Archive pour le Tag 'tests'

Tests scolaires : décevants

Tests scolaires : décevants

 

 

Il n’est pas étonnant que les syndicats corpos des enseignants contestent avec force les tests effectués par le ministère de l’éducation dans le primaire. En effet, ces tests font apparaître des résultats catastrophiques dans pratiquement toutes les matières de base. D’autres évaluations montraient que plus de 30 % des élèves ne maîtrisaient pas suffisamment le français et les mathématiques lors de leur entrée en sixième. Par ailleurs dans les classements internationaux la France se situe en queue de peloton pour une économie moderne. Très critiquées par les syndicats d’enseignants, ces nouvelles évaluations en français et en mathématiques ont été lancées le 17 septembre pour plus de 1,6 million d’écoliers de CP et CE1.Selon des résultats provisoires, « 23% des élèves en début de CP ont des difficultés à reconnaître les lettres et le son qu’elles produisent » et « 8% ont des difficultés à reconnaître les nombres dictés », indique le ministre. »Concernant les élèves en début de CE1, 30% lisent moins de 30 mots par minute, alors que l’objectif national est de 50 mots. Un élève sur deux (49%) a des difficultés en calcul mental et 47% ont des soucis pour résoudre des problèmes », poursuit M. Blanquer.

Pour le ministre, des « difficultés sociales et familiales peuvent expliquer certains retards, notamment dans le langage ». « C’est à l’école d’apporter à cet enfant ce que sa famille n’a pas pu lui donner. On ne doit laisser aucun élève de côté », argue-t-il. Répondant aux reproches de certains syndicats sur l’efficacité de ces tests et le risque qu’ils stressent les écoliers, le ministre assure qu’ils sont « un levier pour leur réussite ». « Ils n’ont pas été créés pour faire échouer les élèves, mais dans un esprit de bienveillance », insiste M. Blanquer. Ne pas répondre à toutes les questions n’est « pas un signe d’échec », affirme-t-il.

 

Législatives partielles : trois élections tests

Législatives partielles : trois élections tests

Trois élections législatives partielles pour remplacer Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Gérald Darmanin ; normalement ces élections devraient être emportées à nouveau par les républicains mais la circonscription la plus menacée pourrait être celle de Xavier Bertrand qui occupe maintenant le fauteuil de président de la région Nord pas de Calais. En juin 2012, Xavier Bertrand l’ancien ministre avait dû d’employer pour l’emporter d’une courte tête face au PS : il avait finalement été élu avec 220 voix d’avance, sur près de 46.000 votants. Le FN, lui, avait obtenu 16% des voix au 1er tour, 20 points derrière la candidature socialiste. Le contexte est aujourd’hui complètement différent. D’abord parce qu’une législative partielle attire bien moins les électeurs. Or, les précédents scrutins ont montré que cette abstention profitait au FN, dont l’électorat reste le plus mobilisé. Avec un nouveau candidat – en l’occurrence une candidate- le parti de Marine Le Pen peut donc logiquement espérer passer devant la socialiste Anne Ferreira, qui doit composer avec un contexte national difficile pour la gauche.  Lieutenant de Xavier Bertrand, Gérald Darmanin avait lui aussi démissionné de son mandat de député pour se consacrer à la région. En 2012, handicapé par la candidature dissidente de Christian Vanneste, il était sorti second du premier tour à six points du PS avant de l’emporter sans peine au second (54,88% des voix). Cette fois, il s’attend à un duel avec le FN. Aux régionales, Marine Le Pen avait dominé dans cette circonscription la liste Bertrand (37,06% des voix contre 31,82%) tandis que celle des socialistes obtenait 17% des suffrages. Dans cette 10e circonscription, le candidat LR Vincent Ledoux pourrait donc en découdre au second tour avec la candidate FN Virgine Rosez, aux dépends de la gauche là encore divisée : le socialiste Alain Merzag est en effet concurrencé par les candidatures EELV, PCF et MRC.

La droite a l’habitude de survoler les scrutins dans la 2e circonscription des Yvelines, qui avait pour députée Valérie Pécresse depuis 2002. En 2007, la nouvelle présidente d’Ile-de-France avait même gagné la législative dès le premier tour. En 2012, elle avait récolté 46,3% des voix, loin devant le PS (30,54%). Aux dernières régionales, la liste LR – toujours menée par Valérie Pécresse – obtenait sur ce territoire 42,55% des suffrages. Le PS a fait moitié moins (21,53%), tout en restant devant le FN (15%). Les socialistes peuvent donc entrevoir un second tour face au candidat LR Pascal Thevenot, malgré une nouvelle fois la pluralité des candidatures à gauche (EELV, PCF, Nouvelle donne). A moins que le scrutin ne se joue une nouvelle fois en un seul tour.

Pollution Volkswagen : des tests sur les voitures en France…avec des surprises

Volkswagen : des tests sur les voitures en France…avec des surprises

Il est évident les tests il est évident que les tests qui vont être effectués sur les véhicules de la marque allemande vont révéler de grandes surprises. D’abord parce qu’il s’agit de véhicules déjà vendus, donc pas des véhicules entièrement neufs,  et que les conditions d’utilisation de ces véhicules vont encore accroître les différences entre les performances environnementales théoriques et les ses émissions réelles. On peut s’étonner que Ségolène Royal qui a décidé de ces tests n’ait pas envisagée de les effectuer sur toutes les marques y compris françaises. Sera cela aurait été l’occasion de constater qu’en faite les émissions réelles sont très loin de ce qu’annoncent les constructeurs. Les tests aléatoires prévus sur une centaine de voitures vendues en France pour vérifier, dans la foulée du scandale Volkswagen, qu’elles respectent les normes d’homologation commenceront dès « la semaine prochaine » sur les Volkswagen, a précisé vendredi Ségolène Royal. Ces tests avaient été annoncés jeudi à l’issue d’une table ronde avec des représentants des constructeurs automobiles commercialisant des voitures dans l’Hexagone dans le but de « faire toute la clarté sur l’absence de fraude », a souligné la ministre de l’Ecologie sur Europe 1. Les véhicules seront tirés au sort et les évaluations seront supervisées par une commission indépendante.  Par ailleurs, « dès aujourd’hui (vendredi), les contrôles de la répression des fraudes ont commencé sur les voitures Volkswagen », a déclaré Mme Royal, en déplacement à Chamonix avec le Premier ministre près de la Mer de glace. A la question de savoir si un million de véhicules Volkswagen pourraient être frauduleux en France, comme l’estime un cabinet d’experts, Mme Royal a répondu : « C’est possible, c’est pour cela qu’il faut vérifier les choses. On le saura très vite à partir du contrôle parce qu’on pourra faire un pourcentage et voir combien de véhicules ont été impactés. » En Allemagne, environ 2,8 millions de véhicules fabriqués par le groupe Volkswagen sont équipés d’un logiciel fraudeur, a déclaré vendredi le ministre allemand des Transports.

Banques françaises: des tests bons pour l’économie ?

 

Banques françaises:  des tests bons pour l’économie ?

 

 Pour l’essentiel, il s’est agit d’une vérification de la hauteur des fonds propres. Un des ratios clés analysés est le Core Tier One (CET1) qui correspond aux capitaux propres apportés par les actionnaires rapportés à la taille du bilan. Selon la réglementation européenne, ce ratio devrait s’élever à 8 %. En d’autres termes, cela signifie que les fonds propres d’une banque doivent représenter 8 % du total de ses engagements. Mais pour parvenir à ces résultats les banques ont dû resserrer de manière draconienne leur encours de prêts notamment aux PME. Or les PME sont essentiellement financées par le canal des banques (les grandes entreprises ayant un accès direct au marché financier). Du coup ce resserrement des encours de prêts pèse négativement sur la croissance. La Banque de France a  tiré de ces tests une conclusion un peu abusive sur le modèle de la banque universelle (pour sans doute donner du crédit à la mini réforme bancaire du gouvernement). La Banque de France a en effet salué la qualité des actifs de nos treize banques testées, et leur capacité de résistance à des chocs sévères. Elles ont en effet été soumises à « des hypothèses de crise, de dégradation, de récessions, de tensions sur les marchés, de hausses ou de chutes brutales des taux d’intérêts », a expliqué Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, sur BFM Business dimanche.   »Les banques universelles françaises (qui combinent activités de marchés et activités de crédit, ndlr) résistent très bien. Or ce sont celles qui financent le mieux l’économie puisque les entreprises ont à la fois besoin d’opérations de crédit et d’opération de marché. Cet exercice prouve que ce modèle n’est pas plus risqué que les autres, au contraire vu les résultats de ces stress-test. Donc la banque universelle à la française est un bon modèle », a estimé Christian Noyer. Noyer aurait du ajouter «  tant que ne se produit pas un éclatement de bulle spéculative » !




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol