Archive pour le Tag ': trop de dépenses'

Sondage sécu : trop de dépenses pour 59%

Sondage sécu : trop de dépenses pour  59%

Ils sont 86% à être inquiets pour l’avenir du système santé et près de six Français sur dix jugent que l’on dépense trop en matière de dépense de santé. Une fois n’est pas coutume, les sympathisants de gauche comme de droite s’accordent sur le constat. Après trente années de déficit, les Français ont compris que la dette accumulée est devenue  vertigineuse et le système fragilisée. Mais si 59% des Français jugent qu’on dépense trop, la proportion n’est pas non plus écrasante. Preuve qu’il y a débat sur la sanctuarisation des dépenses de santé. Sur ce sujet, le clivage s’opère entre d’un côté  les sympathisants des partis de gouvernement (PS et UMP) et de l’autre les partisans des extrêmes (Front de gauche et Front national). Le clivage est encore plus net quand on demande aux Français s’ils sont prêts à cotiser plus pour préserver la prise en charge de leurs frais de santé ou s’ils refusent de payer plus. C’est quasiment du 50-50. Une France coupée en deux : d’un côté une France plus jeune, plus diplômée, plus active et plus urbaine et de l’autre une France plus provinciale, moins diplômée et moins protégée.

 

Cour des comptes : trop de dépenses, trop de fiscalité

Cour des comptes : trop de dépenses, trop de fiscalité

La Cour des comptes délivre une piqûre de rappel au gouvernement. Dans son audience solennelle de rentrée, le président de l’institution, Dider Migaud, a appelé l’exécutif à ne pas relâcher son effort sur la réduction du déficit en 2013.   »Le retour à l’équilibre doit demeurer une priorité car il s’agit d’un enjeu essentiel pour que la France conserve (…) sa souveraineté, et que les générations futures ne soient pas pénalisées lourdement par une dette publique croissante », a-t-il souligné.  Didier Migaud estime que la priorité doit être donnée à la diminution des dépenses de l’Etat, plutôt qu’à la hausse des impôts. « Le niveau atteint par les prélèvements, la concurrence fiscale qui s’exerce entre Etats (…) et le déficit de compétitivité dont souffre la France (…) limitent la possibilité d’action sur les recettes ».  Côté dépenses, en revanche, il reste de nombreux dispositifs peu efficaces, voire inutiles. « La dépense publique a atteint 1.119 milliards d’euros en 2011, soit plus de 56 % du PIB, ce qui place la France au deuxième rang de l’OCDE, alors même que son classement n’est pas aussi haut lorsqu’il s’agit de mesurer l’efficacité et la qualité de l’action publique », déplore Dider Migaud.  Nul doute que la Cour des Comptes donnera de nombreuses pistes de coupes dans les dépenses lors de son rapport annuel sur les finances publiques, qui doit être publié dans les semaines à venir.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol