Archive pour le Tag 'France'

France 2022 : quelle transformation des politiques publiques

France 2022  : quelle  transformation des politiques publiques

 

OPINION. Après une crise sans précédent qui a remis en cause la manière de gérer l’action publique, il est nécessaire de réimaginer la nature d’un quinquennat de transformation. Par Olivier Bouet, Directeur EY Consulting secteur public et Guéric Jacquet, Associé EY-Parthenon secteur public (dans la Tribune)

 

Depuis 2017, les initiatives en matière de transformation publique ont été fortes : lancement de la démarche CAP 2022 de refonte des politiques publiques, financement de réformes structurelles via un fonds interministériel de 1 milliard d’euros, lancement d’une stratégie globale de transformation publique, portage au plus haut niveau de l’État… Cela s’est traduit à la fois par la mise en place de réformes d’ampleur (prélèvement à la source, maisons France Service, ENA, mis en place du droit à l’erreur) mais aussi par une appréciation positive historique des services publics, à plus de 51% par les Français en 2020 (Institut Paul Delouvrier).

Pourtant, la crise sanitaire et économique a limité les résultats des réformes : les réductions de postes ont été reportées, le déficit public s’est accru et les difficultés d’exécution des politiques de proximité ont été mises en lumière. Après une crise sans précédent qui a remis en cause la manière de gérer l’action publique (gestion de crise, télétravail, plans de relance, articulation entre État et collectivités locales…), il est nécessaire de réimaginer la nature d’un quinquennat de transformation publique ambitieux, articulé autour de 5 grands piliers.

Une grande politique de simplification et de dérégulation des normes

En sortie de crise, l’État est appelé à changer de paradigme pour simplifier la vie des Français. La création d’une mission gouvernementale de simplification du stock de lois, règlements et dispositifs, issue de la fusion des nombreux comités et conseils de simplification, pouvant se traduire par exemple en réécrivant les codes existants, ou en pilotant la suppression, par les ministères, de 10% des normes afférentes à leurs domaines d’intervention.

Une transformation digitale massive et qui touche le cœur de métier

Selon nos analyses, pour 3 milliards d’euros investis sur 5 ans, un ROI significatif de 12 milliards d’euros de gains de productivité annuels peut être espéré. Au-delà de l’impact majeur que le numérique a sur les grands métiers de la Fonction publique, les gains de productivité issus du recours aux nouvelles technologies touchent à la fois les fonctions de back-office (RH, IT, finance) et le cœur de métier (enseignement, police, justice…) à l’instar des entreprises privées qui ont engagé ces transformations massives.

L’extension de la dynamique de transformation publique à toutes les fonctions publiques

Après une décennie de réforme de l’administration d’État, il est prioritaire d’inclure les opérateurs de l’État dans l’effort collectif de rationalisation, ou le lancement de de nouveaux programmes de mutualisation entre l’État et les collectivités, sur le modèle des centres de service partagés de fonctions support. D’ailleurs, lorsqu’on interroge les Français sur les dépenses qui pourraient baisser, ils citent pour 50% d’entre eux la masse salariale et les effectifs des collectivités (IFOP- EY-Acteurs Publics, novembre 2022), qui ont atteint 1,9 million d’employés en 2020.

Un nouveau mode de délivrance des services publics par les entreprises et les associations pour réallouer des moyens vers les priorités de politique publique

Réinterroger le périmètre d’intervention de la puissance publique nécessite l’acceptation d’un nouveau mode de délivrance des services publics, par les entreprises et les associations, si ces acteurs peuvent produire des services de meilleure qualité et à moindre coût (via par exemple l’externalisation de fonctions administratives et de contrôle). À l’instar des lois de dérégulation de 2015, il est possible de créer de nouveaux marchés rentables au service de la croissance économique à qualité de service égale, et permettant la réallocation de crédits publics vers les priorités gouvernementales.

Un investissement massif dans les RH pour redonner des perspectives de formation et de carrière aux agents publics

Aujourd’hui, un agent public reçoit en moyenne 30 heures de formation continue par an là où un actif du secteur privé en reçoit 2,5 fois plus. C’est pourquoi il est désormais urgent d’accélérer le programme de formation, notamment dédié aux usages numériques, pour que chaque agent et chaque manager réussisse le tournant de la révolution digitale, et construire un plan de reconversion pour préparer les agents aux métiers et compétences de demain.

En combinant ces piliers à une forte volonté politique, une gouvernance au plus haut niveau et une focalisation des efforts sur quelques sujets clés plutôt que de multiples petites réformes, la transformation publique pourra permettre de rendre des services publics plus efficaces.

Dette publique : la Banque…. de France ou d’Allemagne ?

Dette publique : la Banque…. de France ou d’Allemagne ?  

 

Assez régulièrement les responsables de la Banque de France sont plus proches de la pensée financière allemande que de celle de la France. Ainsi l’actuel gouverneur milite-t-il pour un relèvement des taux d’intérêt comme on le souhaite chez les orthodoxes allemands . 

Si, en Europe, la banque centrale assure qu’une hausse des taux est « très improbable en 2022″, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, n’écarte pas cette possibilité. Et d’aligner les évidences sur les conséquences d’un relèvement des taux d’intérêt.

Une hausse de 1 point pourrait coûter  »au bout de dix ans 39 milliards d’euros par an » aux finances publiques françaises, a mis en garde mardi le gouverneur de la Banque de France, rappelant que ce montant correspond au budget annuel du ministère de la Défense. Ce relèvement du coût de l’argent « n’a rien d’un scénario extrême, au contraire », selon le gouverneur qui n’a pas fixé d’horizon temporel pour un relèvement du loyer de l’argent.

Si la Banque centrale européenne estime toujours que l’inflation est transitoire, et qu’elle devrait se stabiliser autour de 2% pour la France, la poursuite de la flambée des prix n’est pas totalement exclue. Dans ce cas,  »n’ayez aucun doute que nous, Eurosystème et conseil des gouverneurs de la BCE, aurons la volonté et la capacité d’adapter plus vite notre politique monétaire », a déclaré M. Villeroy de Galhau devant les étudiants de l’université de Paris-Dauphine. Bref le gouverneur de la Banque de France milite pour un le relèvement des taux d’intérêt sans doute aussi dans l’espoir de plaire aux Allemands.

En effet position du gouvernement français s’oppose à celle – plus rigide – de l’Allemagne. Berlin a plaidé lundi pour le retour de la rigueur budgétaire dans l’UE face aux appels à la souplesse de la France. « Maintenant il est temps de reconstruire des marges de manœuvre budgétaires, c’est pourquoi je défends fortement une réduction de la dette souveraine », a déclaré le ministre allemand des Finances, Christian Lindner.

covid France 20 Janvier 2022: Encore 436 167 cas en 24 heures

Covid France 20 Janvier 2022: Encore 436 167 cas en 24 heures 
La  France enregistre +231 morts supplémentaires au total. On recense ce mercredi 19 janvier 2022, 127.869 morts au total et +436.167 nouveaux cas confirmés en 24h.

En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 15.175.464 cas confirmés soit +436.167 en 24h.

On recense ce mercredi 19 janvier 2022 : 127.869 morts au total, +231 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.299 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 100.570 (+231 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,27 le taux d’incidence à 3.098,19 et la tension hospitalière à 76,2 %. Le taux de positivité est à 25,4 %.

La France compte actuellement 27.230 (+704) personnes hospitalisées et 3.852 (-29) malades en réanimation.

bilan des régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 7.409 (+219) hospitalisées, 955 (-14) en réanimation et +65 décès en 24h
  • Grand Est : 1.922 (+61) hospitalisés, 263 (-12) en réanimation et +18 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.856 (+77) hospitalisés, 274 (+1) en réanimation et +14 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.497 (+40) hospitalisés, 486 (-14) en réanimation et +35 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.937 (+2) hospitalisé, 479 (+7) en réanimation et +19 décès en 24h
  • Bretagne: 806 (+49) hospitalisés, 89 (-7) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Normandie : 1.282 (+24) hospitalisés, 129 (-2) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.502 (+34) hospitalisés, 237 (-1) en réanimation et +16 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 830 (+42) hospitalisés, 104 (+1) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Occitanie: 2.118 (+63) hospitalisés, , 371 (+1) en réanimation et +15 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 807 (+10) hospitalisés, 114 (-4) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.101 (+61) hospitalisés, 161 (+5) en réanimation et +5 décès en 24h

Covid France 19 janvier 2002 : nouveau record de cas avec 464 769 24 heures

Covid France 19 janvier 2002 : nouveau record de cas avec 464 769 en 24 heures

 

Un total de 14.172.384 cas confirmés et un nouveau record  464.769 en 24h ce mardi 18 janvier 2022.

On recense ce mardi 18 janvier 2022 127.638 morts au total, +375 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.299 (+87) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 100.339 (+288 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,27 le taux d’incidence à 3.062,95 et la tension hospitalière à 76,7 %. Le taux de positivité est à 23,4 %.

La France compte actuellement 26.526 (+750) personnes hospitalisées et 3.881 (-32) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 7.190 (+223) hospitalisées, 969 (+1) en réanimation et +86 décès en 24h
  • Grand Est : 1.861 (+40) hospitalisés, 275 (-6) en réanimation et +16 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.779 (+55) hospitalisés, 273 (+2) en réanimation et +25 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.457 (+52) hospitalisés, 500 (0) en réanimation et +38 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.935 (+59) hospitalisé, 472 (-21) en réanimation et +37 décès en 24h
  • Bretagne: 757 (+29) hospitalisés, 96 (+6) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Normandie : 1.258 (+56) hospitalisés, 131 (+1) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.468 (+47) hospitalisés, 238 (+3) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 788 (+58) hospitalisés, 103 (-2) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Occitanie: 2.055 (+53) hospitalisés, , 370 (-11) en réanimation et +15 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 797 (+28) hospitalisés, 118 (-8) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.040 (-5) hospitalisés, 156 (-3) en réanimation et +19 décès en 24h

Covid France 18 janvier 2022 : encore 278 129 cas en plus en 24

  • Covid France 18 janvier 2022 : encore 278 129 cas en plus en 24
  • Lundi 17 janvier 2022 on a enregistré 14.172.384 cas de contaminations au total dont au moins +278.129 ces dernières 24h. On recense ce lundi 17 janvier 2022, +296 morts en 24h soit 127.263 au total. Le nombre total de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.212 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 100.051 (+296 en 24h). 52.271.529 personnes sont totalement vaccinées contre la covid-19 en France.

Covid Monde contaminations : la France en tête

Covid Monde contaminations : la France en  tête 

  • Proportionnellement à la population, la France est toujours en tête des contaminations y comprises hier 15 janvier 2022 avec au moins +324.580 ces dernières 24h. On recense ce samedi 15 janvier 2022, +148 morts en 24h soit 126.869 au total.
  • Aux États-Unisle nombre de nouveaux cas s’élève aujourd’hui à +874.087 contaminations recensées ces dernières 24h. Ce vendredi 14 janvier 2022, le pays compte 63.101.537 cas. Le nombre de décès ce jour est de +2.736 morts en 24h, soit 811.058 décès au total. 526.898.876 doses de vaccin contre la covid-19 ont été administrées.
  • Au Canada, on dénombre +31.367 nouveaux cas en 24h sur 2.688.751 au total et 31.190 décès, dont +108 depuis hier. 73.461.078 doses de vaccin ont été administrées.
  • Le Japon recense +25.630 nouveaux cas de contamination en 24h. On dénombre 1.835.188 cas recensés au total et 18.423 (+6 en 24h) décès ce samedi 15 janvier 2022. 201.786.647 doses de vaccin ont été administrées.
  • Le Japon recense +25.630 nouveaux cas de contamination en 24h. On dénombre 1.835.188 cas recensés au total et 18.423 (+6 en 24h) décès ce samedi 15 janvier 2022. 201.786.647 doses de vaccin ont été administrées. 
  •  En Afrique du Sud, on compte 3.546.808 (+5.917) cas recensés ce mercredi 12 janvier 2022 et 92.989 (+159) morts.28.573.201 doses de vaccin ont été administrées.
  •  Au Brésil, le nombre de nouvelles contaminations s’élève à +86.631 en 24h. Le pays enregistre ce mercredi 12 janvier 2022, +133 morts en 24h et déclare 22.716.091 cas recensés au total et 620.371 décès. 302.463.848 doses de vaccin contre la covid-19 ont été administrées.
  • En Inde, on recense, ce mercredi 12 janvier 2022, 36.582.129 cas confirmés (+264.202 en 24h) et 485.350 morts, dont +315 en 24h. 1.556.478.542 doses de vaccin ont été administrées.
  • La Russie fait état de +23.820 nouveaux cas ce jeudi 13 janvier 2022. Les autorités rapportent 10.747.125 cas détectés pour 319.911 (+739) morts. 149.640.850 doses de vaccin ont été administrées.

Covid France 17 janvier 2022: +278.129 cas en 24h.

Covid France 17 janvier 2022:  +278.129 cas en 24h. 

dimanche 16 janvier 2022 , on enregistre  +278.129 cas en 24h, : 126.967 morts au total, +98 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.212 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 99.755 (+98 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,44 le taux d’incidence à 2.923,21 et la tension hospitalière à 76,2 %. Le taux de positivité est à 22,2 %.

La France compte actuellement 24.887 (+343) personnes hospitalisées et 3.852 (0) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 6.788 (+118) hospitalisées, 940 (+11) en réanimation et +26 décès en 24h
  • Grand Est : 1.779 (+35) hospitalisés, 272 (0) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.625 (+7) hospitalisés, 264 (-2) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.278 (+26) hospitalisés, 507 (-2) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.815 (+95) hospitalisé, 496 (-4) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Bretagne: 657 (+10) hospitalisés, 82 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Normandie : 1.142 (+3) hospitalisés, 125 (-4) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.379 (+14) hospitalisés, 237 (+2) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 713 (0) hospitalisés, 106 (-1) en réanimation et +1 décès en 24h
  • Occitanie: 1.941 (+17) hospitalisés, , 373 (-3) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 752 (+1) hospitalisés, 123 (+2) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.021 (+25) hospitalisés, 160 (+3) en réanimation et +5 décès en 24h

Covid Monde: la France dans le peloton de tête des contaminations

Covid Monde: la France dans le peloton de tête des contaminations

  • Proportionnellement à la population, la France est toujours en tête des contaminations y comprises hier 15 janvier 2022 avec au moins +324.580 ces dernières 24h. On recense ce samedi 15 janvier 2022, +148 morts en 24h soit 126.869 au total.
  • Aux États-Unisle nombre de nouveaux cas s’élève aujourd’hui à +874.087 contaminations recensées ces dernières 24h. Ce vendredi 14 janvier 2022, le pays compte 63.101.537 cas. Le nombre de décès ce jour est de +2.736 morts en 24h, soit 811.058 décès au total. 526.898.876 doses de vaccin contre la covid-19 ont été administrées.
  • Au Canada, on dénombre +31.367 nouveaux cas en 24h sur 2.688.751 au total et 31.190 décès, dont +108 depuis hier. 73.461.078 doses de vaccin ont été administrées.
  • Le Japon recense +25.630 nouveaux cas de contamination en 24h. On dénombre 1.835.188 cas recensés au total et 18.423 (+6 en 24h) décès ce samedi 15 janvier 2022. 201.786.647 doses de vaccin ont été administrées.
  • Le Japon recense +25.630 nouveaux cas de contamination en 24h. On dénombre 1.835.188 cas recensés au total et 18.423 (+6 en 24h) décès ce samedi 15 janvier 2022. 201.786.647 doses de vaccin ont été administrées. 
  •  En Afrique du Sud, on compte 3.546.808 (+5.917) cas recensés ce mercredi 12 janvier 2022 et 92.989 (+159) morts.28.573.201 doses de vaccin ont été administrées.
  •  Au Brésil, le nombre de nouvelles contaminations s’élève à +86.631 en 24h. Le pays enregistre ce mercredi 12 janvier 2022, +133 morts en 24h et déclare 22.716.091 cas recensés au total et 620.371 décès. 302.463.848 doses de vaccin contre la covid-19 ont été administrées.
  • En Inde, on recense, ce mercredi 12 janvier 2022, 36.582.129 cas confirmés (+264.202 en 24h) et 485.350 morts, dont +315 en 24h. 1.556.478.542 doses de vaccin ont été administrées.
  • La Russie fait état de +23.820 nouveaux cas ce jeudi 13 janvier 2022. Les autorités rapportent 10.747.125 cas détectés pour 319.911 (+739) morts. 149.640.850 doses de vaccin ont été administrées.

France 2022 : quelle transformation publique

France 2022  : quelle  transformation publique

 

OPINION. Après une crise sans précédent qui a remis en cause la manière de gérer l’action publique, il est nécessaire de réimaginer la nature d’un quinquennat de transformation. Par Olivier Bouet, Directeur EY Consulting secteur public et Guéric Jacquet, Associé EY-Parthenon secteur public (dans la Tribune)

 

Depuis 2017, les initiatives en matière de transformation publique ont été fortes : lancement de la démarche CAP 2022 de refonte des politiques publiques, financement de réformes structurelles via un fonds interministériel de 1 milliard d’euros, lancement d’une stratégie globale de transformation publique, portage au plus haut niveau de l’État… Cela s’est traduit à la fois par la mise en place de réformes d’ampleur (prélèvement à la source, maisons France Service, ENA, mis en place du droit à l’erreur) mais aussi par une appréciation positive historique des services publics, à plus de 51% par les Français en 2020 (Institut Paul Delouvrier).

Pourtant, la crise sanitaire et économique a limité les résultats des réformes : les réductions de postes ont été reportées, le déficit public s’est accru et les difficultés d’exécution des politiques de proximité ont été mises en lumière. Après une crise sans précédent qui a remis en cause la manière de gérer l’action publique (gestion de crise, télétravail, plans de relance, articulation entre État et collectivités locales…), il est nécessaire de réimaginer la nature d’un quinquennat de transformation publique ambitieux, articulé autour de 5 grands piliers.

Une grande politique de simplification et de dérégulation des normes

En sortie de crise, l’État est appelé à changer de paradigme pour simplifier la vie des Français. La création d’une mission gouvernementale de simplification du stock de lois, règlements et dispositifs, issue de la fusion des nombreux comités et conseils de simplification, pouvant se traduire par exemple en réécrivant les codes existants, ou en pilotant la suppression, par les ministères, de 10% des normes afférentes à leurs domaines d’intervention.

Une transformation digitale massive et qui touche le cœur de métier

Selon nos analyses, pour 3 milliards d’euros investis sur 5 ans, un ROI significatif de 12 milliards d’euros de gains de productivité annuels peut être espéré. Au-delà de l’impact majeur que le numérique a sur les grands métiers de la Fonction publique, les gains de productivité issus du recours aux nouvelles technologies touchent à la fois les fonctions de back-office (RH, IT, finance) et le cœur de métier (enseignement, police, justice…) à l’instar des entreprises privées qui ont engagé ces transformations massives.

L’extension de la dynamique de transformation publique à toutes les fonctions publiques

Après une décennie de réforme de l’administration d’État, il est prioritaire d’inclure les opérateurs de l’État dans l’effort collectif de rationalisation, ou le lancement de de nouveaux programmes de mutualisation entre l’État et les collectivités, sur le modèle des centres de service partagés de fonctions support. D’ailleurs, lorsqu’on interroge les Français sur les dépenses qui pourraient baisser, ils citent pour 50% d’entre eux la masse salariale et les effectifs des collectivités (IFOP- EY-Acteurs Publics, novembre 2022), qui ont atteint 1,9 million d’employés en 2020.

Un nouveau mode de délivrance des services publics par les entreprises et les associations pour réallouer des moyens vers les priorités de politique publique

Réinterroger le périmètre d’intervention de la puissance publique nécessite l’acceptation d’un nouveau mode de délivrance des services publics, par les entreprises et les associations, si ces acteurs peuvent produire des services de meilleure qualité et à moindre coût (via par exemple l’externalisation de fonctions administratives et de contrôle). À l’instar des lois de dérégulation de 2015, il est possible de créer de nouveaux marchés rentables au service de la croissance économique à qualité de service égale, et permettant la réallocation de crédits publics vers les priorités gouvernementales.

Un investissement massif dans les RH pour redonner des perspectives de formation et de carrière aux agents publics

Aujourd’hui, un agent public reçoit en moyenne 30 heures de formation continue par an là où un actif du secteur privé en reçoit 2,5 fois plus. C’est pourquoi il est désormais urgent d’accélérer le programme de formation, notamment dédié aux usages numériques, pour que chaque agent et chaque manager réussisse le tournant de la révolution digitale, et construire un plan de reconversion pour préparer les agents aux métiers et compétences de demain.

En combinant ces piliers à une forte volonté politique, une gouvernance au plus haut niveau et une focalisation des efforts sur quelques sujets clés plutôt que de multiples petites réformes, la transformation publique pourra permettre de rendre des services publics plus efficaces.

Covid Monde: La France dans le peloton de tête

Covid Monde: La France dans le peloton de tête

 

Les Etats-Unis restent, de loin, le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations en valeur absolue cette semaine (796.500 cas quotidiens, +34%), devant la France (293.900, +43%) et l’Inde (172.700, +321%).

La  pandémie de Covid-19 a poursuivi cette semaine sa flambée partout dans le monde, sauf en Afrique, première région à voir ses contaminations décroître après la vague Omicron. Avec un nouveau record de 2,78 millions de contaminations enregistrées chaque jour dans le monde, l’indicateur bondit de nouveau cette semaine (+44% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l’AFP arrêté à jeudi. Le variant est désormais présent dans la plupart des pays. Les contaminations flambent dans presque toutes les régions : en Asie (+210%), au Moyen-Orient (+142%), dans la zone Amérique latine/Caraïbes (+126%), en Océanie (+59%), dans la zone Etats-Unis/Canada (+31%) et en Europe (+25%).

Seule l’Afrique, où le variant Omicron a frappé en premier, voit sa situation s’améliorer (-11%). Les Philippines (+327% par rapport à la semaine précédente, 29.100 nouveaux cas quotidiens) sont le pays ayant enregistré la plus grosse accélération de la semaine. Suivent l’Inde (+321%, 172.700), le Kosovo (+312%, 300), le Brésil (+290%, 61.100) et le Pérou (284%, 20.600).

En proportion de la population, le pays ayant recensé le plus de nouveaux cas cette semaine est l’Irlande (3.087 pour 100.000 habitants), devant la France (3.047), Chypre (2.993), le Danemark et le Montenegro (2.490 chacun).

Au plan mondial, le nombre de décès quotidiens est reparti cette semaine en nette hausse (+12%), à 6.911 morts par jour, après des semaines de baisse.

Les Etats-Unis recensent en valeur absolue le plus grand nombre de décès quotidiens, 1.792 par jour cette semaine, devant la Russie (765) et la Pologne (301).

En proportion de la population, les pays ayant enregistré le plus de décès au cours de la semaine écoulée restent Trinité-et-Tobago (10,1 morts pour 100.000 habitants), devant la Bulgarie (7,7), la Géorgie (6,9), la Croatie (5,9) et la Pologne (5,6).

Covid France 15 janvier 2011:Encore 329 371 cas en 24 heures

Covid France  15 janvier 2011: Encore 329 371 cas en  24 heures

13.569.675 cas de contaminations au total dont au moins +329.371 ces dernières 24h. On recense ce vendredi 14 janvier 2022, +191 morts en 24h soit 126.721 au total. Le nombre total de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.212 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 99.509 (+191 en 24h). 52.186.575 personnes sont totalement vaccinées contre la covid-19 en France.

Contrôle des prix de l’électricité en France

Contrôle des prix de l’électricité en France

Pour lutter contre l’inflation le ministre de l’économie a décidé un contrôle des prix de l’électricité nucléaire ; une régulation qui va se constater sur la facture des usagers, ménage ou entreprise.

Dans un entretien au Parisien, le ministre de l’Economie a détaillé la stratégie de Bercy à l’égard de l’énergéticien EDF. Il a confirmé son intention de baisser les taxes, comme l’avait déjà évoqué l’exécutif. La principale, la Taxe intérieure de l’électricité (TICFE) La principale, la Taxe intérieure de l’électricité (TICFE), a été ramenée de 22,5 à 0,5 € au mégawattheure (MWh).

De quoi récupérer 8 milliards d’euros. « Cela nous permettait de couvrir environ 15 points de hausse du prix de l’électricité », a souligné le ministre. Mais il a évalué à 35% l’augmentation du prix de l’électricité : pour compenser la différence, il a donc annoncé une autre mesure, faisant cette fois peser la charge sur EDF.

Nous allons donc mettre en œuvre une mesure complémentaire en augmentant de 20 térawattheures (TWh) le volume d’électricité nucléaire vendu à prix réduit par EDF à ses concurrents, pour le faire passer à titre exceptionnel de 100 à 120 TWh. Cette mesure sera automatiquement répercutée sur la facture des particuliers, que ce soit les ménages ou les entreprises qui achètent leur électricité au tarif régulé.

En fonction des prix du marché, le coût imputé à l’énergéticien serait de 7,7 milliards à 8,4 milliards d’euros, calcule Le Maire. Pour adoucir la facture d’EDF, le tarif de vente a été augmenté pour ces 20 TWh supplémentaires : il sera de 46,2 € / MWh, contre 42 prévus habituellement dans le cadre de cette procédure, l’Arenh (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique).

Le Figaro et France info en tête des grands sites

Le Figaro et France info en tête des grands sites

 

Le Figaro, avec plus de 25,5 millions de visiteurs uniques par mois, d’après Médiamétrie précède le site France info qui obtient 21,4 millions de visiteurs.

Deux sites qui effectivement renouvellent régulièrement leurs informations sur Internet quand d’autres se contentent d’une réactualisation très partielle voire prsque nulle notamment les week-ends.

L’appréciation doit évidemment être quantitative mais aussi qualitative car nombre de sites mêmes les plus grands se contentent un peu trop de reprendre sans analyse les informations diffusées par les gouvernements, par les grandes institutions et par les entreprises. Quantitativement,il est certain que la formation est notoirement plus accessible sur les sites Internet mais qualitativement il y a évidemment beaucoup de progrès à faire en particulier en matière d’analyse et d’enquête.Notons aussi la fâcheuse tendance à remplacer L’information écrite par des images notamment des photos qui prennent de plus en plus de place dans la mise en page.

.Dans l’Hexagone, douze sites d’actualités sont consultés par plus de 15 millions de personnes. Parmi eux, on retrouve le quotidien régional OuestFrance (19,8 millions), BFMTV (19,1 millions) ou Le Parisien (17,4 millions). Ils se placent devant Le Monde, qui réunit 15 millions d’internautes.

En novembre dans l’Hexagone, plus de 53,5 millions de personnes se sont connectées à Internet, soit 85% de la population. Avec 51,6 millions de visiteurs uniques, Google reste le site le plus consulté, devant la plateforme de vidéos du géant américain Youtube (47,1 millions) et le réseau social Facebook (46,9 millions), selon l’étude. TousAntiCovid était le 7ème site le plus visité (32,2 millions), juste derrière Instagram (32,7 millions).

Covid Monde: 5,5 millions de morts , la France dans le peloton de tête

Covid Monde:  5,5 millions de morts  , la France dans le peloton de tête

 

Avec près de 380 000 morts annoncés depuis le début de la pandémie de Covid-19, les États-Unis affichent, en chiffre absolu, le plus grand nombre de décès au monde. Toutefois, rapporté au nombre de sa population (environ 330 millions d’habitants), le pays recule très nettement dans le classement des pays les plus endeuillés.

C’est l’Europe qui paie le plus lourd tribut en placant 8 pays dans le top 10, tandis que le Pérou et les États-Unis viennent compléter le tableau.

La seconde vague est particulièrement meurtrière pour le Vieux Continent. La Belgique et ses 11,4 millions d’habitants est le pays le plus touché avec 1736 dc pour 1 million d’habitants. Suit la Slovénie, l’Italie, la Tchéquie, le Royaume-Uni ; la France, elle affiche 1045 décès pour 1 million d’habitants. Preuve s’il en fallait qu’en dépit du taux de vaccination importante, le seul vaccin ne peut constituer la seule réponse face à la pandémie.

Covid France 13 janvier 2022 : encore 361 719 cas en 24 heures

Covid France 13 janvier 2022 : encore 361 719 cas en 24 heures

 

Encore +361.719 en 24h mercredi 12 janvier 2022..

On recense ce mercredi 12 janvier 2022 126.305 morts au total, +246 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.212 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 99.093 (+246 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,44 le taux d’incidence à 2.810,96 et la tension hospitalière à 78,8 %. Le taux de positivité est à 16,8 %.

La France compte actuellement 23.889 (+518) personnes hospitalisées et 3.985 (+16) malades en réanimation.

Bilan des régions : :

  • Ile-de-France : 6.312 (+235) hospitalisées, 929 (+24) en réanimation et +61 décès en 24h
  • Grand Est : 1.726 (+28) hospitalisés, 305 (-2) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.625 (+38) hospitalisés, 287 (-3) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.225 (+92) hospitalisés, 532 (+4) en réanimation et +28 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.815 (-1) hospitalisé, 528 (-26) en réanimation et +45 décès en 24h
  • Bretagne: 639 (+9) hospitalisés, 85 (-1) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Normandie : 1.068 (+29) hospitalisés, 123 (+11) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.301 (+1) hospitalisés, 263 (+11) en réanimation et +19 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 667 (-4) hospitalisés, 111 (0) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Occitanie: 1.880 (+5) hospitalisés, , 387 (+2) en réanimation et +27 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 720 (+38) hospitalisés, 122 (-1) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 967 (+24) hospitalisés, 157 (+3) en réanimation et +14 décès en 24h

 

Covid France 12 janvier 2002 : forte hausse avec +368.149 cas en 24h.

.

Covid France 12 janvier 2002 : forte hausse avec +368.149 cas en 24h

On recense ce mardi 11 janvier 2022 : 126.059 morts au total, +341 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.212 (+73) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 98.847 (+268 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,44 le taux d’incidence à 2.790,03 et la tension hospitalière à 78,5 %. Le taux de positivité est à 15,9 %.

La France compte actuellement 23.371 (+622) personnes hospitalisées et 3.969 (+65) malades en réanimation.

Bilan des régions

  • Ile-de-France : 6.077 (+256) hospitalisées, 905 (+32) en réanimation et +66 décès en 24h
  • Grand Est : 1.698 (+12) hospitalisés, 307 (-6) en réanimation et +21 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.587 (+49) hospitalisés, 290 (0) en réanimation et +19 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.133 (+85) hospitalisés, 528 (+17) en réanimation et +39 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.816 (+32) hospitalisé, 554 (+13) en réanimation et +23 décès en 24h
  • Bretagne: 630 (-5) hospitalisés, 86 (-2) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Normandie : 1.039 (+51) hospitalisés, 112 (-1) en réanimation et +13 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.300 (+6) hospitalisés, 252 (0) en réanimation et +20 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 671 (+27) hospitalisés, 111 (-7) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Occitanie: 1.875 (+5) hospitalisés, , 385 (-5) en réanimation et +22 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 682 (+18) hospitalisés, 123 (+5) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 943 (+4) hospitalisés, 154 (-1) en réanimation et +15 décès en 24h

Covid France 11 janvier 2022 : 93 896 contaminés en 24 heures

Covid France 11 janvier 2022 : 93 896 contaminés en 24 heures

 

Un chiffre encore important pour un lundi dans la mesure où les laboratoires ne fournissent pas les résultats de tous les contaminés ce jour-là.

Lundi 10 janvier 2022, 12.205.114 cas confirmés soit +93.896 en 24h.

: 125.718 morts au total, +280 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.139 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 98.579 (+280 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,61 le taux d’incidence à 2.545,10 et la tension hospitalière à 77,2 %. Le taux de positivité est à 15,2 %.

La France compte actuellement 22.749 (+767) personnes hospitalisées et 3.904 (+57) malades en réanimation.

Le le bilan des différentes régions:

  • Ile-de-France : 5.821 (+157) hospitalisées, 873 (+20) en réanimation et +59 décès en 24h
  • Grand Est : 1.686 (+57) hospitalisés, 313 (+7) en réanimation et +23 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.538 (+49) hospitalisés, 290 (+6) en réanimation et +20 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.048 (+138) hospitalisés, 511 (+9) en réanimation et +32 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.784 (+55) hospitalisé, 541 (+18) en réanimation et +44 décès en 24h
  • Bretagne: 635 (+47) hospitalisés, 88 (+3) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Normandie : 988 (+15) hospitalisés, 113 (0) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.294 (+68) hospitalisés, 252 (-6) en réanimation et +19 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 644 (+33) hospitalisés, 118 (+5) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Occitanie: 1.870 (+31) hospitalisés, , 390 (-9) en réanimation et +32 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 664 (+21) hospitalisés, 118 (+2) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 939 (+29) hospitalisés, 155 (-9) en réanimation et +16 décès en 24h

Covid France 10 janvier 2022 : encore 296.000 cas en France en 24h

Covid France 10 janvier 2022 : encore 296.000 cas en France en 24h

 

EN France, 296.097 nouveaux cas ont été enregistrés en 24h ce dimanche 9 janvier. C’est 2,5% de moins que la veille (303.669), mais ces décalages quotidiens sont peu significatifs car ils peuvent être dus à des rattrapages statistiques.

A l’hôpital, le nombre de malades du Covid continue d’augmenter, avec 21.982 patients (contre 21.721 la veille), dont 842 nouveaux patients. Il y a sept jours, les hôpitaux en France comptaient 16.365 malades, dont 506 admissions.

3847 de ces patients sont en services de soins critiques, réservés aux cas les plus graves, contre 3299 il y a une semaine.

 

COVID Royaume-Uni : encore pire qu’en France

COVID Royaume-Uni : encore pire qu’en France

La France figure parmi les pays les plus contaminés pour la vague omicron en cours qui représente environ maintenant 80 % des cas. La maladie en France a emporté 125.349 personnes depuis le début de l’épidémie au printemps 2020.

Cependant le Royaume-Uni – Avec une population comparable à celle de la France–connaît encore une situation plus catastrophique du fait de la politique encore plus incohérente qu’en France. Le Royaume-Uni a enregistré ce samedi 313 nouveaux décès dus au Covid-19, portant à 150.057 le nombre total de personnes mortes depuis le début de la pandémie dans ce pays, l’un des plus endeuillés d’Europe. La maladie a emporté 125.349 personnes depuis le début de l’épidémie au printemps 2020. Dont 98.209 sont mortes à l’hôpital, avec 143 nouveaux décès en 24 heures.

Une note d’espoir cependant depuis plusieurs jours : selon les chiffres publiés par le gouvernement britannique, 146.390 cas ont été recensés ce samedi en 24 heures, contre 218.704 le 4 janvier.

Covid soins intensifs France 9 janvier 2022 : 3821 malades concernés et saturation

Covid soins intensifs France 9 janvier 2022 : 3821 malades concernés et saturation

En France samedi plus de 3821 malades du Covid-19 suivis en soins critiques – nombre d’hôpitaux sont au bord de la saturation. Le nombre de nouveaux patients dans ces services est de 243. Au total, 21.721 personnes sont hospitalisées sur un diagnostic de Covid-19, avec 1485 nouvelles hospitalisations en 24 heures. Vendredi, les hôpitaux comptaient 21.605 patients et le 1er janvier 18.811. Pour  les admissions en soins critiques, il y a  1995 malades admis en une semaine (1942 vendredi, et 1934 jeudi).

12345...110



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol