Archive pour le Tag 'transferts'

Baisse des dépenses publiques : salaires et transferts sociaux visés

Baisse des dépenses publiques : salaires et transferts sociaux visés

Ce n’est sans doute pas un hasard si après les propos du ministre des finances et ceux du Premier ministre lui même, France stratégie qui dépend du Premier Ministre  reprend la thématique de la réduction des dépenses sociales. La dépense publique doit théoriquement diminuer d’au moins 3 points d’ici à 2022, date à laquelle devrait atteindre 52% du PIB. Un objectif « loin d’être inatteignable » France Stratégie qui a fit uen étude comparative sur le sujet.  Le niveau des dépenses publiques s’est élevé à 56,4% du PIB en 2017« C’est 10 points de plus que la moyenne de l’Union européenne », souligne la note. Les auteurs expliquent néanmoins que « notre niveau de dépenses publiques, très élevé lorsqu’on le compare à la moyenne européenne, n’est pas en soi une anomalie ». En France, de nombreux services et dépenses sont socialisés comme les retraites ou l’éducation alors que, dans d’autres pays, ces dispositifs sont financés sur des fonds privés. Le centre de réflexion rattaché au Premier ministre note que dans des pays voisins « ont fait porter une part substantielle de leurs ajustements sur la masse salariale publique et sur les transferts sociaux (y compris crédits d’impôt) ». Dans les cas de la Suède et de la Finlande, les ajustements les plus importants, se sont accompagnés de réformes touchant les procédures budgétaires elles-mêmes. Enfin, les rédacteurs soulignent que l’objectif de la baisse structurelle du poids des dépenses publiques, de 2 à 3 points sur cinq ans n’est pas un objectif irréaliste. « 21 pays de l’UE sur 27 y sont parvenus au moins une fois, les pays européens y sont parvenus au moins une fois au cours des vingt dernières années, et certains d’entre eux l’ont fait dans un contexte de croissance potentielle modérée, hors toute période de crise aiguë. » 21 sur 27, car quatre pays n’y sont pas parvenus : l’Italie, la Belgique, le Danemark et… la France. En dépit de ces trois leçons, l’étude conclut qu’il n’y a pas de « recette magique » pour réduire la dépense,  « tant les choix opérés dans les ajustements budgétaires reflètent en réalité des inefficiences ou des préférences collectives propres à chacun des pays considérés. »

Transferts foot : enquête de l’UEFA pour le PSG

Transferts foot : enquête de l’UEFA pour le PSG

 

Il est clair que les le montants des derniers transferts des vedettes du football atteint des sommes démentielles. Ceci étant, le facteur explicatif dominant découle de l’envolée des droits télés en particulier de la ligne de football anglaise. Du coup de façon fort hypocrite, plusieurs grands clubs européens comme le Bayern de Munich ou Barcelone sont intervenus pour dénoncer ces montants exorbitants. Des clubs qui ne sont pourtant pas très blancs eux-mêmes concernant les modalités de transfert de joueurs.  Le président du Bayern Munich Uli Hoeness notamment s’alarme de la dérive dépensière prise par le monde du football d’aujourd’hui. Un président Condamné à trois ans et demi de prison ferme pour fraude fiscale en 2014 !   Le boss du premier club allemand a qualifié de « jeu sans limites » le mercato estival de cette année, qui aura vu deux des plus gros transferts de l’histoire : celui de Neymar au Paris Saint-Germain (222 millions d’euros) et de Dembélé au FC Barcelone (105 millions d’euros hors bonus).Un président pourtant condamné   Poussé par plusieurs grands clubs européens L’UEFA a annoncé l’ouverture d’une « enquête formelle » sur le Paris Saint-Germain à la suite du recrutement de joueurs pour des montants records, le Brésilien Neymar et le Français MBappé. La chambre d’enquête de l’organisme de contrôle financier des clubs de l’UEFA souhaite vérifier la conformité du PSG avec les règles du fair-play financier.  La chambre d‘enquête de l‘organisme de contrôle financier des clubs de l‘UEFA souhaite vérifier la conformité du PSG avec les règles du fair-play financier (FPF), qui impose à ces clubs de ne pas dépenser plus d‘argent qu‘ils n‘en gagnent. “Au cours des prochains mois, la chambre d‘enquête de l‘organisme de contrôle financier (…) se réunira régulièrement afin d’évaluer soigneusement toute la documentation relative à cette affaire”, déclare l‘UEFA dans un communiqué. L‘UEFA dit considérer le fair-play financier “comme un maillon essentiel de la gouvernance assurant la pérennité financière du football européen de clubs”. Le PSG a déclaré par communiqué être “surpris d‘une telle démarche”. Il précise avoir “en permanence tenu informé les équipes du Fair-play financier de l’UEFA de l’impact de l’intégralité des opérations” et se dit “très confiant dans sa capacité à démontrer qu’il respectera parfaitement les règles du Fair-play financier au titre de l’exercice 2017/2018.”

Les transferts financiers de l’Etat vers les collectivités locales : plus de 100 milliards

Les transferts financiers de l’Etat vers les collectivités locales : plus de 100 milliards

 

Les transferts financiers de l’Etat aux collectivités territoriales représentent 100,07 Md€ en 2016, un montant en baisse de 1,5 %.sur 200 milliards de penses de fonctionnement. (Par ailleurs les investissements se montent aux à une cinquantaine de milliards).  Ils se composent de trois ensembles : les concours financiers de l’Etat aux collectivités territoriales (51,96 Md€) (1), les contreparties de divers dégrèvements d’impôts locaux et les subventions spécifiques versées par les ministères (13,48 Md€), ainsi que la fiscalité transférée et les ressources pour le financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage (34,63 Md€). L’enveloppe des concours financiers de l’Etat aux collectivités territoriales, au sens de l’article 14 de la loi de programmation pour les finances publiques, fait l’objet en 2016 d’une diminution de 2,66 Md€. Cet effort s’inscrit dans le cadre du plan d’économie de 50 Md€ prévu par la France entre 2015 et 2017 pour réduire son déficit budgétaire et se conformer à ses engagements européens. Les collectivités contribuent ainsi au redressement des finances publiques à hauteur de 451 M€ pour les régions, de 1148 M€ pour les départements, et de 2 071 M€ pour le bloc communal, dont 1 450 M€ pour les communes et 621 M€ pour les établissements publics de coopération intercommunale. Les dotations et subventions de fonctionnement atteignent 33,8 Md€. Le montant de la dotation globale de fonctionnement (DGF), qui constitue la majeure partie de celles-ci, est de 33,2 Md€ (montant voté en loi de finances initiale pour 2016). La DGF est répartie entre communes, groupements de communes, départements et régions. En 2016, les communes et groupements de communes perçoivent 57,68 % du total, soit 19,185 Md€. Les départements 29,15 % du total, soit 9,694 Md€ et les régions 13,17 % du total, soit 4,381 Md€. Des écrêtements internes à la DGF permettent, comme les années précédentes, de faire progresser le niveau de certaines de ses composantes, notamment celles des dotations de péréquation. Elles augmentent notamment de 8,14 % pour le bloc communal, soit une progression de 297 M€ (dont 180 M€ pour la DSU et 117 M€ pour la DSR). Les dotations et subventions d’équipement (2) représentent quant à elles 10,89 Md€, dont 6,05 Md€ attribués au fonds de compensation de la TVA (FCTVA). Les transferts de compétences relatifs à l’acte II de la décentralisation ont été principalement compensés à l’aide d’un transfert de fiscalité aux collectivités locales. Les dotations finançant les transferts de compétences(3) s’élèvent à 3,1 Md€. Enfin, le coût des divers dégrèvements législatifs s’élève à 11,24 Md€ en 2016

 

 

Football business : nouveau record des transferts

Football business : nouveau record des transferts

Jamais les transferts n’ont atteint de tels sommes et pourtant nombre de clubs sont dans des situations financière précaires, c’est le foot business largement encouragé par une armée d’intermédiaire qui officiellement touchent de l’ordre de 6% du montant de ces transferts mais sans les commissions occultes soit sans doute autour de 400 millions. De quoi dynamiser le marché ! Plus de 4 milliards  dépensés en 2014 dans le monde entier pour l’achat de 13.090 joueurs de football. Soit une hausse de 2,1% par rapport à 2013 (3,98 milliards de dollars) et une progression annuelle de 3,4% depuis 2011, selon les chiffres livrés par Fifa TMS, la plateforme numérique de l’instance mondiale du football qui enregistre tous les mouvements de joueurs. Forte de la toute-puissance de la Premier League, championnat le plus riche du monde, l’Angleterre reste le plus gros investisseur sur le marché. En 2014, les clubs anglais ont ainsi dépensé à eux seuls 1,17 milliard de dollars, soit plus du quart du total des dépenses. «L’Angleterre a dépensé plus du double de l’Espagne, deuxième plus gros marché», précise Mark Goddard, directeur général de Fifa TMS. Les clubs espagnols sont en revanche ceux qui ont le plus vendu, amassant 667 millions de dollars en 2014, assez loin devant l’Angleterre (523 millions). Pour la première fois de l’histoire, la Chine, avec 100 millions de dollars dépensés par ses clubs, fait son entrée dans le Top 10 des investisseurs mondiaux. Au rayon joueurs, le Brésil, en dépit de la terrible image laissée par sa sélection nationale lors de la dernière Coupe du monde, et notamment l’humiliation subie contre l’Allemagne en demi-finales (1-7), est toujours le principal marché en nombre de transactions. En 2014, 1493 transferts ont concerné des joueurs brésiliens pour un total de 448 millions de dollars (une bonne partie résulte du transfert de David Luiz au PSG pour 50 millions d’euros). On note également que la bonne tenue de l’équipe de France lors de la Coupe du monde (quart de finale) a apparemment bénéficié aux joueurs français. Entre le 13 juillet, date de la finale de la Coupe du monde, et le 31 décembre, 290 joueurs français ont ainsi été transférés pour un montant total de 207 millions de dollars. En 2013, 237 joueurs avaient été transférés lors de la même période pour un montant de seulement 138 millions de dollars. E




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol