Archive pour la Catégorie 'commerce'

Restaurateurs: «Restons ouverts, sinon il n’y a plus de vie!» (Yves Camdeborde)

Restaurateurs: «Restons ouverts, sinon il n’y a plus de vie!» (Yves Camdeborde)

 

La rébellion de survie se fait entendre chez certains restaurateurs qui font partie des principales victimes du couvre-feu qui commence à 21 heures. D’une certaine manière, le restaurateur Yves Camdeborde appelle à la survie de la profession dans une interview au Figaro. En effet, il est probable que nombre d’établissements qui envisagent une fermeture provisoire ne rouvriront  en jamais. Certains experts que 30 % du secteur restauration hôtellerie pourraient définitivement disparaître.

Imposer un couvre-feu à 21 h, est-ce une façon cachée de fermer les restaurants?

Yves CAMDEBORDE. - Non, je ne pense pas que le gouvernement ait ce vice! Cette annonce est bien sûr dramatique pour notre corporation, mais si elle doit être salvatrice pour le pays, nous devons la comprendre et nous y plier. En France, comme dans tous les pays latins, les gens respectent difficilement les règles sans contraintes. Peut-être faut-il en passer par là.

 

Même si la survie de nombreuses entreprises est en péril?

La restauration, comme le spectacle ou l’hôtellerie, est un métier de passionnés. Nous la vivons souvent dans l’excès. Beaucoup de mes confrères sont des petits artisans, dont le restaurant est toute la vie. Les obliger à fermer, c’est retirer leur oxygène. J’ai peur en effet qu’il y ait des désastres, non seulement économiques, mais aussi humains. Que certains fassent des bêtises.

 

 

Soldes d’été : des commerçants dubitatifs

Soldes d’été : des commerçants dubitatifs

 

Des commerçants s’interrogent sur le niveau des soldes  d’été. Plusieurs raisons à cela d’abord le décalage du calendrier qui mécaniquement fait partir en vacances nombre d’acheteurs potentiels. La tendance également structurelle à tassement des achats de textile. Pour les grandes enseignes, la période n’est pas totalement propice aux achats, alors qu’une partie des Français sont déjà partis pour les vacances estivales.

“Les grands départs, c’est à partir du 14 juillet donc je dirais que le calendrier n’est pas très favorable”, regrette Pierre Pelarrey, directeur général de Printemps Haussmann, qui anticipe une forte baisse de la fréquentation de l’établissement par rapport à la période des soldes de l’année dernière.

Il dit devoir miser sur l’appétit des consommateurs, plus aiguisé après trois mois de privation.

Un appétit des consommateurs qui s’est réveillé en mai et apparemment aussi en juin reste à savoir quelle sera la part des soldes dans cette reprise

Les commerçants seront toutefois attentifs aux mesures sanitaires, alors que la circulation du virus – qui a déjà fait plus de 30.000 morts dans le pays – continue d’augmenter en France. Emmanuel Macron a annoncé mardi que le port du masque serait rendu obligatoire dans les espaces publics clos, probablement à partir du 1er août.

Coronavirus: Accord entre Axa et un restaurateur

Coronavirus: Accord entre Axa et un restaurateur

 

Un accord trouvé entre un restaurateur parisien et Axa sur les conditions d’indemnisation suite à la crise sanitaire interdisant d’exploiter pourrait faire en quelque sorte l’objet sorte de jurisprudence. En tout cas servir,  d’exemple pour les litiges du même type qui sont couverts par des assurances. Le problème c’est que ce type de risque est rarement couvert. Moins de 10 % des restaurateurs seraient couverts par ce type d’assurance;  en outre cette couverture de risque donnent lieu à interprétation.

Selon Axa, il y a actuellement en France environ 1.700 contrats d’assurance présentant des “clauses ambiguës” comme celui signé par Stéphane Manigold. L’assureur discute actuellement avec quelque 600 restaurateurs en vue d’une indemnisation.

“Au départ, ce que je regrette, c’est qu’il n’y avait pas de dialogue (…) On a pu échanger argument contre argument depuis”, a déclaré Stéphane Manigold, se réjouissant que d’autres restaurateurs puissent désormais bénéficier des mêmes dispositions que lui. En dépit des sommes importantes pour le restaurateur l’éventualité d’une indemnisation ne mettra pas en péril les équilibres financiers des assureurs et en particulier d’Axa compte tenu des volumes en jeu.

Airbus : 6000 départs en retraite par an

Airbus : 6000 départs en retraite par an

Le trafic mondial va perdre à peu près la moitié de sa clientèle en 2020 il ne pourra retrouver son niveau de 2019 qu’autour des années 2025. Autant dire que pendant ce temps-là nombre de commandes ‘risquent d’être décalées et sans doute aussi annulées même si on peut espérer des modifications des conditions de financement car  certaines flottes  vont forcément commencer à vieillir. Le trafic aérien mondial ne retrouvera pas son niveau de 2019, avant 2023 «au mieux», «voire 2025», écrit Guillaume Faury, président exécutif d’Airbus, dans une lettre adressée aux 140.000 salariés du géant européen, dont 80.985 dans la division aviation commerciale. Conséquence, la demande en avions neufs devrait se réduire de 40 à 60 % dans les cinq ans à venir par rapport à 2019, selon une étude du cabinet Archery Consulting. D’où la nécessité de prendre de nouvelles mesures, après la baisse d’un tiers en moyenne des cadences de production, annoncée en avril dernier. Pour les années à venir il n’est même pas certain qu’on parvienne à des taux de renouvellement d’avions neufs de leurs deux 50 % par rapport à l’année de référence de 2019.

 

 

Leclerc coincé par Bercy pour ses relations avec les fournisseurs

Leclerc coincé par Bercy pour ses relations avec les fournisseurs

 

Le patron de Leclerc qui il y a quelque temps critiquait  à juste titre les effets de la loi alimentation pour les producteurs cette fois est pris la main dans le sac des illégalités vis-à-vis de ses fournisseurs. Il s’agit du procédé qui était bien connu de la grande distribution qui consiste à demander des remises pour avoir le droit d’être distribuée. Des procédés qui sont interdites par le code de commerce Le ministère de l’Economie réclame une sanction de 108 millions d’euros contre le distributeur indépendant Leclerc pour avoir imposé à ses fournisseurs des remises contraires aux dispositions du code de commerce. Selon une enquête de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) entre 2015 et 2017 q la centrale d’achat de Leclerc, Galec, avait imposé à des fournisseurs de grandes marques une remise additionnelle de 10% “Cette demande de remise additionnelle était exigée sans aucune contrepartie commerciale, ce qui est contraire aux dispositions du code du commerce”, affirme la DGCCRF. Le ministère demande au tribunal de Commerce de Paris la nullité de ces remises dans les conventions entre Galec et ses fournisseurs, la cessation de ces pratiques et la condamnation de Galec à une amende civile de 25 millions d’euros ainsi que la restitution aux fournisseurs des sommes indûment perçues à hauteur de 83 millions, ajoute-t-elle. “Leclerc est légaliste et s’il y a contestation sur la qualité des contrats commerciaux signés par une entité du mouvement coopératif, la justice tranchera, comme elle l’a fait pour les autres enseignes”, a réagi Michel Edouard Leclerc, président du groupement de distributeurs indépendants, sur son blog.

Négociations UE-Mercosur divergences entre la France et la commission

Négociations UE-Mercosur divergences entre la France et la commission

 

 

D’un coté le ministre de l’agriculture français estime que les négociations sont au point mort mais  La ministre des Affaires étrangères bulgare, dont le pays exerce en ce moment la présidence tournante de l’UE, envisage elle une fin des discussions en fin d’année. Même avis du coté du Brésil ou de l’Argentine  qui considère que le décideur en la matière c’est l’union économique et non la France. En cause notamment les questions d’élevage et de normes sanitaires. Stéphane Travert, interrogé lors d’une rencontre avec des journalistes, a précisé qu’aucune échéance n’était encore fixée en vue de l’éventuelle signature d’un traité de libre-échange, sur un modèle proche du Ceta conclu avec le Canada. Prié de dire où en étaient les tractations conduites par la Commission du côté européen, il a répondu : “Au point mort.” La perspective d’un accord commercial inquiète les éleveurs français, qui craignent de voir affluer sur le marché des dizaines de milliers de tonnes de viandes produites avec des normes moins contraignantes. L’homologue brésilien de Stéphane Travert estime à l’inverse que le volet agricole pourra être entériné d’ici quelques mois. “Concernant l’agriculture, nous serons prêts à la fin de l’année sans problème”, a déclaré jeudi Blairo Maggi, de passage à Paris, lors d’une interview à Reuters. En mars, le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, avait jugé que les négociations étaient “bloquées”, ce à quoi à un responsable de la diplomatie brésilienne avait rétorqué que la Commission européenne était à la manoeuvre et non la France.

antioxydants : danger

antioxydants : danger

.Une récente étude menée par les chercheurs de l’Université Southwestern Medical Center, au Texas, témoigne du danger qu’ils pourraient représenter.

Les chercheurs de l’Université du Texas Southwestern Medical Center viennent de révéler que les antioxydants ont pour effet d’augmenter le processus de prolifération des cellules cancéreuses.

Roland Moreau : Le titre du Washinghton Post qui relate la publication de ces chercheurs dans la revue Nature est particulièrement édifiant : « La dernière étude sur les antioxydants est terrifiante ». Les antioxydants sont connus du public depuis les années 1990 à la suite de publications scientifiques qui démontraient leur utilité dans la lutte contre le stress oxydatif qui intervient dans la formation des cancers. Dans l’article de Nature, Morrison a comparé un groupe de souris atteintes de mélanomes non traité et un groupe traité par un antioxydant (le NAC). Les résultats sont alarmants : les souris sous antioxydant ont un nombre beaucoup plus important de cellules, de tumeurs et de métastases que le groupe non traité. Des études similaires ont montré que les antioxydants favorisent également les cancers de la prostate. Pour le cancer du poumon, plusieurs études ont établi que des compléments à base de vitamine E ou d’acétyle cystéine entrainaient une augmentation importante du nombre des tumeurs. Morrison conclut : « Personnellement, si j’avais un cancer, je ne prendrais pas d’antioxydants ».

Le « stress oxydatif » est avancé comme explication de ce phénomène. Pouvez-vous nous expliquer cette notion ?

Le stress oxydatif résulte de l’action de molécules très réactives appelées « radicaux libres » qui agressent et détruisent des composants des cellules et en particulier l’ADN. En l’absence de tabagisme, d’excès d’alcool, de soleil, de sucre ou de sédentarité, ces radicaux libres sont neutralisés dans l’organisme par des antioxydants naturels fournis par l’alimentation (vitamines C et E, carotène, oligo-éléments divers, etc). Mais dès que les radicaux libres envahissent massivement les cellules, le combat devient inégal. Les antioxydants naturels de l’organisme sont débordés. Les radicaux libres font alors des ravages sur l’ADN en provoquant des mutations sur les gènes qui entraînent l’apparition de cancers. Au cours des années 1980-1990, des médecins se sont dit qu’il suffisait de fournir des suppléments alimentaires à base de vitamines A, C, E, de sélénium et de folates puisque les antioxydants étaient débordés. Mais ils n’avaient pas prévu que l’effet bénéfique des antioxydants sur les cellules saines était aussi bénéfique sur les cellules cancéreuses. Résultat : les antioxydants favorisent les cellules cancéreuses qui ont la propriété de se développer plus rapidement que les cellules saines. Le bilan est globalement négatif. Les suppléments alimentaires à base d’antioxydants favorisent donc l’apparition des cancers et augmentent leur dissémination et cela explique les résultats des travaux de Morrison.

 

( article Atlantico)

Des bureaux de poste tranformés en maisons de services publics

Des bureaux de poste tranformés en   maisons de services publics

Une bonne idée, ‘ déjà expérimentée, celle qui consiste à transformer des bureaux de postes en maison de services publics. Mais 1000 avant fin 2016 c’est pas beaucoup , cela représente 10 par département. Pourquoi ne pas donner aussi des délégations de services publics à des commerces dans des localités sans bureau de poste ? La Poste a proposé au gouvernement de transformer 982 de ses bureaux de postes en maisons de services au public (MSP). Cette décision, révélée par Le Monde s’inscrit dans l’engagement pris en mars dernier par Manuel Valls de lutter contre l’abandon des zones rurales. Le premier ministre voulait alors «multiplier par trois» ces maisons de services au public, des lieux d’accueil créés dans des zones rurales, regroupant au même endroit des services comme l’assurance maladie, SNCF, EDF, les allocations familiales… Les bureaux de postes avaient été évoqués pour jouer ce rôle. Une proposition qui satisferait à la fois l’État et l’établissement public. «C’est une logique gagnant-gagnant, confirme l’entourage de la ministre du Logement Sylvia Pinel, contacté par Le Figaro. Nous saisissons l’opportunité de répondre à l’enjeu d’une plus grande proximité dans les territoires ruraux, avec une mise en place rapide. Il y a bien évidemment une rationalité économique, La Poste possède déjà les locaux et le personnel». Ces nouvelles MSP coûteraient 32.000 euros en moyenne par an, contre 45.000 à 50.000 auparavant, ajoute Le Monde. Le calendrier et le dispositif de financement seront détaillés le 24 juin prochain par la ministre du Logement Sylvia Pinel. «Il y a bien évidemment une rationalité économique. La Poste possède déjà les locaux et le personnel».  Le groupe La Poste y voit quant à lui une opportunité de «pérenniser ses bureaux». Affaibli par la chute du courrier, le groupe était à la recherche de nouvelles activités pour redresser la barre en se diversifiant. Avec 17.000 points de contact sur le territoire, «La Poste possède toute l’infrastructure nécessaire, tant sur le plan humain que logistique, assure le groupe dans un communiqué «Cette initiative permet à La Poste de contribuer également à la réduction de la fracture numérique par la mise à disposition d’équipements connectés, de garantir un accueil et un accompagnement humain, de proximité et de participer au maintien de services au public dans les zones les plus fragiles». Environ 360 maisons de services au public existent déjà et sont financées par les collectivités «à hauteur de 75%. L’État assume les 25% restants, via le Fonds national d’aménagement du territoire», explique l’entourage de la ministre. La sélection des bureaux de poste qui les accueilleront se fera «au niveau local, en concertation entre les préfets, les opérateurs au niveau local, La Poste et les élus». Les 982 bureaux proposés se situent dans des communes de 1500 habitants en moyenne, précise Le Monde. L’objectif affiché par le gouvernement est l’ouverture de 1000 maisons de services d’ici fin 2016.

Sondage travail le dimanche : 80% pour

Sondage travail le dimanche : 80% pour

 

80% des Français pour l’ ouvertuire  des magasins de bricolage qui le souhaitent, selon un sondage CSA pour Les Echos et l’Institut Montaigne diffusé aujourd’hui.  Seul un Français sur cinq (19%) se dit opposé à l’ouverture le dimanche, précisé cette enquête. Selon le sondage CSA, toutes les catégories de population approuvent majoritairement l’idée de laisser les magasins de bricolage ouvrir le dimanche. Les plus convaincus sont les jeunes (86% chez les 18-24 ans), les employés (88%) et les salariés du privé (84%). A l’inverse, l’opposition est légèrement plus forte parmi les cadres (35%) et les travailleurs indépendants (34%). Ce sondage a été effectué les 1er et 2 octobre auprès d’un échantillon de 1008 personnes âgées de 18 ans et plus. Par ailleurs, deux tiers des Français approuvent les enseignes Castorama et Leroy Merlin qui ont décidé de ne pas respecter une décision de justice et d’ouvrir des magasins dimanche dernier en région parisienne. 66% ont en effet dit « approuver » ces magasins ayant « décidé d’ouvrir le dimanche malgré l’interdiction de justice », contre 33% d’avis contraire, selon le sondage Tilder-LCI-OpinionWay. Selon un troisième sondage exclusif Ifop pour Metronews publié vendredi, 69% des sondés sont favorables à l’ouverture des magasins le dimanche. Un chiffre qui grimpe à 82% dans l’agglomération parisienne pour 66% dans les agglomérations de province. 72% des personnes interrogées plaident pour un assouplissement de la législation concernant l’ouverture des magasins le dimanche. Mieux, 71% des Français se disent prêts à travailler le dimanche, à condition que cette journée soit mieux rétribuée qu’un jour de semaine.

 

Travail du dimanche: bientôt une loi (une de plus)

Travail du dimanche: bientôt une loi (une de plus)

Une loi, une de plus pour le travail du dimanche alors qu’il suffisait d’harmoniser les dérogations. Du coup le chaos va continuer pendant des mois. Le gouvernement veut-il mettre fin une bonne fois pour toute à la polémique sur le travail du dimanche? Michel Sapin, le ministre du Travail, a reconnu, ce jeudi 3 octobre, devant le Sénat que le gouvernement n’excluait pas de légiférer sur la question. « Il nous faut remettre de l’ordre (..) et nous allons le faire par la concertation. Ensuite, le gouvernement prendra ses responsabilités. Si le Parlement doit être saisi, il le sera ».  Michel Sapin a réaffirmé que le gouvernement était « attaché au maintien du principe du repos dominical ». Mais, a-t-il relevé, « il y a un énorme désordre aujourd’hui. Ce désordre, il a été créé par une loi, la loi Mallié de 2009″, une « mauvaise loi » qui donne lieu aujourd’hui à « des décisions de justice qui constatent le caractère totalement inapplicable de manière ordonnée » de cette loi. La polémique sur le travail du dimanche a ressurgi après la décision de deux enseignes du bricolage, Leroy Merlin et Castorama d’ouvrir 14 de leurs magasins franciliens dimanche dernier, malgré une décision judiciaire leur intimant de les garder fermés.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol