Archive pour le Tag 'Transavia'

Pilotes de Transavia en grève ?

Pilotes de Transavia en grève ?

 

:

Le SPL, proche de la CFDT, deuxième syndicat représentatif des pilotes chez Transavia France a déposé un préavis qui court du 1er septembre au 15 octobre.  En cause, le fait qu’un accord a été signé sans l’avis des organisations syndicales de Transavia mais avec les syndicats du groupe Air France notamment le SPAF et le SNPL. Or  on connaît l’animosité existant entre le SNPL et la CFDT. Le SPL refuse que les conditions sociales de Transavia soient négociées en dehors de cette entreprise.

 Pour le SPL, « un tel accord ne peut être négocié sans les organisations syndicales de l’entreprise Transavia ». « Il n’est pas acceptable que des organisations syndicales extérieures viennent négocier notre avenir, nos conditions de travail et nos rémunérations », ajoute le SPL, qui « exige le strict respect des instances représentatives du personnel de Transavia et de ses syndicats représentatifs ».

La CGT, premier syndicat chez Transavia France, qui a appelé hôtesses et stewards à faire grève de vendredi à dimanche, a aussi réclamé de « participer, de manière active, à toutes les discussions et négociations concernant le développement » de la compagnie.
    
La direction de Transavia France a indiqué dimanche que ces « discussions en cours » portaient sur « un projet d’accord de groupe », qui est « négocié avec les syndicats représentatifs » des pilotes « au niveau du groupe » Air France, c’est-à-dire « le SNPL et le SPAF ». Un accord de groupe pour éviter d’avoir à négocier directement chez Transavia.

Air France : annulation du projet Transavia Europe

Air France : annulation du projet Transavia Europe

Fin  du conflit à Air France et reprise progressive du  trafic avec le retrait définitif du projet Transavia. La direction du groupe a finalement proposé, mercredi 24 septembre, le retrait de Transavia Europe, son projet d’expansion en Europe de la compagnie aérienne à bas coûts Transavia. Un projet dont les syndicats de pilotes d’Air France demandaient l’abandon. La direction a en contrepartie proposé, dans un communiqué, la « poursuite du développement de Transavia France dans des conditions économiques compétitives » et a appelé « à une reprise immédiate du travail par les pilotes ». L’annonce a été saluée par le gouvernement, qui « considère maintenant que la responsabilité des pilotes est de cesser le mouvement », a indiqué une source gouvernementale. Ce communiqué d’Air France est publié après une matinée de quiproquos entre le gouvernement et la direction d’Air France. Alain Vidalies, le secrétaire d’Etat chargé des transports, déclarait en effet mercredi matin sur RMC qu’Air France — dont l’Etat est actionnaire à près de 16 % — avait renoncé à son projet d’expansion en Europe de la compagnie aérienne à bas coûts Transavia. « Le projet n’est pas suspendu pour trois mois, il est retiré », avait-il précisé. Des propos immédiatement démentis par un porte-parole de la compagnie aérienne, qui a précisé que la proposition était de suspendre le projet et de ne le retirer que si la concertation avec les différentes parties n’aboutissait pas d’ici à la fin de l’année. Face à ces affirmations, Manuel Valls avait de son côté soutenu les propos de son secrétaire d’Etat. Cités dans le communiqué, le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac, et celui d’Air France, Frédéric Gagey, ont estimé qu’« avec le retrait du projet Transavia Europe, il n’y a désormais plus aucune raison de faire grève car plus aucune crainte de délocalisation ne peut subsister ». Et d’ajouter : « Nous appelons dès lors les pilotes grévistes à reprendre le travail sans délai. » Air France considère qu’il s’agit d’une « proposition équilibrée [qui] répond aux inquiétudes des partenaires sociaux en apportant une garantie renouvelée qu’il n’y aura aucune délocalisation ». « Elle préserve le projet de développement de Transavia, solution “made in France” pour faire face à l’offensive des low-cost étrangères et conquérir ce marché en plein développement. »Cette proposition « permet de trouver une issue immédiate à ce conflit destructeur », ajoute Air France, et « répond aux attentes des salariés qui veulent que leur entreprise retrouve le chemin de la croissance ». « Notre projet Transavia est un projet 100 % pour la France », ont assuré MM. de Juniac et Gagey dans le communiqué. « Il s’agit de développer la compagnie Transavia pour la croissance en France et de créer rapidement plus de 1 000 emplois » dans l’Hexagone, dont 250 de pilotes.

Air France : le projet Transavia Europe suspendu, gelé ou retiré

Air France : le projet Transavia Europe suspendu, gelé ou retiré

Visiblement on n’est pas sur la même longueur d’onde entre le gouvernement, la direction d’Air rance et le syndicat des pilotes.  «Le projet Transavia Europe est abandonné (…) Il n’est pas suspendu pour trois mois, il est retiré par la direction», a annoncé, mercredi sur RMC, Alain Vidalies, le secrétaire d’Etat aux Transports . «Il n’y a plus aucune raison pour que la grève continue», a-t-il ajouté .  Quelques minutes après cette annonce, un porte-parole d’Air France a infirmé l’assertion du ministre. «Aucun changement dans les négociations ne permet d’affirmer que ce projet est retiré. La proposition reste de suspendre ce projet (Transavia Europe) et d’ouvrir une large concertation, un large dialogue avec les partenaires sociaux d’ici à la fin de l’année, comme avancé par la direction lundi», a-t-il déclaré à l’AFP. «Si ce dialogue, comme l’ont répété à de nombreuses reprises Alexandre de Juniac et Frédéric Gagey, ne devait pas aboutir, le projet serait alors retiré. Mais il est prématuré d’annoncer aujourd’hui que ce projet est d’ores et déjà retiré», a-t-il ajouté.   »Concernant le projet européen, ce que nous avons indiqué, suite à des angoisses et des incompréhensions de la part des pilotes, c’est qu’il fallait le suspendre« , a ensuite confirmé au micro d’Europe 1, le PDG d’Air France Frédéric Gagey. « On a compris qu’il fallait réexpliquer le projet et surtout discuter avec les partenaires sociaux pour trouver les conditions qui permettraient de reprendre« , a-t-il ajouté. Les syndicats, eux,  veuleneit la suppresion; en attanat, la grève continue.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol