COP 21 : du vent !

COP 21 : du vent !

 

Face au dérèglement climatique partout il y a urgence surtout quand se multiplient les catastrophes dites naturelles. Or pour  l’instant le COP 21, c’est du vent. C’était prévu dés le départ quand on a considéré que chaque pays avait la responsabilité de définir seul objectifs et moyens. Cela se confirme avec l’incapacité de définir même une problématique commune et y compris les perspectives. Ne parlons pas des moyens. Notamment des moyens destinés aux pays en développement pour faciliter leur transition énergétique alors que les émissions polluantes proviennent essentiellement des pays développés (avec la Chine maintenant). On renvoie  donc la balle dans le camp de politiques puisque les diplomates ont été incapables de se mettre d’accord. Comme Hollande veut absolument sa conférence internationale, on risque d’affaiblir encore le contenu de l’accord. L’essentiel pour Hollande c’est de pouvoir dire : j’ai un accord pour COP 21. Peu importe le contenu dans l’état de délabrement de sa popularité, il va  accepter toutes les concessions y compris si Cop 21 se réduit à un emballage sans contenu. Le dernier round de négociations du futur accord sur le changement climat s’est donc conclu à Bonn vendredi soir. La séance s’est terminée sur un appel émouvant du délégué mexicain. Alors que son pays est frappé par un violent cyclone, il a plaidé pour que les négociateurs concluent un accord ambitieux à Paris.  « Dans environ quatre heures, l’ouragan Patricia touchera les côtes mexicaines. Si vous vous rappelez, nous étions ici il y a deux ans et nous vous avions dit comment le Mexique avait été frappé par deux ouragans au même moment« … Roberto Glovinsky avait la voix tremblante d’émotion en évoquant l’ouragan Patricia qui approche des côtes mexicaines. Un ouragan de force 5, le plus violent jamais enregistré dans cette zone. « Je ne pense pas que j’ai besoin d’en dire plus sur l’urgence d’un accord (sur le climat). Je vous demande à tous de mettre de côté vos différences afin qu’ensemble nous puissions commencer à travailler », a-t-il plaidé.  Applaudi par l’ensemble de la salle, ce témoignage du délégué mexicain reflète aussi la frustration de beaucoup de ne pas avoir pu avancer plus cette semaine. Les négociateurs renvoient ainsi la balle aux ministres qui se réuniront sous la houlette de Laurent Fabius du 8 au 10 novembre pour trancher les nombreux points clés de l’accord, et espérer présenter aux chefs d’états à Paris avec un texte clair.

0 Réponses à “COP 21 : du vent !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol