• Accueil
  • > La Cour des Comptes : un bilan financier encore plus grave

La Cour des Comptes : un bilan financier encore plus grave

La Cour des Comptes : un  bilan financier encore plus grave

Pas de grandes surprises à attendre du bilan financier de la Cour des comptes. Un endettement proche de 90%, un déficit budgétaire qui dérape vers les 5% en 2012, une croissance atone qui affecte les recettes, une montée des dépenses sociales et quelques dépenses qui ont été camouflées. Le gouvernement va donc s’appuyer sur ce rapport pour tenter de justifier la rigueur en reportant la responsabilité sur le gouvernement précédent ; bref, le jeu habituel en cas de changement de majorité avec toutefois une situation qui pourrait devenir dangereuse si vers septembre ou octobre une autre agence de notation décidait de dégrader la France.  Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault devait recevoir ce lundi matin Didier Migaud, Premier président de la Cour des Comptes, qui devait lui remettre son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques. C’est à partir de ce document que le gouvernement va caler ses mesures de redressement budgétaire. Au programme sans doute : de nouveaux impôts et une diminution des dépenses publiques. Le ministre des Finances Pierre Moscovici a ainsi annoncé dimanche que le gouvernement s’apprêtait à réviser à la baisse ses prévisions de croissance à 0,4% au mieux pour 2012 et entre 1% et 1,3% pour 2013, contre 0,5% et 1,7% prévus jusqu’à présent pour ces deux années. Ce document fera le bilan de la gestion de la majorité précédente. Mais il fixera surtout les conditions que la France devra remplir pour ramener, comme elle s’y est engagée, ses déficits publics à 4,5% du PIB cette année et 3% en 2013, dans une situation économique déprimée.  Le ministre des Finances Pierre Moscovici a ainsi annoncé dimanche que le gouvernement s’apprêtait à réviser à la baisse ses prévisions de croissance à 0,4% au mieux pour 2012 et entre 1% et 1,3% pour 2013, contre 0,5% et 1,7% prévus jusqu’à présent pour ces deux années.  Sitôt formé, le gouvernement Ayrault avait passé commande de cet audit à la Cour des comptes, conformément à un voeu maintes fois exprimé par François Hollande au cours de la campagne présidentielle.  Ses conclusions devaient lui permettre d’ajuster les curseurs de la dépense publique et les première mesures fiscales du quinquennat de François Hollande dans le « collectif budgétaire » qui révisera le budget 2012.  Le chef du gouvernement dévoilera l’essentiel de ces mesures lors de son discours de politique générale mardi à la tribune de l’Assemblée.

0 Réponses à “La Cour des Comptes : un bilan financier encore plus grave”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol