Archive pour le Tag 'tiers'

Page 2 sur 2

Recul sur le tiers payant ?

Recul sur le tiers payant ?

 

Le  gouvernement pourrait reculer sur le tiers payant d’abord parce que les professionnels sont très hostiles à cette mesure qui risque d’étatiser un peu plus le secteur sans parler de la complexité administrative. ( des dizaines de caisses primaires et des centaines de caisses complémentaires). Il semble bien par ailleurs que le système informatique n’est pas prêt d’être opérationnel. Autre élément, les conséquences sur le budget de la sécu. Dès lors que le patient n’aura plus à payer sa consultation, on craint  une  dérive des visites chez les généralistes.  Le tiers payant pour tous en 2017, c’est donc mal parti. Le gouvernement n’a pas encore officiellement battu en retraite sur cet article phare du projet de loi santé, mais un parfum de capitulation flotte dans l’air, à deux semaines de la date limite de dépôt des amendements. Le texte révisé doit être examiné par les députés en commission à partir du 17 mars. Mais, deux jours avant cette date, une grande manifestation unitaire est organisée à Paris contre le projet de loi. Les principaux syndicats de médecins, habituellement si désunis, vont défiler main dans la main avec les chefs de clinique et les internes des hôpitaux, entre autres. Le gouvernement devrait lâcher du lest pour désamorcer la colère des professionnels de santé, une semaine avant le premier tour des départementales ou tout au moins retarder l’application du projet.

 

Un tiers des Français ignorent les départementales

Un tiers des Français ignorent les  départementales

Nombre de français se désintéressent des départementales puisqu’on prévoit une abstention proche de 6%. Un record. Un tiers n’ont jamais entendu parler de cette élection et pour cause. D’abord c’est une élection appelée précédemment  cantonale déjà bien peu connue. A vec la réformette des structures , on a changé le nom des cantonales transformée en départementales. Second élément d’explication, on ne connait pas avec précision quel sera le rôle des départements avec les nouvelles fonctions de régions. Normalement la réformes des régions aurait dû faire disparaitre les départements mais le lobby des élus a fortement freiné des quatre fers pour maintenir ce niveau qui procure autant de mandants ( et de dépenses inutiles). Selon un sondage Odoxa pour i-Télé  un tiers des Français ignore cette élection. Cette proportion évolue nettement en fonction de l’âge des personnes interrogées. Ainsi, les jeunes âgés de 18 à 24 ans sont 56% à ignorer l’existence de ce scrutin. Ils ne sont plus que 29% chez les 50-64 ans et 9% chez les plus de 65 ans. Une précédente enquête de l’Ifop pour le JDD montrait à la mi-février le relatif désintérêt des Français pour ces départementales, puisque 58% prévoyaient de s’abstenir le mois prochain. Le sondage Odoxa calcule également le « potentiel de vote » en faveur du Front national. Un tiers des Français (33%) envisagent de voter pour le parti de Marine Le Pen : 17% en sont même « certains » et 16% assurent que c’est « probable ». La porosité entre la droite et le FN est particulièrement élevée : 32% des électeurs de Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle de 2012 envisagent de voter en faveur de candidats frontistes le mois prochain. Ils ne sont que 15% des électeurs de François Hollande à penser ainsi. Dans les autres enquêtes, les intentions de vote en faveur du FN se situent entre 26 et 30% à un niveau national, mais cela ne permet pas de savoir quels départements pourraient basculer vers le FN.

 

Caddie : deux tiers des salariés licenciés

Caddie : deux tiers des salariés licenciés

 

 

Caddie, zncore uen usine qui en France qui dégraisse faute de compétitivité et dinnovation ( la plupart des autres concurrents font frabriquer dans des pays low-cost).  Le plan de reprise proposé par l’ancien directeur général de Caddie prévoit la suppression de 250 emplois. Les salariés sont amers. Une équipe de France 2 s’est rendue sur le site historique du groupe à Drusenheim en Alsace. Le tribunal du commerce a validé le plan de reprise de Caddie par Stéphane Dedieu, l’ancien directeur général, mais 250 emplois seront supprimés à Drusenheim en Alsace, soit les deux tiers des ouvriers. Les salariés sont partagés entre la joie d’être sauvés et le désespoir de perdre de nombreux collègues. « Quand je pense qu’il y a 250 salariés qui vont rester sur le carreau pour peu de repris, on peut dire que c’est une catastrophe » déplore Thierry Carl, élu CFTC au CE.  Caddie est né 1954 avec l’invention du chariot, devenu symbole de la société de consommation. Dans les années 60, il envahit les supermarchés. Son nom rentre presque aussitôt dans le dictionnaire et s’impose dans le langage courant. À la fin des années 90, Caddie peine à se moderniser et n’innove plus. Alors qu’un concurrent direct passe au plastique, Caddie continue de fabriquer des chariots en métal. Depuis 2011, l’entreprise essaie de rattraper son retard et passe à son tour au plastique. Son chiffre d’affaires baisse constamment depuis 2006. Le défi de Stéphane Dedieu, le nouveau patron, sera de redresser les ventes.

 

Sondage tiers payant médecin : les français pour

Sondage  tiers payant médecin : les français pour

Une mesure soutenue par les français même si cela risque d’entrainer des coûts administratifs pour des généralistes (et des délais de paiement) déjà mal rémunérés.  Les Français semblent favorables à la généralisation du tiers payant, mesure annoncée par la ministre de la Santé Marisol Touraine jeudi 19 juin. Selon un sondage IFOP à paraître dans Dimanche Ouest-France, ils sont en effet une majorité à l’approuver. 54% des Français interrogés lors de ce sondage se disent ainsi favorables « à la généralisation du tiers payant car cela permettra aux plus modestes de pouvoir consulter un médecin alors qu’ils y renoncent parfois car ils ne peuvent pas avancer le prix d’une consultation ». De leur côté, 34% y seraient opposés « car cela va déresponsabiliser les patients, créer des abus et se traduire par une hausse des dépenses de santé ».  « Bien que d’une manière générale, sous l’effet de la crise économique et financière, l’opinion publique se montre de plus en plus sensible à la maîtrise des dépenses de santé et à la réduction des déficits publics, le risque d’un accroissement non maîtrisé du nombre de consultations, consécutif à la généralisation du tiers payant, n’est pas majoritairement partagé », relève l’institut IFOP. Les employés et ouvriers sont les plus nombreux à être favorables à la mesure (60%) contre seulement 29% des travailleurs indépendants et 40% chez les professions libérales et cadres supérieurs. Politiquement les sympathisants du Front de gauche plébiscitent cette mesure (80% favorables), tandis que les sympathisants PS sont à 61% d’opinion favorable et ceux de l’UMP seulement 38% et 50% pour les sympathisants FN.  Marisol Touraine avait également annoncé jeudi que la mesure figurerait dans la future loi de santé publique et que le tiers payant serait généralisé en 2017.

 

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol