Archive pour le Tag 'Trierweiller'

Hollande le menteur

Hollande le menteur

Quel lien entre le discours du Bourget qui a largement participé à sa victoire sur Sarko et sa politique actuel le : aucun. C’est cela la tromperie et le drame de Hollande ; Un seul exemple, le plus significatif : « l’ennemi c’est la finance ». Phrase grandiloquente s’il en est. Il devait faire plier la finance, la mettre au service de l’économie, contrôler ses dérives. Résultats rien, strictement rien ( à part l’insignifiante BPI qui soutient surtout les projets qui n’en ont pas besoin). . Une fausse réforme bancaire imposée par le lobby des finances qui permet toujours spéculation et évasion fiscale (une bricole quelques 50 à 80 milliards par an !). Cerise sur le gâteau Moscovici vient juste annoncer la réhabilitation de certains paradis fiscaux comme Jersey par exemple. La spéculation continue, la preuve le FMI s’inquiète de la solvabilité des banques françaises. Certes les actionnaires se gavent mais la solvabilité n’est pas pour autant assurée au contraire ; ainsi avec l’argent des dépôts (celui aussi de la BCE) les banques possèdent des sommes astronomiques de produits dérivés à risque (Environ 50 milliards pour la BNB, 20 milliards pour la société génale ; près de 20 milliards aussi pou le Crédit agricole). Hollande a menti, il a plié devant la fiance, il a cocufié ses électeurs.

Hollande : dément ou salaud ?

Hollande : dément ou salaud ?

 

Finalement même si la question de la Première Dam ne constitue pas un enjeu politique majeur, cette affaire de la rupture avec Trierweilller pose une interrogation sur la mentalité de Hollande. Il s’est bien sûr comporté comme un mufle, ce qui n’est pas la première fois. On se demande notamment  comment Ségolène a pu accepter da faire 4 enfants avec un tel personnage sans être marié. Hollande court les femmes, c’est connu, ce n’est pas le seul mais ce n’est pas le sujet. Le vrai sujet c’est le comportement de Hollande pour la gestion de ses ruptures. Et là c’est franchement minable. Hollande se comporte comme un salaud qui n’a pas le courage d’assumer et de gérer ses choix. On se demande quelle idée folle lui est venue en tête d’appeler personnellement l’AFP pour signifier la fin de sa relation avec Trierweiler. Quand l’affaire  doit demeurer du domaine privé, on ne sollicite pas soi-même les médias pour en faire étalage. Un simple communiqué de l’Elysée suffisait, en termes un peu plus élégants et dignes cependant. Hollande, un salaud, c’est certain mais on peut légitimement s’interroger sur sa santé mentale. Il doit en effet savoir qu’il est charge de la destinée du pays, qu’il assume la plus haute charge, qu’i représente la France. Et que ses incartades et ses mufleries affectent l’image du pays, son sérieux, sa crédibilité future. Hollande a choisi visiblement de privilégier les pulsions à la sagesse et à la retenue ; Il a en fait vraiment franchi les normes de la normalité psychologique, affective et même intellectuelle. Au point qu’on peut se demander si posture de monarque ne la pas rendu encore une peu plus fou qu’il n’était encore. Ce type qui a échoué sur tous les plans en matière économique et politique en quelques mois, qui n’est plus soutenu que par 20% de l’opinion, choisit précisément ce moment pour se vautrer dans le vaudevillesque et la muflerie. Le pouvoir rend fou c’est certain et Hollande atteinte le sublime dans la dégradation du bon sens.  Alors fou ou salaud ?  sans doute les deux à la fois.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol