Archive pour le Tag 'Trump !!!'

Ukraine : l’Europe doit se bouger d’après Trump

Ukraine : l’Europe doit se bouger d’après Trump

«Comment se fait-il que les États-Unis aient engagé plus de 100 milliards de dollars dans la guerre en Ukraine, plus que l’Europe, alors qu’un océan nous sépare!», a déclaré Trump.

La déclaration du candidat à la présidence américaine est destiné évidemment à un usage politique interne mais sur le fond il n’a pas non plus complètement peur. L’Europe jusque-là ce temps surtout satisfaite du parapluie militaire américain.

C’est un nouvel avertissement à l’Europe qui soudain privé de ce parapluie pourrait d’un coup ce retrouver sans vrai système de défense à la hauteur des enjeux

Donald Trump a échangé sur la question avec le président polonais Andrzej Duda et le chef de la diplomatie britannique David Cameron, qui lui ont tous les deux rendu visite ces derniers jours. Le milliardaire républicain avait déjà semé la panique en Europe lorsqu’il a menacé en février de ne plus garantir la protection des pays de l’Otan face à la Russie si ceux-ci ne payaient pas leur part. Selon l’institut de recherche allemand Kiel Institute, l’aide européenne totale pour l’Ukraine dépasserait  maintenant l’aide américaine en montants engagés. Cependant une aide ponctuelle qui ne peut constituer un vrai système de défense commun pour l’Europe.

Les  aides Ukraine par pays

 

Selon le suivi des aides internationales promises à l’Ukraine de l’Institut d’économie de Kiel, ce sont l’ensemble des institutions de l’Union européenne (auxquelles la France contribue via sa participation au budget de l’UE) qui auraient accordé le plus grand soutien à l’Ukraine, avec un total de de 85 milliards d’euros en incluant les aides financières de la Banque européenne d’investissement. L’UE dépasse ainsi les États-Unis, qui ont fourni 67,7 milliards d’euros d’aides, principalement militaire.

La France se classe quant à elle au 15e rang des pays ou institutions fournissant le plus d’aides en valeur, avec un montant total annoncé d’environ 1,8 milliards d’euros du 24 janvier 2022 au 15 janvier 2024 (dernier relevé disponible). Au cours de cette période, le soutien officiellement accordé par le gouvernement français a principalement été d’ordre financier (800 millions d’euros) et militaire (640 millions).

 

Politique – Grand-Guignol : Trump et l’actrice pornographique au tribunal

Politique – Grand-Guignol : Trump et l’actrice pornographique au tribunal
L’affaire qui a été  évoquée encore hier devant un tribunal de New York semble relever du grand guignol. Il s’agit en effet d’une somme illégalement versée par Trump pour sa relation avec une actrice pornographique. La modeste somme de 130 000 $ ! Surtout ce procès et bien d’autres menacent la candidature de l’intéressé aux prochaines élections présidentielles sans parler du ridicule de la situation. Et l’argument principal de défense de Trump se résume de la façon suivante : » j’ai un problème avec le président du tribunal ». Un argument un peu court mais l’objectif est évidemment de faire durer la procédure jusqu’à l’éventuel élection de Trump comme président.

Le premier des quatre procès au pénal de Donald Trump s’ouvre lundi matin devant un tribunal de New York. Trump doit répondre de 34 chefs d’accusations de falsification de documents comptables, tous relatifs au versement de 130.000 dollars à l’actrice pornographique Stormy Daniels afin d’acheter son silence sur leur brève liaison avant l’élection présidentielle de 2016. Versée par son factotum de l’époque, l’avocat Michael Cohen, la somme avait été remboursée par Trump après son élection, et déclarée comme «frais juridiques». Chaque chèque et chaque faux en écritures donnent lieu à un chef d’accusation distinct.

 

Grand-Guignol : Trump et l’actrice pornographique au tribunal

Grand-Guignol : Trump et l’actrice pornographique au tribunal
L’affaire qui va être évoquée encore aujourd’hui devant un tribunal de New York semble relever du grand guignol. Il s’agit en effet d’une somme illégalement versée par Trump pour sa relation avec une actrice pornographique. La modeste somme de 130 000 $ ! Surtout ce procès et bien d’autres menacent la candidature de l’intéressé aux prochaines élections présidentielles sans parler du ridicule de la situation.

Le premier des quatre procès au pénal de Donald Trump s’ouvre lundi matin devant un tribunal de New York. Trump doit répondre de 34 chefs d’accusations de falsification de documents comptables, tous relatifs au versement de 130.000 dollars à l’actrice pornographique Stormy Daniels afin d’acheter son silence sur leur brève liaison avant l’élection présidentielle de 2016. Versée par son factotum de l’époque, l’avocat Michael Cohen, la somme avait été remboursée par Trump après son élection, et déclarée comme «frais juridiques». Chaque chèque et chaque faux en écritures donnent lieu à un chef d’accusation distinct.

 

Trump se compare à un prophète et à Nelson Mandela !

 Trump se compare à un prophète et à Nelson Mandela !

Trump qui multiplie les gamelles judiciaires se transforme désormais en victime se comparant même à Jésus et même à Nelson Mandela. De quoi rire évidemment quand on sait qu’il est entre autres accusé d’avoir effectué des paiements douteux pour étouffer des relations avec une star du porno. Bref Trump continue de faire le pitre lamentable mais le pire c’est que cela plaît assez partisans. Ce que dit en ce qui en dit long sur le niveau politique du pays.

Au cours de la dernière année, l’ancien président a été inculpé dans quatre affaires pénales, qui lui font toutes risquer la prison. Il est entre autres accusé d’avoir orchestré des paiements douteux à une star de films pornographiques, une affaire qui sera jugée à partir du 15 avril.

Donald Trump s’en prend régulièrement au juge qui présidera ce procès via des publications incendiaires sur les réseaux sociaux. Le magistrat Juan Merchan lui a, en retour, imposé des restrictions de parole. Samedi, le milliardaire républicain a évoqué ces interdictions de parole dans une très longue publication sur son réseau Truth Social, accusant le juge de « violer la loi et la Constitution, en même temps ».

« Si ce charlatan, complètement partisan, veut me mettre en taule pour avoir dit la vérité la plus évidente, je deviendrai volontiers un Nelson Mandela des temps modernes — cela serait un grand honneur », a-t-il affirmé en évoquant celui qui a mis fin au régime de l’apartheid en Afrique du Sud dans les années 1990 après avoir été prisonnier pendant 27 ans.

Dans des affaires distinctes, Donald Trump est aussi accusé d’avoir tenté d’inverser les résultats de la présidentielle de 2020, et d’une gestion négligente de secrets d’Etat.

 

 

 

 

Trump : jugé mi-avril avec une amende réduite à 175 millions

 Trump : jugé  mi-avril avec une amende réduite à 175 millions

 

La justice a tranché, le candidat républicain voit son amende de 500 millions environ réduite à 125 et sera jugée au pénal mi-avril

 

Il est accusé d’avoir maquillé les comptes de son groupe immobilier Trump Organization . La caution dûment acquittée lui permettrait de faire appel du jugement imposé à l’issue de son procès pour fraudes à New York par le juge Arthur Engoron. L’adversaire de Joe Biden avait été reconnu coupable d’avoir systématiquement surévalué ses biens et son empire immobilier, la Trump Organization, entre 2011 et 2021, afin d’obtenir des prêts plus avantageux auprès des institutions financières.

Pauvreté: Trump devra faire la manche

Pauvreté: Trump devra faire la manche

 

Condamné à presque 500 millions d’amendes par la justice pour fraude fiscale et financière, Donald Trump pourrait bien être contraint de faire la manche ou presque. Il envisage notamment de vendre des baskets ‘Trump ». On pourrait aussi imaginer finalement que soit organisée une grande collecte nationale pour éviter une situation de pauvreté au candidat républicain.

 

Les avocats de Trump ont expliqué que leur client avait contacté en vain plus de trente compagnies de prêts pour garantir cette somme, qui doit être versée à la fin du mois. «Pour une société telle que la Trump Organization, dont la plupart des actifs sont investis dans l’immobilier, l’obtention d’une garantie pour 454 millions de dollars est pratiquement impossible dans les circonstances actuelles, ont écrit ses avocats.

À moins évidemment qu’il vende une partie de son empire immobilier.

 

États-Unis :Mike Pence refuse de soutenir Trump

États-Unis :Mike Pence refuse de soutenir Trump

 

 Mike Pence, ancien bras droit de Donald Trump, a surpris de nombreux observateurs politiques en annonçant qu’il ne soutiendrait pas la candidature de l’ancien président américain pour l’élection présidentielle de novembre. L’ancien vice président règle ainsi ses comptes avec Trump notamment à propos de l’assaut du capitole  qaund les partisans trumpistes demandaient sa tête pour ne pas avoir annulé la victoire de Biden en janvier 2021.

 

Mike Pence a expliqué sa décision lors d’une interview sur la chaîne conservatrice Fox News, en déclarant qu’il ne pouvait pas, « en bonne conscience, soutenir Donald Trump dans cette campagne ». Il a critiqué le programme proposé par Trump, affirmant qu’il était « en contradiction avec le projet conservateur » qu’ils avaient mis en place pendant leur mandat. Une déclaration qui témoigne d’une divergence profonde sur la direction politique à suivre au sein du Parti républicain.

 

Trump: Encore un procès reculé

Trump: Encore un procès reculé

Trump continue de freiner pour les différentes affaires qui l’ accusent espérant devenir président pour passer un coup d’éponge sur ses frasques antérieures. Dernière affaire en date,  les paiements secrets versés à l’actrice pornographique Stormy Daniels. 

 

Dans son jugement écrit, le juge précise qu’une audience aura lieu le 25 mars à l’issue de laquelle il prendra sa décision, ajoutant que le procès pourrait être reporté de plus d’un mois.

La décision du juge Merchan constitue une victoire pour Donald Trump, qui cherche à freiner les nombreuses procédures judiciaires lancées à son encontre en pleine campagne électorale.

Dans l’affaire « Stormy Daniels », pseudonyme d’une ancienne star de films X qui aurait eu en 2006 une relation sexuelle avec Donald Trump, ce que nie ce dernier, Donald Trump est accusé d’avoir maquillé les comptes de sa société pour dissimuler le versement, par son ancien avocat Michael Cohen, de 130.000 dollars à l’actrice afin d’acheter son silence avant l’élection présidentielle de 2016.

Présidentielles US : Biden devant Trump ?

Présidentielles  US : Biden devant Trump ?

 

 

 Selon le dernier sondage Reuters/Ipsos, , 39% des personnes inscrites sur les listes électorales disent avoir l’intention de voter pour le président démocrate sortant, contre 38% pour son rival républicain. La marge d’erreur est de 1,8%. Autant dire qu’on ne peut guère en tirer de conclusions quant aux futurs résultats. 

 

En cas de course à trois, le candidat indépendant Robert F. Kennedy Jr recueille 15% d’intentions de vote chez les électeurs inscrits, contre 17% lors d’un précédent sondage en janvier.

S’il ne se présentait pas, 50% des électeurs inscrits ont dit vouloir voter pour Joe Biden et 48% pour Donald Trump, les 2% restants ne souhaitant pas se prononcer.

Une des inconnues du scrutin est le vote des républicains modérés qui ont voté en faveur de Nikki Haley lors des primaires de leur parti : à l’heure actuelle, seuls 37% d’entre eux se disent prêts à voter pour Donald Trump, 16% pour Joe Biden et les autres pour un autre candidat ou pas du tout.

 

Biden et Trump: Un duel d’EHPAD

Biden et Trump: Un duel d’EHPAD 

 

 

Même si l’âge ne fait pas forcément grand-chose à l’affaire, le profil des deux prétendants aux prochaines élections américaines pose question. Il y a d’abord Biden qui se plante régulièrement sur le nom des pays, des responsables et des événements. Et en face Trump, vieillard ubuesque et inculte qui délire aussi complètement. Les Américains souhaiteraient bien d’autres candidats, plus jeunes surtout plus modernes. Mais c’est la logique politique des États-Unis et les dizaines de millions nécessaires pour se présenter. Le monde  de quoi être inquiet avec du côté du sud global des dictateurs fous et souvent criminels et du côté de l’Occident, des vieillards radoteux  pour la première puissance mondiale.

L’ancien président est donné vainqueur en Virginie, Caroline du Nord, Oklahoma, Tennessee, Maine, Arkansas, Massachusetts, Alabama, Minnesota, Colorado et Californie. Il a également remporté le Texas, l’un des États les plus peuplés du pays. Donald Trump a salué une «soirée formidable»«Cela a été une soirée formidable, une journée incroyable», a-t-il affirmé devant ses partisans réunis dans sa résidence Mar-a-Lago, en Floride. Toujours des mots d’une rare bêtise !

Côté démocrate, le président Joe Biden, 81 ans, brigue un second mandat et ne fait face à aucune opposition sérieuse. Les candidatures de deux démocrates lancés à sa poursuite, l’élu du Minnesota Dean Phillips et l’autrice à succès Marianne Williamson, n’ont jamais vraiment suscité d’enthousiasme, malgré les critiques récurrentes sur l’âge du président ou son soutien à Israël. Sans surprise, il a déjà remporté mardi soir les onze premiers États en jeu, ainsi que l’Iowa qui organisait un vote par correspondance ces dernières semaines.

Trump : son ex-directeur financier reconnaît avoir menti

Trump  : son ex-directeur financier reconnaît avoir menti

L’ex-directeur financier de Donald Trump, Allen Weisselberg, qui a déjà fait de la prison pour fraudes financières, a plaidé coupable lundi de parjure devant la justice new-yorkaise pour avoir donné de fausses informations liées au récent procès civil de l’ancien président américain.

M. Weisselberg, 76 ans, qui avait commencé à travailler il y a 50 ans comme expert comptable pour le père de Donald Trump et qui fut directeur financier de la Trump Organization de 2005 à 2021,  a reconnu avoir menti lors de l’instruction sur la valeur d’un appartement du groupe immobilier qui rassemble des immeubles, hôtels, golfs.

Le 16 février, Donald Trump a été condamné au civil par la cour suprême de New York à 355 millions de dollars d’amende (plus une centaine de millions de dollars d’intérêts) pour fraudes financières, pour avoir illégalement gonflé la valeur de son patrimoine immobilier afin d’obtenir de meilleures conditions de prêts et d’assurances. Poursuivi dans ce procès civil, tout comme Donald Trump et ses deux fils Eric et Donald Jr, Allen Weisselberg a été condamné à trois ans d’interdiction de diriger une entreprise dans l’État de New York et à une interdiction à vie de toute fonction de gestion financière dans une entreprise.

 

 

Inéligibilité de Trump devant la cour suprême

Inéligibilité de Trump devant la cour suprême

Les États-Unis pourraient bien connaître la plus grande crise démocratique de leur histoire en raison de la question de l’inéligibilité de Trump devant la cour suprême. Ce dernier est en effet accusé par plusieurs Etats d’avoir tenté de s’opposer aux résultats de l’élection de Biden. Une sorte de tentative de coup d’État .La crise démocratique va bien au-delà de ce problème car les deux tiers des Américains ne sont pas satisfaits de la politique des deux candidats Biden et Trump. En outre on assiste à une forte polarisation autour de la question migratoire et de la sécurité.

On peut légitimement se demander comment les États-Unis autorisent à nouveau la perspective de Trump, idiot et démago notoire  accessoirement voleur. Il y a d’être condamné à rembourser plus de 400 millions pour détournement fiscal. En outre ,sur toutes les questions intérieures et surtout internationales, il apparaît comme ignorant des problématiques complexes et adopte une posture de clown médiatique utilisant en permanence des rhétoriques d’une vulgarité déconcertante.

La Cour suprême des États-Unis a accepté mercredi 28 février de se saisir de la question de l’immunité pénale invoquée par Donald Trump en tant qu’ancien président, et de l’examiner dès la fin avril, quelques mois avant la présidentielle.

S’il était de nouveau élu, Donald Trump pourrait, une fois investi en janvier 2025, ordonner l’arrêt des poursuites fédérales à son encontre.

La défense de Donald Trump revendique une «immunité absolue» pour ses actes commis alors qu’il était à la Maison-Blanche. «Pour les besoins de ce dossier pénal, l’ancien président Trump est devenu le citoyen Trump, avec les mêmes protections que n’importe quel autre prévenu. Mais toute immunité relevant du pouvoir exécutif, qui aurait pu le protéger lorsqu’il était président en exercice, ne le protège plus contre ces poursuites», ont écrit les trois juges d’appel dans leur décision unanime, confirmant celle prononcée en décembre en première instance .

Trump lance une marque de baskets .. et bientôt de slips ?

Trump lance une marque de baskets .. et bientôt de slips ?


Lancement d’une ligne de basket de la marque Trump pour aider le candidat dans sa campagne électorale. Une initiative politique mais aussi commerciale puisque le prix de vente sera de 400 € ! On se demande si le candidat président ne lancera pas un jour une marque de slips. Trump vend déjà aussi une gamme de parfums dont l’odeur est assez du douteuse contenu de ces démêlés judiciaires de toutes sortes.

Frappé d’un «T» sur la languette et d’un drapeau américain au niveau du talon, le modèle doré est présenté comme «audacieux et résistant, tout comme le président Trump». Limitées à 1000 exemplaires, «ces chaussures destinées aux vrais patriotes» sont déjà en rupture de stock malgré le prix de vente (399$). Quelques paires étaient dédicacées par le candidat républicain.

Condamné vendredi 16 février à New York à près de 355 millions de dollars d’amende pour une série de fraudes financières au sein de son empire immobilier, la Trump Organization, Donald Trump orchestre un coup de communication visant à faire oublier ses démêlés judiciaires qui pourraient empoisonner sa campagne pour regagner le Bureau ovale.

Ce n’est pas la première opération commerciale que Donald Trump lance depuis l’annonce de sa candidature à la Maison-Blanche. Fin 2022, il lançait des cartes NFT – c’est-à-dire sous forme de certificats de propriété numériques – à son effigie, le représentant en super-héros, en cow-boy ou en astronaute, pour la modique somme de 99 dollars. Il avait déclaré avoir gagné entre 100.000 et 1 million de dollars avec cette opération, rapporte AP.

Trump condamné à près de 35o millions de dollars d’amende pour fraudes

États-Unis : Donald Trump condamné à près de 35o millions de dollars d’amende pour fraudes

 

La justice a condamné l’ancien président à 35o millions d’amendes et explique comment Trump a systématiquement truqué les valeurs de certaines de ses propriétés  pour obtenir des prêts à des taux préférentiels.

 

Trump, dont les apparitions au procès ont donné lieu à des sorties tumultueuses, a qualifié le verdict de «fumisterie». Dans un communiqué, il a attaqué le procureur démocrate Letitia James «raciste et corrompue»«le juge véreux Engoron» et «un jugement illégal et anti-américain contre moi, ma famille et mon incroyable entreprise». «Il n’y a pas eu de victimes, pas de dommages, pas de plaintes. Il n’y a eu que des banques et des compagnies d’assurance satisfaites», a affirmé Trump.

 

Donald Trump contre l’OTAN et pour la Russie !

Donald Trump contre l’OTAN et pour la Russie !

De plus en plus délirant, le candidat américain utilise les arguments les plus démagogiques pour rassurer les électeurs à propos du repli international des États-Unis. Cette fois encore 30 a dit tout le mal qu’il pensait de l’OTAN et même encouragée la Russie à attaquer l’Europe. Le propos est doublement inquiétant, d’une part parce que l’Europe elle-même n’a pas encore compris qu’elle devait dès maintenant renforcer sa défense et ne plus compter uniquement sur les États-Unis. L’autre raison de s’alarmer c’est que Trump lui-même personnage imprévisible et capable de tout et de ce contraire et que vraisemblablement lui-même ne sait même pas ce qu’il ferait en cas d’attaque de la Russie.

L’ancien président américain reproche régulièrement à ses alliés de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) de ne pas financer suffisamment l’institution. Lors du meeting, Donnald Trump a rapporté une conversation qu’il aurait eu avec un des chefs d’Etat de l’Otan, (sans le nommer) : « Monsieur, si on ne paie pas et qu’on est attaqué par la Russie, est-ce que vous nous protégerez ? » aurait demandé ce chef d’Etat mystérieux. La réponse, selon Trump : « non, je ne vous protégerais pas et j’encouragerais même (la Russie) de vous attaquer ! ».

Cette déclaration, pour le moins inquiétante pour les alliés des Etats-Unis, intervient alors que Donald Trump, candidat quasi certain du parti républicain à la présidence, use de toute son influence au sein du parti républicain pour bloquer l’aide militaire américaine à l’Ukraine. D’un montant de 95 milliards de dollars, une enveloppe d’aide pour Israël et l’Ukraine sera débattue la semaine prochaine au Congrès.

« Encourager l’invasion de nos alliés les plus proches par des régimes meurtriers est consternant et insensé », a réagi Andrew Bates, porte-parole de la Maison Blanche, dans un communiqué publié samedi soir.

12345...27



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol