Plasticroûte : nouvelle pollution

Plasticroûte : nouvelle pollution

 

Les  experts  de l’environnement ont remarqué l’apparition d’un nouvel effet dû aux rejets massifs de plastique dans les eaux : le « plasticroûte ». Ces fines paillettes de plastique, incrustées dans les roches au bord de l’eau, ont été repérées à Madère au Portugal. Réputée pour ses paysages verts, ses volcans, ses plages et ses falaises, l’archipel de quatre îles doit désormais compter le « plasticroûte » à ses particularités. Le matériau aurait déjà recouvert 9,46 % des roches de Madère selon les travaux de plusieurs chercheurs publiés dans le journal spécialisé Science of the total environnement. Ces scientifiques, qui font partie du MARE, le Centre de sciences environnementales et marines de Lisbonne, ont commencé à observer ce changement sur les côtes il y a plusieurs années, en 2016. « Nous sommes retournés sur le site plusieurs fois entre 2017 et 2019, et nous avons constaté que les micros morceaux de plastique étaient toujours plus nombreux. C’est pourquoi nous avons lancé une surveillance rigoureuse du phénomène », explique Ignacio Gestoso García, biologiste marin, dans une interview donnée à nos confrères de CNN.

Après plusieurs tests réalisés sur des échantillons prélevés sur place, les scientifiques ont réussi à identifier la composition exacte de cette croûte de plastique. Il s’avère qu’elle est contient principalement du polyéthylène, l’un des types de plastiques les plus utilisés dans le monde. On retrouve le polyéthylène dans les emballages plastique mais aussi les matériaux de construction ou encore les équipements médicaux. (Lu dans sciences et avenir)

0 Réponses à “Plasticroûte : nouvelle pollution”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol