Archive pour le Tag 'sommets'

Prix carburants ; près des sommets

Prix carburants ; près des sommets

Le prix du gasoil approche dangereusement des 1,50 €. Le SP 95 vaut 1,5633 euro le litre et le SP 98 est vendu 1,6269 euro le litre. On s’approche bien donc des sommets qui avaient été ceux du mois d’octobre. En cause, la réduction de production décidée par les producteurs à laquelle s’ajoute le quasi arrêt de production au Venezuela aussi les menaces d’embargo renforcé sur le pétrole d’Iran par les États-Unis. Rappelons que les taxes représentent plus de 60 % dans le prix du carburant.

Pré-sommet Davos à Versailles : Macron champion des sommets !

Pré-sommet Davos à Versailles : Macron champion des sommets !

 

Macron  ne manque jamais une occasion d’organiser un sommet mondial que ce soit sur le climat ou sur n’importe quel thème international. Cette fois ce sera un copier coller de Davos juste avant la réunion officielle afin de vanter l’attractivité de la France. Et pour faire moderne ce sommet sera intitulé : « choses France ». Les patrons internationaux ne se feront pas prier pour goûter à l’excellence de la cuisine française en présence du Premier ministre et éventuellement parler business. Une opération communication sans doute. Destinée davantage  à convaincre les Français eux-mêmes de la grandeur du pays et de son président  que les grands patrons étrangers. Macron  fera évidemment le discours final en tant que jeune patron dynamique de la start-up France. Macron ne manquera pas d’évoquer les réformes positives engagées en France qui devraient être favorable aux investissements. Des réformes nécessaires face aux enjeux de la mondialisation. Il récupérera à son compte la confiance revenue dans les entreprises et le meilleur dynamisme de la croissance même si ces deux aspects sont à mettre aussi au crédit du gouvernement précédent et de la conjoncture mondiale comme le montre une étude de la chambre de commerce américaine.  Selon le baromètre de la Chambre de commerce américaine (AmCham), publié en novembre, 72 % des dirigeants des filiales françaises de groupes américains voient l’avenir de l’économie française de manière très positive, soit un plus haut depuis 18 ans! Mais ce redressement n’est pas que le fait de l’élection d’Emmanuel Macron. Il avait commencé dans la deuxième partie du quinquennat Hollande, grâce notamment au CICE et au pacte de responsabilité, après une entame marquée par le désastre de la taxe à 75 % sur les revenus supérieurs à un million d’euros. Les implantations et les extensions d’entreprises étrangères ont ainsi bondi de 30 % en 2016, à 780 projets, selon l’étude annuelle du cabinet EY…

Croissance: encore deux sommets européens pour rien

Croissance : encore deux sommets européens pour rien

 

A défaut d’obtenir un changement de cap de l’Europe, Hollande multiplie les réunions entre les membres de l’U.E. Depuis 2012, c’est bien une dizaine de réunions qui se sont penchées sur la question : sans résultat aucun. Ce sera sans doute le cas avec ces deux nouveaux sommets demandés par La France et l’Italie, deux pays en très mauvais posture. Comme d’habitude Merkel et les pays du nord vont refuser de s’engager dans la voie de la relance notamment budgétaire, comme habitude on va accoucher d’une souris, comme d’habitude Hollande fera semblant d’être content et dans six mois redemandera un nouveau sommet.   »Les statistiques des dernières semaines ont confirmé que la reprise, particulièrement dans la zone euro, est faible, l’inflation basse et le chômage inacceptablement haut », peut-on lire dans le projet de conclusions du Conseil européen à Bruxelles. Selon ce texte, les Vingt-Huit ont réservé un accueil favorable à la proposition du président du Conseil italien de tenir un sommet dans son pays début octobre. L’Italie, qui occupe la présidence tournante de l’UE ce semestre, est de nouveau entrée en récession au deuxième trimestre, en raison notamment de la baisse de l’investissement, et cherche comme la France des moyens pour stimuler l’activité.  Cette première réunion sera suivie par un sommet restreint aux pays membres de la zone euro, conformément aux vœux exprimés par le président français jeudi, devant la conférence des ambassadeurs.  Cette réunion des 18 pays partageant la monnaie unique doit permettre d’obtenir un assouplissement dans la mise en œuvre de leurs obligations budgétaires et faire face, ainsi, à la déflation et à l’absence de croissance qui menacent l’Europe. De manière plus générale, François Hollande cherche à obtenir un engagement de ses partenaires, particulièrement l’Allemagne, en faveur d’une politique budgétaire plus agressive afin de relancer la demande. Confronté au manque de résultats de sa politique économique, François Hollande a fait le choix d’accélérer le rythme des réformes structurelles tout en demandant des marges de manœuvre à ses partenaires européens et à la Banque centrale européenne. « (Les) réformes doivent conduire à la croissance mais elles ne peuvent pas réussir s’il n’y a pas de croissance », a dit devant la presse le chef de l’Etat, hôte d’une douzaine de dirigeants de la gauche européenne, invités à l’Elysée dans la matinée pour préparer le sommet européen.  

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol