Archive pour le Tag 'va continuer'

Etats-Unis : la FED va continuer de soutenir l’économie

Etats-Unis : la FED va continuer de soutenir l’économie

 

Comme le président de la FED l’avait annoncé avant la fin de son mandat, la banque centrale continuera de soutenir l’économie tant que l’empli ne sera pas nettement reparti ; la réduction de la politique accommodante se fera donc très progressivement ; cela aussi pour ne pas affoler les marchés.  Selon les « minutes » de la réunion des 17 et 18 décembre de la Fed, la plupart des participants ont insisté sur le fait qu’il fallait adopter « un rythme mesuré » dans cette affaire et bien souligner que les prochaines réductions des achats de la Fed ne suivraient pas « une trajectoire prédéterminée » et dépendraient de l’évolution de la conjoncture et de l’efficacité de la politique de soutien à la croissance de la banque centrale. La Fed a finalement surpris de nombreux investisseurs en annonçant en décembre un ralentissement de son programme de rachats d’obligations, qu’elle a ramené de 85 à 75 milliards de dollars par mois. Mais elle a adouci l’impact de cette mesure en laissant entendre qu’elle maintiendrait ses taux directeurs à un bas niveau pendant une période plus longue qu’elle ne s’y était précédemment engagée. Le président de la Fed, Ben Bernanke, qui quitte son poste à la fin du mois, avait alors déclaré que si les créations d’emplois se poursuivent comme prévu, les rachats continueraient vraisemblablement d’être réduits à un rythme « mesuré » cette année et seraient probablement interrompus « en fin d’année ». Certains des 10 membres qui disposaient d’un droit de vote à cette réunion « ont exprimé la crainte d’un resserrement non voulu des conditions de financement si la réduction de la cadence des achats était mal interprétée, comme un signe que le comité était susceptible d’abandonner sa politique accommodante plus rapidement que ce qui avait été anticipé. » « En conséquence, plusieurs membres ont jugé qu’il fallait agir prudemment pour ce premier ralentissement de la cadence des achats et devait indiquer que les prochaines réductions se feraient à un rythme mesuré », apprend-on dans les « minutes ».

Chine-Europe : la guerre commerciale va continuer

Chine-Europe : la guerre commerciale va continuer

La Chine a encore « de nombreuses cartes en main » si sa querelle commerciale avec l’Union européenne n’est pas résolue de manière bilatérale, prévient jeudi le Quotidien du peuple, au lendemain de l’annonce par Pékin de l’ouverture d’une enquête sur les importations de vin européen. Le ministère chinois du Commerce a annoncé mercredi l’ouverture de cette enquête, qui constitue une réplique à la décision de la Commission européenne d’imposer à partir de jeudi une hausse des droits de douanes aux panneaux solaires importés de Chine. « Nous sommes prêts à négocier, (mais) nous avons toujours de nombreuses cartes en main », affirme le Quotidien du peuple, l’organe officiel du Parti communiste chinois (PCC). « La Chine ne veut pas de guerre commerciale, mais le protectionnisme entraîne forcément une contre-attaque. » Le journal reproche en outre aux Européens de conserver une « attitude hautaine » sans se rendre compte de l’affaiblissement de leur influence au niveau mondial. Le dossier des panneaux solaires chinois est le plus important conflit commercial jamais engagé par Bruxelles et constitue un test de la capacité des pays de l’UE à se rassembler sur des sujets touchant au commerce international, malgré les menaces de représailles des pays visés. Faisant écho à l’éditorial du Quotidien du peuple, le vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli a réaffirmé jeudi que son pays était résolu à accélérer les réformes économiques, à transformer plus rapidement les fondements de son économie pour l’asseoir davantage sur la consommation des ménages, et à augmenter les exportations. La deuxième économie de la planète envisage d’importer l’équivalent de 10.000 milliards de dollars (7.600 milliards d’euros) de biens au cours des cinq prochaines années et d’investir 500 milliards de dollars (381 milliards d’euros) à l’étranger, a précisé le responsable chinois lors d’un forum Fortune 500 organisé à Chengdu. « Nous allons accélérer le changement du modèle de développement et améliorer et optimiser vigoureusement la structure de l’économie », a déclaré Zhang Gaoli.

 

Sondage popularité : Hollande s’écroule à 26%, la descente aux enfers va continuer

Sondage  popularité : Hollande s’écroule à 26%, la descente aux enfers va continuer

Nous avions annoncé qu’Hollande perdrait au moins 5 points avec l’affaire Cahuzac, c’est fait ; il n’est plus qu’à 26% et il se dirige tout droit vers les 18% de Jospin. .En cause bien sûr les affaires (Cahuzac, son directeur de campagne, financier international, détenteur de comptes dans les paradis fiscaux etc.) mais surtout sa politique et son incompétence. C’est l’orientation globale qui est condamnée y compris chez ceux qui ont voté pour Hollande. Une orientation économique floue, contradictoire et aussi injuste incapable de faire face à l’enjeu central qu’est le chômage; c’est la majorité PS qui ne dispose plus de crédibilité, les français ne souhaitent même pas un changement de gouvernement qui ne changerait rien. Conclusion, Hollande va descendre dans les abimes d’ici la fin de l’année et un jour ou l’autre, il sera contraint de recomposer sa majorité avec un gouvernement d’unité nationale et/ou un gouvernement expert.   Les cotes de popularité de François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont baissé de 5% en un mois pour tomber à 26% début avril, selon le baromètre Clai-Metro-LCI réalisé par Opinion Way et publié dimanche. Plus de sept Français sur dix (72%) considèrent par ailleurs que « changer de Premier ministre n’aurait aucun impact sur les difficultés actuelles du gouvernement », contre 27% qui pensent que ce « serait une réponse adaptée » à ces difficultés (1% sans opinion). Seulement 26% des personnes interrogées, soit 5% de moins qu’il y a un mois, se déclarent satisfaites « de l’action du président François Hollande » (3% très satisfaites et 23% assez satisfaites) contre 71% (+4) qui en sont mécontentes (34% assez mécontentes et 37% très mécontentes) et 3% sans opinion. Pour le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, 26% également (-5) sont satisfaites (2% « très » et 24% « assez »), contre 69% mécontentes (37% « assez » et 32% « très ») et 5% sans opinion.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol