Archive pour le Tag 'vieillit'

Le parc automobile vieillit

Automobile : des voitures de plus en plus fiables et plus anciennes

Le parc automobile vieillit de plus en plus en France. En cause surtout la fiabilité des modèles dont la durée de vie peut être considérablement allongée avec d’une part un entretien satisfaisant et des vitesses limitées.

Jusque-là c’était surtout la mode et le consumérisme qui incitaient au renouvellement. Les constructeurs en ont d’ailleurs profité pour développer des modèles de plus en plus cherset inutilement sophistiqués.
Avec l’inflation, l’imputation du pouvoir d’achat qui l’accompagne, les automobilistes sont en train de couper le lien culturel avec la voiture de plus en plus considérée un simple moyen de déplacement.

Les prix des véhicules sont notoirement trop chers car l’industrie produit des véhicules trop lourds, trop puissants et excessivement équipés de gadgets électroniques qui ne servent à rien (au moins la moitié).

Par exemple, beaucoup d’automobilistes qui avaient l’habitude de changer leur véhicule à essence vers les 100 ou 150 000 km décide désormais de les prolonger par exemple jusqu’à 200 000 km ( 300 00 pour le diesel) sans dommage quand ils sont bien entretenus

L’âge moyen des 36 millions de véhicules détenus par les particuliers était de 9,8 ans en 2022, contre 6,1 ans en 1992. Soit une augmentation de plus de 60% en 30 ans.

Inflation oblige, les Français gardent plus longtemps qu’avant leur voiture, et évitent d’en changer avant d’être dos au mur. Et, même dans ce cas, ils se tournent plutôt vers l’occasion que le neuf : c’est en tout cas la tendance qui se dessine dans la dernière étude Kantar Parc Auto 2023 que Le Figaro dévoile en exclusivité ce jeudi 31 août. Réalisée en début d’année, celle-ci revient sur les habitudes des Français en 2022.

Si les ménages sont toujours autant attachés à posséder leur propre voiture – avec 85,9% des ménages possédant au moins un véhicule -, «le contexte inflationniste continue d’impacter les achats de véhicules, et le parc vieillit en conséquence», relève l’étude réalisée chaque année. En 2022, l’âge moyen d’un véhicule atteignait ainsi 9,8 ans, contre 8,3 en 2012, 7,3 en 2002 et 6,1 en 1992. Un phénomène que l’on observe aussi bien sur les véhicules diesel que les véhicules essence.

Cette tendance pourrait bien se poursuivre dans les prochaines années, puisque moins de deux individus sur dix comptent remplacer leur voiture d’ici fin 2025. Seulement 3% des personnes interrogées ont prévu d’acheter une voiture dans les six prochains mois, et plus de la moitié (56%) ne sait pas s’ils changeront de véhicule. L’incertitude diminue, au profit de ceux déclarant remplacer leur véhicule après 2025, confirmant la préférence pour retarder l’achat et le remplacement, ce qui pourrait accentuer encore plus le vieillissement du parc, précise l’étude. En outre, dans le cadre d’un achat futur, deux individus sur trois préféreraient opter pour un modèle d’occasion, plutôt qu’un neuf.

Le parc automobile français vieillit avec 11 ans en moyenne

Le parc automobile français vieillit avec 11 ans en moyenne

Le parc automobile français vieillit de plus en plus. Plusieurs facteurs explicatifs. Beaucoup d’interrogations d’abord sur le véhicule du futur et l’avenir du véhicule électrique (sans parler du manque actuel de composants électroniques). La crise sanitaire qui a réduit de manière assez sensible la mobilité et les moyens pour l’assurer via les automobiles. Aussi le phénomène très peu d’automobilistes de la plus grande fiabilité des voitures qui bien entretenues peuvent voir leur durée de vie prolongée de quatre à cinq ans.( Une voiture en moyenne effectue un peu plus de 12 000 km par an et peut sans dommage avoir une durée d’une quinzaine d’années ( Ce dont s’aperçoivent de plus en plus les automobilistes eux-mêmes).

L’âge moyen des véhicules en France progresse donc de deux mois en un an, malgré les primes à la conversion en vigueur depuis 2018.

Au 1er janvier 2022, l’âge moyen des véhicules en circulation en France a atteint les 11 ans. Le parc hexagonal vieillit donc par rapport à l’an dernier (+ 2 mois), et ce «alors que les primes à la conversion en vigueur depuis 2018 ont pour objectif de retirer de la circulation les modèles les plus anciens», souligne AAA Data, qui publie ces données.

La prime à la conversion consiste en une aide à l’achat ou à la location d’un véhicule peu polluant, en échange de la mise à la casse d’un véhicule ancien. Elle peut atteindre jusqu’à 5000 euros, un niveau qui sera maintenu jusqu’en juillet prochain, a annoncé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili en octobre dernier.

La note publiée le 1er février par AAA Data, cabinet spécialisé dans le traitement de données, donne d’autres détails sur le visage du parc automobile français. On y apprend qu’au 1er janvier 2022, il y avait 41,1 millions de voitures en circulation dans l’Hexagone. Sur le type de véhicules roulant, 19 % sont des SUV, ces véhicules surélevés imposants ressemblant parfois à des 4×4. Si les immatriculations de voitures électriques sont en forte progression ces dernières années, elles ne représentent encore que 1% du parc français.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol