Archive pour le Tag 'Kiev'

Russie : Pour Kiev, les sanctions sont insuffisantes

Russie : Pour Kiev, les sanctions sont insuffisantes

Kiev condamne l’attitude relativement attentiste vis-à-vis des sanctions juridiques qu’elle réclame contre Poutine mais surtout vis-à-vis des actifs russes dans les pays occidentaux qui sont encore bien loin d’être gelés.

Kiev réclame un tribunal spécial pour juger Poutine et souhaite que les actifs russes actuellement dans les pays développés puissent servir à la reconstruction du pays.

Ces reproches tombent dans un contexte où le président ukrainien Volodymyr Zelensky fustige également les lenteurs dans la livraison d’armement, notamment lourd, à savoir des avions de chasse et des missiles longue portée que Kiev ne cesse de réclamer. « Si nous ne sommes pas dans le ciel et que la Russie y est, elle nous arrête depuis le ciel », a déclaré Volodymyr Zelensky, lors de cette même conférence annuelle Yalta European Strategy (YES) à Kiev.

KIEV a un urgent besoin d’armes

 KIEV a un urgent besoin d’armes

La position de l’Occident et de l’OTAN paraît particulièrement floue voir contradictoire et lâche. Comment en effet comprendre qu’après des mois de conflit, l’Ukraine qui partage les mêmes valeurs que l’Occident ne puisse pas disposer des armes pourtant promises.

Officiellement les raisons sont multiples. Il y a notamment le fait que ces armes doivent essentiellement transiter par la Pologne puisque notamment l’accès maritime est bloqué par la Russie.

Les pays concernés avancent aussi le fait qu’ ils ne peuvent déshabiller trop largement leurs propres équipements militaires. Mais ces arguments cachent en fait une réticence politique à fournir trop d’armement à l’Ukraine. Par crainte sans doute des réactions russes. Enfin il y a les illusions diplomatiques notamment de Macron qui pensent que le dialogue peut dans la période aboutir à une issue de paix négociées. Une illusion actuellement évidemment. De ce point de vue la France est très critiquée par les ex pays de l’Est.

L’Otan à travers la voix de son secrétaire général a enfin reconnu ce que dit depuis des semaines et des semaines le président de l’Ukraine à savoir l’insuffisance d’armes fournies notamment lourdes . Le rapport n’est même pas de 1 à 10.

L’Otan a commencé à « intensifier » ses livraisons d’armes à Kiev, a expliqué Jens Stoltenberg ce mardi, notant que les Ukrainiens « dépendent absolument de ces livraisons pour faire face à l’agression brutale de la Russie ».

Les pays occidentaux devraient envoyer à Kiev davantage d’armes lourdes pour l’aider à combattre l’armée russe qui progresse dans l’est de l’Ukraine, a déclaré ce mardi soir le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg.

L’Ukraine ne cesse de demander aux Occidentaux de lui livrer davantage d’armes et équipements militaires perfectionnés pour faire face à l’invasion russe, et reproche à certains pays européens de traîner les pieds.

A la veille du sommet, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte et son homologue danoise Mette Frederiksen ont reçu Jens Stoltenberg et plusieurs dirigeants européens, dont le chef du gouvernement polonais Mateusz Morawiecki, dont le pays est voisin de l’Ukraine.

« Nous n’en avons pas fait assez pour défendre l’Ukraine, soutenir le peuple ukrainien, sa liberté et sa souveraineté », a dit Mateusz Morawiecki au cours de la même conférence de presse.

« C’est la raison pour laquelle je vous exhorte […) à en faire beaucoup plus pour livrer des armes et de l’artillerie à l’Ukraine. Ils en ont besoin pour défendre leur pays », a-t-il dit, jugeant que les pays occidentaux ruineraient leur « crédibilité » en cas de défaite de l’Ukraine face à la Russie.

« Ce serait un échec total et un désastre pour l’Union européenne, nos valeurs, et pour l’Otan », a-t-il jugé.

Pour la paix : tous à Kiev !

Pour la paix  : tous à Kiev !

 

« Que l’ensemble des premiers ministres et des présidents des pays ayant voté pour le cessez-le-feu passent de la parole aux actes et se réunissent à Kiev afin de soutenir [...] l’Ukraine et son président Volodymyr Zelensky, propose Denis Houde. dans le « Monde »[...] Poutine a imposé son invasion et sa guerre. Il est temps d’imposer la paix et la non-violence. »

 

Le 2 mars 2022, 141 pays ont voté pour une résolution afin d’exiger un cessez-le-feu et un retrait des troupes russes d’Ukraine lors de la 11e réunion extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le 15 mars 2022, les premiers ministres de la Pologne, de la Slovénie et de la République tchèque ont tenu à se déplacer à Kiev en signe de soutien à l’Ukraine et à son président.

 

Le 16 mars 2022, la Cour internationale de justice a rendu son ordonnance sur la demande en indication de mesures conservatoires présentée par l’Ukraine en l’affaire relative à des allégations de génocide au titre de la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide. Puis il y a eu Boutcha, Borodianka et combien d’autres atrocités issues de cette invasion.

Pour passer de la parole aux actes, les Nations unies doivent faire respecter ce jugement et que l’ensemble des premiers ministres et des présidents des pays ayant voté pour le cessez-le-feu passent de la parole aux actes et se réunissent à Kiev afin de soutenir concrètement et massivement l’Ukraine et son président Volodymyr Zelensky, comme l’ont fait les premiers ministres polonais, slovène et chèque.

Ce pourrait être une grande conférence et une grande manifestation non-violente afin de promouvoir le cessez-le-feu, la paix et la résolution par la non-violence, conférence présidée par le secrétaire des Nations Unies lui-même. Cette manifestation pourrait justifier une protection exceptionnelle tant que les dirigeants de ces pays y siégeraient. Le ciel ukrainien pourrait être ainsi sécurisé jusqu’au retrait des troupes russes afin de protéger tous ces dignitaires. Il faut se le dire, les Nations Unies joueraient leur crédibilité sur ce coup.

 

Premiers ministres et présidents des pays du monde entier, rester dans vos bureaux, dans vos parlements, dans vos capitales et dans vos pays, c’est jouer le jeu de Poutine. Faire le jeu de la guerre, c’est jouer le jeu de Poutine.

La logique de la non-violence pourrait avoir une fois de plus raison d’une logique de guerre. C’est arrivé en Inde (Gandhi) et dans bon nombre d’ex-pays signataires du Pacte de Varsovie. Ça demande du courage, de l’humilité et une confiance à toute épreuve pour rester solidaire. Poutine a imposé son invasion et sa guerre. Il est temps d’imposer la paix et la non-violence… sans concession.

Denis Houde, Saint-Bruno-de-Montarville (Québec, Canada)

Guerre en Ukraine : recul des russes à Kiev

Guerre en Ukraine : recul des russes à Kiev

 

Comme annoncé il y a une semaine, les russes se relient au sud et à l’est même si les bombardements affectent encore une grande partie du territoire. Les Ukrainiens ont repris « toute la région de Kiev », a affirmé samedi soir Ganna Maliar, la vice-ministre de la Défense, en citant notamment les villes d’« Irpin, Boutcha et Hostomel ». Dans la journée, les forces russes avaient entamé, comme annoncé, un « rapide retrait » de certaines de leurs positions autour de la capitale et de Tchernihiv, dans le nord du pays

La Russie semble avoir décidé de concentrer ses forces dans l’Est et le Sud qu’elle souhaite mieux contrôler, notamment dans les régions administratives de Donetsk et de Lougansk afin de s’approprier la totalité du Donbass.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol