Archive pour le Tag 'tuées'

Burkina : encore 47 personnes tuées par des terroristes

Burkina : encore 47 personnes tuées par des terroristes

 

 

Alors que la France donne des leçons sur la manière de gérer le conflit en Afghanistan, elle en oublie que le même processus est en route dans la région du Sahel où la force Barkhane se montre incapable de contrôler la situation. Pire après la prise de pouvoir par les militaires maliens, la force Barkhane ne se replie sur des objectifs beaucoup moins ambitieux . Pendant ce temps-là l’insécurité monte dans la région. Pour preuve encore 47 personnes dont trente civils, quatorze soldats et trois supplétifs de l’armée ont été tuées mercredi 18 août lors d’une attaque par des djihadistes présumés contre un convoi militaire, escortant des civils, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé le gouvernement burkinabè.

La commune de Gorgadji est située dans la province du Séno, dans le nord du Burkina Faso, zone dite des trois frontières, à cheval sur le Mali et le Niger. La zone des trois frontières est la région la plus touchée par les violences. Les morts, civils comme militaires, s’y comptent par milliers.

Cette attaque est la troisième d’une série qui a fait à chaque fois plus d’une dizaine de morts en deux semaines contre des soldats engagés dans la lutte anti-djihadiste dans le nord et le nord-ouest du Burkina Faso.

Terrorisme Cholet : deux personnes tuées

Terrorisme Cholet : deux personnes tuées

 

Deux personnes ont été tuées et un autre blessé à Cholet (c’est le deuxième crime de ce genre en deux jours dans le Maine-et-Loire). Pour l’instant officiellement on ne parle pas encore d’actes terrorisme mais le fait que les deux victimes soient des personnes très âgées, plus de 80 ans ne fait pas de doute sur le possible caractère islamique du crime.

De source policière, l’homme victime âgé de 83 ans a été héliporté vers un hôpital, mais est décédé durant le transport. La femme, âgée de 81 ans, a été transportée à l’hôpital mais son pronostic vital n’est plus engagé. Lors de la deuxième agression, un homme «d’une cinquantaine d’années», en cours d’identification, «a succombé à ses blessures», a ajouté le procureur.

Un suspect a été interpellé «parce qu’il pourrait correspondre à un signalement qui nous a été donné». L’homme vit «dans un des immeubles à proximité», selon la même source. «Mais il n’y a pas d’éléments suffisants pour dire “on a l’auteur des faits”», selon Éric Bouillard.

Le suspect arrêté, âgé de 35 ans, est connu pour des délits de droit commun. Il a été interpellé chez lui, vers 18 heures, sans incident, toujours d’après la même source policière. Dans la soirée, des perquisitions et des constatations avaient toujours lieu sur place, d’après le procureur. La personne interpelée a été placée en garde à vue mais les auditions n’ont pas commencé. «On a des éléments sérieux mais on n’a pas de certitude que ce soit l’auteur des faits», a encore dit Éric Bouillard.

Abeilles : 30% tuées cet hiver

Abeilles : 30% tuées cet hiver

Une vaste enquête auprès de 15 000 apiculteurs révèle que de l’ordre de 30 % des abeilles ont été tué l’hiver dernier. Une surmortalité supérieure liée aux parasites mais surtout aux insecticides. Les résultats d’études, conduites au Canada et en Europe  publiées dans la revue américaine Science, révèlent aussi que l’environnement local et l’état de santé des ruches peuvent moduler les effets des néonicotinoïdes, dits pesticides « tueurs d’abeilles » et largement utilisés dans l’agriculture. Mais ces substances chimiques, qui agissent sur le système nerveux des insectes, ont dans l’ensemble « des effets nettement délétères » sur ces pollinisateurs essentiels à de nombreuses récoltes, dont une nette réduction de leur taux de reproduction et une forte augmentation de leur mortalité, concluent ces travaux financés en partie par le secteur, avec les groupes allemand Bayer et suisse Syngenta. La première expérience, conduite sur un total de 3.000 hectares au Royaume-Uni, en Allemagne et en Hongrie, a exposé trois espèces d’abeilles à des récoltes de colza d’hiver dont les semences avaient été traitées avec de la clothianidine de Bayer Crop Science, ou avec du thiaméthoxame de Syngenta. Il s’agit de deux des trois néonicotinoïdes interdits temporairement dans l’Union européenne en 2013 en raison des craintes de leurs effets sur la santé des abeilles. Le 1er septembre dernier, cinq molécules néonicotinoïdes jugées responsables de la surmortalité d’insectes pollinisateurs comme les abeilles ont été interdites, conformément à une loi passée sous le précédent quinquennat. La loi agriculture et alimentation, adoptée à l’Assemblée le 2 octobre, prévoit en outre d’interdire les “produits phytopharmaceutiques contenant une ou des substances actives présentant des modes d’action identiques à ceux de la famille des néonicotinoïdes”.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol