Archive pour le Tag 'usagers'

Coronavirus: seulement 10% des usagers dans les transports franciliens

Coronavirus: seulement 10% des usagers dans  les transports franciliens

 

« La fréquentation des transports franciliens se situe aujourd’hui à 10% du trafic habituel, qui s’établit en temps normal à 5 millions de voyageurs par jour. Il y a donc encore 500.000 personnes assurant des fonctions essentielles au pays, qui ont besoin des transports en commun », a déclaré Valérie Pécresse à nos confrères du Journal du Dimanche.

Dans une interview publiée ce dimanche, la présidente du Conseil régional d’Île-de-France a également annoncé le remboursement intégral du pass Navigo pour le mois d’avril.

« Cela concernera aussi bien ceux qui achèteront un abonnement mensuel pour aller travailler aux fonctions essentielles pour le pays que ceux qui sont confinés chez eux et qui avaient acheté un abonnement annuel. Nous ouvrirons une plateforme début mai qui permettra de demander le remboursement de 75,20 euros pour le pass Navigo mensuel ou annuel », a-t-elle précisé.

 

Refusant l’idée d’une fermeture totale des transports en commun en Île-de-France, Valérie Pécresse a rappelé qu’ils étaient « indispensables à tous ceux qui doivent se rendre au travail: les soignants mais aussi les agents de service public, les travailleurs qui continuent à faire tourner le pays ».

Cash illimité : l’Association française des usagers des banques pour

Cash illimité : l’Association française des usagers des banques pour

 

La limitation du paiement en espèces à partir du 1er septembre s’ajouter aux restrictions des banques. Il s’agit d’une restriction réglementaire qui interdit les permanents en espèces supérieures à 1000 €. D’une certaine manière nombre de banques avaient déjà anticipé avec des restrictions ou de limitation des retraits en espèces. Du coup cette mesure va encore renforcer les trésoreries des banques qui jouent avec les dépôts notamment pour spéculer sur les marchés financiers c’est aussi une manière artificielle de renforcer les fonds propres des banques. On peut comprendre le souci des pouvoirs publics de vérifier la régularité fiscale de certaines opérations commerciales mais on comprend mal alors pourquoi certains commerçants peuvent refuser le paiement par carte ou chèque. De toute manière le déposant devrait pouvoir disposer librement des sommes qui figurent sur son compte. « Inadmissible », estime donc  Serge Maitre, président de l’Association française des usagers des banques. Ceux qui apprécient de pouvoir payer leurs achats en espèces vont devoir s’y faire.  Comme l’avait annoncé dès mars, le ministre des Finances, Michel Sapin, à partir du 1er septembre, au-delà de 1.000 euros, ils n’auront plus le choix: il leur faudra sortir leur carte de crédit ou leur chéquier. Jusqu’alors, les consommateurs pouvaient payer en cash jusqu’à 3.000 euros.  Michel Sapin avait expliqué au printemps que cette mesure visait à « faire reculer le cash et l’anonymat dans l’économie française »: « Nous avons besoin de pouvoir tracer les opérations suspectes très en amont » avait-il ajouté. L’annonce avait été entérinée le 27 juin, avec la publication d’un décret au JO. Mais, il aura fallu attendre la fin des vacances et l’imminence de l’entrée en vigueur de l’interdit pour que Serge Maitre, président de l’Association française des usagers des banques, s’en émeuve. « Pourquoi 1.000 et pas 500 demain? », s’est-il interrogé sur BFM Business. « C’est une mesure qui porte atteinte à une liberté fondamentale, celle de disposer librement de son argent ». Et il prend pour exemple l’Allemagne ou le Royaume-Uni où il n’y a pas de limite d’argent lors d’un paiement en espèces, « et ils ne sont pas plus fraudeurs que chez nous ».  Mais ce qui irrite le plus Serge Maitre, c’est que cela « augmente la prégnance de l’industrie bancaire sur les citoyens, et ça c’est inadmissible ».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol