Archive pour le Tag 'très impopulaires'

Sondage : Moscovici et Montebourg très impopulaires bientôt au placard

Sondage : Moscovici et Montebourg très impopulaires bientôt au placard

Finalemenet Hollande pourrait décider de mettre Moscovici au placard et Montebourg à l’écologie (un autre placard mais pour le tenir en laisse) tellement leur image est dégradée dans un dernier sondage. Le ministre de l’Economie décroche la palme de ce sondage : 70% des personnes interrogées sont mécontentes de l’action de Pierre Moscovici. Dans ce sondage IFOP pour le JDD, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg récolte 62% de mécontents. Des records d’impopularité dus à la crise évidemment mais aussi à l’image qu’ils donnent : car depuis qu’ils sont à Bercy c’est la guerre ouverte. A l’offensive, le bouillonnant Arnaud Montebourg, qui ne se prive pas de critiquer publiquement les décisions du ministre de l’Economie qui est même allé jusqu’à tordre le bras de Jean-Marc Ayrault en proposant de « nationaliser Florange« . Des déclarations intempestives qui ont failli provoquer sa perte, le Premier ministre a eu très envie de le sortir de son gouvernement. Seulement voilà, Arnaud Montebourg, c’est un ministre turbulent, mais intouchable. Son surnom : « monsieur 17% ». Il a récolté 17% des voix à la primaire socialiste et cela lui donne du poids. Un député proche du Premier ministre reconnaît que François Hollande le garde à cause de son « poids politique et parce qu’il incarne l’aile gauche du PS« . Ce député très tolérant constate qu’Arnaud Montebourg « flirte avec la ligne, mais qu’il prend garde de ne pas trop s’en éloigner« . Les mises en garde de François Hollande y sont pour beaucoup. La dernière est toute fraîche, c’était jeudi dernier, lors de sa conférence de presse : « Ce qui m’importe au-delà des personnes et au-delà du nombre, c’est la ligne. Il ne doit y avoir qu’une seule ligne au sein du gouvernement. Tous les ministres sont liés les uns aux autres par un pacte qui n’a pas besoin d’être explicite, qui va de soi, et qui est de faire réussir la politique que j’ai décidé pour le pays.«  Depuis ce rappel à l’ordre, Arnaud Montebourg se fait discret. Dimanche, il était à la Roche de Solutré et ce lundi, il fera un discours dans le Morvan. Hier, le ministre du Redressement productif n’a accordé aucune interview et ce soir, il devrait se contenter de faire le service après-vente de la politique impulsée par François Hollande. Cette attitude calme ses détracteurs, notamment François Rebsamen. En mars, le président du groupe socialiste au sénat, proche de François Hollande avait conseillé à Jean-Marc Ayrault de virer un ministre, n’importe lequel, pour faire un exemple. Aujourd’hui, à la question « Arnaud Montebourg est il utile au gouvernement ?« , voilà ce que répond le même François Rebsamen : « Oui, ma réponse est oui. Il fait du bon travail et il se bat pour l’emploi, il se bat pour trouver des solutions, sauver les entreprises. C’est son job et il le fait plutôt bien, avec détermination. Comme tout ministre, pour le reste il n’a qu’à suivre la ligne qu’a donné le président de la République.«  Un échange de bons procédés d’après un député socialiste, il serait de toute façon « plus nuisible à l’extérieur qu’à l’intérieur« . Et puis cela serait moins grave qu’il n’y paraît, il n’y aurait pas vraiment de divergences entre Arnaud Montebourg et les deux têtes de l’exécutif. Un ministre, proche de François Hollande estime que « Montebourg c’est moins une ligne qu’un tempérament« . Il va le mettre dans sa poche son tempérament, c’est ce qu’affirme l’un de ses amis le député de Saône-et-Loire, Thomas Thévenoud : « Il faut de plus en plus, dans une période difficile, dépasser son propre égo. Il faut savoir s’unir, se dépasser, se donner la main. Ce gouvernement a besoin de cohésion, cette majorité à besoin de cohésion, il faut être organisé à Bercy. Il faut que l’on puisse avoir une coordination très forte entre les différents ministères. J’ai le sentiment qu’il y a une certaine complémentarité entre Pierre Moscovici et l’action qui mène Arnaud Montebourg. Il est utile à Bercy et au redressement de l’économie française.«  Montebourg / Hollande c’est un peu « je te tiens, tu me tiens par la barbichette« . Un ministre turbulent mais invirable. Sauf que le remaniement ne devrait pas épargner Bercy. Des bruits de couloir élyséens laissent entendre qu’Arnaud Montebourg pourrait être déplacé au ministère de l’Ecologie.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol