Archive pour le Tag 'Vol'

Liberia: des dirigeants de la Banque centrale accusés de vol

Liberia: des  dirigeants de la Banque centrale accusés de vol

 

 

 

Normalement les dirigeants d’une banque centrale ont la responsabilité de gérer la politique monétaire dans l’intérêt du pays et non dans leur propre intérêt. Pourtant trois dirigeants de la Banque centrale du Liberia (CBL) ont  placés en garde à vue après la publication d’un audit révélant de nombreux dysfonctionnements au sein de l’institution monétaire, vont comparaître lundi pour la première fois devant un juge de Monrovia, a indiqué dimanche une source proche de la police. Un événement qui devrait faire réfléchir les partisans de la suppression du franc CFA et qui militent pour une autonomie monétaire en Afrique. Certes le moment venu, c’est autonomie interviendra mais le contexte démocratique de l’Afrique rend cette perspective aujourd’hui non seulement illusoire mais aussi dangereuse. Charles Sirleaf, fils de l’ancienne présidente Ellen Johnson Sirleaf (2006-2018), qui a occupé de hautes fonctions à la CBL jusqu’à sa démission en août, et un autre dirigeant, Dorbor Hagba, ont été interpellés quelques heures après la publication jeudi de ce rapport, rédigé par le cabinet conseil américain Kroll Associates. L’ancien gouverneur Milton Weeks, qui a démissionné après l’accession au pouvoir de George Weah en janvier 2018, s’est quant à lui rendu à la police vendredi, selon les médias locaux. Ils pourraient être inculpés notamment de « sabotage économique » et de « vol », a affirmé le journal libérien Front Page Africa. Le rapport de Kroll Associates, consulté par l’AFP, indique  que le relevé des entrées et sorties des coffres de la Banque centrale se fait « sur des formulaires écrits à la main » et que la comptabilité de la BCL ne reflète pas la réalité de ses réserves !

Fillon : l’homme intègre désintégré en plein vol

Fillon : l’homme intègre désintégré en plein vol

 

D’une certaine manière, François Fillon s’est piégé lui-même en surjouant la posture d’homme intègre. Le vainqueur surprise du primaire de la droite ne s’est pas privé d’utiliser l’argument de l’honnêteté pour discréditer à la fois Sarkozy mais aussi Juppé. Il aurait dû évidemment se méfier car on ne peut ressortir indemne après 40 ans de politique. Comme nombre d’autres,  c’est grâce à cette politique de François Fillon a pu vivre. Il est clair que les revenus d’élus étaient peut-être insuffisants pour assurer les dépenses du grand bourgeois. Du coup, la rémunération accordée à son épouse (500 000 € environ en tout) et même à ses  fils constitue une sorte d’accessoire de revenus vraisemblablement nécessaires pour boucher les trous. De ce point de vue,  la défense de Fillon et de ses soutiens a été particulièrement maladroite car une rémunération indue de 5000 € nets représente quelque chose de concret pour une grande partie des Français. Seconde erreur, l’autre posture, celle de l’homme de la rigueur qui considère que les Français doivent faire des efforts pour redresser la situation financière du pays. Une orientation François Fillon a oublié de s’appliquer à lui-même. Le discrédit est grave, il va se traduire de manière catastrophique dans les sondages. Déjà à la peine dans les études d’opinion, Fillon va sans doute plonger ouvrant même la question de sa renonciation. Non pas parce qu’il sera mis en examen car le temps de la justice n’est pas celui du temps médiatique. En attendant il portera comme un boulet l’attente de la décision des autorités judiciaires. Certains d’ailleurs au sein même de son parti  évoquent  d’ailleurs l’hypothèse d’un autre candidat. Comme pour enfoncer Fillon très malicieusement Juppé a déclaré qu’en tout état de cause il ne remplacerait pas. On objectera à juste titre que François Fillon n’est pas le seul à avoir rémunéré des membres de sa famille. Ce n’est d’ailleurs pas une pratique rare puisque 15 % des 900 parlementaires l’ont fait. D’où d’ailleurs la discrétion de nombre d’élus nationaux pour commenter l’affaire Fillon. Et cela touche tous les partis. Dernier avatar pour la crédibilité de l’ancien premier ministre, il a aussi menti concernant la rémunération temporaire de ces deux enfants. « Alors qu’ils étaient avocats ». En fait il n’était pas avocat mais étudiants. François Fillon Le candidat à la présidentielle affirme qu’il a employé   deux  enfants lorsqu’il était sénateur, pour leurs compétences d’avocats. Vérifications faites, les deux aînés Fillon n’étaient encore qu’étudiants en droit. Il sera évidemment impossible de prouver la matérialité des travaux de l’épouse de François Fillon dans la mesure où pratiquement aucune trace écrite n’existe. Pour l’essentiel, les conseils de Pénélope étaient uniquement verbaux. Plus clairement elle n’a pas été rémunérée comme assistante parlementaire mais comme une épouse avec laquelle on échange à  l’heure du déjeuner. Cette affaire est grave pour l’intéressé, pour son parti mais surtout pour la démocratie. Elle va en effet renforcer le courant populiste. La plupart de ces élus ont transformé la politique en métier. Ils en vivent depuis 10,  20 30 ou 40 ans et du coup sont coupés des réalités sociales et économiques. Ils ne se rendent même plus compte de leur décalage avec la société réelle. Les reproches faits à Fillon peuvent s’adresser à nombre d’élus qui ont vécu toute leur vie de la politique.

Les débris du vol MH 370 confirmés mais après ?

Les débris du vol MH 370 confirmés mais après ?

 

La confirmation que les débris retrouvés à la réunion appartiennent bien au vol MH 370 n’est pas vraiment une nouvelle fracassante. Ces débris ne pouvaient appartenir qu’à ce vol puisque 2 avions 777 « seulement » s’étaient précédemment scratchés, l’un  au États-Unis, l’autre abattu les Russes dans la zone  par ukrainienne. La vraie  question est surtout de savoir si on peut découvrir les scénarios à l’origine de cette catastrophe. De ce point de vue on prendra sans doute en compte des éléments techniques de l’enquête mais aussi des aspects diplomatiques. En effet il faudra ménager la susceptibilité de la compagnie aérienne, de la Malaisie, aussi de l’Australie. Témoins la déclaration du procureur de la république français qui a parlé d’une » présomption » pour la l’appartenance des débris au vol MH 370 alors qu’il n’y a pourtant aucun doute. En outre comme d’habitude on prendra des précautions pour ne pas mettre brutalement en cause l’éventuelle  responsabilité du constructeur. Annoncé le Premier ministre malaisien   »Au vu des constatations effectuées par l’expert, nous pouvons dire aujourd’hui qu’il existe de très fortes présomptions pour que le flaperon retrouvé sur une plage de l’île de la Réunion le 29 juillet 2015 appartienne bien au Boeing 777 du vol MH370″, a déclaré mercredi soir le procureur de la République adjoint de Paris, Serge Mackowiak  Après un an et demi de mystère, il y a maintenant un espoir pour savoir ce qui s’est passé lors du vol MH370 de la Malaysia Airlines. Un espoir qui repose sur le fameux flaperon retrouvé sur une plage de l’île de la Réunion le 29 juillet dernier. Il « existe de très fortes présomptions » que le fragment d’aile d’avion provienne du Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014 avec 239 personnes à bord, a déclaré mercredi soir le procureur de la République adjoint de Paris, Serge Mackowiak. « Au vu des constatations effectuées par l’expert, nous pouvons dire aujourd’hui qu’il existe de très fortes présomptions pour que le flaperon retrouvé sur une plage de l’île de la Réunion le 29 juillet 2015 appartienne bien au Boeing 777 du vol MH370″, a-t-il expliqué lors d’un point de presse. L’espoir de retrouver les boites noires est  aléatoire eu égard à la dimension de la surface à enquêter. ce qui repose la question de la transmission permanente et  en temps réel des informations des boites noires de tous les vols .

Deux ans de prison sursis pour le vol de 271 œuvres de Picasso, ça vaut le coup !

Deux ans de prison  sursis pour le vol de 271 œuvres de Picasso, ça vaut le coup !

 

C’est quand même plus lucratif que le vol d’uen mobylette ou le commerce de quelques  joints. Deux ans de prison et avec sursis pour le vol de 271 œuvres de Picasso. Non pas un vol, un don de la femme de Picasso, remis un soir dans un carton ;  271.  œuvres dans un carton qui n’a pas été ouvert pendant 40 ans ! Un petit détournement de plusieurs dizaines de millions, peut-être des centaines  !  Bref un conseil au voleur de poules, mieux vaut dévaliser le musée d’Orsay , on risque seulement 5 ans de prison ( en fait on en fait la moitié) et avec le temps ( ah oui faut  être patient)  2 ans de prison avec sursis. Et si on peut attendre pendant 50 ans au lieu de 40, pas de condamnation mais la remise de la légion d’honneur par la ministre de la culture. Mis pourquoi accabler les auteurs de ce vol ? tapie, lui, attend bien depuis 25 ans d’^ter jugé pour le détournement de 400 millions, encore 25 ans et il sera aussi décoré. D’autant qu’en faiat les 400 millions lui ont été remis un soir par hasard par Christine Lagarde et dans un carton que Tapie a ouvert récemment. Ah la justice française, on t’aime, on te respecte , on t’admire. Et tous les juges, les huissiers, les avocats etc. qui passent des années sur ces dossiers si complexes, si délicats , c’est autant de chômeurs en moins. 80 000 emplois au ministère de la justice,  il paraît que c’est pas assez.  . C’est quand même plus que lorsque St louis rendait la justice seul sous un chêne. C’est plus long aussi sauf quand un petit juge des affaires familiales  retire récemment  la tutelle d’un enfant à une femme sans ressources suffisantes en une demi-heure et sans avocat, sans procédure contradictoire, sans preuve aussi. ( une  juridiction d’exception comme la cour de justice de la république mais elle qui protège les politiques ripoux).  Les époux Le Guennec, eux,  accusés d’avoir recélé 271 œuvres de Pablo Picasso entreposées sur une étagère au fond de leur garage durant près de 40 ans, ont donc été condamnés vendredi à deux ans de prison avec sursis et à la restitution des œuvres à la famille. Pour les héritiers du maître espagnol, le couple avait obtenu ces pièces, estimées à plusieurs dizaines de millions d’euros, de manière frauduleuse et le procès s’était ouvert le 10 février devant le tribunal correctionnel de Grasse (Alpes-Maritimes). « C’est une grande satisfaction et une grande émotion », a dit Claude Ruiz Picasso, fils de Pablo Picasso, qui sera chargé de repartir les œuvres entre les six héritiers de l’artiste.  Ces œuvres « reviennent dans la séquence de l’Histoire de l’art. Il y a parmi elles des ensembles importants. On en fera peut être une exposition publique ou une publication », a-t-il ajouté à l’issue de la lecture du délibéré.  Une enquête menée par l’office central de lutte contre le trafic de biens culturels puis une instruction ont été ouvertes après la découverte de ces œuvres en 2010. Elles étaient non répertoriées au moment du décès du peintre en 1973. Pierre Le Guennec, 75 ans, qui travaillait en tant qu’électricien dans la villa du couple Picasso à Mougins, près de Cannes, a déclaré au procès avoir reçu un carton contenant les œuvres au début des années 1970 des mains de Jacqueline Picasso, la dernière femme de l’artiste. « Un soir, Madame m’a appelé dans le couloir alors que je partais et m’a dit: ‘ça c’est pour vous’ », avait-il dit. Affaibli par la maladie, il a assuré qu’il n’avait pas conscience de la valeur de ce don et n’avoir même pas regardé le contenu précis de la boîte.  « C’était un sacré culot de vouloir nous faire gober cette histoire » a déclaré Maya Picasso, une fille de Pablo Picasso. Le couple Le Guennec a affirmé ne pas avoir touché le carton durant des décennies jusqu’en 2009-2010, lorsqu’ils ont décidé de contacter les héritiers de Picasso afin de faire authentifier les œuvres. Ces derniers ont estimé que ces pièces avaient incontestablement été réalisées par l’artiste entre 1900 et 1932 mais se sont étonnés qu’elles ne soient pas signées. Le représentant du ministère public s’est également étonné que l’ancien électricien n’ait pas ouvert le carton lorsque Jacqueline Picasso le lui a offert tandis qu’un des avocats de la partie civile a accusé Pierre Le Guennec d’être au cœur d’un « blanchiment international d’œuvres volées ». Visiblement abasourdi par la décision, Pierre Le Guennec a souligné que les deux ans avec sursis « étaient comme s’ils étaient fermes ».  Selon Me Eric Agostini, l’un des défenseurs du couple, l’ex-électricien et son épouse « ont été condamnés pour recel sur une infraction préalable (NDLR: le vol) purement hypothétique ». Les avocats envisagent de faire appel mais la décision n’a pas encore été prise aurait un appel de quoi, à quoi ? A la générosité du public pour rembourser les frais du procès ? Une sorte de Picassoton ? TF1 vite pour redorer votre image vite uen émission de télé réalité sur le sujet !

Gaston Flosse : vol de vaisselle de l’Assemblée !

Gaston Flosse : vol de  vaisselle de l’Assemblée !

Il n’y a pas de petits bénéfices et les politiques véreux ne sont jamais rassasiés. La compagne de Gaston Flosse (condamné lui-même à plusieurs reprises) est en garde à vue pour vol de vaisselle. Elle est la compagne de Gaston Flosse, l’ancien homme fort de ce territoire français du Pacifique. Elle est soupçonnée d’avoir dérobé l’argenterie du palais du gouvernement local. Le préjudice est évalué à près de 20 000 euros. Parmi les objets volés, les policiers ont retrouvé de la porcelaine aux armoiries de la Polynésie française. Pour sa défense, Mme Flosse a affirmé que c’est son mari qui avait acquis cette argenterie du temps où il dirigeait la Polynésie. Gaston Flosse, âgé de 83 ans et surnommé le « vieux lion », avait été condamné à quatre ans de prison avec sursis, 125 000 euros d’amende et trois ans d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts et détournement de fonds publics. Son recours en grâce auprès du président la République avait été rejeté en 2014.

Air France : un vol sur deux et une quinzaine de millions de pertes par jour

Air France : un vol sur deux et une quinzaine de millions de pertes par jour

 

Encore une grève à Air France qui a à défaut de pouvoir remettre en cause certaines dispositions du statut développe des filiales pour résister à la concurrence des autres compagnies notamment des low-cost. Un raisonnement que ne comprennent pas les syndicats corpos de la compagnie mais compris par les clients qui constatent qu’Air France est souvenait la compagnie la plus chère. Bref une incompréhension totale de la part des syndicats de pilotes des interactions économiques et sociales. Air France a donc annoncé prévoir 48% de ses vols lundi, au premier jour d’un mouvement de grève des pilotes qui dénoncent la stratégie de développement de Transavia, la filiale à bas coûts de la compagnie aérienne. « Nous prévoyons d’assurer 48% de nos vols pour la journée du 15 septembre », a déclaré Catherine Jude, responsable du centre de contrôle des opérations d’Air France. « C’est une légère amélioration par rapport à nos prévisions d’hier soir mais nous restons prudents », a-t-elle ajouté au cours d’un point de presse.   »Nous pourrions donc pratiquement effectuer un vol sur deux », a-t-elle encore dit, en confirmant un taux de 60% de grévistes chez les pilotes. Air France, qui recommande à ses clients de reporter leurs voyages, estimait samedi qu’elle ne devrait être en mesure d’assurer que 40% de ses vols lundi. Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), majoritaire, a déposé un préavis de grève d’une semaine à compter de lundi. Le deuxième syndicat des pilotes d’Air France, le Spaf, appelle à cesser le travail de lundi à jeudi. Pour tenter de limiter l’impact du mouvement sur les plus de 1.000 vols assurés quotidiennement par la compagnie, elle met en place « partout où c’est possible » des avions de plus grande capacité, a encore indiqué Catherine Jude. Le président d’Air France, Frédéric Gagey, a estimé samedi que le mouvement coûterait entre 15 et 20 millions d’euros par jour à la compagnie.

 

Vol de cocaïne à la PJ : un audit pour quoi faire ?

Vol de cocaïne à la PJ : un audit pour quoi faire ?

Cazeneuve, le ministre de l’intérieur annonce un audit de la brigade des stups mais pour quoi faire, Il y en effet une enquête conjointe de la justice et de l’IGPN en cours qui a par ailleurs identifier rapidement l suspect (reste à savoir s’il y a des complicités). Pourquoi faire en plus un audit ; Sinon pour remettre en cause les méthodes des stups ; Il ne faut pas être naïf, su les stups réalisent autant d’arrestations de gros bonnets c’est précisément avec ces méthodes qui impliquent infiltration, indics, rémunération etc. Dun certaine manière Cazeneuve discrédite sa police. Certes l’affaire du détournement de cocaïne este grave, elle ne doit pas dater d’hier mais pour autant ne doit pas porter atteinte à la très grosse majorité de policiers intègres. Ou alors il faut faire intervenir des enfants de chœur qui n’arrêteront que les petits dealers. Pour l haute criminalité, on ne réussit pas les arrestations en soufflant  simplement dans le soufflet de l’agent qui faiat la circulation. Certes On aurait pu comprendre qu’un audit soit décidé mais il ne fallait pas l’annoncer publiquement surtout si les résultats sont rendus publics (ce qui permettra de renseigner utilement les réseaux de dealers).  C’est un peu come si on demander un audit public des méthodes d’espionnage ! Il est sympa Cazeneuve mais comme Hollande peu formaté pour le métier, autant fait pour faire une ministre de l’intérieur que DSK pour faire une archevêque !Après le vol de 52 kg de cocaïne placés sous scellés au siège de la Police judiciaire de Paris, le ministre de l’Intérieur réclame dans le Parisien un « audit rigoureux et approfondi de la brigade des stupéfiants ». Le policier soupçonné du vol est en garde à vue depuis samedi et a été suspendu.  Difficile de ne pas prendre des mesures après la disparition des 52 kg de cocaïne placés sous scellés au 36 Quai des Orfèvres. Dans un entretien au Parisien, Bernard Cazeneuve annonce avoir « demandé à l’IGPN (la police des polices, ndlr) de procéder à un audit rigoureux et approfondi de la brigade des stupéfiants« .  Il s’agit non seulement  de modifier les conditions d’accès aux éléments placés sous scellés, mais aussi de passer au crible « les méthodes, les pratiques professionnelles » des policiers chargés des affaires de drogue. Le brigadier de 34 ans soupçonné d’avoir dérobé la drogue dans la nuit du 24 au 25 juillet est toujours en garde à vue. Depuis son interpellation samedi dernier, il reste muet face aux enquêteurs.

 

Le vol MH17 : une erreur !

Le vol MH17 : une erreur !

Le  tir contre le vol MH 17 serait une erreur de la part des pro-russe d’Ukraine qui pensaient avoir visé un avion de ravitaillement ukrainien. Reste la question centrale ; comment les rebelles ukrainien ont-ils pu disposer de ce missile et assistés par qui ? Les Etats-Unis pensent que « l’explication la plus plausible » pour la destruction de l’avion était un tir de missile SA-11 de fabrication russe par des séparatistes après méprise sur le type d’avion qu’ils visaient. « Cinq jours après (le crash), il semble vraiment que ce soit une erreur », a déclaré un des responsables aux journalistes. Cette hypothèse, expliquent les responsables du renseignement américain, est confortée par les preuves publiées sur les réseaux sociaux et par les conversations interceptées entre séparatistes pro-russes, dont les empreintes vocales ont été vérifiées par les agences américaines de renseignement. Ceux qui parlaient se sont d’abord vanté d’avoir abattu un avion de transport pour reconnaître par la suite qu’ils pourraient avoir fait une erreur, soulignent les responsables. Le gouvernement américain a dit être convaincu que l’avion avait été abattu jeudi dernier par un missile sol-air SA-11 tiré à partir du territoire ukrainien contrôlé par les séparatistes pro-russes. Des responsables américains avaient dit auparavant que les données satellites montraient un panache de fumée dans le sillage du missile qui avait permis aux analystes de situer la position de l’aire de lancement près de la frontière entre la Russie et l’Ukraine. Ils ont également dit que des capteurs infrarouges avaient détecté l’explosion de l’appareil.

 

Le  tir contre le vol MH 17 serait une erreur de la part des pro-russe d’Ukraine qui pensaient avoir visé un avion de ravitaillement ukrainien. Reste la question centrale ; comment les rebelles ukrainien ont-ils pu disposer de ce missile et assistés par qui ? Les Etats-Unis pensent que « l’explication la plus plausible » pour la destruction de l’avion était un tir de missile SA-11 de fabrication russe par des séparatistes après méprise sur le type d’avion qu’ils visaient. « Cinq jours après (le crash), il semble vraiment que ce soit une erreur », a déclaré un des responsables aux journalistes. Cette hypothèse, expliquent les responsables du renseignement américain, est confortée par les preuves publiées sur les réseaux sociaux et par les conversations interceptées entre séparatistes pro-russes, dont les empreintes vocales ont été vérifiées par les agences américaines de renseignement. Ceux qui parlaient se sont d’abord vanté d’avoir abattu un avion de transport pour reconnaître par la suite qu’ils pourraient avoir fait une erreur, soulignent les responsables. Le gouvernement américain a dit être convaincu que l’avion avait été abattu jeudi dernier par un missile sol-air SA-11 tiré à partir du territoire ukrainien contrôlé par les séparatistes pro-russes. Des responsables américains avaient dit auparavant que les données satellites montraient un panache de fumée dans le sillage du missile qui avait permis aux analystes de situer la position de l’aire de lancement près de la frontière entre la Russie et l’Ukraine. Ils ont également dit que des capteurs infrarouges avaient détecté l’explosion de l’appareil.

 

Vol MH17: Malaysia Airlines vers la faillite ?

Vol MH17: Malaysia Airlines vers la faillite ?

Le drame du vol MH17 déstabilise un peu plus la Malaysia Airlines. La perte, jeudi 17 juillet, d’un Boeing 777 intervient moins de six mois après la disparition d’un autre appareil de la compagnie en plein vol. Ces deux catastrophes pourraient entraîner la faillite de la compagnie malaisienne. La Malaysia Airlines est en pleine zone de turbulences. Bien qu’elle était bénéficiaires en 2010, la situation s’est très vite retournée. La compagnie a perdu près de 260 millions d’euros l’an dernier. Comme les autres acteurs du secteur elle doit faire face à la hausse du pétrole. Mais le carburant n’explique pas à lui seul la perte de compétitivité.  La direction de la Malaysia Airlines doit faire face à un cocktail détonnant: des sureffectifs, des syndicats hostiles à tout changement et un actionnaire, l’Etat, qui interfère dans la gestion de la compagnie. Ces deux catastrophes en moins de six mois risquent donc de compliquer la situation. Depuis la disparition du vol MH370 en plein océan, en mars dernier, de nombreux agents de voyages malaisiens se sont orientés vers d’autres transporteurs. Le drame de jeudi devrait amplifier le mouvement de défiance des voyageurs.

 

Le Boeing 777 du vol MH370 de Malaysia Airlines dévié ?

 

Le Boeing 777 du vol MH370 de Malaysia Airlines dévié ?

Le Boeing 777 du vol MH370 de Malaysia Airlines, introuvable depuis une semaine, a sans doute été délibérément dévié de sa trajectoire, a indiqué samedi le Premier ministre malaisien. Peu après la révélation par Najib Razak des dernières conclusions de l’enquête en cours, la police s’est présentée au domicile du pilote de l’avion disparu pour une perquisition. Le Premier ministre malaisien, qui donnait sa première conférence de presse depuis la disparition du Boeing 777-200ER samedi dernier, a confirmé les informations de presse selon lesquelles les enquêteurs estiment que quelqu’un, l’un des pilotes ou une autre personne à bord, a éteint les systèmes de communication de l’avion et lui a fait prendre la direction de l’ouest, alors que sa destination était Pékin. « Au vu de ce dernier développement, les autorités malaisiennes ont recentré leur enquête sur l’équipage et les passagers à bord », a déclaré Najib Razak. « Malgré les informations de presse faisant état d’un détournement de l’avion, je souhaite être très clair : nous continuons à enquêter sur toutes les possibilités concernant ce qui a fait dévier le MH370 de sa route », a-t-il ajouté. Les opérations de recherches maritimes et aériennes organisées par une dizaine de pays au large du golfe de Thaïlande, en mer de Chine méridionale et jusqu’à l’est de la Malaisie ont été immédiatement annulées. Le Boeing 777 de Malaysia Airlines, avec 239 personnes à bord, a disparu des écrans radars civils samedi dernier à 01h22 du matin au large de la côte est de Malaisie, moins d’une heure après son décollage de Kuala Lumpur. Selon Najib Razak, de nouvelles données montrent que la dernière communication entre l’avion disparu et les satellites a eu lieu à 08h11 du matin heure malaisienne, soit près de sept heures après qu’il eut fait demi-tour et traversé la péninsule malaisienne. Les données n’ont pas montré si l’avion volait encore ni sa localisation à ce moment-là, ce qui laisse une liste importante de possibilités. Sept heures de vols supplémentaires ont sans doute mené l’avion à la limite de ses réserves en carburant. Le Boeing 777-200ER peut parcourir jusqu’à 14.305 km. Des données satellites ont confirmé que l’appareil non identifié qui est à un moment apparu sur un écran radar militaire au large de la côte ouest de la Malaisie avant d’en disparaître à 02h15 était le vol MH370. « Jusqu’au moment où il a quitté la couverture radar militaire (…), ces mouvements correspondent à une action délibérée par quelqu’un à bord de l’avion », a indiqué Najib Razak. Selon le Premier ministre malaisien, l’analyse des dernières communications de l’avion avec les satellites le plaçait dans l’un des deux couloirs suivants : un couloir nord allant du nord de la Thaïlande à la frontière du Kazakhstan et du Turkménistan, ou un couloir sud allant de l’Indonésie au sud de l’océan Indien. La Chine – environ deux tiers des passagers de l’avion étaient de nationalité chinoise – a exprimé son mécontentement samedi et fait savoir qu’elle voulait des informations plus précises. Elle a indiqué qu’elle allait envoyer une équipe technique en Malaisie pour participer à l’enquête.  L’agence Chine nouvelle a qualifié les détails donnés par le Premier ministre malaisien de « tardifs ». Auparavant, une source américaine avait indiqué que le vol MH370 était peut-être tombé en panne de carburant au-dessus de l’océan Indien, avant de s’y abîmer, au vu des données électroniques reçues du Boeing 777. La source a précisé que les impulsions envoyées par l’avion à des satellites pouvaient aussi laisser penser que l’appareil a continué à voler vers l’Inde, mais elle a présenté cette éventualité comme moins probable qu’une chute dans l’océan.

Premier vol pour l’A350 : la reconquête des longs courriers

Premier vol pour l’A350 : la reconquête des longs courriers

Sur  la piste de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, l’A350-900 devrait effectuer son premier décollage. Si le temps le permet, il restera environ quatre heures en l’air, survolant le sud-ouest de la France et l’Atlantique. Un premier vol, c’est un peu un round d’observation, l’idée est de voir si l’avion réagit de la même façon que ce qui a été observé dans les simulations informatiques. Des milliers de mesures vont être enregistrées puis analysées par les ingénieurs d’Airbus. Pour être complet, l’A350-900 volera à différentes altitudes et à différentes vitesses. La programmation de ce premier vol d’essai, à trois jours de l’ouverture du salon aéronautique du Bourget, n’est pas anodine : c’est un signal envoyé au concurrent américain Boeing. L’entreprise européenne compte bien sur son nouveau bijou pour entamer la reconquête sur le marché des long-courriers. Tom Enders, le patron d’EADS, la maison mère de l’avionneur, a d’ailleurs estimé jeudi qu’Airbus devrait décrocher plusieurs centaines de commandes au Bourget. Plus léger que la gamme Dreamliner de Boeing, l’Airbus A350-900 dispose d’une autonomie de près de 16.000 kilomètres sans escale et pourra emmener entre 270 et 350 personnes par vols. Il devrait être mis en circulation d’ici la fin de l’année 2014.

Reprise vol Boeing 787, pas avant des mois

Reprise vol Boeing 787, pas avant des mois

Le directeur général d’International Airlines Group (IAG) s’est dit confiant samedi dans la capacité de Boeing à résoudre les problèmes de son Boeing 787 Dreamliner, mais estimé que cela pourrait prendre « des mois ». « Je suis confiant dans le fait que Boeing va trouver une solution technique aux problèmes qui ont été identifiés. Je m’attends à ce que le Dreamliner puisse voler à nouveau dans un délai raisonnable, mais il va y avoir du retard », a déclaré Willie Walsh, Le directeur général d’International Airlines Group (IAG) , à Dublin. « Je ne sais pas combien de temps cela va prendre car ils doivent revoir la conception de leur système de batterie et je m’attends à ce que cela prenne quelques mois », a-t-il ajouté.Willie Walsh a toutefois assuré qu’IAG, l’entité formée par British Airways et Iberia, ne remettait pas en question « les commandes passées à Boeing ». Tous les Boeing 787 sont cloués au sol depuis le 16 janvier en raison de plusieurs incidents récurrents, notamment avec les batteries au lithium. L’administration de l’aviation civile américaine (FAA) a toutefois autorisé jeudi Boeing à reprendre les vols d’essai de son Dreamliner.

 

Vol du pain au chocolat de Copé : les plaintes se multiplient !

Vol du pain au chocolat de Copé : les plaintes se multiplient !

 

Le CFCM vient de porter plainte, comme de nombreuses autres victimes de vols de pain au chocolat de Copé. Le vol de pain au chocolat de Copé fait du bruit ; nouvelle affaire Madof ou terrorisme type Ben Laden ? Certains sources restées anonymes soupçonnent aussi la BAC de Marseille, d’autres des terroristes à la solde  de l’Iran. Une affaire en effet très complexe et hautement politique ; le parquet de Paris a ouvert une enquête. De son coté, le ministre de la boulangerie (Montebourg)  a décidé aussi de faire de son coté  une enquête interne. Compte tenu de la complexité juridique du dossier, le FN a décidé, lui,  de saisir le Conseil d’Etat ainsi que le conseil constitutionnel pour détournement de concept ; le conseil d’Etat , comme le conseil constitutionnel qui se sont déjà prononcés sur des sujets dont ils ignorent tout ( comme la non urgence pour pôle emploi de ‘s’occuper des chômeurs) entendent dire le droit sur cette question  fondamentale. Premières question, y a-t-il eu réellement vol ? Le pain contenait-il vraiment du chocolat ou une matière plus euphorisante ? Pourquoi un vol à la sortie d’une école en fait fermée (pour cause de congés scolaires)  pendant le ramadan ?  Des milieux bien informés soupçonnent un coup monté par la CIA afin de déstabiliser Hollande. Un coup réussi puisque Hollande s’écroule dans les sondages. Dans la course à la présidence de l’UMP qui l’oppose à François Fillon, Jean-François Copé, porte-drapeau autoproclamé d’«une droite décomplexée», ne recule donc devant rien. A tel point que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s’est senti obligé d’intervenir hier pour rappeler au secrétaire général de l’UMP les «règles du vivre-ensemble dans notre société».  Vendredi, Jean-François Copé a profité d’un meeting à Draguignan (Var), pour tenté d’illustrer ce «racisme antiblanc» qu’il avait pointé fin septembre : «Il est des quartiers où je peux comprendre l’exaspération de certains de nos compatriotes, père ou mère de famille, rentrant du travail le soir, apprenant que leur fils s’est fait arracher son pain au chocolat par des voyous qui lui expliquent qu’on ne mange pas pendant le ramadan», a-t-il lancé dans un département où le FN s’est imposé comme la deuxième force politique aux législatives de juin. Jean-François Copé avait relaté cette scène dans son livre Manifeste pour une droite décomplexée (Fayard) où il assimilait cette «bande de jeunes» à «une brigade iranienne de promotion de la vertu».  Ses propos de vendredi ont aussitôt déclenché la polémique et fait le bonheur des réseaux sociaux : «J’ai trouvé un surnom pour JF Copé : Le Pen au chocolat», a écrit un «tweetos». «Jean-François a encore Copé la parole à Marine», a ironisé un autre. Conclusion, il sera difficile de trouver les auteurs de ce vol de pain au chocolat. D’autant que les victimes seraient nombreuses et ne cessent d’augmenter depuis le matraquage fiscal de Hollande. Nombreux sont les français qui risquent d’être chocolat et de se voir retirer le pain de la bouche ; une sorte de racisme anti contribuable !

 

 

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol