Archive pour le Tag 'Titan'

Goodyear Amiens : Titan toujours candidat

Goodyear Amiens : Titan toujours candidat

Maurice Taylor est toujours prêt à reprendre l’usine Goodyear d’Amiens-Nord. Sur RTL, ce jeudi 23 janvier, le bouillonnant PDG de Titan a ainsi déclaré : « nous pensons que c’est une bonne, très bonne idée de produire des pneus en France ». « Si nos amis de chez Gocdyear nous appellent, cela nous pose aucun problème et c’est exactement ce que j’ai dit à [Arnaud Montebourg]« , a-t-il déclaré. Il a toutefois déploré ne pas avoir eu de nouvelles d’Arnaud Montebourg, de Goodyear et de la CGT. « Nous devons redémarrer l’usine mais avant nous devons déterminer de quoi nous allons parler avec Goodyear, ce n’est pas comme allumer un interrupteur », a-t-il affirmé.  Hier mercredi, la direction de Goodyear et les syndicats ont signé un protocole d’accord pour mettre fin à un conflit de plusieurs mois sur le site d’ Amiens-Nord, un accord qui prévoit le triplement des indemnités offertes aux salariés. »Ils auraient pu le trouver il y a bien longtemps », a réagi Maurice Taylor. Arnaud Montebourg avait déclaré, le 22 janvier, dans un communiqué que cet accord ouvre la voie à l’offre de reprise de Titan qui sauvegarderait  » à peu près 300 emplois » sur le site. « Nous avons hâte [avec Arnaud Montebourg] de nous mettre d’accord et nous asseoir autour d’un bon verre de vin français », a ajouté Maurice Taylor.

 

Montebourg: Titan prêt à reprendre en partie Goodyear

Montebourg: Titan prêt à reprendre en partie  Goodyear

Dans un entretien au Courrier Picard de ce lundi 13 janvier, le ministre du Redressement productif lance « un appel aux parties belligérantes. Goodyear, CGT, maintenant ça suffit, faites un effort et allez l’un vers l’autre ». « La République, c’est la compréhension mutuelle ; ce ne sont, ni les insultes, ni la violence, que nous ferons cesser immédiatement si cela se reproduit », ajoute-t-il. « On ne trouve pas un investisseur en pratiquant la terre brûlée. »  Il invite les deux parties à « mettre de l’eau dans (leur) vin », Goodyear à faire un effort financier et la CGT à arrêter de bloquer l’arrivée du groupe américain Titan, toujours prêt, selon lui, à investir à Amiens-Nord. Arnaud Montebourg confie en avoir eu l’assurance par le patron de Titan, Maurice Taylor, avec qui il a pourtant échangé il y a quelques mois des courriers acerbes. « Je l’ai eu au téléphone ces derniers jours, après la libération des cadres de Goodyear. Il m’a confirmé sa volonté d’investir à Amiens-Nord », affirme le ministre. « Il m’a dit qu’il maintenait la totalité de son projet : 40 millions (d’euros) d’investissements sur quatre ans, l’embauche de 330 salariés », ajoute le ministre.  La seule condition posée par Maurice Taylor est que le conflit entre la CGT et Goodyear soit « soldé », précise-t-il. « Parce qu’il ne veut pas payer les conséquences des choix de Goodyear et de la lutte sociale. » « Nous avons la chance d’avoir une entreprise qui veut réinvestir sur Amiens malgré un contexte très tendu et une conflictualité hors norme, que je déplore », fait valoir Arnaud Montebourg. Il estime que le syndicalisme ne doit pas conduire à porter atteinte aux personnes, une attitude qui produit selon lui des dégâts « considérables » sur l’image de la France. « Le gouvernement souhaite que le conflit s’arrête », insiste le ministre du Redressement productif. La semaine dernière, le ton entre la CGT et la direction est monté d’un cran, après que les salariés ont séquestré pendant plus de trente heures deux cadres. Goodyear a depuis porté plainte.

 

Humour : c’est le PDG de Coca Cola France qui soutient Montebourg contre Titan !

Humour : c’est le PDG de Coca Cola France qui soutient Montebourg contre Titan !

Humour ou coup de pub ? En tout cas Montebourg reçoit le soutien de Coca-Cola. «Nous sommes heureux d’investir en France, cela depuis 90 ans», écrit Tristan Farabet patron de Coca-Cola France dans ce courrier révélé par Le Monde daté de mercredi et dont l’envoi a été confirmé par une porte-parole de la société. Il y fait notamment référence «à la polémique récente sur l’attractivité de notre pays pour les investisseurs étrangers». Le PDG de Titan international, Maurice Taylor, qui a renoncé à reprendre l’usine de pneus Goodyear d’Amiens-Nord, a récemment raillé «les soi-disant ouvriers» qui «ne travaillent que trois heures» par jour, dans un courrier au vitriol adressé à Arnaud Montebourg. Ce dernier a répondu, dénonçant des propos «extrémistes» et promettant un zèle douanier sur les pneus Titan. «Profondément convaincus de l’intérêt, de l’opportunité mais aussi de la responsabilité sociétale qu’implique le fait de produire en France, nous souhaitons aujourd’hui participer encore plus activement à la promotion de l’attractivité du territoire français auprès des entreprises étrangères», a-t-il poursuivi. Il a souligné que le groupe avait investi en France «près de 400 millions d’euros au cours des cinq dernières années» et qu’il comptait débourser 66 millions supplémentaires en 2013 pour le «développement industriel» de ses cinq usines françaises «malgré un contexte économique difficile et une pression fiscale importante». En 2011, Tristan Farabet avait vivement critiqué le gouvernement Fillon et son projet de taxe sodas. Et surtout il avait créé la polémique en annonçant suspendre un investissement prévu de 17 millions d’euros pour moderniser l’usine des Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône), avant de se raviser. Mardi, une porte-parole du ministère a confirmé à l’AFP que M. Montebourg avait bien reçu ce courrier, précisant que le ministère avait «été contacté par un certain nombre de sociétés américaines, y compris l’AmCham (chambre de commerce américaine en France, NDLR), qui ont souhaité temporiser les prises de positions de (Maurice) Taylor». La France «est très attachée à la coopération franco-américaine. Les Etats-Unis sont l’un des premiers investisseurs en France», a-t-on ajouté, précisant que le ministre avait envoyé une lettre de remerciements à M. Farabet.

 

Taylor (Titan) : « la France va finir comme la Grèce » (interview : les Echos)

Taylor (Titan) : « la France va finir comme la Grèce » (interview : les Echos)

 

Qu’est-ce qui vous a choqué à Amiens ?

Quand j’ai visité l’usine j’ai remarqué que les ouvriers travaillaient, aussi bien qu’ailleurs, pendant trois heures, mais après, le reste du temps, ils avaient leur pause d’une heure et puis ils bavardaient, ils glandaient. J’ai dit aux représentants syndicaux que ça m’inquiétait. On m’a répondu que c’était comme ça en France et que ça resterait comme ça.

 

Qu’est-ce qui ne va pas en France selon vous ? Est-ce le rôle des syndicats, l’implication du gouvernement, les mentalités ?

C’est que vous ne voulez plus travailler ! Qu’est-ce que vous croyez ? Que vous allez pouvoir aller au restaurant, manger et boire du vin si vous ne travaillez plus et ne produisez plus rien ? Et émettre une opinion sur tout en prime ? Vous allez finir comme la Grèce, c’est une question de temps. Je reviens d’Australie, et là-bas j’ai vu des Français qui veulent travailler, des Espagnols qui veulent travailler. Ils ont déménagé là-bas parce que c’est là qu’est le futur.

La France n’a-t-elle pas encore, tout de même, de nombreuses multinationales qui connaissent le succès, et des domaines d’excellence ?

Quoi ? L’industrie de la mode ? Saint-Laurent et compagnie ? Mais toute la fabrication est partie depuis longtemps. Vos constructeurs automobiles perdent de l’argent, toute l’industrie va disparaître.

Y a-t-il des pays en Europe où les conditions de production sont meilleures ?

En Allemagne c’est bien mieux, ils veulent travailler, eux, ils ont la tête sur les épaules. Cela dit, le meilleur lieu de production en Europe, c’est l’Angleterre, eux ils font le boulot, et ils n’ont pas d’imbéciles au gouvernement. Je vous dis la vérité. Je ne suis pas politiquement correct.

 

Titan -Taylor : « Il est stupide ou quoi Montebourg? » hélas, oui !

Titan -Taylor : « Il est stupide ou quoi Montebourg? » hélas, oui !

Le patron de Titan n’a pas totalement raison mais il est loin d’avoir complètement tort. Pour Montebourg en tout cas, il a raison. Montebourg n’a jamais rien compris à l’économie et pour cause, Hollande le savant, l’a mis dans un placard ministériel afin que ses positions gauchisantes et populistes – ce qui n’est pas incompatibles- ne le gêne pas. Même démarche pour Hamon ; lui aussi trublion de gauche que Hollande a aussi cadenassé dans un ministère fantôme , celui de la consommation ; Ce qui n’empêche pas l’intéressé de faire une grosse erreur sur la filière da la viande, cela uniquement pour tenter dexister.par exemple avec cette dernière déclaration démagogique sur une filière de la viande qu’il ne connaît pas « si vous volez une barquette de surgelé dans un magasin, vous encourez trois ans de prison et 45.000 euros d’amende. Quand vous trompez 4,5 millions de personnes pendant 6 mois vous encourrez 37.000 euros d’amende et 2 ans d’emprisonnement », vraiment le degré zéro de la politique.  Le PDG du fabricant américain de pneus Titan International, Maurice Taylor, s’en est donc pris une nouvelle fois au ministre du redressement productif Arnaud Montebourg au micro d’Europe 1, vendredi matin. « Mais pourquoi il m’embête avec ça votre ministre ? Il est stupide ou quoi ? On parle de l’usine Goodyear et il s’adresse à moi. Vous devriez poser vos questions à cet imbécile ! », a-t-il lâché, avant d’expliquer avoir « négocié pendant un an. Ce syndicat, la CGT, a claqué la porte. Ils s’en fichaient de perdre 500 emplois. Je leur ai dis ‘500 emplois c’est mieux que rien, surtout avec des salaires si élevés’. Et pourquoi ils ne l’achètent pas cette usine s’ils sont si intelligents ? Que le gouvernement français leur donne l’argent ! » Et de conclure : « je l’ai dit au ministre : j’aime la France. C’est juste que vos politiciens soient un peu comme les nôtres. Ils ne savent pas dire la vérité. »Evidemment le PDG de Titan ne fait pas dans la dentelle ; ça change des discours ‘énarchisants’ de notre classe politique. Le patron de Titan n’a pas raison de trop généraliser, certaines entreprises sont particulièrement bien gérées. Il y a cependant des raisons objectives au fait que la France a fermé 1000 usines en trois ans et au fait qu’il y a 1000 chômeurs de plus par jour. Il n’y a pas qu’un seul facteur explicatif ; le principal, le poids de la fiscalité qui plombe la compétitivité mais aussi dans de nombreux cas la totale incompétence de certains syndicats dont la culture économique est d’une indigence dramatique (à  la différence de l’Allemagne). Le patron de Titan a encore raison quand il dit que les politiques ne disent pas la vérité, c’est malheureusement incompatible avec l’exercice actuel de la démocratie où pour être élu il faut dire n’importe quoi.  C’est encore plus vrai en France qu’ailleurs et c’est sans doute encore la raison du déclin du pays. Une vraie tare politique mais aussi culturelle ?

Le PDG de Titan fait à nouveau la leçon à Montebourg: « l’extrémiste, c’est votre gouvernement »

Le PDG de Titan fait à nouveau la leçon à Montebourg: « l’extrémiste, c’est votre gouvernement »

Le PDG du fabricant américain de pneus Titan International, Maurice Taylor, a envoyé une nouvelle lettre au ministre du redressement productif Arnaud Montebourg qui l’avait qualifié d’extrémiste la veille, en lui répliquant: « l’extrémiste, c’est votre gouvernement ».  M. Taylor a fait scandale dans une première lettre au ministre rendue publique mercredi par Les Echos, dans laquelle il qualifiait les ouvriers de l’usine Goodyear d’Amiens de « soi-disant ouvriers » qui travaillent « trois heures par jour ».  M. Montebourg lui a répondu le jour même en dénonçant des propos « extrémistes » et « insultants », et a promis à Titan un zèle douanier « redoublé » sur les pneus qu’il importe.   »Votre lettre du 20 février montre à quel point la classe politique est déconnectée des vrais problèmes du monde. Vous affirmez que je suis un extrémiste. Je dois avouer que la plupart des hommes d’affaires avisés seraient d’accord pour dire que je suis fou d’avoir eu l’idée de dépenser des millions de dollars pour racheter une usine de pneus en France, et verser certains des salaires les plus élevés au monde », argumente M. Taylor dans sa nouvelle lettre reçue par courriel.   »Votre lettre n’a jamais mentionné pourquoi le gouvernement français n’était pas intervenu pour sauver l’activité agricole de Goodyear. Votre gouvernement a laissé les barjots du syndicat communiste détruire les emplois les mieux rémunérés » du secteur manufacturier en France, ajoute-t-il.   »L’extrémiste, Monsieur le ministre, c’est votre gouvernement et son manque de connaissance sur la façon de bâtir une entreprise. A aucun moment Titan n’a demandé de baisser les salaires. Nous avons juste dit que si on voulait être payé pour sept heures de travail, il fallait en travailler au moins six », affirme M. Taylor.  Le PDG de Titan, qui a essayé en vain pendant quatre ans de racheter l’usine de Goodyear à Amiens, affirme que l’opposition des syndicats a fait achopper ce projet. « Puisque vous en parlez, pourquoi le chômage est-il si élevé en France et particulièrement chez les jeunes? C’est à cause de la politique de votre gouvernement, Monsieur », ajoute-t-il.  Le patron de Titan International pneus indique aussi qu’il a une usine en France, à Flers, en Normandie, où il fabrique notamment des roues pour machines agricoles.  

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

 

Goodyear : « le président de Titan est un sale con » (Hervé Morin)

Goodyear : « le président de Titan est un sale con »  (Hervé Morin)

 

Les noms d’oiseaux volent bas entre Titan et la France. Le patron de Titan qui avait traité les salariés français de fainéants avait déjà reçu une réponse violente de Montebourg. Cette fois c’est Hervé Morin qui traite le patron de Titan de sale con. Un patron aux pros excessifs qui s’expliquent aussi par son positionnement très à droite aux Etats Unis. Ceci étant même si ces propos sont inappropriés et inadmissibles, ils ne posent pas moins la question du coût du travail et notamment de la productivité dans certaines. On ne peut généraliser sur cette question car dans certaines entreprises  les cadences sont déjà très poussées et les salaires au SMIC. Dans la concurrence internationale, on ne peut faire l’impasse sur le différentiel de coût social y compris les salaires. La réalité aujourd’hui c’est que 1000 usines ont fermée en quelques années, qu’il y a 1000 chômeurs de plus par jour et que la France souffre d’un manque de compétitivité structurelle. Les invectives et les répliques médiatiques ne changeront pas la donne.

Goodyear: Montebourg répond au patron de Titan sur le même ton

Goodyear: Montebourg répond au patron de Titan sur le même ton

« Vos propos aussi extrémistes qu’insultants témoignent d’une ignorance parfaite qu’est notre pays, la France », écrit le ministre du Redressement productif, dans un courrier virulent rendu public mercredi soir, en réponse à une lettre rendue publique mardi dans laquelle Maurice M. Taylor critiquait violemment ces ouvriers et les travailleurs français.   »Soyez assuré de pouvoir compter sur moi pour faire surveiller par les services compétents du gouvernement français avec un zèle redoublé vos pneus d’importation », a menacé M. Montebourg.  Titan International avait proposé en 2012 de reprendre plus de 500 salariés de l’usine en difficulté Goodyear d’Amiens-nord, mais le projet avait ensuite capoté, et la relance du gouvernement en 2013 avait déclenché la lettre de M. Taylor.   »Les salariés discutent pendant trois heures et travaillent pendant trois heures », « vous pouvez garder les soi-disant ouvriers »: le patron du groupe américain de pneumatiques agricoles n’a pas mâché ses mots dans son courrier à Arnaud Montebourg, rendu public mardi mais daté du 8 février.   »Goodyear a essayé pendant plus de quatre ans de sauver une partie des emplois à Amiens, qui sont parmi les mieux payés, mais les syndicats et le gouvernement français n’ont fait rien d’autre que de discuter », a écrit le PDG Maurice M. Taylor, parlant de « syndicat fou » et insistant sur la responsabilité du gouvernement français dans ce dossier.  Cette lettre à Arnaud Montebourg n’est pas « une lettre à une petite amie, on parle d’affaires », a admis M. Taylor mercredi dans un entretien à l’AFP.  Il raconte, en prenant l’accent français, que dans ses missives, Arnaud Montebourg lui demandait de « relancer les négociations ». « Je lui ai dit +vous êtes dingue+ », ajoute-t-il. Il n’y a pas de négociations possibles puisque « nous sommes les seuls au monde à avoir voulu mettre de l’argent dans l’usine ».   »Les ouvriers français travaillent bien mais le problème », c’est que « la journée d’un ouvrier français fait sept heures payées mais les ouvriers prennent une heure pour déjeuner et faire des pauses, ils travaillent trois heures, et les trois autres heures ils s’assoient ou se promènent et discutent », a renchéri Maurice M. Taylor.  Les ouvriers français, « on ne peut pas les suspendre, on ne peut pas les licencier », déplore-t-il encore, ajoutant que « bientôt, en France (il n’y aura plus d’emplois) et tout le monde passera la journée assis dans les cafés à boire du vin rouge ».  Dans sa réponse mercredi, M. Montebourg rappelle le nombre d’entreprises américaines installées en France et insiste sur les liens historiques unissant les deux pays, en invoquant les liens historiques entre les deux nations, que ce soit l’aide du Marquis de La Fayette à l’indépendance américaine ou le débarquement américain en Normandie du 6 juin 1944.   »Loin de vos propos aussi ridicules que désobligeants, l’ensemble de ces entreprises (américaines) connaît et apprécie la qualité et la productivité de la main d’oeuvre française », écrit M. Montebourg.   »Puis-je vous rappeler que Titan, l’entreprise que vous dirigez, est 20 fois plus petite que Michelin, notre leader technologique français à rayonnement international, et 35 fois moins rentable », poursuit-il.   »Savez-vous au moins ce qu’a fait (le marquis de) La Fayette pour les Etats-Unis d’Amérique? Pour notre part, nous Français, n’oublierons jamais le sacrifice des jeunes soldats américains sur les plages de Normandie pour nous délivrer du nazisme en 1944″, écrit encore M. Montebourg.  Dans un entretien à Libération de jeudi, Arnaud Montebourg renchérit en qualifiant à nouveau M. Taylor d’ »extrémiste », affirmant qu’il « a montré son isolement, y compris dans son propre pays. Ce monsieur s’est présenté à la primaire républicaine aux Etats-Unis et n’a recueilli que 1% des voix avec un programme marqué à l’extrême droite ».

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

http://chansontroisiemeage.unblog.fr/




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol