Archive pour le Tag 'un'

Géopolitique-Sud global : un groupement de régimes douteux

Géopolitique-Sud global : un groupement de régimes douteux

Ce concept de « sud global » qui regroupe des pays en développement ne sert sans doute pas la démocratie libérale; en vérité le sud global la combat si l’on en juge par les pays qui la composent. Y a-t-il en effet de véritablement démocratique en Chine, en Russie, en Inde, en Iran, au Brésil, ou encore en Afrique du Sud. Des pays qui se sont plutôt mis du côté de la Russie contre l’Ukraine. En fait pour la plupart, l’occasion d’instrumentaliser le néocolonialisme ou l’impérialisme occidental pour justifier des régimes à la démocratie fragile, douteuse ou carrément autoritaire.

La plupart de ces pays ont en commun de justifier les atteintes à la démocratie pour maintenir leur propre unité nationale et leur régime autocratique voire leur dictature.

D’un point de vue idéologique, c’est l’illusion que la démocratie est néfaste au progrès et justifie ainsi des régimes autoritaires. Bref finalement la philosophie marxiste classique avec la dictature du prolétariat confisquée en réalité par des bandes claniques.( L’exemple de la Chine en particulier). Une philosophie également partagée par des courants religieux et dictatoriaux ( l’exemple plus caractéristique dans ce dernier domaine étant sans doute la Corée du Nord ou la Russie).La légitimité de la dictature s’appuie sur le fait que les masses ne sont pas prêtes à exercer la démocratie et que le progrès est mieux servi par une élite avancée !

Un front anti démocratique uni seulement par sa lutte contre l’impérialisme anti occidental qui permet de justifier les atteintes à la démocratie et le maintien dans une situation sociale délétère

 

 

Ukraine – La Russie cible un supermarché : 16 morts

Ukraine – La Russie cible un supermarché : 16 morts

 

Suite à un bombardement d’un supermarché qui a fait 16 morts 16 morts le président ukrainien a une nouvelle fois dénoncée l’atrocité de la guerre menée par la Russie. Pour eux (les Russes), c’est un plaisir de brûler », a déclaré dimanche le président Volodymyr Zelensky. « Nous savons tous à qui nous avons affaire. La Russie est gouvernée par des gens qui veulent que ce soit une norme de brûler des vies, de détruire des villes et des villages, de diviser les peuples et d’effacer les frontières nationales par la guerre. »

Une frappe russe sur un hypermarché de bricolage à Kharkiv, deuxième ville ukrainienne, a fait 16 morts, selon un bilan publié dimanche 26 mai par le gouverneur régional, Oleg Synegoubov. Ce dernier avait affirmé, à l’issue de la frappe qui a eu lieu samedi, qu’au moins six personnes avaient été tuées, qu’une quarantaine d’autres personnes avaient été blessées et que 16 manquaient à l’appel. Selon les pompiers, l’incendie, qui a été contenu, a brûlé 10 000 mètres carrés.

Selon le ministre de l’Intérieur ukrainien, Igor Klymenko, « des échantillons biologiques ont été prélevés sur 10 citoyens et leurs proches qui ont déjà contacté la police. Trois des victimes ont été identifiées. L’identification des (autres) corps est en cours ». Il a également précisé qu’il avait « fallu plus de 16 heures pour éteindre l’incendie dans l’hypermarché (…) provoqué par des frappes russes ciblées ».

« Pour eux (les Russes), c’est un plaisir de brûler », a déclaré dimanche le président Volodymyr Zelensky. « Nous savons tous à qui nous avons affaire. La Russie est gouvernée par des gens qui veulent que ce soit une norme de brûler des vies, de détruire des villes et des villages, de diviser les peuples et d’effacer les frontières nationales par la guerre. »

 

 

 

Encore un OQTF qui blesse quatre personnes à Lyon

Encore un OQTF qui blesse quatre personnes à Lyon

 Peu avant 15h, des usagers qui se trouvaient dans les couloirs et les rames du métro ont appelé le 17 pour signaler le comportement inquiétant de cet individu de nationalité marocaine, entré dans la rame à la station précédente, Debourg, sur la ligne B. Quelques instants plus tard, ce dernier a fait usage de son arme – un couteau à cran d’arrêt -, blessant quatre personnes.

L’individu a été interpellé quelques minutes plus tard devant la station Jaurès, explique de son côté au Figaro une source policière, assurant que l’opération s’est déroulée rapidement et sans encombre ni blessures, ce qu’a confirmé la préfecture. Comme pour l’individu fiché S interpellé début février armé d’un couteau dans le 8e arrondissement voisin, c’est un équipage de la Bac qui serait rapidement intervenu.

En France, le nombre d’étrangers en attente d’expulsion augmente chaque année. Le gouvernement a publié les chiffres officiels dans un rapport datant du 4 janvier.

Un chiffre qui a radicalement explosé ces dernières années. Le gouvernement a rendu public le nombre d’étrangers ayant l’«obligation de quitter le territoire français» (OQTF), dans un nouveau rapport à la Cour des comptes, publié le 4 janvier.

Entre 2019 et 2022, les préfets ont prononcé 447.257 obligations de quitter le territoire français (y compris outre-mer), un chiffre beaucoup plus élevé qu’il y a encore quelques années.

Sur les cinq dernières années, le nombre de OQTF délivrées a augmenté de 60%. Mais seule une petite minorité, autour de 10%, des obligations de quitter le territoire français a été exécutée, se traduisant par le départ effectif de la personne qui en est destinataire.

 

Politique-Sud global : un groupement de régimes douteux contre la démocratie

Politique-Sud global : un groupement de régimes douteux  contre la démocratie

Ce concept de « sud global » qui regroupe des pays en développement ne sert sans doute pas la démocratie libérale; en vérité le sud global la combat si l’on en juge par les pays qui la composent. Y a-t-il en effet de véritablement démocratique en Chine, en Russie, en Inde, en Iran, au Brésil, ou encore en Afrique du Sud. Des pays qui se sont plutôt mis du côté de la Russie contre l’Ukraine. En fait pour la plupart, l’occasion d’instrumentaliser le néocolonialisme ou l’impérialisme occidental pour justifier des régimes à la démocratie fragile, douteuse ou carrément autoritaire.

La plupart de ces pays ont en commun de justifier les atteintes à la démocratie pour maintenir leur propre unité nationale et leur régime autocratique voire leur dictature.

D’un point de vue idéologique, c’est l’illusion que la démocratie est néfaste au progrès et justifie ainsi des régimes autoritaires. Bref finalement la philosophie marxiste classique avec la dictature du prolétariat confisquée en réalité par des bandes claniques.( L’exemple de la Chine en particulier). Une philosophie également partagée par des courants religieux et dictatoriaux ( l’exemple plus caractéristique dans ce dernier domaine étant sans doute la Corée du Nord ou la Russie).La légitimité de la dictature s’appuie sur le fait que les masses ne sont pas prêtes à exercer la démocratie et que le progrès est mieux servi par une élite avancée !

Un front anti démocratique uni seulement par sa lutte contre l’impérialisme anti occidental qui permet de justifier les atteintes à la démocratie et le maintien dans une situation sociale délétère

 

 

Nouvelle-Calédonie : un référendum national ?

Nouvelle-Calédonie : un référendum national ?

Faute d’accord local Macron a déclaré qu’il envisageait éventuellement un référendum national. 

Après un vote dans les mêmes termes des deux chambres, le président peut en effet choisir, pour entériner une réforme constitutionnelle, de convoquer un référendum ou bien le Congrès, c’est-à-dire la réunion des députés et sénateurs à Versailles. C’est cette dernière option qui était jusque-là privilégiée, alors que les parlementaires devaient entériner ce dégel du corps électoral avant la «fin juin», avait indiqué mi-mai Emmanuel Macron.

«Ils m’ont tous donné l’engagement de reprendre la discussion globale», a indiqué Emmanuel Macron, estimant qu’«on ne pourra pas dire que je n’ai pas donné le maximum pour donner toutes ses chances à la paix».

Sud global : un groupement de régimes douteux contre la démocratie occidentale

Sud global : un groupement de régimes douteux  contre la démocratie occidentale

Ce concept de « sud global »qui regroupe des pays en développement ne sert sans doute pas la démocratie libérale; en vérité le sud global la combat si l’on en juge par les pays qui la composent. Y a-t-il en effet de véritablement démocratique en Chine, en Russie, en Inde, en Iran, au Brésil, ou encore en Afrique du Sud. Des pays qui se sont plutôt mis du côté de la Russie contre l’Ukraine. En fait pour la plupart, l’occasion d’instrumentaliser le néocolonialisme ou l’impérialisme occidental pour justifier des régimes à la démocratie fragile, douteuse ou carrément autoritaire.

La plupart de ces pays ont en commun de justifier les atteintes à la démocratie pour maintenir leur propre unité nationale et leur régime autocratique voire leur dictature.

D’un point de vue idéologique, c’est l’illusion que la démocratie est néfaste au progrès et justifie ainsi des régimes autoritaires. Bref finalement la philosophie marxiste classique avec la dictature du prolétariat confisquée en réalité par des bandes claniques.( L’exemple de la Chine en particulier). Une philosophie également partagée par des courants religieux et dictatoriaux ( l’exemple plus caractéristique dans ce dernier domaine étant sans doute la Corée du Nord ou la Russie).La légitimité de la dictature s’appuie sur le fait que les masses ne sont pas prêtes à exercer la démocratie et que le progrès est mieux servi par une élite avancée !

Un front anti démocratique uni seulement par sa lutte contre l’impérialisme anti occidental qui permet de justifier les atteintes à la démocratie et le maintien dans une situation sociale délétère

 

 

Un projet de loi sur la «comparution immédiate» des mineurs ?

Un  projet de loi sur la «comparution immédiate» des mineurs ?

Pour le Premier ministre, l’idée est  d’œuvrer à un « sursaut d’autorité » face à « l’addiction à la violence » de certains jeunes. Il souhaite ainsi « que dans certains cas, par exemple dans les cas de violence aggravée, quand vous avez plus de 16 ans, quand vous êtes récidiviste, il puisse exister une procédure, un peu comme une comparution immédiate ». Gabriel Attal tient à souligner que ce faisant, « le tribunal se prononce à la fois sur la culpabilité et la sanction, tout de suite après l’infraction ».

Une mesure fortement critiquée par les syndicats de magistrats. Pour l’Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire), la comparution immédiate et l’atténuation de l’excuse de minorité sont des « lignes rouges ». « Les jeunes ne sont pas confrontés assez vite à leur punition », estimait pour sa part la magistrate Béatrice Brugère dans l’Opinion.

 

 

Transports : un coût de plus de 300 € pour les jeunes urbains mais de plus de 500 € pour les ruraux

Transports : un coût de plus de 300 € pour les jeunes urbains mais de plus de 500 € pour les ruraux

Selon une étude publiée jeudi par l’Institut Terram et Chemins d’avenirs, le budget mensuel dans les transports s’élève en moyenne à 528 euros pour les jeunes ruraux (dont 461 euros pour le véhicule individuel), contre 307 euros pour les jeunes urbains.

Cet éloignement a un impact significatif sur la vie quotidienne et l’accès aux services puisque plus de la moitié (57%) des jeunes issus des zones rurales très peu denses a dû renoncer à pratiquer des activités culturelles en raison de contraintes de déplacement, contre 40% des jeunes urbains.

Les effets de cet éloignement se manifestent également lors de la recherche d’un emploi, 38% des jeunes ruraux en recherche d’emploi ayant déjà renoncé à un entretien d’embauche en raison de difficultés de déplacement.

Se déplacer, une sour

Politique–Sud global : un groupement de régimes douteux et-ou illibéraux contre la démocratie occidentale

Politique–Sud global : un groupement de régimes douteux et-ou illibéraux contre la démocratie occidentale

Ce concept de « sud global »qui regroupe des pays en développement ne sert sans doute pas la démocratie libérale; en vérité le sud global la combat si l’on en juge par les pays qui la composent. Y a-t-il en effet de véritablement démocratique en Chine, en Russie, en Inde, en Iran, au Brésil, ou encore en Afrique du Sud. Des pays qui se sont plutôt mis du côté de la Russie contre l’Ukraine. En fait pour la plupart l’occasion d’instrumentaliser le néocolonialisme ou l’impérialisme occidental pour justifier des régimes à la démocratie fragile, douteuse ou carrément autoritaire.

La plupart de ces pays ont en commun de justifier les atteintes à la démocratie pour maintenir leur propre unité nationale et leur régime autocratique voire leur dictature.

D’un point de vue idéologique, c’est l’illusion que la démocratie est néfaste au progrès et justifie ainsi des régimes autoritaires. Bref finalement la philosophie marxiste classique avec la dictature du prolétariat confisquée en réalité par des bandes claniques.( L’exemple de la Chine en particulier). Une philosophie également partagée par des courants religieux et dictatoriaux ( l’exemple plus caractéristique dans ce dernier domaine étant sans doute la Corée du Nord ou la Russie).La légitimité de la dictature s’appuie sur le fait que les masses ne sont pas prêtes à exercer la démocratie et que le progrès est mieux servi par une élite avancée !

Un front anti démocratique uni seulement par sa lutte contre l’impérialisme anti occidental qui permet de justifier les atteintes à la démocratie et le maintien dans une situation sociale délétère

 

 

Un hymne au marché !

Un hymne au marché !

La dénonciation du centralisme et du bureaucratisme français pour mieux chanter l’hymne au marché. Des évidences, des vérités savamment mélangées à des oublis et des dénis de politique économique  pour vanter les mérites du localisme et de la seule initiative privée. Bref une caricature, en plus  démago.

 
par  Stanislas de Bentzmann et Jean-Marc Daniel dans « l’Opinion »
 Mais pourquoi donc nos politiques adorent-ils tous les idées fausses, reprises régulièrement par tous les partis et qui ont toujours échoué ? Je veux parler des taxes aux frontières, des loyers bloqués, des prix administrés, des plans d’innovations et de relances étatiques, des allocations en tous genres, etc.
 

Toutes ces solutions qui semblent simples et frappées au coin du bon sens : les loyers montent trop vite, qu’à cela ne tienne, bloquons-les. Au lieu de construire plus et de créer ainsi un prix d’équilibre plus bas. Mais relancer la construction est complexe et prend du temps. Alors que bloquer les loyers est simple et populaire, mais crée rapidement la pénurie de logements. Ce qui a amené l’économiste Assar Lindbeck à déclarer « le contrôle des loyers est le moyen le plus efficace de détruire une ville, avec le bombardement ».

 Lorsque les temps sont difficiles et que les enjeux publics complexes comme l’école ou la sécurité sont en souffrance, il est alors tentant d’agir rapidement et prendre des décisions radicales, même si elles sont néfastes à l’économie et au pays.

 

 L’autre panacée est la souveraineté. Voilà un moyen facile de flatter l’ego national en vilipendant l’ouvrier chinois ou marocain et sa concurrence déloyale. Trouver des raisons extérieures à ses difficultés est toujours plus simple, et plus encore en politique où la communication remplace souvent l’action.
 

L’exemple de la loi sur les 35 heures est emblématique de la méthode. Malgré une baisse continue du temps de travail tout au long du XXe siècle, financée par des gains de productivité, l’Etat a décidé de s’en mêler. En réduisant autoritairement le temps de travail des salariés français, au moment même où les Allemands remontaient le leur, nous avons renchéri le coût des produits « made in France » de 11% le 1er janvier 2000.

 

A la suite de quoi, nous avons constaté une chute continue de nos parts de marché dans le commerce international. La conséquence de la loi sur les 35 heures fut l’effondrement de notre compétitivité et un écart croissant de richesse (PIB par habitant) avec celui de nos principaux voisins européens. Mais il est politiquement beaucoup plus difficile de remettre en cause le nombre de jours de congés des salariés, que de proposer d’établir des droits de douane sur les produits étrangers, même si les taxes aux frontières affectent d’abord le pouvoir d’achat des consommateurs.

 

Le dernier plan en date du présent gouvernement n’est que de 54 milliards. Une goutte d’eau ! Y a-t-il eu avant cela une étude quelconque sur les 30 milliards du plan de relance de Sarkozy en 2008 ?

Illusions. L’investissement public est une autre illusion de nos politiques, qu’ils auront essayée et réessayée tant et plus, sans aucune analyse du retour sur investissement. Le dernier plan en date du présent gouvernement n’est que de 54 milliards. Une goutte d’eau ! Y a-t-il eu avant cela une étude quelconque sur les 30 milliards du plan de relance de Sarkozy en 2008 ? 30 milliards, c’est beaucoup d’impôts. Quand une commission d’enquête s’est-elle penchée sur la valeur créée ? Avons-nous compté le nombre de ces plans gouvernementaux, leurs coûts astronomiques et leurs résultats quasi inexistants ? Et pendant que nous nous désolons de n’avoir que trop peu de grandes entreprises technologiques françaises, nous nous souvenons du plan calcul du général de Gaulle qui est à l’origine lointaine d’Atos et de ses difficultés.

 

Non, les innovations ne se développent pas dans les plans étatiques et bureaucratiques. Elles apparaissent au plus près du terrain, portées par un environnement favorable aux aventuriers que sont les entrepreneurs. C’est ce que les Etats-Unis ont bien compris, leur permettant de construire la première économie mondiale et de déployer les technologies dominantes du XXIe siècle.

 
 Le sous-jacent de toutes ces erreurs est l’incapacité à accepter que l’intelligence collective du marché soit (quasi) toujours beaucoup plus efficace que le fonctionnaire tout en haut de son ministère. Son niveau d’information et sa réactivité, aussi intelligent et dévoué soit-il, seront toujours insuffisants pour s’adapter efficacement à la réalité du terrain. En effet, il est impossible à une entité centrale de recueillir et de traiter toutes les informations dispersées et tacites d’une économie. Ce que Friedrich Hayek (Prix Nobel d’économie) appelait « l’illusion synoptique ».
 

Faire confiance, faire confiance aux salariés, aux entreprises, aux consommateurs, à la société civile, chaque fois que nécessaire, voilà l’impossible pour nos politiques, désireux d’être actifs et utiles à tout prix, nourris à l’idéal de l’Etat nounou. L’Etat doit être et rester autant que possible l’acteur en dernier ressort.

Stanislas de Bentzmann est CEO de Devoteam, Jean-Marc Daniel est économiste

Foot PSG: Un nouveau stade de foot à l’hippodrome de Saint-Cloud ?

Foot PSG: Un nouveau stade de foot  à l’hippodrome de Saint-Cloud ?

 Paris SG envisage depuis un moment de construire son futur stade à l’hippodrome de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), confirmant une information du journal L’Equipe. Une hypothèse possible car tendanciellement les paris hippiques ont tendance à diminuer depuis les années et menace l’équilibre financier des acteurs de la filière y compris de France galop qui possède l’hippodrome de Saint-Cloud.


Le  Paris SG envisage de construire son futur stade à l’hippodrome de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), a indiqué samedi une source proche de la direction à l’AFP, confirmant une information du journal L’Equipe. En février, le président qatari du club, Nasser Al-Khelaïfi, avait annoncé que le départ du Parc des Princes, que la mairie se refuse à vendre, était désormais inéluctable. Une décision réaffirmée à l’AFP samedi par la même source.

Depuis, le PSG étudie diverses pistes de sites où construire un nouveau stade, plus grand et adapté à ses besoins. L’hippodrome de Saint-Cloud qui dispose de 75 ha figure parmi les pistes les plus chaudes. Il appartient à France Galop et non à la mairie de Paris comme les hippodromes de Longchamp et Auteuil.

« Sud global » : un groupement de régimes douteux illibéraux contre la démocratie occidentale

Sud global : un groupement de régimes douteux illibéraux contre la démocratie occidentale

Ce concept de « sud global »qui regroupe des pays en développement ne sert sans doute pas la démocratie libérale; en vérité le sud global la  combat si l’on en juge par les pays qui la composent. Y a-t-il en effet de véritablement démocratique en Chine, en Russie, en Inde, en Iran, au Brésil, ou encore en Afrique du Sud. Des pays qui se sont plutôt mis du côté de la Russie contre l’Ukraine. En fait pour la plupart l’occasion d’instrumentaliser le néocolonialisme ou l’impérialisme occidental pour justifier des régimes à la démocratie fragile, douteuse ou carrément autoritaire.

La plupart de ces pays ont en commun de justifier les atteintes à la démocratie pour maintenir leur propre unité nationale et leur régime autocratique voire leur dictature.

D’un point de vue idéologique, c’est l’illusion que la démocratie est néfaste au progrès et justifie ainsi des régimes autoritaires. Bref finalement la philosophie marxiste classique avec la dictature du prolétariat confisquée en réalité par des bandes claniques.( L’exemple de la Chine en particulier). Une philosophie également partagée par des courants religieux et dictatoriaux ( l’exemple plus caractéristique dans ce dernier domaine étant sans doute la Corée du Nord ou la Russie).

Un front anti démocratique uni seulement par sa lutte contre l’impérialisme anti occidental qui permet de justifier les atteintes à la démocratie et le maintien dans une situation sociale délétère

 

 

PSG- Un nouveau stade de foot à l’hippodrome de Saint-Cloud ?

PSG- Un nouveau stade de foot  à l’hippodrome de Saint-Cloud ?

 Paris SG envisage depuis un moment de construire son futur stade à l’hippodrome de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), confirmant une information du journal L’Equipe. Une hypothèse possible car tendanciellement les paris hippiques ont tendance à diminuer depuis les années et menace l’équilibre financier des acteurs de la filière y compris de France galop qui possède l’hippodrome de Saint-Cloud.


Le  Paris SG envisage de construire son futur stade à l’hippodrome de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), a indiqué samedi une source proche de la direction à l’AFP, confirmant une information du journal L’Equipe. En février, le président qatari du club, Nasser Al-Khelaïfi, avait annoncé que le départ du Parc des Princes, que la mairie se refuse à vendre, était désormais inéluctable. Une décision réaffirmée à l’AFP samedi par la même source.

Depuis, le PSG étudie diverses pistes de sites où construire un nouveau stade, plus grand et adapté à ses besoins. L’hippodrome de Saint-Cloud qui dispose de 75 ha figure parmi les pistes les plus chaudes. Il appartient à France Galop et non à la mairie de Paris comme les hippodromes de Longchamp et Auteuil.

Sud global : un groupement de régimes douteux illibéraux contre la démocratie occidentale

Sud global : un groupement de régimes douteux illibéraux contre la démocratie occidentale

Ce concept de « sud global »qui regroupe des pays en développement ne sert sans doute pas la démocratie libérale; en vérité le sud global la  combat si l’on en juge par les pays qui la composent. Y a-t-il en effet de véritablement démocratique en Chine, en Russie, en Inde, en Iran, au Brésil, ou encore en Afrique du Sud. Des pays qui se sont plutôt mis du côté de la Russie contre l’Ukraine. En fait pour la plupart l’occasion d’instrumentaliser le néocolonialisme ou l’impérialisme occidental pour justifier des régimes à la démocratie fragile, douteuse ou carrément autoritaire.

La plupart de ces pays ont en commun de justifier les atteintes à la démocratie pour maintenir leur propre unité nationale et leur régime autocratique voire leur dictature.

D’un point de vue idéologique, c’est l’illusion que la démocratie est néfaste au progrès et justifie ainsi des régimes autoritaires. Bref finalement la philosophie marxiste classique avec la dictature du prolétariat confisquée en réalité par des bandes claniques.( L’exemple de la Chine en particulier). Une philosophie également partagée par des courants religieux et dictatoriaux ( l’exemple plus caractéristique dans ce dernier domaine étant sans doute la Corée du Nord ou la Russie).

Un front anti démocratique uni seulement par sa lutte contre l’impérialisme anti occidental qui permet de justifier les atteintes à la démocratie et le maintien dans une situation sociale délétère

 

 

Foot: Un nouveau stade de foot pour le PSG à l’hippodrome de Saint-Cloud ?

Foot: Un nouveau stade de foot pour le PSG à l’hippodrome de Saint-Cloud ?

 Paris SG envisage depuis un moment de construire son futur stade à l’hippodrome de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), confirmant une information du journal L’Equipe.Une hypothèse possible car tendanciellement les paris hippiques ont tendance à diminuer depuis les années et menace l’équilibre financier des acteurs de la filière y compris de France galop qui possède l’hippodrome de Saint-Cloud.


Le  Paris SG envisage de construire son futur stade à l’hippodrome de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), a indiqué samedi une source proche de la direction à l’AFP, confirmant une information du journal L’Equipe. En février, le président qatari du club, Nasser Al-Khelaïfi, avait annoncé que le départ du Parc des Princes, que la mairie se refuse à vendre, était désormais inéluctable. Une décision réaffirmée à l’AFP samedi par la même source.

Depuis, le PSG étudie diverses pistes de sites où construire un nouveau stade, plus grand et adapté à ses besoins. L’hippodrome de Saint-Cloud qui dispose de 75 ha figure parmi les pistes les plus chaudes. Il appartient à France Galop et non à la mairie de Paris comme les hippodromes de Longchamp et Auteuil.

12345...306



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol