Archive pour le Tag 'acceptent'

SNCM : les syndicats plient et acceptent le plan de licenciement

SNCM : les syndicats plient et acceptent  le plan de licenciement

 

 

Finalement dans le dossier SNCM on aura perdu bien des années pour aboutir finalement à une solution qui était incontournable et qui se traduit notamment par une forte restructuration et un dégraissage des effectifs. De ce point de vue les syndicats portent une lourde responsabilité mais ils ne sont pas les seuls. Il y a aussi les autorités publiques corses qui ont laissé la situation se dégrader par manque de courage politique. Il y a également  la position ambiguë depuis des mois de Transdev (Véolia et Caisse de dépôts). Enfin la responsabilité du gouvernement français qui avant les élections départementales avait promis la lune,  puis s’est engagé désengager ensuite. Ce dossier démontre à l’évidence l’incapacité des acteurs économiques et politiques à effectuer à temps  des réformes structurelles. Les syndicats de la SNCM ont donc signé mardi le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) qui entérine le licenciement de 583 des 1.500 salariés de la compagnie maritime reprise par le transporteur corse Patrick Rocca avec l’aval de l’Union européenne. De source proche du dossier, on indique que la liste des départs volontaires et des licenciements secs doit être arrêtée au 12 décembre. L’envoi des lettres de licenciement est programmé deux jours plus tard. Les actionnaires de la Société nationale Corse Méditerranée, détenue majoritairement par Transdev, coentreprise entre Veolia et la Caisse des dépôts, se sont engagés à apporter 85 millions d’euros à l’appui de ce plan social. Le tribunal de commerce a retenu le 20 novembre l’offre de Patrick Rocca pour la reprise des actifs de la SNCM placée en redressement judiciaire le 28 novembre 2014.La Commission européenne a donné son aval à cette reprise, constatant une « discontinuité économique » qui ouvre la voie à l’abandon des recours européens à l’encontre de la compagnie pour perturbation de la concurrence. L’exécutif de l’UE devrait renoncer à réclamer le remboursement de quelque 440 millions d’euros d’aides publiques jugées illégales, puisque le plan de cession de la SNCM s’inscrit dans le cadre réclamée par l’exécutif européen de création d’une compagnie au périmètre réduit.

Sondage : Les efforts que les français acceptent

Sondage : Les efforts que les français acceptent

 

Si 83% des Français se disent plus pessimistes sur l’avenir de la situation économique, 41% d’entre eux sont prêts à faire des efforts important pour l’améliorer, selon un sondage Odoxa, réalisé pour BFM Business et Challenges, publié jeudi 9 octobre. Quelles efforts  seraient-ils prêts à faire personnellement ? Revue de détails. Parmi le total des sondés, 79% accepteraient que les allocations familiales soient modulées selon le revenu. Le président du groupe socialiste, Bruno Le Roux, a annoncé mercredi 8 octobre que les députés PS à l’Assemblée nationale envisageraient de proposer un amendement en faveur de cette mesure dans le projet de budget de la Sécurité sociale, mercredi 8 octobre. Pour 65% des Français sondés, des indemnités de chômage dégressives versées aux chômeurs seraient envisageable. En Europe, plusieurs pays ont mis en place une dégressivité des allocations: en Espagne, par exemple, avec une réduction du montant de l’allocation du salaire de référence de 60 à 50%, à partir du 7e mois de chômage. Conditionner les aides au logement étudiant aux revenus de leurs parents. Selon le sondage, 65% des interrogés seraient prêts à faire cet effort. Actuellement, comme pour le reste de la population, elles sont conditionnées notamment à un plafond de ressource et aux conditions liées au logement. Mais les Français ne sont pas prêts à tout accepter. Ainsi, 55% refusent l’idée d’« un recul de l’âge du départ à la retraite d’un an ». L’idée de baisser de 5 % les pensions de retraites versées aux retraités effraie également 92% des sondés. En outre, travailler plus sans gagner plus (« demander à tous les salariés de travailler deux heures de plus, en les payant au même salaire ») en rebute 67%. Pas touche à la santé non plus. Pour 73% des interrogés, il hors de question de « réduire de 5% le montant des remboursements des dépenses de la santé », et 78% refusent « l’institution d’une franchise de 100 euros par an sur le remboursement des dépenses de santé ».

 

UMP : Copé et Fillon acceptent la médiation de Juppé

UMP : Copé et Fillon acceptent la médiation de Juppé

 

L’ex-premier ministre va présider une instance collégiale pour réexaminer les résultats de l’élection, contestés par les camps Fillon et Copé. Alain Juppé leur donnait jusqu’à ce soir 20h00 pour accepter.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol