Archive pour le Tag 'souches'

Prix du livre politique à « Un Français de tant de souches »

Prix du livre politique à « Un Français de tant de souches »

A l’occasion de la 25ème Journée du Livre Politique, le jury réuni samedi autour de son président, le cinéaste franco-grec Konstantin Costa Gavras a décerné le Prix du Livre Politique à « Un Français de tant de souches« , d’Alain Minc (Editions Grasset).

Il devance les deux autres ouvrages que le jury avait retenus comme finalistes : « Le mauvais génie« , d’Ariane Chemin et Vanessa Schneider (Fayard) et « Piège d’identité – Réflexions (inquiètes) sur la gauche, la droite et la démocratie« , de Gilles Finchelstein (Fayard).

Economiste, essayiste, conseiller politique, Alain Minc signe cette fois un livre plus personnel que ses précédents, centré sur sa vie et sa personnalité : « Le jury a sans doute été sensible à ce que quelqu’un comme moi parle de lui-même et pas de concepts« , plaisante-t-il.

Rappelant qu’il est issu d’une famille immigrée – ses parents sont arrivés en France en 1931 – il se définit comme « un produit de l’assimilation telle qu’elle fonctionnait et que j’aimerais qu’elle fonctionne encore« . Il estime que la France souffre d’un problème « d’intégration des jeunes issus de l’immigration. Il n’y a pas de problème d’immigration. Le solde migratoire annuel est de quelques dizaines de milliers de personnes, à côté du million de réfugiés syriens que vient d’accueillir l’Allemagne« . C’est par le refus de voir Marine Le Pen faire un bon score à l’élection présidentielle 2017 qu’il justifie son soutien à Alain Juppé : « Si Nicolas Sarkozy est désigné, il battra Mme Le Pen, mais pas de la même manière puisqu’une partie de la gauche ne votera pas pour lui. Et si c’est François Hollande au 2ème tour, j’ose espérer qu’il battrait Mme Le Pen mais ce sera difficile parce qu’une partie de la droite, pour des raisons bien illégitimes, ne votera pas pour lui ».

 

Loi sur les cellules souches adoptée

Loi sur les cellules souches adoptée

La recherche sur l’embryon aura bien une nouvelle loi, après presque dix ans de statu quo. Le Conseil constitutionnel a validé jeudi le texte autorisant la recherche sur l’embryon et les cellules souches, adopté à la mi-juillet par le Parlement. Les députés avaient dû s’y reprendre à deux fois pour examiner cette proposition de loi des radicaux de gauche, adoptée par le Sénat en décembre. Fin mars, des députés UMP avaient en effet torpillé le texte à force d’obstruction. Après le second vote, plusieurs députés s’en était remis au verdict des Sages. Pour les requérants, le nouveau régime de recherches « porte atteinte au principe de sauvegarde de la dignité de la personne humaine« . Ils critiquent en outre « l’imprécision et l’inintelligibilité des dispositions contestées », relève le Conseil constitutionnel jeudi dans un communiqué. Or, les Sages ont relevé que « les conditions fixées par la loi à la recherche sur l’embryon, qui ne sont ni imprécises ni équivoques, ne sont pas contraires à l’objectif de valeur constitutionnelle d’accessibilité et d’intelligibilité de la loi ». Le Conseil constitutionnel a également jugé que, « si le législateur a modifié certaines des conditions permettant l’autorisation de recherche sur l’embryon humain et sur les cellules souches embryonnaires à des fins uniquement médicales, (…) il a entouré la délivrance de ces autorisations de recherche de garanties effectives ». Il a estimé enfin que « ces dispositions ne méconnaissent pas le principe de sauvegarde de la dignité de la personne humaine ». Avec ce texte, que soutenait le gouvernement, la recherche sur l’embryon et les cellules souches passe en France de l’interdiction avec dérogations – qui était en vigueur depuis 2004 – à une autorisation encadrée. « La France sera enfin au niveau des pays avancés. Dans ce domaine de recherche, du 7e rang mondial il y a dix ans, nous avons reculé à la 17e position », expliquait au JDD Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Celle-ci regrettait également le « handicap » financier : « Les équipes françaises passent à côté de fonds européens. »

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol