Archive pour le Tag 'UEFA'

Transferts foot : enquête de l’UEFA pour le PSG

Transferts foot : enquête de l’UEFA pour le PSG

 

Il est clair que les le montants des derniers transferts des vedettes du football atteint des sommes démentielles. Ceci étant, le facteur explicatif dominant découle de l’envolée des droits télés en particulier de la ligne de football anglaise. Du coup de façon fort hypocrite, plusieurs grands clubs européens comme le Bayern de Munich ou Barcelone sont intervenus pour dénoncer ces montants exorbitants. Des clubs qui ne sont pourtant pas très blancs eux-mêmes concernant les modalités de transfert de joueurs.  Le président du Bayern Munich Uli Hoeness notamment s’alarme de la dérive dépensière prise par le monde du football d’aujourd’hui. Un président Condamné à trois ans et demi de prison ferme pour fraude fiscale en 2014 !   Le boss du premier club allemand a qualifié de « jeu sans limites » le mercato estival de cette année, qui aura vu deux des plus gros transferts de l’histoire : celui de Neymar au Paris Saint-Germain (222 millions d’euros) et de Dembélé au FC Barcelone (105 millions d’euros hors bonus).Un président pourtant condamné   Poussé par plusieurs grands clubs européens L’UEFA a annoncé l’ouverture d’une « enquête formelle » sur le Paris Saint-Germain à la suite du recrutement de joueurs pour des montants records, le Brésilien Neymar et le Français MBappé. La chambre d’enquête de l’organisme de contrôle financier des clubs de l’UEFA souhaite vérifier la conformité du PSG avec les règles du fair-play financier.  La chambre d‘enquête de l‘organisme de contrôle financier des clubs de l‘UEFA souhaite vérifier la conformité du PSG avec les règles du fair-play financier (FPF), qui impose à ces clubs de ne pas dépenser plus d‘argent qu‘ils n‘en gagnent. “Au cours des prochains mois, la chambre d‘enquête de l‘organisme de contrôle financier (…) se réunira régulièrement afin d’évaluer soigneusement toute la documentation relative à cette affaire”, déclare l‘UEFA dans un communiqué. L‘UEFA dit considérer le fair-play financier “comme un maillon essentiel de la gouvernance assurant la pérennité financière du football européen de clubs”. Le PSG a déclaré par communiqué être “surpris d‘une telle démarche”. Il précise avoir “en permanence tenu informé les équipes du Fair-play financier de l’UEFA de l’impact de l’intégralité des opérations” et se dit “très confiant dans sa capacité à démontrer qu’il respectera parfaitement les règles du Fair-play financier au titre de l’exercice 2017/2018.”

Foot- Présidence FIFA : L’UEFA soutient la candidature d’Infantino

Foot- Présidence FIFA : L’UEFA soutient la candidature d’Infantino

 

Candidature de dépannage ou substitution à celle de Platini ? En tout cas les manœuvres diplomatiques sont en cours pour que l’UEFA soit présente dans le processus d’élection du nouveau président de la FIFA. Le secrétaire général de l’UEFA, le Suisse Gianni Infantino, a « accepté d’être candidat » à la présidence de la FIFA, a fait savoir lundi la Confédération européenne de football, en précisant qu’il avait son plein soutien dans sa démarche. Cette annonce a été faite au dernier jour de dépôt des candidatures à cette élection qui aura lieu le 26 février à Zurich. La candidature d’Infantino garantit à l’UEFA d’être présente à ce scrutin. Suspendu pour 90 jours, Michel Platini, président de l’UEFA, ne pouvait en effet déposer officiellement sa candidature dans les délais impartis. S’il obtient cependant en appel l’annulation de sa suspension, le Français pourrait briguer la succession de Sepp Blatter.  Le 8 octobre dernier, l’ancien international français de même que le président démissionnaire de la Fifa ont tous deux été suspendus de toute activité liée au football pour une durée minimale de 90 jours par la commission d’éthique de la Fifa.  La décision a été prise à la suite de l’ouverture par la justice suisse d’une procédure pénale contre Blatter liée en partie au versement en 2011 de deux millions de francs suisses (1,8 million d’euros) à Platini pour une mission réalisée entre 1998 et 2002.  Cette affaire constitue le dernier rebondissement en date du plus grand scandale ayant frappé la FIFA en 111 ans d’histoire, les Etats-Unis ayant inculpé en mai plusieurs de ses responsables pour pots-de-vin et blanchiment d’argent. Les autorités helvétiques enquêtent parallèlement sur la décision d’attribuer les Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar. « Nous sommes ravis que Gianni se présente, et il sait qu’il a notre plein soutien dans sa campagne pour devenir président de la FIFA », a déclaré l’UEFA dans un communiqué, précisant que le Suisse a reçu le soutien unanime du comité exécutif.

Foot-PSG sanctionné, Platini (UEFA) préfère les clubs endettés

Foot-PSG sanctionné, Platini (UEFA) préfère les clubs endettés

 

Sous impulsion de Platini le PSG va être sanctionné. Platini, sans doute l’un des meilleurs joueurs français de tous les temps ne brille pas par sa compétence et son impartialité comme dirigeant de l’UEFA. Il a sans doute raison de considérer que les budgets des clubs sont excessifs et que les joueurs sont surpayés. Pour autant ce n’est pas en sanctionnant le PSG que la situation va s’améliorer.II oublie par exemple que le Barça ou le Réal ont des dettes de l’ordre de 500 millions chacun et qu’ils doivent environ 700 million au Fisc espagnol. De la même manière, il ignore que la plupart des clubs anglais sont auusi en déficit (sauf Arsenal). L’UEFA n’a pas cependant épargné le PSG. Alors que les sanctions à l’encontre des neufs clubs concernés par le fair-play financier ne seront connues qu’en fin de semaine, à en croire, le journal l’Equipe, le champion de France en titre sait déjà ce qui l’attend. La chambre d’instruction de l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC), chargée de la mise en place du fair-play financier, n’a pas été convaincue par les arguments des dirigeants parisiens, détaille L’Equipe dans ses colonnes mardi. Alors que le contrat de sponsoring passé avec QTA à hauteur de 200 millions d’euros par an a été dévalué à 100 millions d’euros, le club de la Capitale verra également sa masse salariale être encadrée. Actuellement à 240 millions d’euros, elle ne pourra plus être augmentée au risque de sanctions de la part de l’instance européenne. Les transferts vont également être très surveillés. Le Paris Saint-Germain aura le droit de recruter un seul joueur à 60 millions d’euros et non deux à 30 millions ou trois à 20 millions. Et si un joueur arrive, la masse salariale ne doit pas augmenter. Au niveau purement sportif, les Rouge et Bleu ne pourront inscrire que 21 joueurs en Ligue des Champions, au lieu de 25 pour les autres clubs. La règle de l’UEFA obligeant les clubs à inscrire huit joueurs formés localement dans cette liste reste effective dans ces circonstances, ce qui devrait compliquer la tâche du club. Enfin, les dirigeants parisiens devront également verser une amende de 60 millions d’euros sur trois ans, tout en réduisant leur déficit à 30 millions d’euros au lieu des 45 autorisés par l’UEFA. Ces quatre sanctions ont fait l’objet d’un accord entre le PSG et l’ICFC. Si l’actuel leader de Ligue 1 refuse ce moratoire, il sera renvoyé devant la chambre de jugement de l’ICFC qui pourrait décider de taper encore plus fort. Et surtout, il n’y aurait plus aucun recours possible à ce stade, hormis devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Dans tous les cas, le mercato d’été parisien devrait être différent de ces dernières années. Pour voir des joueurs arriver, il faudra en faire partir. Laurent Blanc, l’entraineur du PSG indique que, même si les sanctions se confirment, « le PSG aura une grande équipe l’année prochaine. »




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol