Archive pour le Tag 'sportifs'

5.000 équipements sportifs en plus d’ici 2024, pour quels athlètes ?

5.000 équipements sportifs en plus d’ici 2024, pour quels athlètes ?

Il est grand temps que la France se réveille compte-tenu de la proximité des jeux olympiques de 2024. Lors de la dernière édition les résultats des équipes de France notamment en athlétisme et en natation ont été catastrophiques. Le gouvernement a donc décidé d’attribuer une centaine de millions à des équipements sportifs dits de proximité.

La question est de savoir si cette orientation n’est pas un peu trop tardive car on ne forme pas des athlètes en deux ou trois ans. La question de la performance sportive de la France ne serait être résumée en seuls équipements supplémentaires. Le problème de fond est celui de la pratique sportive en milieu scolaire afin de détecter les futurs athlètes et d’assurer la promotion du sport en général.

 

Dans les projets du gouvernement Sont ainsi prévus 1.000 «citystade» (terrain multisports, on se demande encore pourquoi cette expression anglophone !), 1.000 dojos et salles de sport de combat, 500 terrains de basket 3×3, 500 terrains de tennis paddle, 500 skate park, 200 sites sportifs mobiles comme des bassins, ou encore des équipements «innovants» utilisant le numérique. Il s’agit aussi d’accompagner de nouvelles pratiques sportives comme le basket 3×3 ou encore le skate devenu discipline olympique, et constituer «l’héritage» des JO de Paris 2024. Certains équipements seront des «requalifications» d’espaces existants, comme «des rez-de-chaussée d’immeuble sociaux».

 

 

Le taux de participation financière de l’État sera de 50%, un taux qui pourra être porté jusqu’à 80%, ou 100% en Outre-Mer, a précisé l’Élysée. La gestion de ces équipements pourra être confiée aux collectivités, à des fédérations, à des acteurs commerciaux via des délégations de service public.

JO : des sportifs dénoncent la récupération du ministre Blanquer

JO : des sportifs dénoncent  la récupération du ministre Blanquer

 

À juste titre nombre de sportifs ayant participé ou non aux JO de Tokyo dénoncent la récupération politique du ministre de l’enquête. Un ministre qui affirme que le succès  ( en vérité très relatif) des médailles françaises est à imputer à la qualité du système scolaire.

De quoi rire sans doute et même pleurer quand on connaît l’indigence de l’activité physique des élèves français qui est de ce point de vue cohérente avec les matières fondamentales comme le démontre tous les classements internationaux. Vincent Gérard, Maxime Mermoz, Marie Wattel… De nombreux sportifs, en provenance de disciplines aussi diverses que variées, ont au mieux été amusés, voire carrément courroucés après les propos de Jean-Michel Blanquer, ce lundi, sur l’antenne d’Europe 1.

Evan Fournier, le basketteur s’indigne : «Au contraire Monsieur le ministre. Notre culture sportive à l’école est désastreuse. Si mes coéquipiers et moi-même sommes arrivés à l’élite de notre sport, c’est grâce aux associations sportives, aux clubs, aux bénévoles mais en aucun cas grâce à l’école.» Comme souvent avec Fournier, médaillé d’argent avec les Bleus à Saitama, le message est clair…

«Et merci l’EPS hein», avait précédemment tweeté Vincent Poirier, son coéquipier en sélection. Un autre Bleu y a été de son commentaire sur le réseau à l’oiseau bleu. «Pas forcément d’accord sur ce point, Nous avons beaucoup de progrès à faire à ce niveau. Les succès Olympiques en sports collectifs sont justement l’occasion parfaite pour faire le point, comment allons-nous faire coexister école et sport ? Nous avons d’énormes talents que nous pourrions développer dans pleins de disciplines. Le futur nous appartient !», explique Frank Ntilikina.

Dopages sportifs : 73% des Français doutent

Dopages sportifs : 73% des Français doutent

-Un récent sondage met en valeur le soupçon qui pèse sur les sportifs en matière de dopage. Un phénomène cependant qui n’est pas nouveau mais qui semble s’amplifier notamment en raison de la notoriété et des sommes en jeu. On pourrait ajouter que le dopage ne concerne pas seulement le milieu professionnel mais qu’il touche aussi nombre  de sportifs amateurs drogués aussi à la recherche de performance. Le cyclisme figure en tête des sports les plus concernés par le dopage même si la fédération française de cyclisme a fait un très gros effort pour limiter ce phénomène ; ce qui par parenthèse pourrait expliquer aussi les résultats relativement médiocres des Français par rapport à des équipes étrangères. Selon un sondage Odoxa pour RTL et Winamax, près de trois personnes interrogées sur quatre affirment qu’elles doutent de l’honnêteté des performances des sportifs. Une perte de confiance qui peut s’expliquer par les nombreux grands champions ayant été impliqués dans ce genre d’affaires. Le cyclisme a beaucoup fait parler de lui en termes de dopage ces dernières années. L’affaire « Festina » et le retrait de nombreux titres dont a été sanctionné Lance Armstrong ont terni l’image du vélo. Ainsi, 94% des Français pensent que ce domaine est touché par le dopage. Il serait le premier sport à en souffrir. En deuxième lieu, l’athlétisme85% des Français affirment que cette discipline est gangrenée par le dopage. Suivent le football (65%) et le tennis (59%). Enfin de nombreuses affaires de dopage sont expliquées par des prises de médicaments considérés comme produits interdits. Ainsi, la question des Autorisations à usage thérapeutique divise les Français. Seule une personne interrogée sur deux considère qu’il ne faut pas les interdire.

(Avec RTL)




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol