Archive pour le Tag 'vente'

Page 3 sur 3

Vente de voitures : nouvelle baisse en mars

Vente de voitures : nouvelle baisse en mars

 

Les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 10,2% en mars, enregistrant le 18e mois consécutif de baisse dans l’ensemble des pays de l’Union européenne, à 1,307 million d’unités, a annoncé mercredi l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA). PSA enregistre une chute de 16,0%, alors que les immatriculations de véhicules Renault baissent de 9,6%. Sur l’ensemble du trimestre, les immatriculations en Europe, toutes marques confondues, reculent de 9,8%.

Vente Rafale : 189 pour l’Inde

Vente  Rafale : 189 pour l’Inde

L’Inde pourrait commander jusqu’à 189 avions de combat français Rafale à Dassault Aviation, 63 de plus que les 126 en négociation, ont indiqué jeudi à l’AFP des sources proches des discussions.  Cette perspective a été évoquée lors de la visite du ministre indien des Affaires étrangères Salman Khurshid à Paris la semaine dernière, ont indiqué ces sources, alors que le Rafale était engagé dans des opérations de guerre au Mali.   »Il y une option pour l’achat de 63 appareils supplémentaires pour lesquels un contrat séparé devrait être signé. Actuellement, le contrat en négociation porte sur 126 avions », a déclaré une source proche des pourparlers.  Mais « on parle aussi de la suite », y compris de tranches de commandes supplémentaires, a ajouté une autre source.  Le président François Hollande devrait se rendre en Inde le mois prochain, selon l’Elysée.  D’après des experts, l’Inde, qui est jusqu’ici le seul client du Rafale à l’export, pourrait faire miroiter la perspective d’une plus grosse commande pour obtenir que Dassault lui cède sa technologie.  Compte tenu de la vision de Dassault de son avenir industriel, en particulier dans l’aéronautique militaire, les Indiens s’estiment en position de force pour obtenir le maximum en matière de transfert de technologie », a estimé Jean-Joseph Boillot, expert de l’Inde basé à Paris.  L’achat de 126 Rafale a été évalué à 12 milliards de dollars par la presse indienne. Une commande supplémentaire pourrait porter le total à 18 milliards, bien que le montant dépende de l’issue des négociations.  En janvier 2012, l’Inde avait préféré le Rafale au Typhoon, construit par le consortium Eurofighter formé des groupes britannique BAE Systems, européen EADS et italien Finmeccanica, pour équiper son armée de l’air.  Les 18 premiers Rafale seraient construits en France, les 108 suivants assemblés en Inde par Hindustan Aeronautics Ltd., que New Delhi a choisi comme maître d’oeuvre.   »Le premier appareil sera livré trois ans après la signature du contrat », a déclaré une de ces sources.   »Cela correspond au délai nécessaire pour la chaîne de production, l’armée indienne ayant besoin d’abord d’appareils biplace, alors que Dassault comme les autres constructeurs produisent actuellement des monoplaces », a expliqué un expert.  L’Inde demande des compensations (offset) à hauteur de la moitié du contrat au bénéfice de son industrie. Dassault et HAL doivent identifier les secteurs où des industriels indiens peuvent contribuer au programme. « Les négociations sur les off-sets avancent bien », a assuré une source proche du dossier.  Des spécialistes insistent sur la complexité du dossier, alors que des échéances évoquées pour la conclusion du contrat sont dépassées les unes après les autres.   »Aucune date butoir n’a été fixée, a déclaré un responsable proche du dossier. Les négociations progressent bien et nous pouvons espérer que le contrat sera signé dans une période raisonnable ».  Jeudi dernier, M. Khurshid s’était montré encourageant: « les bons vins français mettent du temps à parvenir à maturité, il en est de même pour les bons contrats ».  Un contrat en Inde pourrait influencer le choix du Brésil qui a besoin de 36 avions de combat. Dassault vise aussi Emirats Arabes Unis, Malaisie et Canada.  L’Inde a annoncé son choix après que le Rafale a fait ses preuves dans la guerre en Libye en 2011. L’appareil participe aux frappes contre des groupes islamistes au Mali.  De nouvelles tensions ont éclaté début janvier entre Inde et Pakistan qui se sont livré trois guerres depuis 1947. La signature d’un contrat franco-indien sur le Rafale pourrait provoquer l’ire d’Islamabad, selon des spécialistes de la région.

 

Olympique lyonnais : le tribunal annule la vente du futur stade

Olympique lyonnais : le tribunal annule la vente du futur stade

 

Comme souvent en Europe c’est le contribuable qui vient éponger les déficits du foot liés aux salaires démentiels des joueurs. Cette fois l’entourloupe n’a pas marché (elle pourtant été utilisé ailleurs). Le  » Stade des Lumières  » n’est donc pas prêt de voir le jour. Le futur Grand Stade de l’Olympique Lyonnais a subi un nouveau coup dur ce jeudi. Le tribunal administratif de Lyon, qui avait été saisi par une association de contribuables, a en effet annulé purement et simplement la vente des terrains de l’agglomération lyonnaise qui doivent servir d’emplacement à la future enceinte des Gones. La décision, qui datait du 18 avril 2011, offrait la possibilité au président du Grand Lyon, le maire Gérard Collomb, de vendre 318 935 m2 de terrains à la Foncière du Montout, la filiale de l’OL.  C’est le montant de la cession des terrains qui pose problème. L’avocat des requérants, Etienne Tête, explique que la promesse de vente a été faite  » à un prix inférieur de ce qui devrait être le bon prix « , soit 300 euros le mètre carré au lieu des 41 euros cédés par le Grand Lyon. Le Progrès précise que  » le Grand Lyon devrait à nouveau réunir son Bureau afin de délibérer sur un nouveau contrat de vente avec la foncière, sur la base d’une teneur de l’avis des Domaines plus développé. Un nouvel acte pourrait alors être passé avec les constructeurs du Grand Stade.  »  Joint par Eurosport, le Directeur Général adjoint de l’OL, Olivier Blanc, s’est montré plus mesuré, parlant d’un contretemps plutôt qu’une annulation. «  Ça n’est pas une annulation. L’information a été tournée de façon un peu commerciale, c’est survendu, a précisé le dirigeant des Gones. Le tribunal a demandé la mise à disposition d’un document complémentaire, que l’on possède mais qui n’a pas été fourni. C’est un problème de forme, c’est un problème technique. Il n’y a pas d’annulation des ventes.  » Un communiqué doit être publié sur le site officiel de l’OL pour éclaircir la situation.

 

Allemagne: baisse des ventes ; en cause la demande extérieure

Allemagne: baisse des ventes ; en cause la demande extérieure

Les mauvaises nouvelles s’accumulent aussi pour l’Allemagne sur le front de la croissance ; En cause la nette diminution de commandes extérieures. Les commandes à l’industrie en Allemagne ont baissé bien plus que prévu en avril, sous le coup d’un recul de la demande en provenance de l’étranger, montrent les données publiées mardi par le ministère de l’Economie. Ces commandes ont reculé de 1,9% sur un mois. Les analystes interrogés par Reuters attendaient un recul de 1,0%.  En mars, elles avaient progressé de 3,2%, un chiffre révisé par rapport à une première estimation de +2,2%. Le ministère de l’Economie estime d’ailleurs que le recul des commandes à l’industrie du mois d’avril s’explique en partie par le bond enregistré en mars, ajoutant que le volume des commandes est supérieur au niveau du premier trimestre. La demande intérieure est ressortie en hausse de 0,4% alors que les commandes en provenance de l’étranger ont chuté de 3,6%. Les commandes pour les biens intermédiaires ont augmenté de 0,9% tandis que celles des biens d’équipement ont baissé de 3,3% et celles des biens de consommation de 5,0%.

 

123



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol