Archive pour le Tag 'votants :'

Les Républicains : 240 000 adhérents mais 20 000 votants !!

Les Républicains : 240 000 adhérents mais 20 000 votants !!

 

Officiellement on compte 240 000 adhérents chez les républicains mais on craint qu’il y ait moins de 50 000 votants. Un peu comme dans le parti en Marche où on annonce 380 000 adhérents mais où seulement 20 000 adhérents ont répondu à la dernière enquête interne.   “Il y aura plusieurs dizaines de milliers d‘adhérents, j‘en suis absolument convaincu, qui viendront s‘exprimer dimanche”, a jugé Guillaume Larrivé lors d‘une conférence de presse au siège de LR. Les 234.556 adhérents à jour de cotisations sont appelés à départager Laurent Wauquiez, largement favori compte tenu de son poids politique et de sa popularité auprès de la base, le “juppéiste” Maël de Calan et l‘ex-“filloniste” Florence Portelli. Dans le camp Wauquiez, on dit attendre environ 50.000 votants, soit bien moins que lors des scrutins du même genre organisés ces dernières années à droite. “S‘il n‘y a pas 100.000 votants, ce sera un échec car la participation ne sera même pas de 50%”, anticipe Pierre Liscia, porte-parole de Florence Portelli, joint par Reuters. “Si on est à moins de 50.000, c‘est la preuve du profond malaise du parti.” “Clairement, Wauquiez portera la responsabilité de cette participation faible car il a refusé de débattre. (…) En faisant campagne en catimini, il ne faut pas s’étonner que ça ne passionne pas les adhérents”, ajoute-t-il. “A moins de 100.000, ça sera une défaite pour le futur vainqueur”, avertit-on également dans l‘entourage de Maël de Calan. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’était dit favorable à la tenue d‘un débat mais seulement à ses conditions. Au-delà de cette cause conjoncturelle et du faible suspense, les dirigeants s‘inquiètent d‘un risque de lassitude des militants, qui ont été sollicités en 2012, en 2014 et à nouveau en 2016 pour la primaire pré-présidentielle.

Sondage nouveaux votants : seulement 8% pour François Fillon

Sondage nouveaux votants : seulement 8% pour  François Fillon

 Selon  un enquête Cevipof diffusée par le JDD, parmi les primo-votants, certains d’aller voter, Marine Le Pen obtiendrait 29% des voix, Emmanuel Macron 27%, tandis que Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon en récolteraient chacun 15%. À la différence de leurs aînés, les primo-votants écartent d’entrée de jeu la candidature de François Fillon (8%). Les choix de vote recoupent des fractures sociales et culturelles au sein de la jeunesse. Le vote frontiste enregistre des écarts importants entre la jeunesse étudiante (24%) et la jeunesse au travail (44%). Reste une ligne de partage assez nette selon le genre. Alors que 34% des jeunes hommes pourraient voter pour la candidate frontiste les jeunes femmes ne sont plus que 25 % dans les mêmes dispositions. Benoît Hamon attire un peu plus les étudiants que les actifs (22% contre 16%). Quant à Emmanuel Macron, pour l’instant il rassemble davantage et capte les voix de primo-votants venant de tous les horizons. . Les jeunes primo-inscrits sur les listes électorales qui pourront voter pour la première fois à une élection présidentielle en 2017 représentent 3,3 millions de nouveaux électeurs potentiels, soit 7,4 % de l’ensemble du corps électoral. Ils abordent l’élection présidentielle dans un climat de profonde déception envers l’exécutif. François Hollande avait fait de la jeunesse le cœur de cible de sa campagne. Cinq ans plus tard, les deux tiers des jeunes (66 %) considèrent que la situation du pays s’est « dégradée » depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande (69% de l’ensemble des Français - . L’ensemble des chiffres mentionnés dans cet article provient de l’analyse de la vague 12, mi-mars 2017. Bien qu’assez largement intéressés par l’élection présidentielle (73%), les primo-votants ne manifestent pas de réels signes de mobilisation pour la campagne telle qu’elle se déroule. Tout se passe comme si celle-ci ne déclenchait pas un désir de participation particulier. Le sismographe de l’intention de participer reste assez plat sur la durée, et semble s’infléchir à l’approche de la présidentielle : 54% déclaraient être certains d’aller voter lors de la vague 8 de l’ENEF 2017 en novembre 2016, 56% en janvier lors de la vague 9, et 51 % le sont en vague 12, soit au début du mois de mars 2017. Chez leurs aînés, l’intention de participer se situe entre 10 et 15 points en moyenne au-dessus (66% mi-mars), mais on observe une même tendance à la démobilisation (- 2 points en deux semaines). Les primo-votants tentés par l’abstention au premier tour expriment en majorité une abstention de nature politique. Ils mettent en avant leur insatisfaction envers l’offre électorale (48%) et une volonté de « manifester leur mécontentement » (31%). Un petit tiers (31%) exprime un doute sur la capacité de l’élection à changer réellement les choses. Devant les choix à faire pour le premier tour, leur perplexité, à l’instar de celle des Français, est assez largement partagée. Même parmi ceux qui se disent certains d’aller voter, une moitié (48 %) reconnaît pouvoir encore changer d’avis. Et ce sont les étudiants qui se montrent en la matière plus indécis que les jeunes actifs (54% contre 44%).




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol