Archive pour la Catégorie 'sport'

Scandale FIFA: la justice mouillée !

Scandale FIFA: la justice mouillée !

La FIFA  organisation internationale du football est aussi une extraordinaire machine à fric. Nombre de dirigeants ont plongé la main dans la caisse. L’affaire a débuté il y a longtemps elle s’est amplifiée avec l’accroissement considérable des ressources du football international. Finalement, ce qui est reproché à l’actuel président ,  c’est d’avoir voulu s’arranger avec le juge pour mettre un voile pudique sur toutes les combines financières depuis des dizaines d’années.

Rappel de quelques faits dans Wikipédia

John Sugden et Alan Tomlinson signent en 1998 FIFA and the contest for world football: who rules the people’s game?, ciblant la période 1970-1998.

David Yallop publie en 1999 How they stole the game (comment ils ont volé le jeu). Il y dénonce notamment la gestion de João Havelange.

Dans la même veine, Andrew Jennings publie en 2006 Carton rouge !22, où il dénonce la gestion de Sepp Blatter en reprenant nombre de données déjà publiées par Yallop (élections « truquées » en 1996 et 1998 entre autres).

La FIFA tente, en vain dans les deux derniers cas, de faire interdire la publication des ouvrages.

En 2014, l’ancien président de la fédération anglaise de football David Triesman compare à la Chambre des lords Sepp Blatter à Vito Corleone, et déclare :

  • « La FIFA possède une longue tradition de pots-de-vin, de magouilles et de corruption. La FIFA se conduit comme une famille de mafieux. La corruption a été érigée en système et soutenue par l’absence d’investigations et où la plupart des accusés échappe aux enquêtes. Des douzaines de travailleurs immigrés tués dans la construction des stades au Qatar sont ainsi ignorées »10.

La faillite de la société suisse International Sport and Leisure (ISL), en 2001 avec des dettes de plusieurs dizaines de millions d’euros révèle le premier gros scandale de corruption touchant la FIFA. L’entreprise avait obtenu l’exclusivité de la vente des droits marketings de plusieurs Coupes du monde.

Dès l’année 2001, le juge d’instruction du canton de Zoug Thomas Hildbrand, spécialisé dans les crimes et délits économiques, mène son enquête sur la société désormais en faillite ISL. En mai 2002 déjà, le secrétaire général de la FIFA, Michel Zen-Ruffinen, avait publiquement dénoncé les dysfonctionnements au sein de l’association de football et critiqué le « système Blatter ». Un mois plus tard, il était contraint de démissionner.

Les investigations de la justice mènent aux perquisitions dans les bureaux de la FIFA à Zurich en novembre 2005, en raison de forts soupçons de détournement de fonds et de corruption. L’enquête de Michael Garcia accuse directement le président de la FIFA Joao Havelange et son gendre Ricardo Teixeira, puissant patron du football brésilien de 1989 à 2012 et vice-président de la FIFA. Les deux hommes auraient touché 40 millions d’euros de pots-de-vin dans les années 1990.

La BBC diffuse le 11 juin 2006 un reportage où apparaissent d’anciens employés d’ISL confirmant le versement entre 1982 et 2001 de pots-de-vin aux dirigeants de la FIFA. Sepp Blatter refuse de participer à ce reportage, mais nie les faits23. Les équipes de l’émission d’informations BBC Panorama sont mises à l’index par la FIFA, mais les journalistes britanniques de la BBC répliquent le 10 décembre 2006 en diffusant un reportage suivant l’affaire ISL/FIFA et dénoncent également des irrégularités dans les ventes des billets de match pour la Coupe du monde24. BBC Panorama poursuit sa série sur la FIFA avec un nouveau reportage diffusé le 22 octobre 200725. L’enquête a été bouclée en 2010 et aucune charge n’a été retenue contre la FIFA ou son président.

À la suite de la désignation de la Russie et du Qatar comme pays organisateurs des coupe du monde 2018 et 2022, de forts soupçons de corruption pèsent sur certains membres du comité exécutif de la FIFA. Soupçons confirmés en 2011 par le bannissement à vie de toute activité liée au football du Qatari Mohamed Bin Hammam, ce président de la Confédération asiatique étant accusé d’avoir acheté des voix dans le cadre de l’élection présidentielle de l’instance26.

 

La justice suisse est forcément impliquée dans ces déviations financières qui durent depuis des dizaines d’années. Pour preuve le juge suisse qui enquêtait sur des infractions de la FIFA a été démis de ses fonctions après des tentatives d’arrangement avec Gianni Infantino (patron de FIFA ).

Stefan Keller, procureur extraordinaire a été nommé fin juin pour examiner des plaintes pénales déposées contre, entre autres, Michael Lauber , procureur général et Gianni Infantino.

Le procureur extraordinaire a désormais conclu qu’”il existe des éléments constitutifs d’un comportement répréhensible” relatif aux rencontres entre les deux hommes.

Michael Lauber et Gianni Infantino ont tous deux par le passé démenti toute infraction aux règles.

Dans un communiqué diffusé par la Fifa, Infantino, en fonction depuis début 2016, réitère son engagement à coopérer et dit se tenir à la pleine disposition des autorités suisses.

“On se souvient bien dans quel état se trouvait l’institution Fifa en 2015 et à quel point une intervention judiciaire fondamentale était réellement nécessaire pour contribuer à rétablir sa crédibilité”, dit-il.

“En ma qualité de président de la Fifa, mon objectif depuis le premier jour a été et reste d’assister les autorités dans les investigations sur les actes passés répréhensibles de la Fifa”, ajoute-t-il.

Sur le fond, il assure que rencontrer le procureur général de la confédération était “parfaitement légitime et parfaitement légal”. “Il ne s’agit pas d’une violation de quelque sorte. Au contraire, cela s’inscrit dans les obligations fiduciaires du président de la Fifa”, ajoute-t-il.

OL -Foot Nouveau coup médiatique d’Aulas

OL -Foot Nouveau coup médiatique d’Aulas

 

Dans une interview publiée ce vendredi sur le site de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a annoncé que son club allait intenter deux recours suite à la décision de la LFP d’arrêter la saison 2019-2020. L’OL se dirige d’abord vers le Tribunal Administratif de Paris pour proposer une reprise à court terme du championnat. Aussi, le club rhodanien se questionne sur la légitimité des modalités d’arrêt de la compétition. Pour rappel, l’Olympique Lyonnais était classé 8e à l’issue de la 28e journée. Une place qui priverait l’équipe de Coupe d’Europe l’année prochaine.

OL: AULAS LE PIRE ENNEMI DE SON CLUB

OL: AULAS LE PIRE ENNEMI DE SON CLUB

Jean-Michel Aulas , président de l’Olympique Lyonnais est sans doute le pire ennemi de son club. Ses agressions permanentes contre les entraîneurs, les arbitres, les autorités sportives ne font qu’accentuer la crise caractérisée cette année par un classement très en dessous du potentiel de l’OL. Pourtant ce club est une pépinière de talents exceptionnels mais pour confondre le rôle de président, de manager, d’entraîneur et de chroniqueur sportif,  Jean-Michel Aulas contribue largement à détériorer l’image et la situation de l’OL.  

 

Nouvel exemple: Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, n’a pas digéré les attaques portées par son homologue marseillais Jacques-Henri Eyraud dans une tribune parue à la mi-mars dans le Journal du Dimanche.  »Les propos qu’il a tenus dans le JDD sont des propos qui restent, pour moi, diffamatoires. C’est pour ça que, sur ce point là, j’en veux terriblement à Jacques-Henri Eyraud et que j’irai jusqu’au bout des procédures qui ont été intentées », a déclaré le dirigeant de l’OL dans une interview accordée ce jeudi à L’Équipe. Notons que Jean-Michel a souhaité que les résultats de l’année 2020 soient annulés !

Foot : fin de la saison

Foot : fin de la saison

il y a sans doute plus urgent que la question des événements sportifs et notamment du foot. Encore qu’il faille prendre en considération l’impact sur l’activité économique en général. Cette fois ,c’est définitif le Premier ministre a décidé l’arrêt du foot pour la saison en cours aussi bien chez les pros que chez les amateurs. Au plan européen, il n’est même pas certain qu’on parvienne à organiser les phases finales des coupes d’Europe.

La nouvelle était redoutée, attendue et est finalement arrivée. Edouard Philippe a annoncé une fin de saison pour la Ligue 1 et la Ligue 2. En y ajoutant ceux du football amateur, tous les championnats en France sont arrêtés à cause de l’épidémie de Covid-19. La LFP a déclaré dans un communiqué réunir le Bureau du Conseil d’Administration le 30 avril pour étudier les conséquences sportives et économiques de cette décision.

TOUR DE FRANCE: À HUIS CLOS, nouveau dérapage de la ministre des sports

TOUR DE FRANCE: À  HUIS CLOS, nouveau dérapage de la ministre des sports

On se demande ce n’est  n’est pas pour des motifs existentiels que la ministre des sports- qui doit sans doute s’ennuyer dans le contexte actuel- a envisagé un tour de France éventuellement à huis clos. Pour la ministre de , il faudrait éviter  de rassembler les foules sur le parcours. Elle oublie cependant que l’organisation du tour provoque le rassemblement de centaines de centaines voire de milliers de personnes  non seulement de coureurs mais aussi d’équipe technique, de journalistes, de personnalités  et de sponsors.. En matière de confinement on fait mieux!

« Le modèle économique du Tour de France ne repose pas sur de la billetterie mais sur les droits TV et la retransmission média. (…) Tout le monde a compris les bénéfices de rester chez soi et donc de privilégier plutôt le spectacle télévisé que le spectacle en live. Finalement, ce ne serait pas si pénalisant puisqu’on pourrait le suivre à la télévision », a pourtant déclaré la membre du gouvernement sur l’antenne de France Bleu.

Il est toutefois « encore trop tôt pour se prononcer » sur cette éventualité de fermer le parcours au public, mais aussi sur le maintien de l’épreuve. La ministre assure pour le moment que « tous les scénarios » sont « à l’étude » avec l’organisateur ASO. 

Jeux olympiques et grandes finales sportives reportées …ou annuleés !

Jeux olympiques et grandes finales sportives reportées …ou annuleés !

 

Sous la pression de nombre de comités olympiques nationaux et des athlètes eux-mêmes, le Japon s’est enfin résolu à reporter les JO qui devaient débuter  à partir de juillet. La date est théoriquement reportée d’un an. Il en sera de même pour les grandes autres finales sportives, elles aussi reportées mais qui pourraient bien être elles-aussi purement annulées et en raison du chevauchement des calendriers annuels. Thomas Bach, président du CIO, s’est entretenu avec le Premier Ministre nippon, Shinzo Abe, plus tôt dans la journée. Pour le moment aucune date quant à la tenue du plus important événement sportif mondial n’a été évoquée. Le communiqué précise cependant que les JO auront lieu “au plus tard à l’été 2021”. C’est la première fois depuis la seconde guerre mondiale que les olympiades sont reportées. Concernant le football, l’UEFA a aussi décidé de reporter les grandes finales mais là rien et sur car tout dépendra de la durée de l’épidémie. D’autres événements sont eux aussi reportés ou annulés.

JO : face au débat surréaliste , le Canada décide du boycott

JO : face au débat surréaliste , le Canada décide du boycott

 

Le débat sur le report ou non des preuves sportives paraient un peu surréaliste par rapport aux enjeux majeurs de santé qui affectent le monde entier. En particulier concernant les JO normalement prévus en juillet. Nombre de milieux sportifs  ne prennent pas la mesure de la gravité de la situation sanitaire. Quelques exceptions toutefois notamment; celle de l’un des meilleurs athlètes français Kevin Meyer, champion du monde du décathlon, qui déplore à cet égard irresponsabilité en France .

Pour le grand champion français, recordman du monde du décathlon, les Jeux olympiques de Tokyo n’auront pas lieu cet été (24 juillet-9 août) à cause du coronavirus. « Je suis assez pessimiste. Je pense que les Jeux seront reportés, a-t-il confié ce dimanche sur RMC. Je ne pense pas qu’ils seront annulés. A un moment donné, il faut avoir des priorités. Il faut oublier ces pensées individualistes, avancer avec le groupe et essayer que tout le monde s’en sorte. Je suis un peu en retrait, je ne sais pas encore s’il faut qu’on abandonne totalement les Jeux. »

Bien au-delà des impacts sur le monde du sport, Kevin Mayer déplore l’attitude des Français face au coronavirus, que l’on voit encore rassembler dans la rue, dans les lieux publics, malgré les consignes gouvernementales. « Honnêtement, quand on voit l’Italie et les Français qui font des choses comme aller manifester, alors qu’on leur dit de ne pas être en groupe… Je suis un peu pessimiste. En Chine, on leur a demandé de se confiner, ils se sont confinés et ça va de mieux en mieux. Ici, on leur dit de faire attention de ne pas être en groupe, ils disent ‘moi je m’en fous, ça ne me concerne pas’. Cet esprit individualiste me gêne un peu. Je trouve qu’il y a un peu d’irresponsabilité en France. Ça peut devenir beaucoup plus grave. Le sport, tous nos petits loisirs, c’est bien beau mais on parle de santé, de crise internationale. Un peu plus de maturité serait bienvenue. Le Canada vient de prendre une position radicale vis-à-vis de la perspective des JO de Tokyo cet été : ce pays a décidé purement et simplement de boycotter les jeux.

 

Football : quand Jean-Michel Aulas, président de Lyon, va-t-il enfin se taire !

Football : quand Jean-Michel Aulas, président de Lyon, va-t-il enfin se taire !

 

 

L’inénarrable président de Lyon, Jean-Michel Aulas, encore une fois est l’auteur d’une  sortie médiatique pour le moins surprenante en proposant tout simplement l’annulation des résultats actuels de la ligue 1.

Pas étonnant ,actuellement, son équipe est susceptible de ne pas être qualifiée pour la grande coupe d’Europe. Une fois de plus Jean-Michel Aulas n’a pu s’empêcher de se livrer à des déclarations abracadabrants. Rares sont d’ailleurs les week-ends où il n’a pas critiqué l’arbitre, l’équipe adverse, l’entraîneur ou encore les supporters des équipes opposées. Parfois même il n’attend pas la fin du match, au cours  de la semaine il fait monter la pression avec des propos provocateurs et irresponsables.

Ce président qui a sans doute réussi sur le plan professionnel n’a sans doute pas compris ce qu’était le rôle d’un président de club. Preuve, ce club de Lyon qu’il préside n’a pas les résultats à la hauteur de sa valeur. Le club de Lyon produit régulièrement des joueurs d’exception;  globalement l’équipe  est composée sans doute des joueurs les plus performants du championnat. Pourtant, depuis des années et des années, elle ne parvient pas à obtenir les résultats que l’équipe mérite. Le président de Lyon a largement contribué à nourrir cette contradiction y compris en permanence en critiquant ses entraîneurs.

Il serait temps il se taise enfin pour rétablir la sérénité au sein même de son club et au-delà dans le championnat. L’influent président lyonnais Jean-Michel Aulas s’est donc montré curieusement  favorable à son annulation pure et simple, une solution radicale avantageuse pour lui mais loin de faire l’unanimité. Si l’épidémie de coronavirus continue de perturber le Championnat de France dans les semaines à venir, «le plus logique serait alors de dire: « on annule tout et on repart sur la situation du début de saison »», a lancé le patron de l’OL vendredi dans les colonnes du journal Le Monde. Décréter une «saison blanche», sans attribution de titre ni relégation, permettrait d’éviter «à ceux qui sont concernés par le bas du tableau de se retourner contre la LFP et la FFF», a appuyé le dirigeant.

L’argument juridique soulevé par Aulas, par ailleurs président du collège des clubs de Ligue 1 de la Ligue et membre du comité exécutif de la Fédération, a été balayé par la LFP. «La seule façon d’éviter les recours c’est que les compétitions aillent à leur terme», a confié son directeur général exécutif Didier Quillot, samedi au site internet du journal L’Equipe, en mentionnant les engagements pris devant les diffuseurs.

«Le football, c’est la solidarité entre les quarante clubs (de L1 et L2, ndlr) et l’ensemble des acteurs du foot. Ces paroles n’engagent que lui», avait taclé plus tôt la présidente de la LFP Nathalie Boy de la Tour, interrogée par BeIN Sports.

Coupe d’Europe Football : Dortmund–PSG sans public ? Et sans équipe parisienne ?

le match de football de coupe d’Europe Dortmund -PSG soit jpué  joué en huis clos. Une mesure de précaution sanitaire sans doute nécessaire car si l’événement sportif et d’importance reste que l’enjeu de luttes contre le Coronavirus domine les préoccupations sportives. Le match pourrait donc soit être différé ou alors sans public.

 

Sur le plan sportif, on peut se poser la question de même la présence de l’équipe parisienne particulièrement absente lors du match aller à Dortmund et qui a profond mal en déçu. Ce match sera sans doute déterminant pour l’avenir du PSG. En cas de défaite, c’est toute la stratégie du PSG depuis des années qui pourrait être mise en cause après tant et tant de déceptions en coupe  d’Europe eu égard  aux énormes finances engagées. La question se posera bien de la présence non pas physique mais morale et psychologique. Un seul chiffre: en moyenne les joueurs parisiens ont effectué à peu près 2 km de moins que les Allemands pendant le match aller. Un manque évidemment d’engagement physique et une insuffisance d’investissement psychologique. Le PSG s’honore  de gagner  par 4 à 5 buts d’écart  contre de très faibles équipes françaises dont d’ailleurs la plupart sont rapidement éliminés des différentes coupes européennes mais le club parisien est lui aussi régulièrement éjecté lors des huitièmes ou des quarts de finale.

 

En cause sans doute un manque d’esprit de club, aussi des fautes flagrantes de management,  une fébrilité récurrente chez les différents entraîneurs qui ce succèdent. L’équipe du PSG est davantage un rassemblement de grandes vedettes internationales surpayées qu’un véritable club partageant la même culture, le même enthousiasme, la même détermination.

Football : Dortmund–PSG sans public ? Et sans équipe parisienne !

Football : Dortmund–PSG sans public ? Et sans équipe parisienne !

 

 

Suite à la décision récente annoncée par le ministre de la santé d’interdire tous les rassemblements de plus de 1000 personnes, il se pourrait qu’y compris le match de football de coupe d’Europe Dortmund -PSG soit différé ou alors joué en huis clos. Une mesure de précaution sanitaire sans doute nécessaire car si l’événement sportif et d’importance reste que l’enjeu de luttes contre le Coronavirus domine les préoccupations sportives. Le match pourrait donc soit être différé ou alors sans public.

 

Sur le plan sportif, on peut se poser la question de même la présence de l’équipe parisienne particulièrement absente lors du match aller à Dortmund et qui a profond mal en déçu. Ce match sera sans doute déterminant pour l’avenir du PSG. En cas de défaite, c’est toute la stratégie du PSG depuis des années qui pourrait être mise en cause après tant et tant de déceptions en coupe  d’Europe eu égard  aux énormes finances engagées. La question se posera bien de la présence non pas physique mais morale et psychologique. Un seul chiffre: en moyenne les joueurs parisiens ont effectué à peu près 2 km de moins que les Allemands pendant le match aller. Un manque évidemment d’engagement physique et une insuffisance d’investissement psychologique. Le PSG s’honore  de gagner  par 4 à 5 buts d’écart  contre de très faibles équipes françaises dont d’ailleurs la plupart sont rapidement éliminés des différentes coupes européennes mais le club parisien est lui aussi régulièrement éjecté lors des huitièmes ou des quarts de finale.

 

En cause sans doute un manque d’esprit de club, aussi des fautes flagrantes de management,  une fébrilité récurrente chez les différents entraîneurs qui ce succèdent. L’équipe du PSG est davantage un rassemblement de grandes vedettes internationales surpayées qu’un véritable club partageant la même culture, le même enthousiasme, la même détermination.

LES JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO ANNULÉS ?

LES JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO ANNULÉS ?

La pandémie relative aux Coron virus au plan mondial se confirme de jour en jour. Désormais tous les continents sont atteints. Il y a encore quelques jours par exemple en France le ministre de la santé affirmait  qu’il n’existait plus aucune personne infectée. En quelques jours l’épidémie a fait apparaître la contagion 130 personnes. Bref, la France comme l’Iran comme la Corée du Sud constitue aussi un foyer d’infection important. Selon l’OMS, l’Italie a atteint un seuil “décisif”, tout comme l’Iran et la Corée du Sud, qui se classe juste derrière la Chine avec 2.337 cas, dont 571 ont été signalés vendredi, et 13 morts.

En Chine continentale, où la situation semble en revanche s’améliorer, 327 nouvelles infections ont été signalées vendredi. Il s’agit du bilan quotidien le plus faible depuis le 23 janvier. Au total, un peu plus de 78.800 cas et 2.800 décès y ont été recensés depuis l’apparition de la maladie à Wuhan, dans le centre du pays.

 

L’Iran quant à elle état de 388 cas, dont 34 mortels, ce qui lui vaut le bilan le plus lourd hors de Chine en termes de mortalité, mais l’épidémie pourrait y avoir été sous-estimée, selon le Dr Mike Ryan, directeur exécutif chargé du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire de l’OMS. Tous les établissements scolaires y seront fermés pour trois jours à partir de samedi. Se pose évidemment la question de la régulation voire de la limace l’annulation de certains grands rassemblements y compris des JO de Tokyo qui devrait se dérouler en juillet. Pas sûr cependant que l’épidémie puisse être maîtrisé à temps.

Mike Ryan le Dr Mike Ryan, directeur exécutif chargé du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire de l’OMS  a par ailleurs annoncé que l’éventuelle annulation des Jeux olympiques de Tokyo, qui doivent s’ouvrir en juillet, était en discussion. Les organisateurs doivent par ailleurs se prononcer la semaine prochaine sur le maintien ou non du parcours de la torche olympique, qui doit arriver le 20 mars au Japon pour un relais qui doit s’étaler sur 121 jours.

Vendredi, le nombre de cas confirmés dans l’archipel a passé le seuil des 200, dont quatre ont été mortels, mais 700 ont été dénombrés à bord du Diamond Princess, le bateau de croisière placé en quarantaine à Yokohama. Un passager britannique a succombé vendredi au coronavirus, ce qui porte le bilan à bord à six morts, d’après l’agence Kyodo.

Dans le monde entier nombre de manifestations sportives, économiques ou culturelles risquent donc d’être annulées.

Affaire Lamine Diack : le procès de la culture de corruption des organisations internationales

Affaire  Lamine Diack : le procès de la culture de corruption des organisations internationales

 

 

 

Au-delà du procès de  Lamine Diack  , ex-président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), c’est la mise en cause de la corruption qui règne dans la plupart des organisations sportives internationales avec l’achat des voix de membres de pays en développement peu scrupuleux. C’est vrai pour l’athlétisme en particulier pour l’attribution des jeux olympiques  ,  mais c’est vrai dans d’autres disciplines y compris le football qui par exemple a permis d’attribuer la coupe du monde au Qatar.

En novembre 2015, Lamine Diack  est mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé; il est suspendu du CIO et en démissionne le 11 novembre. Il a avoué à la justice française avoir fait financer la campagne du président sénégalais par la Russie. Sa réputation est ultérieurement ternie par le choix contesté de Doha au Qatar des Championnats du monde d’athlétisme 2019. Le 18 novembre 2016, une enquête du Monde tend en effet à démontrer que cette sélection aurait été achetée par des versements de 3,5 millions de dollars versés en octobre-novembre 2011 selon le fisc américain, au fils de Lamine Diack, l’ancien président de la fédération

Doivent  comparaître six prévenus au total, dont un fils de Lamine Diack, Papa Massata, réfugié au Sénégal depuis le début de l’affaire, mais aussi deux anciens hauts responsables de l’athlétisme russe, Valentin Balakhnitchev et Alexeï Melnikov, tous trois sous le coup de mandats d’arrêt internationaux. Les prévenus sont soupçonnés d’avoir participé à un système visant à couvrir des cas de dopage dans l’athlétisme russe moyennant des pots-de-vin et, dans le cas de Papa Massata Diack, d’avoir détourné une part des recettes de sponsors de l’IAAF.

Lamine Diack est mis en examen pour corruption et son fils pour corruption passive et blanchiment aggravé dans cet autre dossier, qui porte sur l’attribution de plusieurs grandes compétitions internationales, notamment les Jeux olympiques de Rio (2016) et de Tokyo (2020) et les championnats du monde d’athlétisme de Pékin, en 2015.

Notons aussi les responsabilités politiques de Lamine Diack qui  a occupé des responsabilités politiques en devenant secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports , puis maire de Dakar de 1978 à 1980. Il fait aussi partie du parlement sénégalais de 1978 à 1993. On aura compris où passe l’argent du développement dans trop de pays d’Afrique notamment.

E-sport: du sport dans son lit !

E-sport: du sport dans son lit !

 

Les compétitions de jeux vidéo seraient devenues des sports au motif qu’elles  mobilisent  des foules incroyables de joueurs  et de spectateurs. De fait,  les jeux vidéo connaissent un succès assez exceptionnel et mettent  en jeu des chiffres d’affaires considérables. Le succès populaire est indéniable. Même il provoque de véritables addictions. Le montant du chiffre d’affaires avoisine au plan mondial 150 milliards. Une véritable activité économique mais l’importance financière de ces jeux n’autorise  pas pour autant le franchissement sémantique qui permet de  considérer cela comme du 10 sports. Une sorte de sport qu’on peut effectuer dans son fauteuil ou dans son lit. À ce titre, la belote ou les mots croisés sont  des sports.

 

Certes les jeux vidéo sollicitent les réflexes nerveux et malheureusement souvent l’agressivité mais on ne saurait les assimilé à des sports. Il y a une certaine tendance dans nos sociétés à entretenir une certaine confusion des genres en les classant  en fonction de leur poids économique. Une confusion sémantique, autant qu’une confusion des disciplines et des valeurs

 

L’AccorHotels Arena de Bercy a fait salle comble ce dimanche. Au programme ? La finale du championnat du monde du jeu vidéo League of Legends, ou LoL pour les initiés. Devant près de 20.000 spectateurs originaires du monde entier, l’e-sport a fait son show, rappelant à bien des égards que la discipline n’est plus à prendre à la légère.

HOMOPHOBIE: MACRON SOUTIEN LE GRAËT !

HOMOPHOBIE: MACRON SOUTIEN  LE GRAËT !

Un tweet très ambigu de macro au président de la fédération de football, Noël le Grete S’il n’a jamais désavoué sa ministre, Emmanuel Macron a aussi envoyé un SMS de soutien à LE GRAËT . C’est ce que révèle le Journal du Dimanche. Le patron du foot français s’est prononcé contre l’arrêt des matchs en cas de banderoles et de chants homophobes. « Il faut de la clarté sur les principes et du discernement dans l’application, estime de son côté Emmanuel Macron. Je souhaite que tout le monde travaille ensemble. Je suis moi-même amateur de football. Je ne suis pas naïf et on sait ce qu’est un stade qui s’embrase. Et parfois, des noms d’oiseaux volent. Je ne suis pas en train de dire que tout cela doit se terminer mais on ne peut pas expliquer tous les jours à nos jeunes et moins jeunes qu’il faut mettre de la décence dans le pays, qu’il faut enlever de la violence, et dire qu’il faut accepter les pires choses. Chacun doit un peu bouger. » Bref de la com sans contenu, en tout cas très contradictoire .

HOMOPHOBIE : LE GRAËT (FEDERATION de FOOTBALL) : à côté de ses pompes

HOMOPHOBIE : LE GRAËT (FEDERATION de FOOTBALL) : à côté de ses pompes 

 

Visiblement, il serait temps que le président de la fédération française de football prenne sa retraite du fait de ses prises de position particulièrement discutables. Très récemment, ce président s’est prononcé en faveur de la réintroduction de la vente d’alcool dans les stades. Évidemment pour des questions d’argent concernant essentiellement le monde professionnel. Quand on connaît une partie de la sociologie des supporters il y a lieu de craindre en même temps le retour de violences qui dans certains cas ont d’ailleurs fait des morts. Cette fois le président de la fédération de football considère qu’il n’est pas utile d’arrêter les matchs en cas de manifestation homophobe. Des manifestations homophobes qui viennent s’ajouter à des insultes racistes indignes. Roxana Maracineanu n’a pas apprécié les propos de Noël Le Graët. Dans des propos relayés sur BFMTV, la ministre des Sports a réagi aux propos du président de la FFF, ce mardi sur France Info, ne souhaitant pas interrompre les matchs pour des actes homophobes: « La position que Noël Le Graët a prise, en faisant une différence entre homophobie et racisme, elle est erronée, a-t-elle analysé. En ce qui me concerne, je reste sur mes positions. Je n’ai jamais dit que le football était homophobe, que c’était à lui de résoudre le problème de l’homophobie dans la société. »

La membre du gouvernement ne compte pas courber l’échine face au président de la FFF. « On l’incite fortement à prendre sa part de responsabilités, de lutter contre les discriminations de manière générale car ce que nous avons entendu dans les chants homophobes, cela se passe dans un stade de football », a fini Roxana Maracineanu. Le co-président de SOS Homophobie Jérémy Faledam a lui aussi commenté les propos de Noël Le Graët, les estimant « extrêmement dérangeants » car « il hiérarchise les discriminations ».

Football : Neymar invendable

Football : Neymar invendable

 

 

L’attaquant du Paris-Saint-Germain, Neymar aurait  décidé de rester au PSG jusqu’à la fin de la saison, selon les informations de franceinfo, samedi 31 août. La vérité c’est que Neymar est aujourd’hui invendable et qu’il n’y a aucun grand club européen qui ait  les moyens de se payer ce joueur dont il faut assurer le coup du transfert (acheté plus de 200 millions) aussi le salaire (au tour de 3 millions par mois !). Il s’agit d’une impossibilité financière mais aussi sportive. Pour les clubs européens, il  paraît en effet assez aléatoire d’investir autant d’argent sur un joueur fantasque et aussi fragile. Non seulement les prestations de Neymar ne sont pas parfois à la hauteur de son potentiel mais en plus il multiplie les blessures. Sans doute ces blessures sont-elles du en partie à son manque d’hygiène de vie. Toujours est-il que Neymar est aujourd’hui invendable. Il ne sera peut-être l’année prochaine mais à condition de réaliser une année footballistique autrement plus remarquable. Si es performances de Neymar cette saison devait ressembler à celle de l’an passé alors se poserait l’avenir de l’intéressé qui pourrait bien voir les possibilités de transfert encore se réduire. Côté positif il faut espérer que Neymar prendra conscience de la discipline qui s’impose au PSG et qu’il apportera une contribution technique pour rendre l’équipe un peu plus performante qu’actuellement.

Football : homophobie ou connerie ordinaire ?

Football : homophobie ou connerie ordinaire ? 

 

De nouveaux incidents sont intervenus récemment lors de matchs de football ou des abrutis ont manifesté homophobie. Un peu comme précédemment ils avaient manifesté leur racisme. La vérité c’est que de nombreux de supporters du football, sport très populaire, sont de véritables abrutis n’hésitant pas parfois même à utiliser la violence à l’égard des supporters de l’équipe adverse. On voit mal comment on pourrait réguler cette bêtise humaine qui est inhérente à une certaine catégorie de supporters. Certes ces personnages constituent une  minorité dans le public des vrais amateurs de football mais ils sont suffisamment nombreux pour discréditer le sport et ses valeurs. En fait, ces supporters  un peu demeurés viennent  au stade pour exprimer toutes leurs rancœurs, leurs haines voir leur violence verbale voire physique, ils s’abritent  pour cela confortablement derrière l’effet de masse que constitue l’ensemble des spectateurs. Bref pour l’essentiel ce sont des lâches, des incultes et des abrutis. mercredi soir, alors que la commission de discipline de la LFP prononçait des sanctions pour les incidents de rencontres précédentes, les mêmes chants homophobes étaient entonnés à l’Allianz Riviera, où Nice recevait Marseille, entraînant une interruption de la rencontre pendant une dizaine de minutes.

Mercredi soir, les instances disciplinaires de la Ligue de football professionnel se réunissaient pour se prononcer sur les incidents lors de rencontres précédentes. Et la commission de discipline a infligé au club de Nancy (L2) la suspension de sa tribune Piantoni pour un match ferme. Mais pour les autres cas examinés, elle a seulement procédé à des rappels à l’ordre, jugeant qu’ils relevaient de « propos insultants ».

Face aux nouveaux incidents, les autorités doivent-elles taper plus fort ? « La question peut se poser, mais ce n’est pas à la ministre, seule, d’y répondre », indique-t-on au ministère des Sports. En théorie, la commission de discipline de la LFP peut prononcer des sanctions encore plus lourdes, en ordonnant des matches à huis clos, ou en retirant des points à l’équipe concernée.

Mais les incidents de ces dernières semaines et la réunion mercredi soir de la commission de discipline, n’ont pas permis de mettre fin aux provocations. Mercredi soir, c’est donc la rencontre Nice-Marseille qui a dû être interrompue une dizaine de minutes en raison de chants et de banderoles homophobes. Et déjà, en fin d’après-midi, les supporteurs de Lille avaient brièvement chanté « les Stéphanois sont des pédés… », sans provoquer cette fois de réaction sur le terrain.

 

NEYMAR: trop cher pour être transféré !

NEYMAR: trop cher pour être transféré !

 Le véritable obstacle au transfert de Neymar, c’est  le prix. Il faut se souvenir que le Paris-Saint-Germain a dépensé 200 millions pour acquérir ce joueur. Le Paris  Saint-Germain veut donc négocier pour retrouver une grande partie de sa mise car le joueur n’a pas amorti son investissement. On sait que Barcelone et le Real de Madrid sont sur les rangs mais à ce prix ils ne paraissent pas disposés à faire signer l’intéressé. Cela pour plusieurs raisons. La première c’est que Neymar est d’une grande fragilité physique, il a multiplié les blessures et les opérations. Deuxièmement sa forme physique est très relative. Depuis deux ans, il a plutôt tendance à se traîner sur les terrains du fait d’un style de vie assez dissolue. On n’est donc pas certain de retrouver le Neymar d’antan dont le physique  était en cohérence avec ses prouesses techniques. Aujourd’hui, Neymar exécute ses prouesses techniques au ralenti ce qui le rend très fragile face à des défenseurs qui l’attendent au tournant. Finalement, il se pourrait bien que faute de repreneur Neymar fasse encore une saison au Paris-Saint-Germain. Ce que semble indiquer une interview de  Leonardo, directeur sportif au PSG (interview RMC)

 

Il y a beaucoup de rumeurs sur l’état de santé de Neymar, quelle est votre réaction?

Les choses sont simples, Neymar a été contrôlé par les plus grands médecins et chirurgiens au monde au début de saison et son trait de fracture est complètement consolidé au 5e métatarse. La blessure de Neymar est complètement réglée.

Des rumeurs font aussi état du fait qu’il soit écarté du groupe?

C’est faux. Il n’est pas écarté du groupe. Il suit son programme de rééducation personnalisé. C’est un joueur du Paris Saint-Germain, il a encore trois ans de contrat à Paris, il ne faut pas l’oublier. On doit tout analyser, on doit tout régler avant qu’il ne puisse rejouer.

Dimanche, il y a eu des réactions au Parc des Princes très dures contre lui et beaucoup d’agacement des supporters…

Neymar a commis des erreurs. Vous savez, moi, je ne le connaissais pas avant. Au fil des jours, j’apprends à le connaître. Et je pense sincèrement que c’est un bon garçon avec un très bon fond. Et sur le terrain, c’est un joueur extraordinaire.

Il y a eu des négociations, des discussions avec des clubs ces dernières heures. Que pouvez-vous nous dire sur le sujet?

Il y a des discussions pour son futur comme vous le savez aujourd’hui mais il n’y a rien d’avancé.

Le retour de l’ alcool dans les stades : une loi pour les pinardiers ou le sport ?

Le retour de l’ alcool dans les stades : une loi pour les pinardiers ou le sport ?

 

 

Il faut vraiment se demander si certains députés de la république en marche ne sont pas tombés sur la tête en proposant le rétablissement de la vente d’alcool dans les stades. En réalité il s’agit surtout du football professionnel ou l’argent coule à flots mais est jeté par les fenêtres via les salaires déments des joueurs (jusqu’à plusieurs millions par mois). Faire de la France une  nation sportive en passant par l’autorisation de vendre de l’alcool dans les stades, voilà que proposent 72 députés de la république en marche. Une curieuse. Ce sont évidemment les supporters abrutis qui vont se réjouir en retrouvant l’ivresse de la bibine pour alimenter leur enthousiasme et même leurs débordements. Certes la loi comporte d’autres éléments pour favoriser la pratique sportive mais on peut vraiment s’interroger sur le bien-fondé de la vente d’alcool dans les stades, cela vise surtout les compétitions professionnelles. On se souvient en effet que cet alcool a quelquefois grandement favorisé de véritables drames humains en France comme à l’étranger. Sans doute cette initiative est-elle soutenue par le lobby des producteurs d’alcool. L’objectif est de permettre aux organisations sportives de trouver de nouvelles recettes annexes. Il est vrai que les budgets sont souvent dans des situations périlleuses. Reste qu’on  pourrait sans doute envisager un autre mode de financement pour aider au développement du sport ; par exemple,  une taxe sur l’alcool qui serait affectée au développement sportif. Non seulement l’initiative des 72 députés de la république en marche n’est pas heureuse mais elle est même irresponsable ; elle montre  s’il le fallait que certains élus entretiennent des liens avec des lobbys.

L’Association nationale de prévention en alcoologue et addictologie (Anpaa) a réagi le 6 août dénonçant dans un communiqué «le lobby alcoolier» derrière les députés. Selon l’association, «la consommation d’alcool est incompatible avec le sport car la promotion de l’alcool auprès des jeunes via les compétitions sportives, vise à banaliser la consommation générale, et en premier lieu celle des jeunes qui constituent la majorité du public».

 

Les trois députés ne sont pas les premiers à se saisir du sujet. En février dernier, Stéphane Viry avait déposé une proposition de loi dans ce sens. L’élu LR des Vosges, accompagné de 13 autres députés, avançait les mêmes arguments que ses confrères expliquant que la vente à l’intérieur des stades permettrait d’encadrer la consommation et «renforcer leurs recettes». «Il s’agit de faire en sorte que ceux qui s’alcoolisent beaucoup en moins de 10 minutes avant d’entrer dans le stade n’aient plus besoin de consommer de l’alcool fort de cette façon, mais puissent tranquillement boire une bière entre potes avant le match et à la mi-temps», expliquait Stéphane Viry à RTL. L’Anpaa avait alors réagi répliquant que les supporters étaient «capables de se retenir de boire pendant deux fois 45 minutes de football».

 

Alcool dans les stades : une loi pour les pinardiers ou le sport ?

Alcool dans les stades : une loi pour les pinardiers ou le sport ?

 

 

Faire de la France une  nation sportive en passant l’autorisation de vendre de l’alcool dans les stades. Une curieuse proposition de 72 députés de la république en marche, ce sont évidemment les supporters abrutis qui vont se réjouir en retrouvant l’ivresse de la bibine pour alimenter leur enthousiasme et même leurs débordements. Certes la loi comporte d’autres éléments pour favoriser la pratique sportive mais on peut vraiment s’interroger sur le bien-fondé de la vente d’alcool dans les stades, cela vise surtout les compétitions professionnelles. On se souvient en effet que cet alcool a quelquefois grandement favorisé de véritables drames humains en France comme à l’étranger. Sans doute cette initiative est-elle soutenue par le lobby des producteurs d’alcool. L’objectif est de permettre aux organisations sportives de trouver de nouvelles recettes annexes. Il est vrai que les budgets sont souvent dans des situations périlleuses. Reste qu’on  pourrait sans doute envisager un autre mode de financement pour aider au développement du sport ; par exemple,  une taxe sur l’alcool qui serait affectée au développement sportif. Non seulement l’initiative des 72 députés de la république en marche n’est pas heureuse mais elle est même irresponsable ; elle montre  s’il le fallait que certains élus entretiennent des liens avec des lobbys.

L’Association nationale de prévention en alcoologue et addictologie (Anpaa) a réagi le 6 août dénonçant dans un communiqué «le lobby alcoolier» derrière les députés. Selon l’association, «la consommation d’alcool est incompatible avec le sport car la promotion de l’alcool auprès des jeunes via les compétitions sportives, vise à banaliser la consommation générale, et en premier lieu celle des jeunes qui constituent la majorité du public».

Les trois députés ne sont pas les premiers à se saisir du sujet. En février dernier, Stéphane Viry avait déposé une proposition de loi dans ce sens. L’élu LR des Vosges, accompagné de 13 autres députés, avançait les mêmes arguments que ses confrères expliquant que la vente à l’intérieur des stades permettrait d’encadrer la consommation et «renforcer leurs recettes». «Il s’agit de faire en sorte que ceux qui s’alcoolisent beaucoup en moins de 10 minutes avant d’entrer dans le stade n’aient plus besoin de consommer de l’alcool fort de cette façon, mais puissent tranquillement boire une bière entre potes avant le match et à la mi-temps», expliquait Stéphane Viry à RTL. L’Anpaa avait alors réagi répliquant que les supporters étaient «capables de se retenir de boire pendant deux fois 45 minutes de football».

 

12345...15



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol