Archive pour le Tag 'vannes'

Washington ouvre les vannes avec Huawei

Washington ouvre les vannes avec Huawei

La décision américaine comporte évidemment des aspects économiques mais elle pourrait surtout favoriser l’émergence progressivement de standards internationaux permettant aux différentes technologies de communiquer entre elles. Notons d’ailleurs que nombre de pays avait décidé pour partie de travailler avec la technologie du Huwai d’autres avec des technologies concurrentes  notamment européennes. Une épine de moins dans le pied de certains pays développés partagés entre leurs intérêts chinois et les exigences américaines. Washington a approuvé mardi une nouvelle règle autorisant les entreprises américaines à travailler avec Huawei sur le développement de nouvelles normes 5G et d’autres technologies de pointe, en dépit des restrictions imposées par Washington sur les transactions avec le géant chinois des télécoms.

La règle a été entérinée par le département du Commerce et adressée au Registre fédéral, l’équivalent du Journal officiel, qui devrait la publier jeudi.

Le texte modifie la liste des biens et technologies (Entity List) que les entreprises américaines n’ont pas le droit de vendre à Huawei.

Le groupe chinois a été placé sur cette liste en mai 2019, le gouvernement américain invoquant des questions de sécurité nationale.

L’amendement autorise la transmission à Huawei et ses filiales de certaines technologies si elles contribuent “à la révision ou au développement d’un standard”, notamment pour la cinquième génération de téléphonie mobile (5G).

Cette décision est le fruit des inquiétudes formulées par le secteur américain des télécoms qui s’inquiète de prendre du retard dans la définition des normes internationales en raison des restrictions des échanges avec Huawei.

Le groupe chinois et 114 de ses filiales étrangères qui figurent sur l’Entity List “continuent de participer à de nombreux et importants organismes de normalisation auxquels participent également des entreprises américaines”, constate la nouvelle note.

“Etant donné que les normes internationales servent de fondation pour le développement d’un produit et aident à assurer sa fonctionnalité et la sûreté de ses composants”, ajoute-t-elle, “il est important pour le leadership technologique américain que les entreprises américaines puissent être en mesure de travailler dans ces organismes afin de s’assurer que les propositions américaines soient pleinement prises en compte.”

Municipales : Bordeaux, Clermont-Ferrand, Vannes… le grand parachutage de LREM

Municipales :  Bordeaux, Clermont-Ferrand, Vannes… le grand parachutage de LREM

Il n’est pas étonnant que les responsables locaux de la république en marche n’aient  pas leur mot à dire concernant les candidatures aux municipales car le parti de Macron est en train d’organiser un vaste parachutage de personnalités qui lui sont proches. Les désignations de candidats sont de la responsabilité exclusive d’un comité central qui en quelque sorte attribue les villes aux amis. Depuis la deuxième guerre mondiale, on aura rarement assisté à une telle entreprise de parachutage. On objectera que ce n’est pas la première fois que des partis expédient en province des oligarques en recherche de légitimité. Mais la ou le parti en marche se distingue , c’est qu’il laisse son comité central d’investiture décider seul des têtes de liste pour les élections locales. Bref la nouvelle démocratie inspirée sans doute par les méthodes communistes. Le fameux comité central d’investiture à en effet annoncé ce lundi soir une nouvelle salve de candidats pour les élections de mars 2020, deux semaines après la première . Une nouvelle fois, 19 candidats ont été investis par le bureau exécutif du parti, qui a validé les décisions de la commission nationale d’investiture mise en place début juin.

La Chine lâche les vannes des liquidités

La Chine lâche les vannes des liquidités

 

 

Pour tenter de relancer une économie affaiblie la Chine lâche les vannes des liquidités. Elle a d’abord ainsi procédé à une dévaluation de sa monnaie puis réduit ses taux d’intérêt enfin lancé un plan de soutien aux banques. Cette fois la Chine s’apprête à desserrer les contraintes relatives aux prêts  accordés. Mais cette mesure risque de fragiliser un peu plus système financier déjà en difficulté compte tenu en particulier de l’endettement considérable des entreprises et des collectivités locales notamment. Du coup on ne peut écarter complètement l’hypothèse d’un krach.  La chute des bourses asiatiques témoigne des inquiétudes dans ce domaine. La Chine a abandonné samedi l’obligation qu’elle avait imposé aux banques depuis deux décennies de limiter leurs prêts par rapport aux dépôts, a annoncé l’agence Chine nouvelle.  La loi votée en 1975 qui limitait les prêts à 75 % des dépôts a été amendée par le comité permanent du Congrès national du peuple chinois et cette modification rentrera en vigueur le 1er octobre prochain, a annoncé l’agence officielle. Le Congrès national du peuple chinois assure le pouvoir législatif. Cet amendement intervient après que la Banque populaire de Chine, banque centrale, ait annoncé mardi dernier qu’elle réduisait ses taux d’intérêt de référence afin de réduire les fonds que les banques doivent conserver. Cette décision a été vue comme une tentative de stimuler les prêts et de soutenir l’économie chinoise en difficulté. La PBC a également annoncé l’élimination d’un plafond sur les taux d’intérêt pour les dépôts à terme d’une durée de plus d’un an. Les mesures prises par la Chine pour libéraliser les contrôles de taux d’intérêts sont interprétées comme destinées à ouvrir le pays au système financier.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol