Archive pour le Tag 'Stable'

Viandes: Modification de la consommation

Si les quantités consommées par personne sont relativement stables sur le long terme, les habitudes de consommation ont, elles, évolué. La viande bovine connaît ainsi un léger recul, au profit de celle de volaille, dont la consommation a fortement augmenté. 

 

En 2000, la France consommait 5 290 milliers de tonnes équivalent-carcasse (TEC), une unité qui permet de prendre en compte le poids de viande des animaux abattus et des produits transformés contenant de la viande. En 2023, ce chiffre a atteint 5 672 milliers de tonnes, soit une augmentation d’environ 7%. La  consommation de viande par habitant s’est, elle, stabilisée autour de 84 kgec (kilogrammes équivalent-carcasse) depuis 2010. L’année 2023 marque toutefois une légère baisse. « Pour la première fois depuis longtemps, on est repassé sous la barre des 84 kgec », note Lucile Rogissart, chercheuse à l’Institut de l’économie pour le climat (I4CE), spécialiste de la transition agricole et alimentaire.Parmi les facteurs évoqués pour expliquer ce léger recul de la consommation en 2023 : l’inflation, mais aussi les questions de bien-être animal et de  l’environnement Si les quantités consommées par personne sont relativement stables sur le long terme, les habitudes de consommation ont, elles, évolué. La viande bovine connaît ainsi un léger recul, au profit de celle de volaille, dont la consommation a fortement augmenté.

France-Chômage stable

France-Chômage stable

Toujours environ officiellement 3 millions de demandeurs d’emploi. Le nombre de demandeurs d’emploi sans activité (catégorie A de Pôle emploi) est resté stable au deuxième trimestre, approchant la barre symbolique des 3 millions de chômeurs sans encore passer dessous. Une des raisons fondamentales est que des demandeurs d’emploi ne se précipitent pas trouver du travail pendant les vacances

Au total, 3,011 millions de personnes sont ainsi inscrites en catégorie A, à savoir sans activité. La dernière fois que leur nombre a été sous la barre des 3 millions remonte au 3e trimestre 2011 (2,991 millions), il y a donc presque 12 ans.

En catégorie A, pour la seule France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi augmente de 0,4% pour les moins de 25 ans (+2,1% sur un an), de 0,6% pour ceux âgés de 25 à 49 ans (-5,3% sur un an) et recule de 1,7% pour ceux âgés de 50 ans ou plus (-7,5% sur un an).

Le nombre de chômeurs diminue par ailleurs dans cinq régions et est stable ou augmente dans les autres (avec des écarts allant de -1,9% en Provence-Alpes-Côte d’Azur à +1,1% dans le Grand Est).

Sur le front du chômage de longue durée, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis un an ou plus (en catégorie A, B, C) diminue de 1% (-8,6% sur un an). Ils représentent 44,1% des demandeurs d’emploi.

Croissance économique : conjoncture stable

Croissance économique : conjoncture stable

selon l’Insee, le climat des affaires est resté stable en juillet, au niveau de sa moyenne de longue période pour le troisième mois consécutif, a annoncé jeudi l’Insee. L’indicateur qui synthétise l’opinion des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité s’est établi à 100, a précisé l’Institut national de la statistique. Le climat de l’emploi est également resté stable en juillet par rapport au mois précédent, à 106.

Dans le détail des secteurs d’activité, les services (102), l’industrie (100) et le bâtiment(106) sont restés stables. Le commerce de détail est lui marqué par une embellie, passant de 102 en juin à 106 en juillet, porté par une amélioration des opinions des chefs d’entreprise quant aux «perspectives générales du secteur», a expliqué l’Insee. À l’inverse, dans le commerce de gros, un secteur dont le climat des affaires n’est publié que tous les deux mois par l’Insee, l’indicateur s’est dégradé de 94 en mai à 92 en juillet. Cette détérioration s’explique par le fait que les chefs d’entreprise sont moins optimistes sur les intentions de commandes.

«La stabilité du climat des affaires en juillet est plutôt une bonne nouvelle dans un contexte conjoncturel qui reste difficile», a commenté Sylvain Bersinger, chef économiste du cabinet Asterès. «Avec des vents contraires qui restent importants, le climat des affaires ne devrait pas s’améliorer sensiblement dans les mois à venir», a-t-il ajouté dans une note.

Sondage popularité gouvernement : stable mais bas

Sondage popularité gouvernement : stable mais bas


Politiquement, Emmanuel Macron à 30 % est stable ou en légère hausse au sein des principaux électorats – que ce soit le sien (81%, +2), celui de Jean-Luc Mélenchon (12%, +3) ou de Marine Le Pen (10%, +1) – et progresse auprès des abstentionnistes (24%, +5). Il est en revanche en baisse auprès des électeurs de Valérie Pécresse (28%, -14 points) et d’Éric Zemmour (10%, -7 points).Un sondage toutefois à relativiser car il n’intègre pas totalement les conséquences de la gestion en cours des émeutes des quartiers.

Professionnellement, la côte de confiance du chef de l’Etat évolue peu. En termes d’âge, les plus de 65 ans (39%, +4) sont les plus nombreux à le soutenir. Géographiquement, le président dispose d’une confiance plus élevée auprès des habitants des métropoles : d’abord dans l’agglomération parisienne (35%, +1), puis dans les villes de province de plus de 100 00 habitants (31%, +3) et enfin dans les communes plus petites (entre 26% et 29% selon la taille). C’est néanmoins dans les communes rurales qu’il progresse le plus ce mois-ci (26%, +5).

Un quart des Français accorde leur confiance à la Première ministre, Elisabeth Borne (25%, +1). La défiance des Français à son égard reste néanmoins forte : 66% (+3) d’entre eux ne lui font pas confiance et 43% (+2) pas confiance du tout.

Edouard Philippe progresse de 3 points et consolide sa place de personnalité préférée des Français. Marine Le Pen, Jordan Bardella et Marion Maréchal sont tous trois dans le Top 7. François Hollande est la seule personnalité de gauche à s’insérer dans le haut du classement.

La popularité d’Edouard Philippe reste élevée (44%, +3 points sur un mois et +1 point depuis le début de l’année). Marine Le Pen reste deuxième, mais perd un point en juillet (32%, -1 point) ; elle devance Nicolas Sarkozy (28%, +3 points) et Bruno Le Maire (28%, =), ministre le plus populaire de ce classement. François Hollande progresse de 4 points (28%) et se positionne devant Jordan Bardella (25%, +1) et Marion Maréchal (25%). Fabien Roussel, 8ème, recule de 1 point (24%). Parmi les personnalités qui font leur entrée ou leur retour dans l’observatoire politique, Carole Delga obtient 13% d’image positive (contre 26% d’image négative), Marlène Schiappa 12% (contre 60% négative), Yaël Braun-Pivet 10% (contre 34% négative) et Rima Abdul-Malak 7% (contre 34% négative).

Auprès des électeurs de gauche, Jean-Luc Mélenchon est premier (50%, +2 points) ex-aequo avec François Hollande qui enregistre une forte progression ce mois-ci (50% +12 points après -10 points le mois dernier). François Ruffin est 3ème (46%, +1 point) ; le député de la Somme obtient 21% d’image « très positives », soit quasiment deux fois plus que Jean-Luc Mélenchon (12%), pourtant plus populaire et plus connu. Olivier Faure (31%, +6 points, après -8 points) et Sandrine Rousseau (31%, +11 points, après -7 points) progressent fortement. Carole Delga est 8ème de ce classement (26%), juste devant Bernard Cazeneuve (24%, +5 points).

Chômage : stable dans la zone euro, pour l’instant

Chômage : stable dans la zone euro, pour l’instant

Le taux de chômage dans la zone euro est resté stable en janvier à 6,7% de la population active, comme en décembre, proche de son plus bas niveau historique, selon les données d’Eurostat publiées jeudi. Il est en baisse de 0,2 point par rapport à janvier 2022. L’indicateur avait atteint 6,6% en octobre, son point bas historique depuis avril 1998.

Globalement, le marché du travail résiste plutôt bien au net ralentissement de la croissance, provoqué par la guerre en Ukraine, et à la flambée de l’inflation. L’économie européenne a réussi à échapper à une récession au dernier trimestre, mais la croissance s’annonce très faible en 2023.

La tendance du chômage pourrait donc s’inverser d’ici la fin de l’année.

Quelque 13,23 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage dans l’UE en janvier au sein des vingt-sept États membres, dont 11,29 millions parmi les vingt pays partageant la monnaie unique –la Croatie a rejoint la zone euro au 1er janvier. Le taux de chômage a légèrement baissé en France, à 7,1% (-0,1 point par rapport à décembre). Il est resté stable en Allemagne, à 3%. Outre l’Allemagne, les taux les plus bas de l’UE ont été enregistrés en République tchèque (2,5%) et en Pologne (2,8%). Le plus élevé a été relevé en Espagne (13%).

Sondage croissance : stable en août mais perspectives en baisse

Sondage croissance  : stable en août mais perspectives en baisse

 

D’après  l’Insee, le moral des chefs d’entreprise demeure encore satisfaisant en août. Paradoxalement ,il est en contradiction avec celui des ménages particulièrement pessimistes sans doute à cause des dégâts de l’inflation sur le pouvoir d’achat sans parler des inquiétudes sur l’énergie . Le  moral des chefs d’entreprise, s’est établi à 103, au-dessus de sa moyenne de long terme qui est de 100. Dans le détail, la détérioration enregistrée dans l’industrie a été compensée par une amélioration dans le commerce de détail et dans une moindre mesure dans le bâtiment.

L’économie française semble donc avoir encore devant elle une période de répit relatif. De quoi rassurer Bercy qui table sur une croissance de 2,5 % cette année. « Ce niveau devrait être atteint, il est même possible que le chiffre soit finalement supérieur. En revanche le choc sera pour 2023, et j’ai un très gros doute sur l’objectif de croissance de 1,3 % affiché pour le moment par l’exécutif », estime Patrick Artus. Le conseiller économique de Natixis table pour sa part sur « une croissance négative l’an prochain ». « La croissance marquera le pas en 2023 et s’établira probablement proche de 0 % pour l’ensemble de l’année », estime ING.

Moins pessimiste, Mathieu Plane évoque « un grand flou pour 2023 ». « La récession n’est pas notre scénario central, mais l’objectif de 1,3 % sera difficile à tenir  », juge-t-il, alors que l’OFCE avait annoncé en juillet tabler sur +1 % l’an prochain.

Covid France : stable sur une tendance haussière

Covid France : stable sur une tendance haussière

 

6405 malades sont toujours hospitalisés, dont 269 depuis la veille. Ils étaient 6377 dimanche. 1023 personnes sont traitées dans les services de soins critiques – 74 y ont été accueillies ces dernières 24 heures – contre 1018 la veille. 42 personnes sont également mortes du Covid dans les hôpitaux français ce lundi, selon Santé publique France, portant le bilan à 90.634 morts à l’hôpital depuis le début de la pandémie.

Les contaminations repartent toutefois à la hausse. 1295 nouveaux cas de Covid-19 ont par ailleurs été détectés lors des dernières 24 heures, contre 5005 la veille et 1057 lundi dernier.La moyenne sur plusieurs jours tend désormais à dépasser les 5000 quotidiennement.  Le taux de positivité des tests s’élève, lui, à 1,7%. Sur le front des vaccinations, 51.081.514 personnes ont reçu au moins une injection (soit 75,8% de la population totale) et 49.856.632 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 73,9% de la population totale), depuis le début de la campagne vaccinale en France.

Covid France : toujours stable

Covid France : toujours stable

L’épidémie se stabilise en France. 10.438 malades sont actuellement hospitalisés (ils étaient 10.646 la veille), dont 595 arrivés ces dernières 24 heures, selon le bilan de Santé publique France publié ce mercredi. 2224 patients sont traités en soins intensifs – dont 174 depuis la veille – contre 2259 mardi.

Le nombre de contaminations était également en baisse ce mercredi. 12.828 nouveaux cas ont ainsi été détectés lors des dernières 24 heures, contre 14.534 la veille et 17.621 mercredi dernier. Le taux de positivité des tests s’élève à 2,4%. 100 personnes sont également mortes du Covid-19 dans les hôpitaux français depuis la veille, portant le bilan à 115.259 morts depuis le début de la pandémie.

Sur le front des vaccinations, 49.370.949 personnes ont reçu au moins une injection (soit 73,2% de la population totale) et 46.045.783 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 68,3% de la population totale) depuis le début de la campagne vaccinale en France.

Covid France : toujours stable

Covid France : toujours stable

 

L’épidémie de Covid continue de sévir en France, où 85 personnes sont mortes du virus ce mercredi, selon Santé publique France. 11.119 malades sont toujours hospitalisés – 742 d’entre eux le sont depuis la veille. Au total, 2294 personnes sont actuellement traitées en soins critiques, dont 187 arrivées ces dernières 24 heures. 17.621 nouveaux cas ont été détectés.

L’OMS surveille le variant «Mu» qui ne serait pas couvert par les vaccins actuels.  Gabriel Attal appelle à un «optimisme prudent» sur la situation sanitaire, le passe sanitaire maintenu par la justice dans les centres commerciaux parisiens… Le Figaro fait le point ce mercredi 1er septembre sur les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19.

Sondage popularité gouvernement : stable ?

Sondage popularité gouvernement : stable ?

Les popularités d’Emmanuel Macron et de Jean Castex sont stables depuis un mois, s’établissant respectivement à 40% et 38% d’opinions favorables, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche qui a l’habitude de diffuser des enquêtes favorables au pouvoir. Un sondage donc encore à relativiser.

Le Premier ministre connaît lui aussi une amélioration de sa popularité auprès des plus de 65 ans (46%, +4 points). Il fait en outre le plein auprès des sympathisants de La République en marche: 83% d’entre eux s’en déclarent satisfaits, 7 points de mieux en un mois.

Enquête réalisée auprès de 1.933 personnes du 3 au 10 juin, par téléphone et en ligne, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur entre 1 et 2,3 points.

 

Agences de notation Allemagne : S&P confirme la note AAA et sa perspective stable

Agences de notation Allemagne : S&P confirme la note AAA  et sa perspective stable

L’agence S&P Global Rating confirme une nouvelle fois la note AAA de la dette à long terme de l’Allemagne.

 

«L’Allemagne reste l’un des émetteurs de dette souveraine les plus solvables au monde, une appréciation qui n’est pas écornée par l’augmentation de la dette et du déficit induite temporairement l’an dernier par la pandémie», résume l’agence de notation financière dans un communiqué. Celle-ci a aussi maintenu la perspective stable assortie à la note, s’appuyant sur «les formidables réserves budgétaire et externes ainsi que l’efficacité de ses institutions» qui «vont atténuer l’impact de la pandémie et faciliter la réponse politique du gouvernement» pour soutenir l’économie. Ces deux atouts combinés devraient «empêcher de laisser une cicatrice économique plus profonde et de détériorer sa capacité à remplir ses obligations financières au cours des deux-trois prochaines années», estime S&P Global Ratings.

Popularité de Macron: stable d’après le JDD

Popularité de Macron: stable d’après le JDD

 

 

Le JDD qui présente la particularité de pousser en général les feux de la popularité de Macron dans les sondages cette fois constate une stabilité autour de 41 %.  En fait le JDD s’aligne sur les autres sondages qui notent une popularité de Macron autour de 40 %, en hausse depuis qu’il a décidé de refuser le recours finement.

Le chef de l’Etat gagnerait quand même un point en un mois dans le  baromètre Ifop-JDD*, à 41% de satisfaction.

 

« Dans les discussions menées avec les personnes interrogées, le Covid écrase tout mais Emmanuel Macron n’en pâtit pas », explique le sondeur. Cette partie, dite « qualitative » du sondage, révèle que sa décision surprise de ne pas reconfiner le pays, annoncée par Jean Castex le 29 janvier, est portée à son crédit. A l’inverse du rythme de la campagne de vaccination qui, de son côté, continue de lui être reprochée.

 

Avec 37% de satisfaction ce mois-ci, la cote de popularité de Jean Castex ne varie plus depuis décembre.

 

* Sondage Ifop pour le JDD réalisé par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone du 11 au 18 février auprès d’un échantillon de 1.954 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (selon des critères sociodémographiques, socioprofessionnels et géographiques), définis à partir des données de l’Insee. 

 

Coronavirus France : haut plateau stable

Coronavirus France : haut plateau stable

Selon les chiffres officiels annoncés par le ministère de la Santé jeudi, 22.501 cas positifs ont été enregistrés ce jeudi 18 février, un chiffre en baisse par rapport aux 25.018 cas annoncés mercredi.

Une baisse de jeudi par rapport à mercredi . 22.501 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés ce jeudi 18 février, selon les chiffres officiels annoncés par le ministère de la Santé, un chiffre en baisse par rapport aux 25.018 cas annoncés mercredi.

En outre, 271 décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, portant le total à 59.159 victimes du coronavirus à l’hôpital. Depuis le début de l’épidémie, 3.536.648 personnes ont été atteintes du Covid-19. Les entrées à l’hôpital sont estimées à plus de 1400 entre mercredi et jeudi selon les chiffres du ministère de la Santé, dont 261 en réanimation.

Côté vaccination, c’est toujours un peu la galère en dépit des promesses. 184.120 doses ont été administrées depuis la veille, dont 66.636 premières injections. Dans l’Hexagone, 3.513.581 vaccinations ont été réalisées depuis le début de la campagne de vaccination, soit 2.472.808 première dose et 1.040.773 deuxième dose, selon un communiqué du gouvernement.

Coronavirus France : moyenne stable .

Coronavirus France : moyenne stable .

Depuis une semaine ou deux, la moyenne semble se stabiliser autour de 20 000 cas par jour.

La moyenne mobile sur sept jours des nouvelles infections, qui égalise les irrégularités de déclaration quotidienne, s’établit à 19 348, un plus bas depuis le 20 janvier. Le nombre total cumulatif de cas est passé à 3,36 millions, le sixième le plus élevé au monde.

Cette moyenne mobile sur sept jours est maintenant restée dans une fourchette étroite de 19 200 à 20 700 pendant près de trois semaines, une tendance qui semble justifier la décision du gouvernement de ne pas recourir à un troisième verrouillage malgré les experts de la santé qui l’ont réclamé.

S&P: la note stable AA de la France avec perspective stable

  • S&P:  la note stable AA de la France avec perspective stable
  • L’agence a maintenu la perspective stable de la note de la France, car elle «reflète nos attentes que les récentes réformes économiques, budgétaires et structurelles prises par le gouvernement ont amélioré les capacités économiques de la France de faire face aux conséquences de l’épidémie de Coviv-19», a-t-elle indiqué dans un communiqué. S&P s’attend à ce que la France connaisse cette année une récession de -1,7%, comme elle l’avait déjà indiqué il y a une semaine, «avant un rebond de la croissance en 2021».
  • Elle prévoit toutefois une dégradation du déficit budgétaire à 4,9%, soit nettement plus que ce qu’a prévu le gouvernement (3,9%) après l’annonce de ses premières mesures pour soutenir l’économie face à la crise. A la mi-février, l’agence de notation financière Moody’s avait également laissé inchangée la note de la France à Aa2, mais avait abaissé la perspective de positive à stable, en raison de l’efficacité moins forte que prévu des mesures fiscales pour enrayer le creusement du déficit public.
  • Le ministre des Finances Bruno Le Maire avait reconnu lundi que la récession qui frapperait la France cette année serait beaucoup forte que -1%, le niveau estimé au début de la période de confinement. Avant la crise du coronavirus, le gouvernement tablait sur +1,3% de croissance en 2020. Le ministre chargé du budget Gérald Darmanin avait aussi reconnu que le déficit public de la France en 2020 serait «sans doute» supérieur à 3,9%.
1234



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol