Archive pour le Tag 'ST Nazaire'

STX ST Nazaire sauvé par un italien ?

STX ST Nazaire sauvé par un italien ?

 

Trois groupes (un chinois de Hong Kong, un néerlandais et un italien) avaient manifesté leur intérêt pour la reprise des 66,6 % détenus par le sud-coréen en faillite STX dans le chantier naval de Saint-Nazaire STX France. Finalement, seul Fincantieri, contrôlé à 70 % par le gouvernement italien, a déposé une offre mardi, dans les délais impartis. Le tribunal de Séoul dira le 3 janvier si l’offre est suffisamment généreuse pour entrer en négociations exclusives avec Fincantieri. La société détenue en majorité par les Coréens va donc être vendue au plus offrant. STX St Nazaire est une superbe entreprise qui possède un très haut niveau de technicité, des clients et aussi une bonne rentabilité. Cependant le groupe STX, lui est en piteux état financier et risque la liquidation. Reste à savoir si le rachat de St Nazaire ne vise pas seulement qu’à récupérer la clientèle et à délocaliser le moment venu la production et le savoir-faire. D’une certaine manière,  il s’agit d’un enjeu stratégique pour l’industrie française et les pouvoirs publics ont évidemment une responsabilité particulière d’autant qu’ils sont d’ailleurs présents au capital actuel. Le fleuron français est la seule unité rentable de STX Offshore & Shipbuilding, qui a demandé en mai son placement en redressement judiciaire. Le chantier naval sud-coréen possède les deux tiers de STX France depuis 2008, le tiers restant étant aux mains de l’Etat français. Les banques créancières de STX Offshore et autres parties intéressées doivent se retrouver le 11 novembre pour donner leur feu vert au projet de réhabilitation du groupe. STX Offshore & Shipbuilding, jadis le quatrième constructeur sud-coréen, est sous le contrôle de ses créanciers depuis 2013, dont la banque publique Korea Development Bank. Ceux-ci ont lâché plus de 4.000 milliards de wons (3,2 milliards d’euros) pour l’aider à faire face à ses échéances. STX France, qui compte 2.600 salariés et fait travailler environ 5.000 sous-traitants, est lui en pleine forme. L’entreprise dispose d’un carnet de commandes très bien rempli, avec 14 paquebots de croisière à construire d’ici 2026.

 

Navire géant- ST Nazaire : L’anti européenne Finlande en appelle aux règles de l’Europe

Navire géant- ST Nazaire : L’anti européenne Finlande en appelle aux règles de l’Europe

La Finlande qui s’oppose à plus intégration européenne pour ne pas payer les dettes de ses voisins en appelle cette fois à l’Europe estimant que les règles européennes n’ont pas été respectées pour le contrat du navire géant décroché par St Nazaire. (Finalemenet une position assez proche de celle de la Grande Bretagne, de l’Europe quand ça rapporte et moins d’Europe quand ça coûte). Le contrat remporté par STX France respecte « évidemment » les règles, a martelé vendredi soir Pierre Moscovici au micro d’Europe 1. Le ministre de l’Économie répondait ainsi aux interrogations de son homologue finlandais sur la nature du soutien des autorités françaises aux chantiers navals de Saint-Nazaire. Royal Caribbean International (RCI), numéro deux mondial de la croisière, a en effet choisi jeudi STX France, à Saint-Nazaire, aux dépens des chantiers STX de Turku, en Finlande, avec lesquels ils étaient en compétition. Un contrat d’environ un milliard d’euros pour la construction d’un paquebot géant, sortant les chantiers navals de Loire-Atlantique d’un long et difficile passage à vide pour ses salariés.   »Nous voulons nous assurer que les Français ont respecté les règles de l’UE », avait déclaré vendredi le ministre finlandais de l’Economie Jan Vapaavuori lors d’une conférence de presse partiellement rediffusée sur la télévision publique YLE vendredi. Le ministre avait annoncé qu’il allait contacter la France et la Commission afin de déterminer ce qui a permis à Saint-Nazaire de remporter le contrat. Le gouvernement finlandais, qui s’est énormément impliqué dans le dossier, a refusé à trois reprises d’accorder un prêt de 50 millions d’euros à STX Finlande pour ne pas enfreindre la loi, a souligné le ministre. A la place de ce prêt, l’Etat finlandais avait débloqué 28,3 millions d’euros de soutien à l’innovation pour les chantiers de Turku. « Nous avons tout fait pour sauver les Chantiers de l’Atlantique dans le respect parfait des règles européennes, évidemment », a déclaré Pierre Moscovici au micro d’Europe 1. « Il y a une compétition, les Français l’ont gagnée, il faut être beau joueur. C’est d’abord parce qu’il y a une excellence sur l’offre technique que le dossier a été choisi », a-t-il ajouté. Plus tôt vendredi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien député de Loire-Atlantique, a reconnu qu’il s’était « personnellement » impliqué dans le dossier, comme il le fait « sur d’autres gros dossiers ».. La commande, qui représente dix millions d’heures de travail réparties sur trois ans, intervient alors que les Chantiers STX France, qui emploient directement 2.100 personnes et 4.000 en sous-traitance, risquaient de boucler leur seconde année sans commande, ce qui les aurait placés en situation précaire.   »Il s’agit du plus gros paquebot construit à Saint-Nazaire mais ce sera aussi l’un des trois plus gros paquebots du monde » s’est félicité Laurent Castaing, le patron des chantiers navals de Saint-Nazaire, au micro d’Europe1. Et ce n’est pas tout : une option sur un deuxième paquebot livré en 2018 a également été posée par Royal Caribbean Cruise Line avec une perspective d’emploi sur 3 à 5 ans

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol