Archive pour le Tag 'sur un an'

Italie : croissance à -1.8% sur un an

Italie : croissance à -1.8% sur un an

 

L’économie italienne a stagné au troisième trimestre, après deux années de contraction, selon l’estimation définitive de l’institut national de statistiques, Istat, publiée mardi. L’Istat a relevé, de -0,1% à inchangé, son estimation de variation de produit intérieur brut (PIB) pour la période juillet-septembre. Un porte-parole d’Istat dit que « techniquement, cette donnée n’est pas suffisante pour dire que la récession est finie ». En variation annuelle, le PIB a baissé de 1,8%, alors que la première estimation était à -1,9%. La contraction de l’économie pour le deuxième trimestre a été confirmée à -0,3% sur un mois et de -2,2% sur un an. Au troisième trimestre, l’économie italienne a été soutenue par l’accumulation de stocks, tandis que la balance commerciale a pesé sur la croissance, avec une progression des importations nettement plus rapide que les exportations.

 

Immobilier : baisse de 16% des permis de construire sur un an

Immobilier : baisse de 16% des permis de construire sur un an

 

Selon les données corrigées des variations saisonnières publiées mardi par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable, le nombre de permis de construire a reculé de 7,2% sur les trois mois à fin septembre et celui des logements commencés de 2,2%. Par comparaison, les reculs enregistrés pour les trois mois à fin août étaient de 10,2% pour les permis de construire et de 1,9% pour les mises en chantier. Sur le seul mois de septembre, la baisse est de 1,9% (après -2,2% en août et -2,6% en juillet) pour les premiers et de 0,9% (après -0,9% et -0,8% en août et juillet) pour les secondes. En données brutes, 28.658 logements ont été mis en chantier en septembre et 76.042 sur l’ensemble du troisième trimestre, soit 0,6% de moins par rapport juillet-septembre 2012. Sur un an, le nombre de mises en chantier ressort à 341.808, en recul de 11,1%.Cette baisse des douze derniers mois affecte un peu plus les logements collectifs (-11,6%) que les logements individuels (-9,4%) alors que les logements en résidence reculent plus nettement (-19,7%).Le nombre de permis de construire délivrés a atteint de son côté 36.549 le mois dernier et 99.968 au troisième trimestre, soit 27,9% de moins que pour la même période de 2012.Sur un an, il s’établit à 446.989, en baisse de 16,0% par rapport aux douze mois précédents. Dans le même temps, la construction neuve, qui représente 87% de l’offre de logement, a diminué de 16,2%.

Embauches : baisse de 3% sur un an

Embauches : baisse de 3% sur un an

 

Léger frémissement depuis deux mois des déclarations d’embauche due essentiellement à la multiplication des CDD (80% des embauches). Le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois dans les secteurs marchands, hors intérim, a augmenté pour le deuxième mois consécutif en août, à +1,3%, mais recule de 2,1% sur trois mois, selon les chiffres publiés jeudi par l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss).Le nombre de déclarations avait augmenté de 3,1% en juillet (+3,6% annoncé auparavant). A fin août, la baisse de ces déclarations sur un an s’établit à 3,1%.Dans l’industrie, les déclarations d’embauche de plus d’un mois ont augmenté de 2,6% en août, après une hausse de 7,9% en juillet. Les déclarations dans ce secteur sont stables sur trois mois mais reculent de 5,1% sur un an.L’Acoss ajoute que, sur le champ des entreprises déclarant mensuellement leurs cotisations aux Urssaf, soit celui des entreprises de plus de neuf salariés qui représentent 81% du total de l’emploi, le repli de l’emploi a persisté en juillet et s’est maintenu à -0,1% sur trois mois. La baisse, amorcée mi-2012, s’établit à -0,3% sur un an et résulte notamment du fort recul de l’intérim observé depuis fin 2011, poursuit le communiqué. Les effectifs du secteur de l’intérim ont diminué de 1,5% sur trois mois à fin juillet, le repli sur un an étant de 7,8%, après une hausse de 0,5% sur trois mois à fin juin.

Logements neufs : nette baisse sur un an

Logements neufs : nette baisse sur un an

On est loin des promesses de Duflot qui avait déclaré vouloir 500 000 logements neufs par an. En fait sur un an il y a une nette baisse ; Les mises en chantier de logements neufs en France ont progressé de 5,9% sur un an entre mai et juillet, selon les statistiques du ministère du Logement publiées mardi.  Le nombre de mises en chantier (75.081) progresse moins vite qu’au deuxième trimestre: par rapport à la même période de 2012, la hausse avait atteint 9,0% à 75.901 unités.  Sur douze mois, entre août 2012 et juillet 2013, le nombre de logements neuf mis en chantier continue à afficher une baisse marquée (-13,4%) à 301.626 unités.  Le nombre de permis de construire accordés aux logements neufs, qui représentent les futures mises en chantier, a pour sa part accentué son recul (-22,9%) entre mai et juillet 2013 par rapport à la même période 2012, à 89.218 unités.  Sur douze mois, la tendance est aussi à la dégradation, avec une baisse cumulée de 11,8% à 406.825 unités d’août 2012 à juillet 2013, plus accentuée encore que le recul de 9,4% (à 419.651 unités) d’août 2011 à juillet 2012.

 

Automobiles Europe : une hausse en juillet mais baisse sur un an

Automobiles Europe : une hausse en juillet mais baisse sur un an

 

Le  marché automobile européen est sur ue tendance de -5% sur lannée, son plus bas niveau depuis près de 20 ans,mais  a connu en juillet sa deuxième hausse mensuelle de l’année, ce qui entretient l’espoir d’une stabilisation des ventes au second semestre. Selon des données publiées vendredi par la VDA, l’association des constructeurs allemands d’automobiles, les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 4,8% le mois dernier par rapport à juillet 2012, à 1,02 million d’unités. « Le résultat positif de juillet (…) est un bon début pour la stabilisation que nous anticipons pour le second semestre », a déclaré Matthias Wissmann, président de la VDA, cité dans un communiqué. « La reprise économique naissante en Europe occidentale semble se refléter dans l’évolution de la demande automobile », a-t-il ajouté, notant que les progressions à deux chiffres enregistrées en Espagne, au Portugal ou encore en Grèce étaient de bon augure. Le marché allemand, le premier en Europe, a été marqué par une légère hausse des ventes de voitures neuves, ce qui s’explique par un jour ouvré de plus par rapport à juillet 2012. Ajustées de cet effet calendaire, les immatriculations ont reculé de 2,3% le mois dernier, selon les calculs du cabinet d’études Dataforce. Les bonnes performances enregistrées par Volkswagen en Chine et aux Etats-Unis, n’ont pas réussi à compenser le recul de 4,1% de ses ventes sur le marché allemand, ramenant la croissance des ventes mondiales du constructeur à 3,2%, son plus bas niveau en quatre mois. « La situation de certains marchés a parfois été très difficile », a reconnu Christian Klinger, directeur des ventes du groupe. « Le climat économique reste mauvais. » Sur les sept premiers mois de l’année les ventes du groupe, en incluant les marques Audi et Porsche, ont diminué de 3,1% à 2,16 millions de véhicules. En dépit des espoirs d’amélioration, le directeur des ventes en Europe du constructeur américain Ford a déclaré jeudi à Reuters s’attendre à une poursuite de la guerre des prix sur le marché européen tant que les volumes n’augmenteront pas de manière significative. L’année 2013 devrait être la quatrième année consécutive de contraction du marché automobile en Europe. Sur les sept premiers mois de l’année, les ventes de voitures neuves ont baissé de 5,2%, à 7,46 millions d’unités.

Hausse prix : 0.8% sur un an

Hausse prix : 0.8% sur un an  

Sur un an, ils affichent une hausse de 0,8%, contre 0,7% en avril. L’indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, s’inscrit également en hausse de 0,1% en mai, sa progression sur un an atteignant 0,9%. Douze économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice IPCH en hausse de 0,2% sur le mois, leurs estimations allant de -0,5% à +0,3%. Corrigée des variations saisonnières, la hausse de mai est également ressortie à 0,1%, tout comme pour l’indice des prix hors tabac (+0,7% sur un an), alors que l’inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) a progressé de 0,2% sur le mois et de 0,5% sur un an. Selon l’Insee, le raffermissement des prix des services de transport et de communications (+0,7%) constitue la principale contribution à la hausse de les prix enregistrée en mai. Par ailleurs, la baisse saisonnière des prix des services liés au logement (-0,6%) et celles des produits pétroliers (-3,2%) sont compensées par les hausses, en partie saisonnières, des prix des produits alimentaires frais (+4,4%) et des autres services (+0,4%). Hors habillement (+0,5%), les prix des produits manufacturés ont été peu dynamiques, restant stables dans l’ensemble.

Immobilier neuf : chute de 18% sur un an

Immobilier : chute de 18% sur un an

Les mises en chantier de logements neufs en France ont poursuivi leur dégringolade au premier trimestre, chutant de 11,2% à 83.929 unités comparé à la même période de 2012, selon les statistiques du ministère du Logement publiées mardi.  Le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs a en revanche augmenté de 5,5% au cours de la même période, à 129.499 unités.  Sur douze mois (avril 2012 à mars 2013), la baisse des mises en chantier est plus marquée, de -18,0% à 335.900 unités. Durant la même période, les permis de construire pour des logements neufs ressortent pour cette fois en baisse de 6,2% à 502.300 unités.  Le recul marqué des mises en chantiers entre janvier et mars affecte tous les secteurs du logement, que ce soit l’individuel (-14,5%) ou le collectif (-5,6%).

 

Etats-Unis: l’inflation seulement à 1,3% en décembre sur un an

Etats-Unis: l’inflation seulement  à 1,3% en décembre sur un an

Signe du tassement économique, l’inflation a légèrement ralenti aux Etats-Unis en décembre, où elle a atteint 1,3% sur un an, selon l’indice des prix associés aux dépenses de consommation des ménages (PCE) publié jeudi par le département du Commerce vendredi à Washington.  La hausse des prix, qui avait atteint 1,4% en novembre, reste inférieure à l’objectif de la banque centrale des Etats-Unis (Fed), qui souhaite une inflation de 2,0% sur un an à moyen terme.  Hors alimentation et énergie, l’inflation dite sous-jacente a elle aussi ralenti à 1,4% en décembre, après avoir atteint 1,5% le mois précédent, selon les chiffres du gouvernement.  Par rapport au mois précédent, indique le ministère, les prix sont restés stables après avoir reculé le mois précédent (-0,2%) pour la première fois en six mois.  Sur un mois, l’inflation sous-jacente a elle aussi été nulle, alors que la prévision médiane des analystes tablait sur une légère hausse de 0,1%.  L’indice PCE sert de référence à la Fed pour la conduite de la politique monétaire américaine.

 

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol