a alimenté la colère populaire. Un commentateur influent d’un média d’Etat a lui laissé entendre que les contrôles pourraient être bientôt allégés suite aux manifestations.
«

COVID France : une nouvelle vague ?

COVID France : une nouvelle vague ?

« L’épidémie de Covid-19 repart », a lancé mardi la Première ministre Élisabeth Borne devant l’Assemblée nationale. Un constat désormais incontestable, tant la hausse est flagrante.
Au lundi 28 novembre, 44.061 cas positifs ont été détectés en moyenne sur une semaine, soit une augmentation de 39% par rapport à la semaine précédente, selon les données de Santé publique France. La Première ministre a fait état d’une hausse de « près de 10% des hospitalisations sur une semaine » et de 22% celles « en soins critiques », et de 400 décès la semaine passée.

En France, le tout dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 962.687 cas confirmés soit +91.814 en 24h.
On enregistre en effet mardi 29 novembre 2022 : 91 814 cas supplémentaires en 24 heures , 158.859 morts au total, +88 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.505 (+88 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 1,32 le taux d’incidence à 449,33 et la tension hospitalière à 21,3 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 19.061 (+279) personnes hospitalisées et 1.076 (+11) malades en réanimation.

« Il y a une progression très claire des contaminations, et certainement très sous-estimée par le nombre de tests s’est effondré par rapport à quelques mois », a d’ailleurs complété mardi sur BFMTV Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l’Institut de santé globale de l’université de Genève.

La situation est d’autant plus inquiétante d’un point de vue sanitaire qu’à cette vague de Covid-19 « s’ajoutent une épidémie de bronchiolite – la plus élevée des dix dernières années – et une épidémie de grippe saisonnière particulièrement virulente », a annoncé la Première ministre.

Selon le ministère de la Santé, seuls 21% des 80 ans et plus et 37% des 60-79 ans sont aujourd’hui « suffisamment protégés par le vaccin ou une précédente infection ». « Les niveaux de vaccinations ne sont aujourd’hui « pas suffisants », a indiqué lors d’un point presse le ministère de la Santé et de la prévention.

Covid France 30 novembre 2022 : forte hausse avec 91 814 cas supplémentaires en 24 heures

Covid France 30 novembre 2022 : forte hausse avec 91 814 cas supplémentaires en 24 heures

En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 962.687 cas confirmés soit +91.814 en 24h.
On enregistre mardi 29 novembre 2022 : 91 814 cas supplémentaires en 24 heures , 158.859 morts au total, +88 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.505 (+88 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 1,32 le taux d’incidence à 449,33 et la tension hospitalière à 21,3 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 19.061 (+279) personnes hospitalisées et 1.076 (+11) malades en réanimation.

Bilan des régions :

• Ile-de-France : 5.137 (+55) hospitalisées, 310 (+2) en réanimation et +11 décès en 24h
• Grand Est : 1.688 (-2) hospitalisés, 94 (+1) en réanimation et +12 décès en 24h
• Hauts de France : 1.633 (-4) hospitalisés, 85 (-8) en réanimation et +13 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 2.012 (+5) hospitalisés, 120 (-1) en réanimation et +6 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.709 (+77) hospitalisé, 99 (+5) en réanimation et +10 décès en 24h
• Bretagne: 581 (-8) hospitalisés, 34 (-3) en réanimation et +4 décès en 24h
• Normandie : 952 (-15) hospitalisés, 27 (0) en réanimation et +3 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.430 (+41) hospitalisés, 86 (-2) en réanimation et +7 décès en 24h
• Pays de la Loire : 415 (+34) hospitalisés, 26 (+5) en réanimation et +4 décès en 24h
• Occitanie: 1.334 (+35) hospitalisés, , 75 (+5) en réanimation et +7 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 879 (+24) hospitalisés, 43 (+5) en réanimation et +4 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 938 (+22) hospitalisés, 59 (+1) en réanimation et +7 décès en 24h

Covid France 29 novembre 2022 : 9.304 cas supplémentaires en 24h.

Covid France 29 novembre 2022 : 9.304 cas supplémentaires en 24h.

On enregistre lundi 28 novembre 2022 : 9.304 cas supplémentaires en 24h , 158.771 morts au total, +95 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.417 (+95 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 1,19 le taux d’incidence à 433,25 et la tension hospitalière à 21,1 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 18.782 (+397) personnes hospitalisées et 1.065 (+58) malades en réanimation.

Bilan des régions :

• Ile-de-France : 5.082 (+36) hospitalisées, 308 (+6) en réanimation et +11 décès en 24h
• Grand Est : 1.690 (+47) hospitalisés, 93 (+8) en réanimation et +11 décès en 24h
• Hauts de France : 1.637 (+45) hospitalisés, 93 (+10) en réanimation et +11 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 2.007 (+84) hospitalisés, 121 (+13) en réanimation et +8 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.632 (+39) hospitalisé, 94 (+15) en réanimation et +16 décès en 24h
• Bretagne: 589 (+45) hospitalisés, 37 (+5) en réanimation et +5 décès en 24h
• Normandie : 967 (-8) hospitalisés, 27 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.389 (+19) hospitalisés, 88 (+2) en réanimation et +7 décès en 24h
• Pays de la Loire : 381 (-21) hospitalisés, 21 (+1) en réanimation et +7 décès en 24h
• Occitanie: 1.299 (+25) hospitalisés, , 70 (+2) en réanimation et +10 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 855 (+1) hospitalisés, 38 (+1) en réanimation et +1 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 916 (+73) hospitalisés, 58 (-3) en réanimation et +6 décès en 24h

Covid France : hausse des hospitalisations

Covid-19 : hausse des hospitalisations

L’épidémie Covid semble reprendre. Par exemple , on enregistre vendredi 25 novembre 2022 : 48 629 cas supplémentaires, 158.639 morts au total, +68 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (+6) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.285 (+62 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,19 le taux d’incidence à 374,72 et la tension hospitalière à 20,0 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 18.384 (+53) personnes hospitalisées et 1.010 (+24) malades en réanimation.

Le rebond actuel se traduit déjà par une « reprise à la hausse des nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques », après « quatre semaines de baisse », souligne Santé publique France. La semaine dernière, 4 210 personnes ont été hospitalisées pour une infection au Covid-19, une hausse de 6%.

On craint parallèlement une épidémie de la grippe avec des interactions entre les deux maladies. Par ailleurs l’épidémie de bronchiolite, qui frappe essentiellement les bébés, est d’une ampleur sans précédent depuis une dizaine d’années.
Depuis début octobre, une dose de rappel est prévue pour les personnes à risque, qui comprennent notamment tous les plus de 60 ans. Chez les 60-79 ans, seuls 31,2% sont considérés comme protégés par la vaccination (vaccination de moins de six mois) ; chez les 80 ans et plus, 12% (vaccination de moins de trois mois), selon les données de l’agence sanitaire au 21 novembre.

Covid France 26 novembre 2022 : 48.629 cas supplémentaires en 24h

strong>Covid France 26 novembre 2022 : 48.629 cas supplémentaires en 24h.

On enregistre vendredi 25 novembre 2022 : 48 629 cas supplémentaires, 158.639 morts au total, +68 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 29.354 (+6) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 129.285 (+62 en 24h).
Le taux de reproductivité R est de 1,19 le taux d’incidence à 374,72 et la tension hospitalière à 20,0 %. Le taux de positivité est à 0,0 %.
La France compte actuellement 18.384 (+53) personnes hospitalisées et 1.010 (+24) malades en réanimation.

Bilan des régions :

• Ile-de-France : 5.085 (+9) hospitalisées, 301 (+6) en réanimation et +9 décès en 24h
• Grand Est : 1.643 (+15) hospitalisés, 87 (-2) en réanimation et +5 décès en 24h
• Hauts de France : 1.587 (+10) hospitalisés, 83 (+1) en réanimation et +12 décès en 24h
• Auvergne Rhône Alpes : 1.918 (+13) hospitalisés, 106 (+6) en réanimation et +8 décès en 24h
• Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.575 (-2) hospitalisé, 81 (+2) en réanimation et +6 décès en 24h
• Bretagne: 534 (+22) hospitalisés, 33 (+2) en réanimation et +1 décès en 24h
• Normandie : 981 (-14) hospitalisés, 30 (+3) en réanimation et +7 décès en 24h
• Nouvelle-Aquitaine : 1.372 (+7) hospitalisés, 88 (+1) en réanimation et +5 décès en 24h
• Pays de la Loire : 387 (-17) hospitalisés, 15 (+2) en réanimation et +2 décès en 24h
• Occitanie: 1.250 (+18) hospitalisés, , 65 (+2) en réanimation et +3 décès en 24h
• Centre-Val de Loire : 861 (-2) hospitalisés, 37 (-3) en réanimation et +2 décès en 24h
• Bourgogne-Franche-Comté : 864 (-8) hospitalisés, 63 (+2) en réanimation et +1 décès en 24h

12345...218



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol