Archive pour la Catégorie 'santé'

« Omicron commence à marquer le pas » (castex) …… avec plus de 500 000 contaminations lundi !

  »Omicron commence à marquer le pas » (castex) …… avec plus de 500 000 contaminations lundi !

Si l’on voulait résumer les propos de Castex hier à propos des nouvelles orientations de politique sanitaire en pourrait dire : » tout va bien madame la marquise ». Le seul problème c’est que cet optimisme de façade ne repose guère sur des réalités médicales. En effet on a dépassé largement les 500 000 contaminations lundi ; un nouveau record.  Pour s’affranchir de cette comptabilité gênante, certains au gouvernements et même certains experts proposent de ne plus enregistrer le nombre de contaminations. Une solution bien sûr mais qui ne fera pas d’un coup diminuer  le nombre de malades hospitalisés et le nombre de malades en soins critiques ( il faut environ un mois pour mesurer l’effet d’une baisse des contaminations sur l’hôpital). Comme l’indique le conseil scientifique ce n’est sûrement pas avant la mi-mars pourra commencer à enregistrer un déclin siccatif de la pandémie.

 

Avec ce nouveau bond des contaminations, la France dépasse désormais le cap des 300.000 cas quotidiens en moyenne sur les sept derniers jours.

C’est une nouvelle confirmation de la circulation « massive » du virus évoquée par le Conseil scientifique dans son dernier avis: 525.527 personnes ont été testées positives au Covid-19 sur la seule journée de ce lundi selon les données de la plateforme Sidep, le fichier centralisant les résultats de dépistage. Le précédent record, le 3 janvier, était de 431.179 tests positifs.

 Un niveau sans doute largement sous-estimé, puisque le Conseil scientifique émet l’hypothèse que seules 33 à 50% « des infections sont détectées comme étant des cas positifs »Ce niveau d’infections est exceptionnel sur une si courte période dans l’histoire de l’épidémie », insiste l’instance, chargée de conseiller le gouvernement dans la gestion de la pandémie. De tels chiffres devraient nourrir une certaine prudence dans la mesure où il ne s’agit sans doute pas de l’effet du seul variant omicron BA1) mais du variant de que la France n’est pas capable d’identifier faute de moyens de séquençage suffisant !

Santé: Les mesures contradictoires de Castex ·

Santé: Les mesures contradictoires de Castex ·

Jean Castex a d’abord assuré de l’entrée en vigueur du pass vaccinal ce lundi

accéder aux restaurants, au cinéma, aux établissements sportifs, aux musées, ou encore dans les salles de spectacle.

À noter cependant que Les moins de 16 ans ne sont pas concernés par ce dispositif et restent soumis au pass sanitaire dans les lieux qui l’exigent. Un pass sanitaire restera également suffisant pour accéder aux établissements de santé et aux EPHAD.

Ce sera aussi la fin des jauges dans les établissements accueillant au moins 5000 personnes en extérieur et 2000 en intérieur. Le port du masque reste cependant obligatoire dans ces lieux.

À partir de cette date, le masque ne sera toutefois plus obligatoire en extérieur. Le télétravail reste recommandé mais il n’y aura plus l’obligation qu’il soit pratiqué au moins 3 jours par semaine.

Le Premier ministre a informé de la réouverture des discothèques fermés depuis le 10 décembre, avec port du masque obligatoire !

Les concerts debout pourront également reprendre. La consommation de boissons ou de nourriture sera à nouveau possible dans les stades, les cinémas et les transports. La consommation debout dans les bars et les restaurants seront à nouveau possibles.

Par ailleurs ,le protocole sanitaire sera « probablement allégé » à la rentrée des vacances de février, notamment concernant le port du masque dans les écoles élémentaires.

Bref au total des mesures encore assez confuses et surtout contradictoires avec l’incitation à la prudence mais la réouverture des lieux concentrant la population.

Covid Castex: des annonces contradictoires

Covid Castex: des annonces contradictoires

Les experts sont assez partagés sur la pertinence des nouvelles annonces de Jean Castex qui d’un côté prévoit la mise en œuvre du pass vaccinal et en même temps annonces la levée des mesures restrictives, en tout cas de la plupart dès février.

 

En faite le clivage se situe entre optimiste et pessimiste, volontariste et prudent et entre pro et anti gouvernement.; certains prennent en compte des données uniquement sanitaires quand d’autres intègres des données sociaux économiques. le mot d’ordre chez certains et de redonner de l’espoir alors qu’on ne sait pas très bien comment peut tourner encore cette épidémie. Ce jeudi soir, Jean Castex a annoncé l’allègement progressif des contraintes sanitaires, tels que la fin du masque en extérieur et la fin des jauges le 2 février ou encore la réouverture des discothèques le 16 février

Outre-Manche, Boris Johnson a également annoncé ce mercredi la levée de l’essentiel des mesures de restriction. À partir du 27 janvier, le port du masque ne sera plus obligatoire, le télétravail ne sera plus recommandé officiellement et un passe sanitaire ne sera plus imposé pour l’accès aux boîtes de nuit et à certains grands rassemblements.

L’optimisme de Castex n’est pas partagé par tous les soignants. « J’ai du mal à comprendre l’optimisme présenté par le Premier ministre », a fait savoir l’épidémiologiste et directrice de recherche à l’Inserm Dominique. « Moi je regarde les chiffres, les nombres de cas consolidés à J-3. Or on est à 525.000 cas diagnostiqués lundi, une incidence qui ne baisse pas, un nombre d’hospitalisations qui ne baisse pas non plus », a-t-elle mis en garde. « Je comprends qu’on ait envie de prendre des mesures mais elles devraient être basées sur des objectifs, sur les indicateurs« .

Arnaud Chiche, médecin anesthésiste-réanimateur à l’hôpital d’Hénin-Beaumont, se veut lui-aussi plus préoccupé sur BFMTV. Lui attendait du gouvernement d’éventuelles annonces sur le déploiement de moyens pour l’hôpital, submergé par la vague Omicron. « Peut-être qu’au lieu de nous lamenter sur nos restrictions (…), on aurait pu assister à une vague de moyens ce soir. C’est grave ce qui se passe », a-t-il déclaré.

Au Royaume-Uni, pour des raisons essentiellement politiques la quasi-totalité des mesures restrictives ont été levées mais on connaît les relations des orientations sanitaires britanniques davantage fondées sur des considérations politiciennes que sur des réalités médicales.

Beaucoup d’experts pensent que l’annonce de levée des mesures restrictives sont prématurées surtout avec la découverte encore d’un nouveau virus BA 2 désormais majoritaire au Danemark. Mesurer son influence en France où les contaminations continuent d’augmenter est impossible faute de capacités de séquençage.

Bref, pour des raisons sanitaires, certains préconisent la prudence avant de lever les mesures restrictives quand d’autres pour des motifs socio-économiques et politiques souhaitent annoncer le bout du tunnel pour février.

COVID FRANCE vendredi 21 JANVIER 2022 : +425.183 NOUVEAUX CAS

COVID  FRANCE vendredi 21 JANVIER 2022 : +425.183 NOUVEAUX CAS

 Jeudi 20 janvier 2022, on enregistre 128.114 morts au total et +425.183 nouveaux cas confirmés en 24h et 245 mots

En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 15.600.647 cas confirmés soit +425.183 en 24h.

Le taux de reproductivité R est de 1,27 le taux d’incidence à 3.244,59 et la tension hospitalière à 76,0 %. Le taux de positivité est à 29,5 %.

La France compte actuellement 27.931 (+701) personnes hospitalisées et 3.842 (-10) malades en réanimation.

bilan des régions:

  • Ile-de-France : 7.499 (+90) hospitalisées, 963 (+8) en réanimation et +61 décès en 24h
  • Grand Est : 1.998 (+76) hospitalisés, 262 (-1) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.943 (+87) hospitalisés, 281 (+7) en réanimation et +18 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.628 (+131) hospitalisés, 477 (-9) en réanimation et +28 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.996 (+59) hospitalisé, 481 (+2) en réanimation et +29 décès en 24h
  • Bretagne: 824 (+18) hospitalisés, 88 (-1) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Normandie : 1.330 (+48) hospitalisés, 132 (+3) en réanimation et +16 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.525 (+23) hospitalisés, 233 (-4) en réanimation et +21 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 866 (+36) hospitalisés, 105 (+1) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Occitanie: 2.148 (+30) hospitalisés, , 360 (-11) en réanimation et +27 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 854 (+47) hospitalisés, 119 (+5) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.130 (+29) hospitalisés, 158 (-3) en réanimation et +11 décès en 24h

 

Covid: en baisse aux États-Unis

Covid: en baisse aux États-Unis

Une baisse des contaminations a été constatée hier mercredi Le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens s’élevait lundi à 700.000 environ, contre un pic à quasiment 800.000 le jeudi précédent, selon les chiffres des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Ces données doivent encore être prises avec prudence en raison d’un long week-end férié aux États-Unis.

covid France 20 Janvier 2022: Encore 436 167 cas en 24 heures

Covid France 20 Janvier 2022: Encore 436 167 cas en 24 heures 
La  France enregistre +231 morts supplémentaires au total. On recense ce mercredi 19 janvier 2022, 127.869 morts au total et +436.167 nouveaux cas confirmés en 24h.

En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 15.175.464 cas confirmés soit +436.167 en 24h.

On recense ce mercredi 19 janvier 2022 : 127.869 morts au total, +231 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.299 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 100.570 (+231 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,27 le taux d’incidence à 3.098,19 et la tension hospitalière à 76,2 %. Le taux de positivité est à 25,4 %.

La France compte actuellement 27.230 (+704) personnes hospitalisées et 3.852 (-29) malades en réanimation.

bilan des régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 7.409 (+219) hospitalisées, 955 (-14) en réanimation et +65 décès en 24h
  • Grand Est : 1.922 (+61) hospitalisés, 263 (-12) en réanimation et +18 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.856 (+77) hospitalisés, 274 (+1) en réanimation et +14 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.497 (+40) hospitalisés, 486 (-14) en réanimation et +35 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.937 (+2) hospitalisé, 479 (+7) en réanimation et +19 décès en 24h
  • Bretagne: 806 (+49) hospitalisés, 89 (-7) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Normandie : 1.282 (+24) hospitalisés, 129 (-2) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.502 (+34) hospitalisés, 237 (-1) en réanimation et +16 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 830 (+42) hospitalisés, 104 (+1) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Occitanie: 2.118 (+63) hospitalisés, , 371 (+1) en réanimation et +15 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 807 (+10) hospitalisés, 114 (-4) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.101 (+61) hospitalisés, 161 (+5) en réanimation et +5 décès en 24h

Santé téléconsultation: une future économie d’un milliard ?

Santé téléconsultation: une future économie d’un milliard ?

Une étude de l’institut économique Molinari explique que le recours plus généralisé à la téléconsultation permettrait de générer une économie d’un milliard par an.

Aujourd’hui l’assurance-maladie  limite à à 20 % maximum la part de la téléconsultation dans l’activité des médecins. Pourquoi ? Personne ne le sait exactement. Peut-être pour des motifs médicaux  (nature des liens avec le patient) ou pour des motifs économiques.

Toujours est-il que cette évaluation est sans doute très approximative car il faudrait prendre en compte de façon plus massive le recours aux moyens de télé expertise qui vont se développer conjointement chez les médecins et chez les patients ( par le biais par exemple des applications de la 5G).. Aujourd’hui par exemple ,  des patients doivent presque systématiquement se rendre dans des cabinets de radiologie ou d’analyse qui se révèlent  très coûteux pour la sécurité sociale, pour les intéressés et pour l’ensemble de l’économie.

Ce sont sans doute des milliards qui sont en jeu bien avantagent que ce qu’indique l’institut économique Molinari d’autant que de nouvelles technologies utilisables à distance dont beaucoup aujourd’hui inconnu vont rendre possible les diagnostics.

Ainsi notamment le recours aux spécialistes pourrait être réduit d’autant si les généralistes pouvaient accéder à certains outils utilisables en télé consultation.

Rappelons que le budget de la Sécu tourne autour de 500 milliards, le plus gros budget de l’État. Une mine pour réaliser des économies et surtout pour permettre des diagnostics encore plus rapides et plus pertinents. De ce point de l’institut économique Molinari a raison de réclamer le déplafonnement du nombre de télés consultation.

«Plafonner les téléconsultations à 20 % de l’activité globale d’un médecin n’a pas de rationalité économique puisque la téléconsultation est un moyen qualitatif et économique de fournir des soins de santé», défend Cécile Philippe, présidente de l’Institut économique Molinari.

Omicron: Le pic atteint ! mais un nouveau record qui contredit !

  • Omicron: Le pic atteint ! mais un nouveau record qui contredit ! 
  •  
  •  
  • D’après les experts et même les médias qui avaient bouclé pratiquement leurs tirages, le pic omicron serait atteint et même en régression. Manque de chance ou de lucidité puisqu’au contraire la France vient d’enregistrer un record 464.769 nouveaux cas en 24 heures, un record ; Mardi dernier, 368.149 cas avaient été recensés.
  • Le taux de positivité des tests augmente aussi , s’établissant à 23,9%. Le taux d’incidence est lui de 3063 personnes contaminées pour 100.000 habitants.Bref, beaucoup d’experts, les politiques et les grands médias devraient se montrer prudents dans leurs pronostics quant à l’évolution de la maladie concernant en particulier le nombre de contaminées. Un nombre record même au monde rapporté à la population. Dans nombre de fourneaux on  titre « . Le pic des cas semble donc atteint » reprenant tout simplement les affirmations du gouvernement. La vérité sans doute ce qu’il y a encore des normes inconnues concernant cette maladie aussi bien concernant les conditions de son évolution, de sa contamination et même de sa gravité à moyen et longs terme.

Le pire dans cette désinformation, c’est l’unanimité de la tonalité qui fait croire que la crise omicron est pratiquement terminée. Un joli coup de pied au cul à l’information formatée des grands médias avec ce nouveau record de contamination

Covid- taux d’incidence global par département : très gros écarts

Covid- taux d’incidence global par département : très gros écarts

 

Taux d’incidence en France par département au samedi 15 janvier 2022 (données consolidées) atteint 3.062,95 cas pour 100.000 habitants au cours des 7 derniers jours.

  • 01 — Ain — Bourg-en-Bresse 3.251,4   
  • 02 — Aisne — Laon 2.231,5  
  • 03 — Allier — Moulins 1.873,4   
  • 04 — Alpes-de-Haute-Provence — Digne-les-Bains  2.349,9   
  • 05 — Hautes-Alpes — Gap 3.559,6   
  • 06 — Alpes-Maritimes — Nice 3.498,5   
  • 07 — Ardèche — Privas 2.401,8   
  • 08 — Ardennes — Charleville-Mézières 2.327,0   
  • 09 — Ariège — Foix 2.245,4   
  • 10 — Aube — Troyes 2.484,6   
  • 11 — Aude — Carcassonne 2.237,4   
  • 12 — Aveyron — Rodez 2.558,6   
  • 13 — Bouches-du-Rhône — Marseille 3.233,6   
  • 14 — Calvados — Caen 2.310,5   
  • 15 — Cantal — Aurillac  1.650,4   
  • 16 — Charente — Angoulême  1.833,5   
  • 17 — Charente-Maritime — La Rochelle  2.070,8   
  • 18 — Cher — Bourges  1.983,4   
  • 19 — Corrèze — Tulle  2.207,3   
  • 2A — Corse-du-Sud — Ajaccio  2.501,5   
  • 2B — Haute-Corse — Bastia  2.054,8   
  • 21 — Côte-d’Or — Dijon 2.973,2  
  • 22 — Côtes-d’Armor — Saint-Brieuc  1.998,5   
  • 23 — Creuse — Guéret  1.924,8   
  • 24 — Dordogne — Périgueux  1.787,2   
  • 25 — Doubs — Besançon 3.070,0  
  • 26 — Drôme — Valence  2.676,5   
  • 27 — Eure — Évreux  2.700,1   
  • 28 — Eure-et-Loir — Chartres  2.699,2   
  • 29 — Finistère — Quimper  1.953,8   
  • 30 — Gard — Nîmes  2.321,1   
  • 31 —  Haute-Garonne — Toulouse  3.715,9   
  • 32 — Gers — Auch  2.055,4   
  • 33 — Gironde — Bordeaux 2.783,5   
  • 34 — Hérault — Montpellier  2.676,6   
  • 35 — Ille-et-Vilaine — Rennes  3.038,3   
  • 36 — Indre — Châteauroux  1.677,7   
  • 37 — Indre-et-Loire — Tours  2.605,3   
  • 38 — Isère — Grenoble  3.679,3   
  • 39 — Jura — Lons-le-Saunier 2.549,6   
  • 40 — Landes — Mont-de-Marsan  2.685,6   
  • 41 — Loir-et-Cher — Blois  2.050,4   
  • 42 — Loire — Saint-Étienne  3.677,6   
  • 43 — Haute-Loire — Le Puy-en-Velay  2.890,7   
  • 44 — Loire-Atlantique — Nantes  2.969,0   
  • 45 — Loiret — Orléans  2.605,4   
  • 46 — Lot — Cahors  1.991,7   
  • 47 — Lot-et-Garonne — Agen  1.936,8   
  • 48 — Lozère — Mende  2.027,9   
  • 49 — Maine-et-Loire — Angers  2.831,3   
  • 50 — Manche — Saint-Lô  2.038,6   
  • 51 — Marne — Châlons-en-Champagne 2.719,8   
  • 52 — Haute-Marne — Chaumont 1.821,6   
  • 53 — Mayenne — Laval  2.479,3   
  • 54 — Meurthe-et-Moselle — Nancy 2.384,5   
  • 55 — Meuse — Bar-le-Duc 1.751,3   
  • 56 — Morbihan — Vannes  2.573,0   
  • 57 — Moselle — Metz 2.238,1   
  • 58 — Nièvre — Nevers 1.891,8   
  • 59 — Nord — Lille 3.006,2   
  • 60 — Oise — Beauvais 3.284,9   
  • 61 — Orne — Alençon  2.101,8   
  • 62 — Pas-de-Calais — Arras 2.379,7   
  • 63 — Puy-de-Dôme — Clermont-Ferrand  2.198,9   
  • 64 — Pyrénées-Atlantiques — Pau  3.298,7   
  • 65 — Hautes-Pyrénées — Tarbes  2.977,0   
  • 66 — Pyrénées-Orientales — Perpignan  2.577,7   
  • 67 — Bas-Rhin — Strasbourg 2.964,9   
  • 68 — Haut-Rhin — Colmar 2.541,1   
  • 69 — Rhône — Lyon  4.121,0   
  • 70 — Haute-Saône — Vesoul 2.087,1   
  • 71 — Saône-et-Loire — Mâcon 2.327,4   
  • 72 — Sarthe — Le Mans  2.820,6   
  • 73 — Savoie — Chambéry  4.007,4   
  • 74 — Haute-Savoie — Annecy  3.984,6   
  • 75 — Paris — Paris 3.538,1   
  • 76 — Seine-Maritime — Rouen  2.834,2   
  • 77 — Seine-et-Marne — Melun 3.794,3   
  • 78 — Yvelines — Versailles 3.582,5   
  • 79 — Deux-Sèvres — Niort  2.009,8   
  • 80 — Somme — Amiens 2.551,6   
  • 81 — Tarn — Albi  2.670,8   
  • 82 — Tarn-et-Garonne — Montauban  2.545,1   
  • 83 — Var — Toulon  2.830,6   
  • 84 — Vaucluse — Avignon  2.563,1   
  • 85 — Vendée — La Roche-sur-Yon  2.364,7   
  • 86 — Vienne — Poitiers  2.349,1   
  • 87 — Haute-Vienne — Limoges  2.422,8   
  • 88 — Vosges — Épinal 2.294,7   
  • 89 — Yonne — Auxerre 2.242,1   ,
  • 90 — Territoire de Belfort — Belfort 2.371,8   
  • 91 — Essonne — Évry 3.733,5   
  • 92 — Hauts-de-Seine — Nanterre 3.550,8   
  • 93 — Seine–Saint-Denis — Bobigny 3.646,8   
  • 94 — Val-de-Marne — Créteil 3.696,3   
  • 95 — Val-d’Oise — Cergy-Pontoise 3.945,5   
  • 971 — Guadeloupe — Basse-Terre  4.513,7   
  • 972 — Martinique — Fort-de-France  2.833,5   
  • 973 — Guyane — Cayenne  2.889,3   
  • 974 — La Réunion — Saint-Denis  3.728,3   
  • 976 — Mayotte — Dzaoudzi 1.179,0  

 

Covid France 19 janvier 2002 : nouveau record de cas avec 464 769 24 heures

Covid France 19 janvier 2002 : nouveau record de cas avec 464 769 en 24 heures

 

Un total de 14.172.384 cas confirmés et un nouveau record  464.769 en 24h ce mardi 18 janvier 2022.

On recense ce mardi 18 janvier 2022 127.638 morts au total, +375 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.299 (+87) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 100.339 (+288 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,27 le taux d’incidence à 3.062,95 et la tension hospitalière à 76,7 %. Le taux de positivité est à 23,4 %.

La France compte actuellement 26.526 (+750) personnes hospitalisées et 3.881 (-32) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 7.190 (+223) hospitalisées, 969 (+1) en réanimation et +86 décès en 24h
  • Grand Est : 1.861 (+40) hospitalisés, 275 (-6) en réanimation et +16 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.779 (+55) hospitalisés, 273 (+2) en réanimation et +25 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.457 (+52) hospitalisés, 500 (0) en réanimation et +38 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.935 (+59) hospitalisé, 472 (-21) en réanimation et +37 décès en 24h
  • Bretagne: 757 (+29) hospitalisés, 96 (+6) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Normandie : 1.258 (+56) hospitalisés, 131 (+1) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.468 (+47) hospitalisés, 238 (+3) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 788 (+58) hospitalisés, 103 (-2) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Occitanie: 2.055 (+53) hospitalisés, , 370 (-11) en réanimation et +15 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 797 (+28) hospitalisés, 118 (-8) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.040 (-5) hospitalisés, 156 (-3) en réanimation et +19 décès en 24h

Covid-19 : Paxlovid, la pilule de Pfizer efficace dès les premiers jours de contamination

Covid-19 : Paxlovid, la pilule de Pfizer efficace dès les premiers jours de contamination

Paxlovid, la pilule de Pfizer doit être prise pour être efficace dès le diagnostic et dans les cinq jours après l’apparition des symptômes du Covid-19. Le  risque d’hospitalisation et de décès serait réduit de 89%.

«Le Paxlovid arrivera fin janvier dans les pharmacies françaises», a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran .

«Prescrit aux personnes à risque diagnostiquées positives, il va changer la donne pour nos systèmes de santé, en désengorgeant les hôpitaux», estime Albert Bourla. «Le Paxlovid va permettre de réduire le risque de mortalité de façon très significative», se réjouit également le virologue Bruno Lina, membre du Conseil scientifique, dans les colonnes du Parisien .

Covid: Davantage d’hospitalisations mais moins de soins critiques

Covid: Davantage d’hospitalisations mais moins de soins critiques

 

Toujours un chiffre impressionnant de contaminations, en moyenne de près de 300 000 par jour qui mécaniquement provoquent une hausse des hospitalisations. Par contre le nombre de malades en soins critiques se tasse. La preuve sans doute que le variant omicron est moins dangereux que le variant delta.

Le nombre de patients atteints du Covid hospitalisés en soins critiques est resté stable, lundi 17 janvier, par rapport à sept jours auparavant, avec un nombre de nouveaux cas dépistés toujours élevé sur une semaine, selon les chiffres officiels. Les services de soins critiques, qui accueillent les cas les plus graves, comptaient lundi 3 913 malades du Covid (dont 355 nouvelles admissions), contre 3 852 la veille et l’avant-veille et 3 904 le lundi précédent.

Le nombre total de malades hospitalisés atteint 25 776, dont 2 815 ont été admis en 24 heures. Le lundi précédent, 22 749 personnes étaient hospitalisées. Le nombre quotidien de nouveaux cas de contamination recensés s’élève à 102 144, contre 278 129 la veille. En moyenne, sur les sept derniers jours, on recense 295 630 cas quotidiens, contre 268 185 le lundi précédent. Ce calcul permet de lisser les écarts observés d’un jour à l’autre, souvent artificiellement créés par des problèmes de collecte de données. Ce direct est désormais terminée.

Covid : La pression hospitalière toujours forte

Covid : La pression hospitalière toujours forte

L’envolée des contaminations des derniers jours nourrit la pression hospitalière.. Actuellement, leur taux d’occupation pour des patients atteints du Covid-19 flirte avec la barre des 50%. Loin des 136% (et donc bien au-delà des capacités initiales) de la première vague.

La pression hospitalière, plus forte dans certaines régions, a contraint de nouveau les hôpitaux à transférer en octobre dernier des malades vers d’autres territoires en France, voire en Allemagne. Au total il y aurait presque 4000 malades en soins critiques actuellement

Covid France 18 janvier 2022 : encore 278 129 cas en plus en 24

  • Covid France 18 janvier 2022 : encore 278 129 cas en plus en 24
  • Lundi 17 janvier 2022 on a enregistré 14.172.384 cas de contaminations au total dont au moins +278.129 ces dernières 24h. On recense ce lundi 17 janvier 2022, +296 morts en 24h soit 127.263 au total. Le nombre total de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.212 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 100.051 (+296 en 24h). 52.271.529 personnes sont totalement vaccinées contre la covid-19 en France.

Covid Monde contaminations : la France en tête

Covid Monde contaminations : la France en  tête 

  • Proportionnellement à la population, la France est toujours en tête des contaminations y comprises hier 15 janvier 2022 avec au moins +324.580 ces dernières 24h. On recense ce samedi 15 janvier 2022, +148 morts en 24h soit 126.869 au total.
  • Aux États-Unisle nombre de nouveaux cas s’élève aujourd’hui à +874.087 contaminations recensées ces dernières 24h. Ce vendredi 14 janvier 2022, le pays compte 63.101.537 cas. Le nombre de décès ce jour est de +2.736 morts en 24h, soit 811.058 décès au total. 526.898.876 doses de vaccin contre la covid-19 ont été administrées.
  • Au Canada, on dénombre +31.367 nouveaux cas en 24h sur 2.688.751 au total et 31.190 décès, dont +108 depuis hier. 73.461.078 doses de vaccin ont été administrées.
  • Le Japon recense +25.630 nouveaux cas de contamination en 24h. On dénombre 1.835.188 cas recensés au total et 18.423 (+6 en 24h) décès ce samedi 15 janvier 2022. 201.786.647 doses de vaccin ont été administrées.
  • Le Japon recense +25.630 nouveaux cas de contamination en 24h. On dénombre 1.835.188 cas recensés au total et 18.423 (+6 en 24h) décès ce samedi 15 janvier 2022. 201.786.647 doses de vaccin ont été administrées. 
  •  En Afrique du Sud, on compte 3.546.808 (+5.917) cas recensés ce mercredi 12 janvier 2022 et 92.989 (+159) morts.28.573.201 doses de vaccin ont été administrées.
  •  Au Brésil, le nombre de nouvelles contaminations s’élève à +86.631 en 24h. Le pays enregistre ce mercredi 12 janvier 2022, +133 morts en 24h et déclare 22.716.091 cas recensés au total et 620.371 décès. 302.463.848 doses de vaccin contre la covid-19 ont été administrées.
  • En Inde, on recense, ce mercredi 12 janvier 2022, 36.582.129 cas confirmés (+264.202 en 24h) et 485.350 morts, dont +315 en 24h. 1.556.478.542 doses de vaccin ont été administrées.
  • La Russie fait état de +23.820 nouveaux cas ce jeudi 13 janvier 2022. Les autorités rapportent 10.747.125 cas détectés pour 319.911 (+739) morts. 149.640.850 doses de vaccin ont été administrées.

Covid: Baisse de la confiance dans le gouvernement (sondage)

Dans un sondage IFOP diffusé par le JDD, les sondés ne sont plus que 40 % environ à faire confiance au gouvernement pour modèle la lutte contre la pandémie. La baisse est générale y compris pour le soutien aux passe vaccinale et pour la vaccination. En cause sans doute notamment cette pagaille à l’école et le maquis des mesures restrictives

Alors que le passage du passe sanitaire au passe vaccinal devrait être définitivement voté dimanche par le Parlement, 58% des Français s’y disent favorables, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche. Un chiffre en baisse de 5 points par rapport à une précédente enquête menée par l’institut pour LCI début janvier (63%). Dans le détail, et sans surprise, les sympathisants de La République en marche soutiennent sa mise en place à 93%, suivi par ceux du Parti socialiste (76%), des Républicains (72%) et d’Europe Ecologie-Les Verts (62%). Les sondés se déclarant politiquement proches de La France insoumise et du Rassemblement national sont, eux, majoritairement opposés au passe vaccinal, respectivement à 55% et 53%.

Les hommes y adhèrent davantage que les femmes, à 62% contre 54%. L’adhésion au passe vaccinal décroît en fonction de l’âge des Français : c’est donc chez les 65 ans et plus qu’il est le plus accepté (71% de favorables) et chez seulement 48% des 18-24 ans.

Le Sénat doit achever l’examen du texte sur le passe vaccinal ce week-end et, « selon qu’il y aura ou non saisine du Conseil constitutionnel », l’entrée en vigueur se fera avec « quelques jours de retard » sur le calendrier prévu, soit d’ici une semaine à dix jours, a commenté vendredi soir le Premier ministre, Jean Castex, dans un entretien à Nice-Matin.

59% pour la vaccination obligatoire dès 18 ans

Le sondage de l’Ifop interroge également les Français sur la vaccination obligatoire pour les 18 et plus : 59% des sondés s’y disent favorables. Un chiffre là encore en baisse, puisqu’ils étaient 68% à la soutenir en novembre, selon une précédente enquête de l’institut pour le JDD.

Toujours dans ce même sondage, 53% des Français font confiance au gouvernement pour « aider les entreprises en difficulté en raison du coronavirus » ; 50% pour « mener à bien la campagne de vaccination » ; et 41% pour « faire face efficacement au coronavirus ».

COVID: VACCINATION OBLIGATOIRE EN AUTRICHE

COVID:  VACCINATION OBLIGATOIRE EN AUTRICHE

L’Autriche va devenir « début février » le premier pays d’Europe à rendre « obligatoire » la vaccination contre le Covid-19, sous peine de forte amende, a indiqué ce dimanche le chancelier autrichien, Karl Nehammer.

« Comme prévu, nous allons rendre la vaccination obligatoire début février » pour les adultes, a indiqué à Vienne en conférence de presse le chef conservateur du gouvernement, qui dirige ce pays avec les écologistes.

« Après, des contrôles seront effectués » et ne pas être vacciné constituera un « délit » passible de « sanctions » financières variant entre 600 et 3.600 euros, en cas de récidive.

 

Covid et tennis: Novak Djokovic expulsé d’Australie !

Covid et tennis: Novak Djokovic expulsé d’Australie !

 

Une fin assez lamentable en forme de mélodrame avec l’expulsion du champion du monde de tennis. La Cour fédérale australienne a rejeté, ce dimanche à l’unanimité, le recours intenté par le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic contre l’annulation de son visa et son expulsion du pays.

Novak Djokovic qui est sans doute d’abord victime de son entêtement mais aussi du nationalisme serbe et des propos invraisemblables de son père qui a voulu faire de son fils un héros des libertés, le comparant même à Jésus !

Ce pourrait être en même temps une fin de carrière pour cet extraordinaire champion qui rencontrera les mêmes problèmes dans les grands tournois mondiaux qui imposent évidemment la vaccination.

Pour ajouter au ridicule, e président serbe Aleksandar Vucic s’est emporté ce dimanche contre les autorités australiennes. Il a affirmé que l’Australie s’est «humiliée elle-même» et a dénoncé une «chasse aux sorcières».

Covid: vers la fin de la pandémie en mars ?

Covid: vers la fin de la pandémie en mars ?

 

Interrogé dans un long entretien accordé à l’Express  sur la situation sanitaire dans les mois à venir, Alain Fischer, le «monsieur vaccin» du gouvernement, s’est dit plutôt optimiste. «En mars, nous devrions arriver à un très bon contrôle de la vague actuelle. Une période de calme devrait alors s’ouvrir devant nous», a-t-il déclaré. «Il pourra bien sûr toujours y avoir de nouveaux variants, mais on peut espérer qu’ils seront moins agressifs.»

«Au décours de la vague actuelle, probablement d’ici six semaines, le niveau global de protection de la population sera assez élevé», estime Alain Fischer. «Environ 30 millions de Français se trouvent actuellement complètement vaccinés. Ils seront probablement 45 millions d’ici là, sans compter la protection induite par l’infection. Cela permettra de contrôler la circulation du virus.»

Quant à l’apparition d’un potentiel nouveau variant, Alain Fischer indique qu’il se pourrait bien qu’il soit moins inquiétant que ses prédécesseurs

Covid France 17 janvier 2022: +278.129 cas en 24h.

Covid France 17 janvier 2022:  +278.129 cas en 24h. 

dimanche 16 janvier 2022 , on enregistre  +278.129 cas en 24h, : 126.967 morts au total, +98 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.212 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 99.755 (+98 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,44 le taux d’incidence à 2.923,21 et la tension hospitalière à 76,2 %. Le taux de positivité est à 22,2 %.

La France compte actuellement 24.887 (+343) personnes hospitalisées et 3.852 (0) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 6.788 (+118) hospitalisées, 940 (+11) en réanimation et +26 décès en 24h
  • Grand Est : 1.779 (+35) hospitalisés, 272 (0) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.625 (+7) hospitalisés, 264 (-2) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.278 (+26) hospitalisés, 507 (-2) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.815 (+95) hospitalisé, 496 (-4) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Bretagne: 657 (+10) hospitalisés, 82 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Normandie : 1.142 (+3) hospitalisés, 125 (-4) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.379 (+14) hospitalisés, 237 (+2) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 713 (0) hospitalisés, 106 (-1) en réanimation et +1 décès en 24h
  • Occitanie: 1.941 (+17) hospitalisés, , 373 (-3) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 752 (+1) hospitalisés, 123 (+2) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.021 (+25) hospitalisés, 160 (+3) en réanimation et +5 décès en 24h
12345...192



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol