Archive pour le Tag 'un gouvernement'

Pour un gouvernement d’union nationale

Pour un gouvernement d’union nationale

 

 

Il est clair que les clivages gauche droite sont complètement dépassés et qu’ils n’intéressent que les apparatchiks des appareils. Le contexte de terrorisme, la crise économique et le délabrement de nos finances publiques donnent  une légitimité supplémentaire à la nécessité d’une union nationale. Il s’agit de réunir toutes les compétences et toutes les volontés pour permettre le redressement du pays. De ce point de vue les appartenances aux vieilles boutiques politiques sont obsolètes, il faut réunir les plus lucides, les plus modernes et les plus déterminés. Il y a longtemps une majorité de Français ne ce détermine plus en fonction des vertus affichées de tel ou tel camp. Il y a longtemps que les Français ne croient plus aux promesses débitées leur des campagnes électorales. Depuis plus de 30 ans trop de déception ce sont accumulés. La nature même de la crise son ampleur, sa durée exige donc la mobilisation des hommes et des femmes de progrès de ce temps. Des responsables de valeurs existent dans toutes les formations républicaines comme existe aussi des apparatchiks néandertaliens qui substituent  l’intérêt de leurs appareils à l’intérêt général et où qui proposent  un futur nourri des années 50. L’objectif prioritaire est de s’attaquer à la dramatique question du chômage principal source de création des inégalités sociales, de la misère et de la désespérance. Dans le cadre des contraintes budgétaires et normatives des marges de manœuvre existent. Encore faudrait-il que la question de la croissance et de l’emploi constitue le choix prioritaire pour l’affectation des ressources. De ce point de vue,  on est encore loin du compte au sein aussi bien de l’État que des collectivités locales. Certains objecteront qu’en prenant en compte une gestion plus rigoureuse on risque de gérer la France comme une entreprise. Mais quelle honte y aurait-il ? Certes l’objet même de l’intérêt national n’est pas comparable avec celui d’une entreprise. Pour autant,  il y a la même obligation de résultat. L’objet social est différent mais le citoyen est en droit d’attendre des résultats, il est en droit d’attendre la meilleure affectation des ressources publiques ;  ceci vaut pour le domaine économique mais aussi pour d’autres champs sociétaux comme l’école ou la santé. Le caractère public des missions n’autorise nullement l’amateurisme ou la gabegie. Des défauts largement responsables aujourd’hui des 7 à 8 millions de chômeurs, de la croissance molle, d’un endettement abyssal qui représente 33 000 € en moyenne par Français et du record du monde des prélèvements obligatoires. Alors oui il est temps d’unir les forces constructives, les forces compétentes et les forces de progrès.

Valls présentera un gouvernement resserré mardi

Valls présentera un  gouvernement resserré mardi

 

Conséquence des déclarations de Montebourg contre la politique économique du gouvernement, Valls a imposé à Hollande la démission du gouvernement et bien entendu le non reconduction de Montebourg. Un nouveau gouvernement Valls qui sera présentée mardi à Hollande. En fait Vals a demandé la démission Montebourg à Hollande qui a refusé.  Du coup Vals a menacé de démissionner. Pour masquer le différend, Hollande et Valls  se sont donc mis d’accord pour faire démissionner l’ensemble du gouvernement ; sas doute un gouvernement assez resserré d’abord pour éloigner les grognards mais aussi pour permettre  à Valls d’exercer davantage son autoritarisme, le seul atout de sa vision politique. Un gouvernement qui aura bien du mal à trouver son assise politique y compris à l’assemblée. Du coup les frondeurs vont être renforcés et il sera de plus en plus difficile de faire passer des mesures d’austérité novelles. François Hollande a demandé aujourd’hui à Manuel Valls de « composer un nouveau gouvernement », qui sera présenté demain, a annoncé l’Elysée dans un communiqué. Ce gouvernement sera constitué « en cohérence avec les orientations qu’il a lui-même définies pour notre pays », a ajouté l’Elysée, qui précise que Manuel Valls avait présenté au président de la République la démission de son gouvernement », après les attaques contre l’austérité du ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol