Archive pour le Tag 'tragicomique'

Lettre de JM Lepen à sa fille : tragicomique

Lettre de JM Lepen à sa fille : tragicomique

 

C’est pas Dallas mais ça y ressemble, l’argent, le pouvoir, les familles qui  se déchirent (même le sexe quand madame Lepen s’était mise nue pour embêter son ancien mari). Là c’est Jean-Marie Le Pen qui publie sur son site la lettre ouverte qu’il a envoyé à sa fille, où il règle ses comptes, après qu’elle a qualifié de « faute politique » la vidéo où son père parle de « fournée ».  Ce qui est savoureux, c’est qu’elle est un peu cachée. Jean-Marie Le Pen publie pourtant sur son site Internet la lettre qu’il a envoyée à sa fille (à lire en intégralité ci-dessous). La tension est forte entre les deux représentants du FN, depuis que Jean-Marie Le Pen a parlé de « fournée » à propos d’artistes anti-FN, dont Patrick Bruel qui est juif, dans une vidéo qui est réapparue sur le site du FN. Marine Le Pen avait qualifié les propos de son père de « faute politique ». Cette lettre n’apparaît donc pas directement sur la page d’accueil du site de Jean-Marie Le Pen. Il faut cliquer sur l’icône « Plus d’articles » pour y accéder. La missive débute par 2 citations. La première de Rudyard Kipling :  »Si tu peux supporter d’entendre des paroles travesties par des gueux pour exciter des sots, et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles, tu seras un homme mon fils« . La deuxième citation est signée Saint-Jean : « C’est la vérité qui vous rendra libres ! » Voilà pour la mise en bouche. Le plat de résistance est plus relevé après un très formel : « Madame la Présidente« , Jean-Marie Le Pen estime que la suppression de son journal de bord était une « injustice supplémentaire« . Il revient sur les propos de sa fille qui l’a accusé d’avoir commis « une faute politique » en employant le terme de « fournée ». Et contre-attaque : « Vous-même, n’avez-vous pas été mise en cause par votre déclaration sur l’occupation de rues par des fidèles musulmans ou encore votre présence à Vienne à un bal réputé nazi par nos ennemis ?« . « Vous estimez-vous donc fondée à sanctionner le fondateur et président d’honneur du FN, député européen depuis 30 ans et brillamment réélu ? » Jean-Marie Le Pen en profite pour régler aussi ses comptes avec les autres élus du FN qui l’on lâché. « S’il y a eu faute politique« , dit-il, « c’est le fait de responsables du parti qui l’ont accréditée, la faute donc, par leurs déclarations« . Jean-Marie Le Pen cible sans les nommer Louis Alliot, le vice-président du parti et compagnon de Marine Le Pen et Gilbert Collard, « un député qui n’est pas membre du Front National tout en lui devant son élection« … Gilbert Collard qui avait suggéré à Jean-Marie Le Pen de prendre sa retraite. La lettre se termine par un glacial : « Je vous prie Madame la Présidente, d’accepter les devoirs que je vous présente« .  

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol