Politique-macronie : Quelques grandes gueules, des technos et….. des minets

Politique-macronie : Quelques grandes gueules, des technos et….. des minets

Ce qui caractérise sans doute le plus les responsables de la majorité, ; c’est à la fois l’incompétence technique ,le manque de courage et inexpérience politique. C’est ainsi qu’on voit défiler dans les médias de jeunes députés ou ministres sortis de nulle part qui débitent des discours complètement ésotériques pour soutenir le gouvernement. Rien d’étonnant à cela, beaucoup ont été choisis sur Internet et-ou à la sortie des instituts d’études politiques, ils répètent laborieusement ce qu’ils ont appris mais ne parviennent pas à mordre sur l’opinion publique. On peut prévoir au moins 80 % d’entre eux seront balayés lors d’une prochaine élection législative pour leur indigence chronique. On compte aussi quelques grandes gueules inefficaces et quelques techno hors-sol.

Le gouvernement compte quelques grandes gueules à commencer par Macron qui se saoule de son propre bavardage en parlant de tout et de rien, surtout de rien et en additionnant les contradictions ( exemple quand en 2017 il affirme qu’il ne touchera jamais alors à l’ âge la retraite ). Parmi ces grandes gueules, il faut aussi compter Véran qui a tout dit et le contraire quand il était ministre de la santé et qui continue comme porte-parole du gouvernement( « je ne sens pas la mobilisation » a-t-il déclaré avant la mobilisation du 31 janvier !). À la justice, on compte aussi Dupont Moretti qui continue d’opter pour une posture privilégiant le verbe sur l’action . Le pompon revient sans doute à Darmanin, copie de Sarkozy, qui menace d’exterminer la délinquance mais plus intéressé par son devenir politique que par des résultats catastrophiques en matière de violence.

On dénombre quelque technos parmi lesquels le ministre de l’économie qui promet sans cesse de réduire les déficits En vain, car Macron ordonne le contraire. Il y a aussi la pathétique Première ministre dont le costume est bien trop grand pour elle. Une première ministre inodore et sans aucun charisme qui va sans doute plonger avec la réforme des retraites.

Le gouvernement comprend environ 42 ministres dans les trois quarts sont à peu près inconnus et ne servent aussi à rien. Justement ce qu’apprécie aussi Macron qui peut ainsi renforcer son pouvoir monarchique en donnant son avis sur tout (exemple la fourniture de préservatifs gratuits pour les jeunes!).

Dans la macronie au gouvernement et ailleurs, il y a surtout une armée de minets complètement inféodés à Macron car ils lui doivent tout. La plupart n’ont aucune légitimité sociale ou politique. Une chèvre aurait pu être élue à leur place en 2017 comme en 2022. 80 % au moins seront balayés lors des prochaines élections législatives.

Bref, une sorte de d’assemblage anachronique qui démontre chaque jour son inexpérience et sa méconnaissance totale des réalités socio économiques. Une majorité complètement hors-sol qui laissera un triste souvenir dans l’histoire politique du pays.

La grande confusion de la macronie, c’est de se croire légitime alors qu’elle n’a été élue que pour empêcher les autres et notamment le Front National de parvenir au pouvoir.

En outre, ce gouvernement multiplie les affaires politico- financières; heureusement pour lui, avec la bienveillance de la justice qui enterre les dossiers ( exemples: les 400 millions indûs de l’affaire Tapie, l’affaire Ferrand ,l’affaires Alstom, ou encore l’affaire Covid ), plus personne n’est responsable. Comme dans l’affaire Dussopt ?

Bassines en Charente-Maritime : Le Conseil d’État confirme l’interdiction

Bassines en Charente-Maritime : Le Conseil d’État confirme l’interdiction

Le Conseil d’État a confirmé vendredi l’interdiction de remplir les cinq bassines controversées à usage agricole. Celles-ci font l’objet de nombreuses manifestations en Charente-Maritime.

Dans son jugement du 17 mai, la cour administrative d’appel avait interdit de les remplir, notant « l’insuffisance » ou « l’absence de données » de certains aspects des études d’impact avancées par les irrigants. Selon la cour, l’absence de sources de certains chiffres avancés ou des mesures ne permettait pas un « ajustement pertinent » du remplissage des réserves.

Pour demander l’annulation de l’arrêt de la cour administrative d’appel de Bordeaux, l’association syndicale de défense des bassines soutenait que ce dernier était entaché « d’une insuffisance de motivation en ce qu’il se fonde sur des motifs hypothétiques » et plusieurs « dénaturations des pièces du dossier ». Mais pour le Conseil d’État, « aucun de ces moyens n’est de nature à permettre l’admission du pourvoi ».

« On s’y attendait. On va refaire une demande d’autorisation encore une fois avec une nouvelle étude d’impact, mais cela prend du temps », a réagi à l’AFP Thierry Boucard, qui préside l’association, qui « n’a aucune obligation à reboucher les réserves » car « légales ». « Si on abandonne, c’est 5,5 millions d’euros perdus, dont 67 % d’argent public », a-t-il déploré. Avec cette décision, « on donne un permis de les dégrader ».

Environnement: le honteux sabordage du « Foch » dans l’Atlantique

Environnement: le honteux sabordage du « Foch » dans l’Atlantique

Le sabordage de ce «colis toxique de 30.000 tonnes» est un véritable «crime contre l’environnement».

Le gigantesque navire contenait en effet beaucoup de matières toxiques et notamment «9,6 tonnes d’amiante, une substance au potentiel toxique et cancérigène, ainsi que 644 tonnes de peinture et d’autres matières dangereuses», avait alerté le ministère fédéral du Brésil qui a multiplié les recours pour tenter d’arrêter l’opération, en vain.

«Il y a 17km de tuyauterie calorifugée avec de l’amiante et une dizaine de kilomètres de gaines en PCB», détaille pour Le Figaro l’association Robin des Bois qui se base sur l’inventaire réalisé sur le Clemenceau, le sistership du Foch, lors de son démantèlement au Royaume-Uni. «On parle aussi d’hectares d’enduits, de vernis, de peinture au plomb, etc.».

. «Plus le temps va passer, plus l’épave va se décomposer, avec tous ses produits toxiques qui vont se décomposer», indique l’association Robin des Bois. «Les matériaux ainsi désagrégés en poussières et en écailles vont devenir disponibles pour les poissons et les mammifères marins, et quantité de résidus vont également s’agréger au plancton et contaminer un nombre incalculable de ressources marines».

Plus les épaves vieillissent, plus elles se fragilisent et peuvent être potentiellement polluantes. «La décomposition est plus lente à une grande profondeur car la température de l’eau est plus basse, il y a moins d’oxygène et moins de lumière», explique aussi le plongeur et explorateur Alexis Rosenfeld. Pour lui, il aurait été plus vertueux et pragmatique de d’abord dépolluer la structure dans un chantier, puis de créer une «capsule temporelle» en eau peu profonde qui aurait fait le bonheur des plongeurs.

Ballon espion chinois dans le ciel américain : l’incroyable cynisme de la Chine !

Ballon espion chinois dans le ciel américain : l’incroyable cynisme de la Chine !

Il faut être d’un cynisme propre aux dictatures pour protester contre la destruction du ballon espion chinois. Ce ballon espion était évidemment destiné à observer certaines positions stratégiques militaires des États-Unis. Il a été détruit par un avion de chasse américain. Mais le pire c’est que la Chine a protesté « contre l’utilisation de la force par les États-Unis ».

C’est véritablement le retour de la dialectique mensongère des communistes chinois dont la politique de communication est essentiellement fondée sur l’intoxication la plus ridicule.

Cela démontre aussi la nature de ce régime et notamment la posture du dictateur chinois désormais élu à vie qui peut tout s’ autoriser sans rendre de compte à qui que ce soit ni aux autorités internationales et surtout pas à son peuple. Bref la mafia d’une dictature grotesque autant que criminelle, comme en Russie.

Le ministère des Affaires étrangères chinois a osé exprimer son «fort mécontentement» dimanche après que les États-Unis ont abattu le ballon chinois qui survolait leur sol depuis plusieurs jours.
Pékin a exprimé son «fort mécontentement» dimanche après que les États-Unis ont abattu le ballon chinois qui survolait leur sol depuis plusieurs jours, et a dit se «réserver le droit» de répliquer.
L’opération menée samedi par un avion de chasse F-22 a eu lieu «au-dessus de l’eau au large de la côte de Caroline du Sud, dans l’espace aérien américain», a déclaré dans un communiqué le ministre de la Défense américain, Lloyd Austin. Il a souligné qu’elle avait été menée en réponse à une «violation inacceptable» de la «souveraineté» américaine.

«La Chine exprime son fort mécontentement et proteste contre l’utilisation de la force par les États-Unis», a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué. Washington a «réagi de manière clairement excessive» et a «violé gravement les pratiques internationales», selon la même source.

RETRAITES: XAVIER BERTRAND CONDAMNE LA FAUSSE AVANCEE D’E. BORNE

RETRAITES: XAVIER BERTRAND CONDAMNE LA FAUSSE AVANCEE D’E. BORNE

La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé que les personnes ayant commencé à travailler entre 20 et 21 ans pourront partir à la retraite à 63 ans, et non 64 ans. Un artifice pour Xavier Bertrand (LR)

Madame Borne ferme la porte à l’ensemble des députés LR qui ont indiqué avec un amendement très consensuel, 43 annuités, on part à la retraite avant 64 ans », a poursuivi le président de la région des Hauts-de-France.

Sa position est partagée par une partie de son ancien camp politique. Invité ce dimanche matin sur BFMTV, le député LR du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont s’est ainsi dit « très insatisfait » par la nouvelle proposition de la Première ministre.

« On a tracé un certain nombre de lignes rouges dès l’entrée dans le débat sur la priorité à la durée des carrières », rappelle, encore auprès de BFMTV, le député de Moselle Fabien Di Filippo, qui précise que sa position « n’a pas changé. »

Pour Fabien Di Filippo, la main tendue par la Première ministre dans le JDD n’en est pas vraiment une, et l’élu rappelle qu’il n’a pas a « un blanc-seing au projet du gouvernement mais l’étirer dans le sens de nos valeurs. »

Economie, politique, société: les plus lus (6 février 2023-5h18)

Economie, politique, société: les plus lus (6 février 2023-5h18)

Inflation– des taux d’intérêts élevés pour longtemps (FMI)
Retraites: C’est la durée de cotisation qui doit être au cœur de la réforme pour la CFDT
Les Français disent non aux une voiture électriques trop chères
Plan de soutien à l’industrie américaine: La réplique de l’Union européenne pas à la hauteur
Prix de l’énergie : La scandaleuse décision du Conseil d’Etat
Politique: Macron et ses impôts, une relation douteuse
Retraites: le ministre Dussopt en danger…la réforme aussi
Politique et justice: A. BUZYN innocentée aussi dans l’affaire du Covid
Grève 7 février 2023 : fortes perturbations dans les transports
Salaires : une baisse moyenne de 3 à 4 %
Politique-macronie : Quelques grandes gueules, des technos et….. des minets
Bassines en Charente-Maritime : Le Conseil d’État confirme l’interdiction
Environnement: le honteux sabordage du « Foch » dans l’Atlantique
Ballon espion chinois dans le ciel américain : l’incroyable cynisme de la Chine !
RETRAITES: XAVIER BERTRAND CONDAMNE LA FAUSSE AVANCEE D’E. BORNE

Finances et Inflation– des taux d’intérêts élevés pour longtemps (FMI)
Sciences et avenir- L’Intelligence artificielle (IA) présentes les activités économiques
« Soutien Politique » : Édouard Philippe défend la réforme des retraites …..en enfonçant le gouvernement
Affaire Covid: A. BUZYN innocentée aussi
La démission de Dussopt et la fin de la réforme de la retraite ?
Dussopt « envisage » des sanctions financières, pas pour lui … pour les entreprises
Macron et les impôts: une relation personnelle douteuse
L e favoritisme aussi de Macron dans l’affaire Alstom- General Electric
Politique: Olivier Dussopt, favoritisme ou corruption
Covid France 5 février 2023 : 3618 cas supplémentaires en 24 h et 28 morts
Gouvernement Macron : Quelques sgrandes gueules, des technos et……des minets
Vers une crise démocratique et politique avec la réforme des retraites ?
Inflation et pouvoir d’achat : les Français réduisent les dépenses d’alimentation de 10%
Sciences- évolutions cognitives et taille du cerveau
Hausses des violences en 2022, la manifestation de l’impuissance de Darmanin
Prix de l’énergie pour les entreprises, une hausse mortifère de plus de 80 % en 2023

États-Unis : taux de chômage au plus bas depuis 50 ans
Pouvoir d’achat : les Français diminuent les dépenses d’alimentation de 10%
Réforme des Retraites :Insignifiante et inefficace pour l’économiste Patrick Artus
Électricité : Un bouclier inefficace sollicité seulement par 30 % des entreprises
Politique- Retraites–Élisabeth Borne à la télé : « encore une intervention pour les nuls » ( CFDT)
Politique: Pour Olivier Dussopt, un cadeau, ce n’est pas de la corruption
Taille du cerveau humain et évolutions cognitives
Politique-Vers une crise démocratique avec la réforme des retraites
EELV-Sondage Lyon: le maire contesté par 67 % dans l ‘Opinion
Covid France 4 février 2023 : 3618 cas supplémentaires en 24 h et 28 morts
Sciences et prospective- L’Intelligence artificielle (IA) au centre de toutes les activités économiques
Politique- Sondage mobilisation: la retraite mais aussi le pouvoir d’achat
Sécurité- Explosion des violences en 2022: la manifestation de l’impuissance de Darmanin
Politique : Édouard Philippe défend la réforme des retraites …..en enfonçant le gouvernement
Sciences-Taille du cerveau et évolutions cognitives
Manif d’agriculteurs mercredi à Paris
Inflation– des taux d’intérêts élevés pour longtemps
Economie: Coût de l’énergie pour les entreprises : une hausse mortifère de plus de 80 % en 2023

site poèmes-chansons-théâtre de l’auteur

Voir aussi théâtre

Macron dit Jean Edouard 1er

Soupçons de corruption à BFMTV
Retraites–Élisabeth Borne à la télé : « encore une intervention pour les nuls
Retraites : Édouard Philippe défend la réforme …..en enfonçant le gouvernement
Sondage mobilisation: la retraite mais aussi le pouvoir d’achat
Sondage réforme retraites: opposition de plus en plus massive des Français, 71% contre
Politique-Vers une crise démocratique avec la réforme des retraites ?
Nouvelles technologies- L’Intelligence artificielle (IA) au centre de toutes les activités économiques
Covid France 3 février 2023 :4021 cas supplémentaires en 24 heures et 52 morts
Sondage Lyon: le maire contesté par 67 % dans l ‘Opinion
Vers une crise démocratique avec la réforme des retraites ?
Lire dans l’ADN le potentiel intellectuel et de santé ?
Inflation : les Français diminuent les dépenses d’alimentation de 10%
Inflation : les Français diminuent les dépenses d’alimentation de 5%
ETRAITES: Pour la suppression du régime spécial des parlementaires
Coût de l’énergie pour les entreprises : une hausse de plus de 80 % en 2023
Forte envolée des prix de l’énergie et des matières premières dans les entreprises
Signe de la baisse du pouvoir d’achat, les ventes d’Amazon baissent
Zone euro-BCE : Un relèvement des taux taux d’intérêt de 0,50 point… À contre-courant

Prospective- L’Intelligence artificielle (IA) au centre de toutes les activités économiques
Inflation : les Français freinent de plus en plus les dépenses d’alimentation
Explosion des violences en 2022: la manifestation de l’impuissance de Darmanin
Drogue Cannabis : risque accru de cancer du poumon
Pour l’interdiction totale de la la consommation de drogue
Zone euro: l’inflation toujours à un très haut niveau sur un an, 8,5 %
Sondage -réforme retraites : injuste pour 74 %, inefficace pour 60 %
Retraites-sondage mobilisation : les Français pour le blocage du pays
Sondage Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas
Covid France 2 février 2023: 4.506 nouveaux cas en 24h et 53 morts.
Sondage Lyon: le maire contesté par 67 % dans l ‘Opinion
Vers une crise démocratique avec la réforme des retraites ?
Le Sénat a très largement condamné le projet de réforme de la police judiciaire voulu par le ministre de l’intérieur Darmanin
Vers la fin du permis de conduire à vie ?
«L’hydrogène vert, secteur d’avenir pour les entreprises françaises»

Grève CGT dans l’énergie les 6, 7 et 8 février
Quelle justification de la Retraites à 64 ans ?
Politique et démocratie: Macron conduit le pays vers le chaos
S’attendre encore à des supers profits des énergéticiens
Manif réforme des retraites 31 janvier 2023 : participation encore plus forte
Retour des clients chez EDF, victime de l’arnaque des pseudos énergéticiens
«Les baby-boomers, c’est une génération de veinards » ! François Lenglet déraille
Assistants d’eurodéputés: Nouveau procès en sorcellerie cette fois pour le MoDem
Nouvelles journées d’action les 7 et 11 février
Covid France 1er février 2023 :57 morts et 6860 nouveaux cas en 24 heures

Retraites: Laurent Berger , CFDT, déjà pour une troisième phase d’action
Emploi des séniors : quel emplois ?
La justification de la Retraites à 64 ans
Le stress du numérique qui monte
Social-La réforme des retraites « va coûter beaucoup plus cher qu’elle ne rapporte », François Hommeril (CFE-CGC)
éforme des retraites : les critiques des économistes
Réforme des Retraites : La petite musique des assureurs de la réforme par capitalisation
Réforme des retraites- Fébrilité du gouvernement : calinerie de Borne et insulte de Darmanin
Manif retraites 31 janvier : une mobilisation exceptionnelle
Diplomatie République tchèque : Macron s’est encore trompé de cheval !
Macron conduit le pays dans le mur
SONDAGE réforme retraites : 68 % toujours contre
Sondage Politique-le moral des Français: plombé par l’inflation
Finances publiques-Dette et déficit : report des efforts en 2024…ou 2027
Politique et réforme des retraites : la jeunesse acteur incontournable
Inflation-Carburants : le litre à deux euros
Croissance Mondiale: recul mais un peu moins que prévu (FMI)

ChatGPT: une IA pour quoi faire ?
Pour un nouveau marché de l’électricité
Pour un nouveau de marché de l’électricité
Transition écologique : Une lettre « verte » du gouvernement aux maires
Société – Une réforme des retraites finalement coûteuse !
Dette et déficit : report des efforts en 2024
Fébrilité du gouvernement- : Darmanin insulte les opposants à la réforme des retraites
Social et économie- Sondage moral des Français: plombé par l’inflation
Darmanin est un agitateur pour le député LR Aurélien Pradié
Réforme des Retraites : le projet capitalisation repointe son nez chez les assureurs
>Réforme des retraites : la jeunesse acteur incontournable ?
SONDAGE réforme des retraites : toujours autour de 70% contre
Régulation de l’ électricité: face à la spéculation, renationaliser toute la filière
Commerce extérieur : déficit record de la balance commerciale
Election République tchèque : Macon s’est encore trompé de cheval !
MÉDECINS LIBÉRAUX: GRÈVE LE 14 FÉVRIER
Economie, politique, soc

Politique- Macron conduit le pays dans le mur
Société-Le déferlement des drogues douces et dures en Europe menace la démocratie
Business et Société : Mettre fin à l’arnaque des influenceurs
31 janvier : s’attendre à une exceptionnelle mobilisation
Le Parlement devra plier devant l’opinion
Fébrilité du gouvernement : Retraites : Darmanin insulte les opposants à la retraite
Retraites : la tentative de capitalisation pointe son nez chez les assureurs
Société-Une surconsommation qui tue les efforts de sobriété
Parti socialiste: Raccommodage de façade avant disparition totale
SONDAGE réforme retraites : 68 % toujours contre
Politique- Une réforme des retraites finalement coûteuse !
Aménagement du territoire – Pour la démétropolisation de nos sociétés
Economie- Sondage moral des Français: plombé par l’inflation
Société- Le déclin de la valeur travail en France
Economie et Compétitivité–un déficit record de la balance commerciale

Le déferlement des drogues douces et dures en Europe menace la démocratie
Services publics : Le scandale de l’indigence des relations téléphoniques
Société-Aménagement du territoire : la folie de la métropolisation
Pour la démétropolisation du territoire
Drogue- Cannabis : Légalisation et banalisation ?
Macron conduit le pays dans le mur
Une surconsommation qui tue les efforts de sobriété
Sondage moral des Français: plombé par l’inflation
Le déclin de la valeur travail en France
Covid France 28 janvier 2023 : 4681 cas supplémentaires en 24 heures et 44 morts
Société-Mettre fin à l’arnaque des influenceurs
Risque d’une guerre avec la Chine en 2025
Parti socialiste: Pour un éclatement salutaire
Politique: Macron , un président trop bavard
Pénuries de médicaments: sortir de la crise
Compétitivité–Un déficit record de la balance commerciale

site poèmes-chansons-théâtre de l’auteur

Voir aussi théâtre

Macron dit Jean Edouard 1er

Société-La déferlante des drogues douces et dures en Europe menace la démocratie
Instabilité des revenus: Un mal qui nourrit aussi l’inquiétude générale
Le scandale de l’indigence de relations téléphoniques avec les services publics
Salaires Renault : Hausse de 7,5 % de la masse salariale
Le coût des normes en hausse : La conséquence de l’armée des hauts fonctionnaires
Le Parti socialiste en appelle à la justice suite au bidouillage électoral interne
L’ancien ministre de la justice Michel Mercier condamné pour emplois fictifs !
Drogue : Emmanuel Pellerin, quitte le parti macronien mais reste député !
Politique: Macron , un président qui parle trop ! (Didier Julienne)
Sondage réforme des Retraites : le Figaro minimise l’opposition de l’opinion !
Politique: Macron conduit le pays vers le chaos
Politique-Le temps , atout ou piège du gouvernement ?
Drogue-Cannabis : Légalisation ?
Profit record pour les autoroutes
Société-Aménagement du territoire : la folie de la métropolisation
Environnement- Pour la démétropolisation de nos sociétés
>Un premier Conseil de planification écologique qui ne sert à rien

Macron , le président qui parle trop ! (Didier Julienne)
Quel avenir pour le capitalisme libéral
Patrimoine : De plus en plus d’inégalités
Chômage : une baisse relative
Mettre fin à l’arnaque des influenceurs
La déferlante des drogues douces et dures en Europe menace la démocratie
Retraites–Sondage mobilisation : 64 % pour
Sondage popularité : plongeon du gouvernement
Sondage réforme retraite : de plus en plus de Français contre (72%)
Covid France 26 janvier 2023 : 5347 cas supplémentaires et 34 morts en 24 heures
Sécheresse : Les niveaux d’eau « presque » reconstitués
Parti socialiste : vers une scission salutaire ?
Biodiversité : Le déclin des oiseaux des jardins depuis 10 ans
>Politique: Un référendum sur les retraites , une porte de sortie de la crise ?
Pour la réutilisation des eaux usées
Environnement- Pour la désurbanisations de nos sociétés

Réforme des retraites : Grève reconductible à la SNCF ?
Sauver les boulangeries
Electricité: face à la spéculation renationaliser toute la filière
Social -Une réforme des retraites finalement coûteuse !
Politique- Dussopt, ministre du travail, défend le contraire de ses anciens engagements
L’Europe fournira des chars à l’Ukraine
Accord salarial chez Schneider Electric
35 heures: remis en cause par des députés du MoDem
Adrien Quatennens exclu des Insoumis…. provisoirement ?
Covid France 25 janvier 2023: +7.263 cas supplémentaires en 24h et 242 morts en 24h
Société : très nette baisse de la valeur travail
Un référendum sur les retraites
Cannabis : Légalisation ?
Afrique : De la démocratie à la dictature militaire soutenue par les Russes !
Croissance : Troisième mois de recul de l’activité du secteur privé
Le faux débat nucléaire ou éolienne !!!!!

Liens
site poèmes-chansons-théâtre de l’auteur

Voir aussi théâtre

Macron dit Jean Edouard 1er

Le Haut conseil des finances publiques conteste les chiffres de la croissance et de l’inflation du gouvernement
Carburants : nouveau pic des prix
Démographie Japon : une chute vertigineuse
Vers la fin des boulangeries ?
Politique-Réforme des retraites: l’intox des « élites »
Politique- Pour un éclatement salutaire du parti socialiste
Gadgets : Pour relancer la locomotive franco-allemande….. des billets de train pour les jeunes !
TECH-ChatGPT : enjeu technologique et sociétal ?
Société-Baisse de la valeur travail en France

Voir aussi théâtre

Macron dit Jean Edouard 1er

Covid France 24 janvier 2023: 134 morts
Politique-Chars à l’Ukraine: une éventualité non « escalatoire » pour Macron
Dussopt, ministre du travail, défend le contraire de ses anciens engagements
Réforme des retraites : les femmes travailleront davantage que les hommes !
Retraites : un député de la majorité demande la suppression de l’âge
Coopération franco-allemande: je t’aime, moi non plus !
Plusieurs milliards pour OpenAI, le créateur de ChatGPT
Le futur euro numérique se précise
Une réforme des retraites finalement coûteuse !

TECH-ChatGPT : un bond technologique et sociétal ?
Le temps joue pour ou contre le gouvernement
Pour relancer la locomotive franco-allemande : des billets de train pour les jeunes
Un éclatement salutaire du parti socialiste
Politique-Justice- Crise Covid : Agnès Buzyn innocentée !
Une réforme des retraites coûteuse!
Politique -Réforme des retraites: l’intox pro gouvernemental des « élites »
PS: magouille électorale interne et risque d’explosion
Politique-Macron trouve miraculeusement 400 milliards pour l’armée !
Guerre Ukraine : 180.000 victimes russes, 100.000 côté ukrainiennes
Chars à l’Ukraine: une éventualité non « escalatoire » pour Macron
Réforme retraites : ELON MUSK soutient MACRON
La baisse de la valeur travail
Retraites : augmenter la population active ?
Grande distribution: CONTRE LA PROPOSITION DE LOI SUR LES NÉGOCIATIONS
Tirer les leçons des échecs de l’Europe

Mesure des prix et Inflation: le tripatouillage de l’INSEE
Retraites : l’opinion et la rue contre le Pouvoir
Réforme des retraites: l’intox pro gouvernemental des « élites »
Une réforme des retraites qui va coûter de l’argent
ce- Crise Covid : Agnès Buzyn innocentée par la Cour de cassation !
CFDT: une caisse de grève de 140 millions
Croissance et Environnement: la sobriété, un nouveau moteur?
Consommation- Secteur Automobile : Forte hausse des prix des voitures d’occasion
Politique : Macron trouve miraculeusement 400 milliards pour l’armée !
Wagner désigné comme organisation terroriste

  • La taxe multinationales: Une recette en hausse à 250 milliards de dollars
  • Les sénateurs font sauter le ridicule plafonnement nucléaire
  • Dividende salarié : le Medef Toujours aussi réac !
  • Enseignement : des notes gonflées par les professeurs pour faciliter l’accès à Parcours Sup
  • ELECTRICITÉ: Production plus rassurante en France (RTE)
  • Retraites : l’opinion contre la réforme ou contre Macron
  • Sondage mobilisation contre la réforme des retraites : les Français approuvent largement
  • SONDAGE Retraites : la réforme de plus en plus rejetée
  • SONDAGE retraites : la réforme de plus en plus contestée
  • Covid France 19 janvier 2023 : +82 morts et +5.894 nouveaux cas confirmés en 24h.
  • Réforme des Retraites: les Français pour une réforme mais pas celle de Macron
  • Retraites : la rue contre le Pouvoir
  • Economie-Un fonds européen de soutien à l’industrie ?
  • Ukraine: une guerre durable ?
  • Automobile : grosse déprime des ventes en Europe
  • Economie-Faillite d’entreprises : très forte augmentation en 2022
  • Microsoft : 10.000 Licenciements
  •  

     

     

     

    L’inflation ralentit d’après l’INSEE….. un mensonge !
    Réforme Retraites : une réforme rabougrie, injuste et idiote
    Macron conduit le pays vers la catastrophe économique, sociale et politique
    SONDAGE Réforme des retraites :Le gouvernement très largement discrédité
    Coût du travail dans l’UE: La France trop chère
    Boulangerie : La baguette à 3 ou 4 euros ?
    Santé- Covid: risque d’un nouveau variant
    Environnement et santé: Fonte des pôles et réveil d’anciens virus et bactérie
    Prix de l’électricité en baisse: : récession et climat en cause
    Politique et Europe : l’illusion du couple Franco allemand
    Electricité: où est le soulagement pour les TPE
    Les prévisions économiques dans le marc de café de la Banque de France
    Crise de l’Electricité : supprimer les énergéticiens parasites
    Environnement-Fin des glaciers d’ici 2010

    Marc de café de la Banque de France : un pronostic de stabilisation monétaire
    Projet réforme retraite: Pas universelle mais injuste et idiote
    L’inflation ralentit : le mensonge de l’INSEE
    Poutine a envoyé des bombes avec bonne année à Noël mais réclame maintenant une trêve religieuse
    Politique-SONDAGE projet de Réforme des retraites :Le gouvernement très largement condamné
    Crise Boulangerie : La baguette à 3 ou 4 euros ?
    Popularité Macron : en chute
    Réforme des retraites pas, Macron conduit le pays vers l’abîme
    Covid: risque d’un nouveau variant
    Macron conduit le pays vers l’abîme
    La fin du courage par Cynthia Fleury
    Le scandale de la pension des tirailleurs sénégalais
    Fin des glaciers d’ici 2010
    Une urgence économique : supprimer les énergéticiens parasites
    Seniors: Baisse du pouvoir d’achat de 7 %

    Le coût du travail dans l’UE: La France au-dessus de la moyenne
    SONDAGE Réforme des retraites : Le gouvernement très largement condamné
    L’inflation ralentit d’après l’INSEE….. du pipeau !
    Social: Le plein-emploi ….en radiant les chômeurs
    Réforme Retraites : la stratégie de la CFDT
    Santé : Hausse des tarifs des mutuelles
    2023: La fin de Macron avant l’été ?
    Électricité : le scandale de la spéculation et des prix
    Retraites : d’une réforme universelle à une réformette injuste et idiote
    Boulangerie : La baguette a trois ou quatre euros ?
    Contre l’obsolescence programmée mettre en place une évaluation de la réparabilité
    Covid France 5 janvier 2023: baisse avec 123 morts supplémentaires
    Réforme des retraites : trop brutale pour la CFDT
    Boulangerie : La baguette à 3 ou 4 euros ?

    Fonte des pôles et réveil d’anciens virus et bactéries
    Lubie Féministe: La ville de Pantin transformée en « Pantine »
    Télévision : un outil bientôt obsolète ?
    Retraites : d’une réforme universelle à une réformette injuste
    Forte baisse des prix de l’énergie : récession et climat en cause
    Croissance mondiale 2023: Victime de la crise chinoise (FMI)
    Électricité : le scandale des prix
    Europe : l’illusion du couple Franco allemand
    Covid France 4 jnvier 2023: 163 morts et +22.916 cas supplémentaires en 24h
    ZONES À FAIBLES ÉMISSIONS: LE DÉBUT DE LA « CHASSE AUX PAUVRES
    ÂGE DE DÉPART À LA RETRAITE: trop brutal pour la CFDT
    Face à l’inflation le retour de l’indexation ?
    France: La révolte du pain ?
    Le plein-emploi est atteignable….en radiant les chômeurs

    2023: La fin politique de Macron ?

    Croissance mondiale : plombée par la crise chinoise
    Des prix de l’énergie en baisse
    La baisse de consommation de vin menace la filière
    Consommation de vin en baisse : la faute aussi à la filière
    Voeux Poutine avec des figurants déguisés en militaires !
    Société: un réveillon calme avec « seulement « 800 voitures brûlées
    Covid France : les biologistes en grève !
    Croissance 2023 :La croissance chinoise plonge (FMI)
    Jean Rottner : Une démission pour affaire familiale ou affaire d’argent ?
    Covid France 3 janvier 2023 : +172 morts supplémentaires en 24h
    2023: La fin politique de Macron ?
    Europe : Maintenir la solidité du couple Franco allemand ?
    Réforme des retraites : une majorité contre
    IA: Une intelligence limitée
    Le scandale de la spéculation des prix de l’électricité
    France -industrie manufacturière : Quatrième mois de recul

    Risque de conflit social : sur le pouvoir d’achat ou la réforme des retraites ?
    Covid France : les biologistes menacent de ne plus opérer les contrôles
    Economie et Politique-La Russie pourrait perdre la moitié de ses revenus gaz-pétrole
    LA JUSTESSE MORALE ET HISTORIQUE DU CÔTÉ DE POUTINE !!
    Voeux de Macron:Un mot sur l’écologie, pour la forme !
    2023: L’année de la retraite…..de Macron ? «sera en effet celle d’une réforme des retraites
    Covid Chine : des millions de morts en perspective et menace mondiale
    Crise de société et crise de régulation
    Crise de société et complexification juridique.
    Voeux Poutine : devant des figurant déguisés en militaires
    Croissance Chine : l’activité manufacturière plonge
    Le moment encore d’ investir dans l’immobilier ?
    Croissance 2023 :La croissance chinoise inférieure à la croissance mondiale

    Politique-La Russie pourrait perdre la moitié de ses revenus gaz-pétrole
    Voeux Macron: Le bla-bla habituel
    Pandémie Covid Chine : des millions de morts en perspective ?
    CBD : légalisé par le conseil d’État pour faire oublier aux Français le naufrage du pays
    Fonctionnaire et … chauffeur de bus au noir !
    Social- énergie-Encore un chèque bois énergie …. À quand un chèque bistrot
    Avenir de la CGT : le choix entre le déclin et l’action responsable
    Poutine : un entourage de brutes incultes
    Russie: Risque de conflit mondial ?

    Liens
    site poèmes-chansons-théâtre de l’auteur

  • Voir aussi théâtre

    Macron dit Jean Edouard 1er

  • Inflation– des taux d’intérêts élevés pour longtemps (FMI)

    Inflation– des taux d’intérêts élevés pour longtemps (FMI)

    Le chef du département des marchés monétaires et financiers du FMI, Tobias Adrian, estime qu’il est probable que l’inflation se maintienne encore pour longtemps et recommande des taux d’intérêt élevés.

    Le fonds monétaire international se montre beaucoup plus prudent que nombre d’experts qui prévoient la chute de l’inflation à partir de l’été. Certes il y a un léger tassement des prix mais des prix à un niveau encore exceptionnel. Pour le FMI, l’inflation sera durable et va affecter 2023 est sans doute de 1024. Du coup, la lutte contre la hausse des prix via les taux d’intérêt doit continuer. Le risque évidemment c’est que la rigueur de la politique monétaire vienne accentuer la tendance baissière de la croissance partout dans le monde.

    Le contraire de ce que pensent certains opérateurs qui souhaiteraient aux États-Unis l’engagement d’un processus de baisse des taux. À tout le moins le FMI recommande de maintenir les taux actuels tant que l’inflation ne sera pas redescendue autour de 2 %.

    Les taux d’intérêt se situent désormais entre 4,50 à 4,75% aux Etats-Unis et entre 2,5% et 3,25% dans la zone euro après les dernières hausses annoncées mercredi par la Fed et mercredi par la BCE, et de nouvelles hausses sont d’ores et déjà prévues cette année. Le gap est encore important entre les taux d’intérêt et l’inflation autour de 7 % en Europe et de 5 % aux États-Unis.
    « Les banques centrales devraient communiquer sur la nécessité probable de maintenir les taux d’intérêt à un niveau plus élevé pendant plus longtemps, jusqu’à ce qu’il soit prouvé que l’inflation – y compris les salaires et les prix des services – est durablement revenue à l’objectif », ont écrit le chef du département des marchés monétaires et financiers du FMI, Tobias Adrian, et ses deux adjoints dans un message diffusé sur un blog.

    « Un relâchement prématuré pourrait faire courir le risque d’une forte résurgence de l’inflation une fois que l’activité aura rebondi, laissant les pays sensibles à de nouveaux chocs qui pourraient désancrer les anticipations d’inflation », ont-ils ajouté.

    Selon le FMI, l’histoire a montré qu’une inflation élevée mettait souvent du temps à se résorber en l’absence de mesures de politique monétaire « énergiques et décisives ». Le fonds estime que si la hausse des prix des biens a ralenti, c’est peu probable que ce soit le cas dans le secteur des services sans un ralentissement significatif du marché du travail.
    « Il est essentiel que les banques centrales évitent de mal interpréter les fortes baisses des prix des biens et d’assouplir leur politique avant que l’inflation des services et les salaires, qui s’ajustent plus lentement, n’aient aussi nettement diminué », écrivent les auteurs. « Il est essentiel que les responsables politiques restent résolus et se concentrent sur le retour de l’inflation à l’objectif sans délai ».

    Retraites: C’est la durée de cotisation qui doit être au cœur de la réforme pour la CFDT

    Retraites: C’est la durée de cotisation qui doit être au cœur de la réforme pour la CFDT

    La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé que les personnes ayant commencé à travailler entre 20 et 21 ans pourront partir à la retraite à 63 ans, et non 64 ans.Une « rustine » pour la CFDT qui considère que c’est la durée de cotisation qui doit être au cœur de la réforme.

    le secrétaire général de la CFDT, a déclaré que la proposition de la première ministre était une simple « rustine » et « ne répond pas à la préoccupation de millions de travailleurs ».
    « Le critère le plus juste », c’est la durée de cotisation estime Laurent berger.

    « Le problème de base de cette réforme, c’est le report de l’âge légal à 64 ans, qui accentue les inégalités inhérentes au monde du travail », pour « les femmes, les gens qui ont commencé à travailler tôt, qui ont des métiers pénibles, des carrières hachées ou qui se font virer de leur boulot » à quelques années de leur retraite, a-t-il souligné.

    Laurent Berger demande de « remettre l’ouvrage sur le métier en repartant sur l’idée de la durée de cotisation » qui est, selon lui, « le critère le plus juste ». Il rappelle que « la CFDT voulait une réforme des retraites ». Le secrétaire général de la CFDT appelle que son syndicat réclame un système universel, « pour réduire les inégalités », « pour une conduite fine des équilibres » et éviter « une tragédie nationale tous les dix ans ».

    Ne pas être « dans un combat contre le gouvernement »

    Le numéro un de la CFDT a dit ne pas être « dans un combat contre le gouvernement », ou « anti-Macron ». « J’en ai rien à faire de ça, ce qui m’intéresse, c’est la situation concrète des travailleurs et travailleuses impactés très durement par cette réforme ».
    Le syndicaliste a indiqué avoir « des échanges très constructifs avec des députés de la majorité ». « Bien sûr, ce sera à eux de se décider. Il faut qu’ils regardent dans toutes les villes et circonscriptions où ils sont élus. Quand par exemple vous êtes député de l’Ain et qu’il y a 10.000 manifestants à Bourg-en-Bresse, cela doit-il vous laisser totalement indifférent? », a-t-il questionné.

    Les Français disent non aux une voiture électriques trop chères

    Les Français disent non aux une voiture électriques trop chères


    D’après une étude du cabinet Delmotte, seulement 8 % des Français se disent prêts à acheter une voiture électrique qu’ils considèrent trop chères sans parler du frein que constitue le temps nécessaire à la recharge des batteries.

    Dans l’étude, près de 90% des consommateurs français ne paiera pas un véhicule neuf plus de 50.000 euros et ils sont un tiers à souhaiter des voitures en dessous de 15.000 euros. Une réalité qui ne colle pas avec l’offre des constructeurs sur les nouveaux véhicules électriques, plutôt dans la fourchette supérieure à 50.000 euros (hors subventions).

    Autre frein au passage à la voiture électrique : le temps de charge. Si seulement 8% des Français ne souhaitent pas attendre plus de 10 minutes pour une recharge, près de la moitié des sondés sont prêts à patienter entre 10 minutes et 40 minutes pour charger la batterie de 0 à 80%.

    Par ailleurs, le point le plus compliqué à dépasser pour les constructeurs reste la limitation de l’autonomie de la voiture électrique. Près de 80% des sondés souhaite un véhicule avec plus de 400 km d’autonomie, bien au-dessus des ordres de grandeurs affichés actuellement, autour de 250 km.

    Un résultat qui montre que si les usagers sont d’accord pour lâcher du lest sur le temps de charge, ce n’est pas le cas sur l’autonomie du véhicule, qui devra être semblable à celle affichée par les voitures thermiques actuelles.

    Notons que le Parlement européen a voté en faveur de l’interdiction de vente des véhicules thermiques neufs à partir de 2035. Mais la question devrait être revue nécessairement compte tenu des réticences actuelles des acheteurs potentiels d’automobile électrique sans parler de l’autre révolution technologique que constitue l’éventuelle utilisation de l’hydrogène.

    L’acceptabilité du prix viendra donc peut-être si les véhicules électriques proposés durent 10 à 15 ans de plus que les véhicules thermiques.

    Plan de soutien à l’industrie américaine: La réplique de l’Union européenne pas à la hauteur

    Plan de soutien à l’industrie américaine: La réplique de l’Union européenne pas à la hauteur

    Pour faire face à l’inflation et surtout protéger son industrie, les États-Unis ont décidé d’un plan à 400 milliards ( IRA) qui va évidemment fausser la concurrence en particulier avec l’Europe. Pour l’instant les Européens mégotent pour répliquer par un plan à la hauteur du différentiel de concurrence. Le risque évidemment et que l’Union européenne prennent un retard considérable sur les industries américaines et chinoises.

    Mais Commission européenne réplique très mollement face au plan américain en raison des divergences au sein de l’union . Les oppositions tournent surtout autour de la question des subventions en Europe.

    « Comme d’habitude, l’Europe est divisée et les logiques nationales prévalent. Les pays du Nord refusent tout protectionnisme pour garder des marchés ouverts à l’export. La France, partisane d’un protectionnisme intelligent et de subventions équivalentes à l’IRA, se retrouve isolée », observe Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste du cabinet d’audit BDO France.

    On repousse aussi la décision d’un emprunt commun auxquels les pays du Nord sont opposés .

    A défaut, la Commission européenne compte mobiliser les fonds européens déjà disponibles dans le cadre du plan de relance et de la transition énergétique dont RepowerEU dont les 250 milliards d’euros pourraient être réaffectés au financement de projets industriels zéro-émissions.

    Les sommes évoquées s’approchent des ordres de grandeur de l’IRA ou des 350 milliards d’euros que le commissaire au marché intérieur Thierry Breton croit nécessaire pour une riposte efficace.

    « Pour construire un écosystème industriel sur les secteurs d’avenir, les Américains s’assurent surtout que l’argent est fléché vers le made in USA, aussi bien sous forme de subventions à la production qu’à l’achat », décrypte-t-elle. Anne-Sophie Alsif déplore que les aides européennes à la transition écologique ne soient conditionnées à rien, au risque « de financer des panneaux solaires et des voitures électriques fabriquées en Chine » mais surtout les lenteurs coupables de l’UE.

    Prix de l’énergie : La scandaleuse décision du Conseil d’Etat

    Prix de l’énergie : La scandaleuse décision du Conseil d’Etat

    On sait que le gouvernement français est largement responsable de la crise de l’énergie actuelle pour avoir organisé la pagaille de la distribution et délaissé pendant des années la filière nucléaire. Pire, pour accroître encore la pagaille, EDF a été contraint de consentir à prix réduit la vente d’électricité nucléaire à de pseudos énergéticiens qui se sont gavés. Et pour en rajouter encore le 11 mars 2022 une quinzaine de jours après le déclenchement de la guerre en Ukraine, le gouvernement décidait, par décret et via plusieurs arrêtés, d’augmenter le volume d’électricité devant être cédé en 2022 par EDF à prix réduit.

    Ces pseudos énergéticiens sont de véritables parasites car ils ne produisent rien, ne transportent rien et utilisent les infrastructures d’EDF comme les compteurs. Bref, ils n’ont pas aucune valeur ajoutée. Ce qui n’a pas empêché le gouvernement d’autoriser et de renforcer encore le pillage d’EDF par ces parasites.

    Un choix politique que l’énergéticien et des organisations de salariés et d’actionnaires minoritaires ont demandé au Conseil d’Etat d’annuler. Après s’être prononcé en urgence en mai 2022 via un référé, le juge administratif suprême vient de communiquer sur la conformité au droit national et au droit de l’Union européenne. Aussi le Conseil d’Etat juge-t-il la décision gouvernementale de «
    Et pourtant le conseil d’État a osé prétendre que cette vente supplémentaire d’électricité nucléaire à bas prix à ces parasites ne constitue pas une « aide d’Etat » Et a donc donné tort à EDF.

    Dans une déclaration transmise à la presse ce 5 février, EDF déclare « prendre acte de la décision du Conseil d’État ».

    « La procédure indemnitaire engagée par EDF devant le Tribunal administratif de Paris pour obtenir la réparation intégrale par l’Etat des préjudices subis par EDF du fait du dispositif se poursuit », conclut l’énergéticien.

    Politique: Macron et ses impôts, une relation sulfureuse

    Politique: Macron et ses impôts, une relation sulfureuse

    Macron qui a surtout bâti son discours politique sur un modèle d’exemplarité ( à la différence de Fillon qu’il n’a pas hésité enfoncer ) entretient cependant des relations douteuses avec ses impôts personnels. Ainsi par exemple a-t-il réussi à éviter de tomber sous la fiscalité de l’impôt sur la fortune grâce à l’ingénierie fiscale et à la sous-estimation de son patrimoine. Témoin ce que rappelle Wikipédia.

    Dans son édition du 31 mai 2016, Le Canard enchaîné affirme qu’Emmanuel Macron sous-évalue son patrimoine de 253 255 € par rapport à l’évaluation faite par l’administration fiscale, qui vérifie les déclarations réalisées auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP)658. Cette sous-évaluation concerne la valeur de sa maison au Touquet, que l’intéressé affirme avoir fait estimer en 2012 par un expert auprès de la Cour de cassation qui l’aurait évalué 1 200 000 €, alors que l’administration fiscale considère qu’elle vaut 1 453 255 €. Cette réévaluation par l’administration fiscale fait passer le patrimoine des époux Macron mécaniquement au-dessus du seuil d’imposition à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), entraînant un retard d’impôt de 4 174 € pour 2013 et de 2 264 € pour 2014.

    Emmanuel Macron échappe à un redressement fiscal au moyen d’une déclaration rectificative conforme à l’évaluation que le fisc a retenue, « après un an et demi de discussions » selon Mediapart659. Invoquant son état de ministre, il nie toutefois publiquement que cette évaluation reflète la réalité, déclarant à L’Express le 13 juin 2016 : « Si j’avais été un citoyen normal, j’aurais discuté. Mais il n’était pas sain que, ministre à Bercy, je m’engage dans une discussion, même si je n’ai pas l’administration fiscale sous mon autorité. ».

    Par ailleurs, le Canard enchaîné révèle également que Macron n’a réévalué son appartement du 15e arrondissement de Paris que de 5 % entre 2007 et 2013, alors que l’indice des prix dans cet arrondissement a augmenté de 33 % sur la même période. L’intéressé déclare à ce sujet : « J’ai acheté cher »661.

    Le 14 février 2017, Paul Mumbach, candidat des Maires en colère, Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, et Serge Grass, président de l’Union civique des contribuables citoyens (U3C), demandent à la HATVP de diligenter une enquête concernant les déclarations financières et patrimoniale d’Emmanuel Macron, s’étonnant que ses revenus n’aient pas été entièrement déclarés. Ils déclarent notamment qu’« Il [leur] paraît surprenant que M. Macron ayant perçu plus de 3 000 000 € de revenu entre 2010 et 2013 sa fortune nette déclarée le 24 octobre 2014, lors de son arrivée au gouvernement, n’ait été que de 156 000 €, pour ensuite n’être plus que de 63 048 € quand il en est parti (cf. sa déclaration du 28/10/2016) ». Sans réponse, ils saisissent le Parquet national financier le 4 mars 2017662.

    Indépendamment de ce premier épisode, le journal La Croix publie le 12 mars 2017 un entretien avec Emmanuel Macron durant lequel il est questionné sur le décalage apparent entre ses très hauts revenus chez Rothschild et une déclaration de « patrimoine financier limité à 200 000 euros »663. Au vu des réponses données, l’association Anticor, engagée depuis 2002 dans la défense de l’éthique en politique, saisit le 13 mars 2017 la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, lui demandant de vérifier le caractère « exhaustif, exact et sincère » de la déclaration du candidat à la présidentielle. Elle s’interroge, en effet, sur un « manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés » d’Emmanuel Macron664. Les données, reprises largement dans la presse, sont qu’Emmanuel Macron a déclaré 3,3 millions d’euros de revenus entre 2009 et 2014, dont 2,8 millions d’euros perçus entre 2009 et 2012 comme banquier d’affaires à la banque Rothschild, et un patrimoine net (patrimoine brut réduit des dettes) de seulement 200 000 euros dans sa déclaration officielle de patrimoine en novembre 2014665,666,667.

    Sa déclaration de situation patrimoniale au 16 mars 2017668 ne fait apparaître aucun bien immobilier que ce soient des biens propres, des biens de la communauté (son régime matrimonial étant la communauté légale) ou des biens indivis. Ne possédant aucun bien immobilier depuis qu’il a revendu son appartement parisien, Emmanuel Macron déclare avoir encore à rembourser près de 246 000 € au titre d’un emprunt pour financer des travaux dans la résidence secondaire de son épouse Brigitte au Touquet669. Le 27 mars 2017, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique répond à Anticor, après investigations, que cette déclaration de patrimoine paraît exhaustive et sincère. Anticor n’envisage alors pas de recours[réf. nécessaire]. En 2022, la question du décalage entre les revenus supposés d’Emmanuel Macron chez Rothschild liés notamment au rachat par Nestlé de la filiale de lait infantile de Pfizer et sa sa déclaration d’intérêts à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique est à nouveau évoquée par la presse

    Retraites: le ministre Dussopt en danger…la réforme aussi

    Retraites: le ministre Dussopt en danger…la réforme aussi

    Pour l’instant, le gouvernement soutient le ministre du travail accusé de favoritisme par la justice. En clair, Dussopt a conclu directement un très gros marché avec une entreprise et a obtenu en retour des avantages politiques. Sans parler de cadeaux dont le ministre dit avoir ignoré le prix et l’importance. Reste que les débats parlementaires vont être marqués par cette tache qui vient une fois de plus assombrir la crédibilité du gouvernement Macron trop souvent pris dans des affaires politiques ou judiciaires même si la plupart sont ensuite enterrées.

    D’ici quelques semaines et peut-être même avant le gouvernement devra sans doute se résoudre à accepter la démission du ministre du travail pour tenter de sauver sa réforme dont l’avenir est déjà bien compromis compte tenu de l’opposition très majoritaire dans l’opinion.

    Pour l’instant, le gouvernement fait le gros dos et se satisfait des explications du ministre du travail. Avec le temps, le dossier va certainement révéler ce qu’on peut appeler des faits de corruption.

    En effet pour Mediapart, qui a révélé l’affaire, les explications d’Olivier Dussopt sont un peu courtes, dans la mesure où selon le titre, « les échanges entre Olivier Dussopt et la Saur, laissent peu de doutes sur l’existence d’un arrangement autour d’un marché public dans les années 2010.»

    Cela rapelle à l’affaire Delevoye. Le haut commissaire chargé, en 2019 de la réforme des retraites, et notamment de la mise en place d’un système par points avait dû se retirer de la vie politique après avoir oublié de mentionner des mandats dans sa déclaration à l’autorité de la transparence. Cette démission avait éclaboussé la macronie. Et laissé trace.
    Aujourd’hui, le contexte n’est pas tout à fait le même. Mais, il n’est pas plus facile politiquement, loin de là. Le gouvernement cherche tant bien que mal à faire passer sa réforme des retraites, qui marquera le passage d’un âge légal de 62 à 64 Ans.

    Ces révélations ne manquent pas de fragiliser le ministre qui se trouve en toute première ligne pour porter cette réforme tant décriée. Surtout, lundi, celui-ci devra affronter l’Assemblée pour présenter et défendre son texte devant les députés. L’opposition, déjà, s’engouffre dans la brèche.

    La crédibilité politique de n’été déjà pas très forte d’un dans la mesure où ce responsable a renié ses engagements précédents au parti socialiste où il avait notamment rejoint la ligne dure de Martine Aubry. Ce n’est qu’une fois élu sur étiquette socialiste qu’il a rejoint Macron. Cet peu de crédibilité politique vient d’être aussi terni par cette affaire politico-financière qui consiste en fait à s’affranchir de la procédure d’appel d’offres dans un très gros marché pour en obtenir des avantages politiques en retour de la part de l’entreprise bénéficiaire.

    Non seulement le ministre du travail risque de sauter mais la réforme avec si le gouvernement s’enfonce dans ce soutien indéfendable de la position du ministre du travail.

    Politique et justice: A. BUZYN innocentée aussi dans l’affaire du Covid

    Politique et justice: A. BUZYN innocentée aussi dans l’affaire du Covid !!!

    A. BUZYN innocentée aussi. On se rappelle pourtant que la responsabilité est particulièrement grave puisque les responsables du gouvernement avaient pendant longtemps soutenu que les masques n’étaient pas nécessaires et qu’ils étaient même nuisibles à la santé. Ensuite, on a découvert que les masques pourtant commandés n’existaient pas. Bref, la conséquence,ce sont des milliers de contaminés supplémentaires et des morts. Mais avec le temps, la justice passe « l’éponge à oublis » pour cette affaire comme bien d’autres qui concernent le gouvernement.

    Deux semaines après l’annulation de sa mise en examen pour « mise en danger d’autrui » par la Cour de cassation, dans l’enquête sur la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, l’ancienne ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, est sortie du silence. Invitée de la Matinale Week-End de RMC, ce samedi, elle a estimé que cette annulation est « une façon de laver (son) honneur et de reprendre le cours de (sa) vie. »

    Invitée à revenir sur les débuts de la pandémie et ses propos sur « tout le monde (qui) s’en foutait », elle a dénoncé des propos « souvent mal interprétés » !!! :

    « Ça a été interprété une attaque contre le gouvernement, ce qui n’a pas été mon objet. « Quand je disais ‘tout le monde s’en foutait’, c’était les experts. J’ai eu un sentiment de grande solitude. La prise de conscience a été tardive, y compris l’OMS. »

    Pour elle, sa mise en examen est un symptôme d’une judiciarisation du politique qu’elle considère comme problématique. Si elle estime qu’il faut absolument faire un retour d’expérience sur la gestion de la pandémie, elle estime que « l’effraction d’un risque pénal dans un retour d’expérience rend l’émergence de la vérité plus difficile. Cette judiciarisation fait peser un certain risque sur la capacité collective à tirer les leçons d’une crise. » Rideau, comme langue de bois on ne fait pas mieux !

    Grève 7 février 2023 : fortes perturbations dans les transports

    Grève 7 février 2023 : fortes perturbations dans les transports


    Il est possible que la participation à la manifestation du 7 février se révèle moins importante que celle du 31 janvier ; par contre, les perturbations dans les transports risquent d’être, elles, plus perturbantes en particulier à la RATP, à la SNCF et dans le transport aérien.

    -SNCF :1 train sur 3 circulera pour le RER C et les lignes de Transilien H, J, K, L et N, contre 1 train sur 6 pour le RER D et 2 trains sur 5 pour le RER E. En province, ce n’est guère mieux : 3 TER sur 10 en moyenne, 1 Inoui et Ouigo sur 2 en moyenne, 3 Eurostar sur 4, 1 Lyria sur 2 et entre un ou deux aller-retours sur les Intercités de jour.

    -RATP le trafic sera normal sur les lignes automatiques 1, 3 bis et 4, quand il y aura 1 train sur 2 sur la ligne 4. Les lignes 2 5, 7, 7 bis, 9 et 12 rouleront entre 5h30 et 22 heures, mais seulement 1 train sur 2 ou 1 train sur 3. En revanche, sur les lignes 3, 10 et 11, les trains circuleront uniquement aux heures de pointe, c’est-à-dire de 6h30 à 9h30 voire 11h, puis de 16h30 à 19h30, avec une fréquence d’1 sur 2 ou 1 sur 3. Pour les lignes 8 et 13, les lignes sont ouvertes partiellement et aux heures de pointe, l’une entre Créteil Pointe du Lac et Reuilly Diderot, la seconde entre Saint-Denis Université-Les Courtilles et Montparnasse.

    – Dans l’aérien, le nombre de vols devrait être réduit de l’ordre de 20 % mais il faut aussi s’attendre à de nombreux retards.

    Si la participation des grévistes tentent à diminuer cela donnerait plutôt raison à la CFDT qui entend maintenir l’unité autour d’un mouvement de masse moins pénalisant pour les manifestants et moins gênant pour les usagers. La journée suivante de protestation du 11 février tranchera entre les deux conceptions : celle de la CGT surtout pour le renforcement des grèves et celle de la CFDT surtout pour le renforcement des manifestations dans les rues.

    12345...3529



    L'actu écologique |
    bessay |
    Mr. Sandro's Blog |
    Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
    | MIEUX-ETRE
    | louis crusol