Archive pour le Tag 'vignettes'

Des Vignettes anti-pollution !!!! : (Royal)

Des Vignettes anti-pollution !!!! : (Royal)

Cri de victoire pour Ségolène Royal qui prévoit que 4 millions de véhicules seront équipés de vignettes anti pollution au mois de mars. Des vignettes qui deviendront obligatoires en janvier à Paris et destinées à différencier la circulation non seulement à Paris mais aussi dans d’autres grandes villes. Il faut évidemment se réjouir de voir la problématique environnementale et sanitaire mieux prise en compte. Les récents pics de pollution dans pratiquement toute la France ont d’ailleurs confirmé l’urgence de mettre en place une politique visant à améliorer la qualité de l’air. Une qualité de l’air grandement affecté par les émissions polluantes de l’automobile et en particulier du diesel. Pour autant la vignette en tant que telle ne constitue pas une véritable orientation stratégique car elle ne s’attaque pas aux modes de motorisation des véhicules mais limite seulement l’utilisation avec des discriminations sociales et géographiques discutables. Une véritable politique pour lutter de manière efficace, c’est-à-dire significative et durable, contre les émissions polluantes aurait nécessité d’abord de fixer un terme à l’utilisation du diesel pour le transport individuel, par exemple 15 ans. Ensuite d’interdire aussi les véhicules à essence dans un délai par exemple de 25 ans. De quoi permettre aux automobilistes  d’amortir leur véhicule actuel et de faciliter la restructuration du mode de production des constructeurs. Par ailleurs un tel délai permet d’espérer des progrès technologiques notoires pour l’autonomie des véhicules électriques, aussi pour leur compétitivité. Enfin, il est clair que la part de l’automobile en zone urbaine très dense ne pourra diminuer sans offre  alternative de qualité et compétitive de la part des transports collectifs. Or sur ce point le mode de financement des transports côté des transports collectifs est à bout de souffle témoin par exemple l’état du réseau en région parisienne. Le cri de victoire de Ségolène Royal apparaît donc un peu dérisoire   »On est sur une moyenne de 40.000 commandes par jour, et donc, à ce rythme, nous devrions dépasser les quatre millions de véhicules équipés au mois de mars », s’est félicitée la ministre de l’Environnement Ségolène Royal.  Ces vignettes, à coller sur un pare-brise de voiture ou une fourche de moto, seront obligatoires à Paris à partir du 16 janvier et Ségolène Royal a indiqué avoir demandé aux préfets de généraliser par arrêtés les règles de « circulation différenciée » d’ici au 7 avril. Les vignettes anti-pollution « Crit’Air » pour véhicules ont déjà été commandées à 1,4 million d’exemplaires, a révélé jeudi la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, en qualifiant de   »prise de conscience citoyenne » ce qui n’est en fait qu’une contrainte réglementaire bien insuffisante.

(Avec AFP)

Automobiles : des vignettes sur les véhicules propres

  • Automobiles : des vignettes sur les véhicules propres

Des vignettes sur les véhicules propres et qui seuls seront habilités à circuler dans certaines zones.  La ministre de l’Écologie souhaite mettre en place des zones de circulation restreinte dans certaines grandes villes, zones où ne pourraient circuler que les véhicules les moins polluants. À cet effet, a-t-elle annoncé, « des certificats de qualité de l’air vont être apposés sur les pare-brises des voitures propres. Ségolène Royal veut donc éviter « l’écologie punitive », en ne forçant pas les voitures polluantes à afficher un certificat idoine. «Il s’agit de donner des avantages aux voitures propres pour encourager les Français, quand ils achètent une nouvelle voiture, à acheter une voiture propre », explique-t-elle. Le bonus de 10.000 euros, ou « bonus Royal », prévu à l’achat d’une voiture électrique et mis en place le 1er avril dernier sera ainsi reconduit. Ségolène Royal a également rappelé le travail fait pour « encourager les particuliers à changer leurs installations de chauffage polluants ». Depuis 2012, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) expérimente en effet le versement d’une prime de 1000 euros aux foyers qui choisissent des appareils de chauffages au bois plus performants et moins polluants que les cheminées à foyer ouvert. Testé dans un premier temps dans la vallée de l’Arve (Haute-Savoie), ce dispositif « Air Bois » a versé sa millième prime en février dernier. Selon l’Ademe, le gouvernement souhaite donc l’étendre à d’autres zones polluées. Enfin, Ségolène Royal souhaite une meilleure gestion des pics de pollution. Plus question d’attendre que l’air soit irrespirable pour mettre en place, par exemple, la circulation alternée. « Les décisions pourront être prises dès l’annonce des prévisions des pics de pollution, pour protéger la santé, alors qu’aujourd’hui on est obligé d’attendre que la pollution soit effectivement là pour agir. »




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol