Archive pour le Tag 'un c'

Les fachos italiens veulent retirer la nationalité à un conseiller de Matignon

Les fachos italiens veulent retirer la nationalité à un conseiller de Matignon

 

 

Il paraît de plus en plus évident que nombre de responsables qui soutiennent le gouvernement italien sont tombés sur la tête. Peut-être s’agit-il des conséquences des divisions internes à ce gouvernement ou des résultats catastrophiques de l’économie mais les fachos italiens montrent leur vrai visage. Dans certaines constitutions, il est possible de retirer la nationalité pour des crimes graves ou des trahisons. Mais là il s’agit d’un ancien responsable italien auxquels on reproche d’avoir accepté un poste de conseiller à Matignon. C’est un peu en quelque sorte comme si on voulait retirer la nationalité à Manuel Valls, ancien premier ministre en France qui est devenue candidat à la mairie de Barcelone. Que dire aussi de ceux qui ont la double nationalité comme Cohn-Bendit qui a exercé des responsabilités en France mais aussi en Allemagne.

On imagine que ces extrémistes italiens pour l’Italie n’auraient pas demandé la déchéance de nationalité Mario Draghi jusque-là président de la BCE et qui a contribué à sauver l’Italie de la faillite financière.  Aux attaques de Luigi Di Maio, Sandro Gozi oppose une posture de « souverainiste européen ​», comme il se définit lui-même. « Je ne rentre pas au gouvernement, mais je deviens un simple conseiller. Leur requête est politiquement et moralement inacceptable, c’est l’expression d’un nationalisme trivial ​», confie-t-il à l’Opinion. Depuis la fin de son mandat en 2018, Gozi est devenu un proche d’Emmanuel Macron, qu’il a rencontré en 2014 quand le président de la République était secrétaire général adjoint de l’Elysée. Gozi a été une sorte d’agent de liaison entre Matteo Renzi et Emmanuel Macron et s’est engagé pour le progressisme européen en France après la défaite de Renzi en Italie. Candidat sur la liste Renaissance aux élections européennes, Sandro Gozi a été élu en 22e position. Mais il devra attendre pour pouvoir occuper son siège : il fait partie des cinq eurodéputés français qui prendront leurs fonctions une fois le processus du Brexit achevé, à la place des élus britanniques. Son entrée dans le cabinet du Premier ministre permet ainsi de « compenser » son élection manquée. La cheffe du parti d’extrême droite Frères d’ItalieGiorgia Meloni, a ainsi proposé de lui retirer la nationalité italienne, tout comme Luigi Di Maio, vice-président du Conseil et leader du Mouvement 5 étoiles. « On doit évaluer s’il faut lui retirer la nationalité italienne : il devient une personnalité d’un autre gouvernement après avoir travaillé pour le gouvernement italien. Il trahit l’Italie.

Notre Dame des landes : encore un coup de menton de Valls

Notre Dame des landes : encore un coup de menton de Valls

 

Valls à choisi sa posture, celle d’un Clemenceau d’opérette. Il ne manque jamais de montrer que lui, il a de l’autorité ; ce qu’il a fait encore pour Notre dame des landes. Profitant sans doute du relatif désamour des français vis-à-vis des écolos politisés, il marqué sa différence. Par rapport notamment à Ségolène Royal beaucoup plus prudente sur un dossier symbolique qui pourrait bien empoisonner les rapports entre le verts et le PS, voire au delà être le catalyseur dune révolte. Jusque là en effet les français ont fait le dos rond préférant le renoncement y compris aux urnes à la colère et à la réplique collective.  Certes  ici ou là on constate bien quelques manifestations de protestation mais ce sont le plus souvent des manifestations de nature corpo. Ce qui caractérise actuellement la société française c’est apathie générale et la perte de confiance dans toutes les institutions. Vals lui veut incarner la volonté, le redressement, l’autorité. En fait il confond come souvent autorité et autoritarisme car rien ne le sépare de Hollande hormis sa posture. Posture de coups de menton successifs  donnés de manière tellement théâtrale qu’ils en deviennent ridicules. Face au mou (Hollande) il veut incarner le dur, alors qu’il n’est qu’un  politicien de métier qui surjoue le rôle d’homme d’Etat.

Jérôme Cahuzac : plus député ; encore un chômeur en plus

Jérôme Cahuzac : plus député ; encore un chômeur en plus

La liste des chômeurs s’allonge avec Cahuzac «  démissionné » de son mandat de député. Ce n’est pas encore tout à fait officiel, du coup en laissant trainer un mois ou deux, il pourra empocher les 20 000 euros par mois de cette fonction. Il n’y a pas de petits bénéfices. ! Le député PS Dominique Lefebvre a déclaré vendredi soir à iTélé que son ami Jérôme Cahuzac allait démissionner de son mandat de député mais n’a pas précisé à quelle date.   »Jérôme Cahuzac m’a dit qu’il démissionnait », a déclaré le député avant d’ajouter: « On ne peut pas être dans le mensonge, or il n’y a aucun argument qui puisse permettre à Jérôme aujourd’hui de retrouver l’Assemblée où de toute façon il ne pourrait pas venir, il le sait ».  A propos de la date de l’annonce de l’abandon du mandat de député, Dominique Lefebvre a précisé que l’ancien ministre délégué au Budget « ne (la) sait probablement pas lui-même » .  Jérôme Cahuzac a quitté le gouvernement le 19 mars et avoué le 2 avril qu’il détenait un compte bancaire à l’étranger.  Jérôme Cahuzac avait déclaré jeudi à La Dépêche du Midi qu’il n’avait pas encore pris de décision sur son retour comme député à l’Assemblée nationale.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol