Archive pour le Tag 'Ciment'

LREM : la dictature comme ciment des godillots?

LREM : la dictature comme ciment des godillots?

 Chez Macron comme à LREM, on ne tolère pas la contestation. Le parti du président est tellement ficelé qu’on a du mal à citer un nom de député ayant un peu d’originalité et de charisme. Un vrai parti de godillots avec la menace d’expulsion pour les contestataires. Cette expulsion pourrait être réalité pour un député LREM de la Vienne  qui ne veut pas voter la loi immigration. D’autres sont en désaccord mais il ses taisent. La quasi totalité des députés ne sont redevables de leur mandat qu’envers Macron qui les a recrutés par petites annonces. Et le chef des députés Richard Ferrandd (lui aussi ficelé mais en plus avec un affaire politico financière sur le dos)  obéit et confirme que l’exclusion du député sera nécessaire en cas de vote négatif de l’intéressé. Encore heureux qu’on ne fasse pas venir un bataillon de CRS pour l’expulser de l’assemblée au nom de «  L’état de droit » bien sur !  Richard Ferrand pourrait ordonner l’expulsion de Jean-Michel Clément, élu de la Vienne, qui a annoncé son intention de voter contre le projet de loi Asile et Immigration. Pour le chef du groupe LREM à l’Assemblée, Richard Ferrand, seule l’abstention est tolérée: « Si s’abstenir était un péché véniel, voter contre un texte était un péché mortel qui méritait l’exclusion », avait-il déclaré, comme le rappelle Le Parisien. « Mourir pour ses idées, il y a pire comme sanction », a rétorqué Jean-Michel Clément, assurant que la question de son exclusion « n’était pas d’actualité». Pourtant, l’élu de la Vienne devrait recevoir un courrier pour une convocation à une réunion spéciale du bureau du groupe le 9 mai. « Les règles statutaires sont claires: tout le monde peut faire valoir ses raisons mais ensuite c’est la position majoritaire du groupe qui prévaut. Sinon c’est l’anarchie », explique l’entourage de Richard Ferrand.

Ciment: fusion officielle Lafarge et Holcim

Ciment: fusion officielle  Lafarge et Holcim

 

 

Les deux sociétés précisent que le siège social de la nouvelle entité sera basé en Suisse et sera à la fois cotée à Paris et Zurich. Ils espèrent finaliser l’opération au 1er semestre 2015. Lafarge et Holcim s’uniront via une offre publique d’échange réalisée par le groupe suisse sur son homologue français. Les actionnaires de Lafarge se verront proposer d’échanger une action de l’entreprise tricolore contre une action Holcim.  Bruno Lafont, le patron de Lafarge, deviendra le directeur général de la nouvelle entreprise, tandis que le conseil d’administration sera présidé par Wolfgang Reitzle, un administrateur  d’Holcim. La nouvelle entité créée pèsera pour un total de 32 milliards de chiffre d’affaires et sera présente dans 90 pays. Elle devrait, selon les deux groupes, être capable de dégager 1,4 milliard d’euros de synergies en année pleine, au bout de trois ans, dont un tiers atteint dès la première année.  Cette alliance doit permettre aux deux entreprises de mieux faire face au prix de l’énergie et à une demande qui n’a pas retrouvé ses niveaux d’avant la crise économique mondiale de 2008. Les deux groupes tireraient aussi profit de complémentarités géographiques. Lafarge, société du CAC 40 la plus exposée aux pays émergents, y réalise 60% de son chiffre d’affaires. Il dispose notamment d’une forte présence en Afrique et au Moyen-Orient. De l’autre côté, l’Amérique latine et l’Asie-Pacifique comptent pour environ 65% des ventes de ciment de Holcim, qui réalise 80% de ses ventes de granulats en Europe et en Amérique du Nord.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol