Europe : un faux plan de relance et Merkel satisfaite

Europe : un faux plan de relance et  Merkel satisfaite

 

Pour résumer c’est un plan sur trois ans de l’ordre de 20 milliards publics qui reposera en fait sur les plus de 300 milliards hypothétiques du privé. De quoi rassurer l’Allemagne qui n’aura pas à débourser d’argent supplémentaire) à l’Europe, ni à dynamiser ses propres investissement publics. Bref une sorte de quasi statu quo pour faire semblant de faire plaisir à la France. Pour la France cela représentera environ un milliard  d’argent public par an, autrement dit pas grand chose. (à comparer aux 85 milliards publics actuels et aux 500 milliards d’investissement par an !).  Le gouvernement, lui, allemand soutient sur le principe le plan présenté par Jean-Claude Juncker», a déclaré Angela Merkel dans un discours prononcé au Bundestag, ce mercredi. L’investissement sera primordial pour faire repartir la croissance en panne en Europe, a poursuivi la chancelière, «mais ce qui est important surtout c’est dans quels projets» on investit. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a annoncé mercredi la création d’un «Fonds européen pour l’investissement stratégique» qui permettra «de mobiliser 315 milliards d’euros au cours des trois prochaines années».  Il s’agira essentiellement d’argent privé, sollicité projet par projet, les États ayant peu de ressources publiques à consacrer à cette relance européenne. Plus expansif que la chancelière, le ministre allemand de l’Économie, Sigmar Gabriel (SPD), a déclaré «se réjouir» des annonces de M. Juncker. Par la voix du porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, la France a également accueilli «favorablement le plan» Juncker, sans toutefois cacher sa déception. «Nous considérons que l’on peut, avec le fonds proposé, améliorer encore ses propositions pour que l’investissement et la croissance soient une priorité européenne» a-t-il ajouté.  La France aurait souhaité que la mise de départ, de 21 milliards d’euros d’argent public, soit plus importante, afin de rassurer les investisseurs potentiels. Emmanuel Macron aurait souhaité que le nouveau fonds européen soit doté d’au moins 60 à 80 milliards d’euros de capitaux

0 Réponses à “Europe : un faux plan de relance et Merkel satisfaite”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol