Archive pour le Tag 'slip'

Le retour de Montebourg et du slip français !

Le retour de Montebourg et du slip français !

Le champion du made in France revient et se positionne même dans la bataille des candidats pour 2022. Pour gauchir un peu sa position Montebourg reprend à peu près les thèmes souverainistes de Mélenchon. Pour le reste,  il demeure dans le flou qui caractérise le personnage dont l’éloquence mondaine parvient parfois à dissimuler le vide du contenu.

Faute de projet précis, Montebourg reprend donc les thèses de Mélenchon et de Marine Le Pen. Interrogé sur la nécessité de durcir les conditions d’entrée dans l’espace Schengen, Arnaud Montebourg est allé plus loin encore sur le thème des frontières. «Je crois qu’un État ne peut pas faire l’économie de contrôler ses propres frontières, à la fois sur les entrées de biens et services ou pour toute personne qui cogne à sa porte. Pour moi, c’est la base de la reconstitution de notre indépendance : des frontières nationales, a expliqué l’ancien ministre reconverti dans l’entrepreneuriat. Moi, je suis favorable à ce que les États européens reprennent le contrôle de leurs frontières parce que c’est l’exercice de leur souveraineté et de leur liberté (…) Et ce n’est pas pour moi une position antieuropéenne, c’est une position d’avenir où les États reprennent le contrôle sur leur destin».

Le théoricien de la «démondialisation» semble donc adopter un discours souverainiste plus marqué qu’à l’accoutumée, même s’il a toujours défendu des thèses assez proches du souverainisme. Semblant tendre la main à la droite, il a salué le travail de certains élus, notamment Xavier Bertrand, le président de la région des Hauts-de-France, par ailleurs candidat pour la présidentielle de 2022

«Le sujet, ce n’est pas la gauche, ce n’est pas la droite, c’est la France», a-t-il conclu….. de manière théâtrale comme d’habitude.

 

Nouvelles technologies:La chaussure de sécurité connectée… à quand le slip connecté ?

Nouvelles technologies:La chaussure de sécurité connectée… à quand le slip connecté ?

 

La chaussure connectée devient elle aussi en quelque sorte intelligente grâce au capteur qu’elle contient. Une évolution qui n’est peut-être pas totalement sans intérêt ; reste cependant à définir son espace de marché réel. Aujourd’hui de toute façon la mode est au tout connecté, les vêtements y compris. Alors à quand aussi le slip connecté pour vérifier l’état de santé de l’intimité des individus, peut-être pour attribuer une note et des alertes en cas de trop fortes dispersions par rapport à la moyenne.

 

Il y a là sans doute un sens possible de développement technologique et économique ! Grâce à un capteur de mouvement, un giroscope et un accéléromètre situés dans le talon de la chaussure et à une communication Bluetooth reliée au smartphone de la personne, le modèle est capable de détecter une chute, de géolocaliser la zone du porteur de chaussures, d’envoyer une alerte aux contacts d’urgence… Un condensé de technologies réduit à 30 grammes, équipé d’une pile bouton à changer tous les trois mois pour des chaussures dont l’espérance de vie est d’un an.

 « En France, on estime le nombre de travailleurs isolés à 1,5 million et une chute grave se produit toutes les 7 minutes en moyenne. C’est la troisième cause d’accident du travail, et jusqu’ici les outils existants étaient peu satisfaisants », explique Franck Cherel, alerté par ses clients en 2015 de cette situation. « A l’époque, c’était le démarrage des objets connectés alors nous nous sommes demandé ce qu’il était possible d’en faire dans le domaine de la sécurité.»

La chaussure de sécurité connectée… à quand le slip connecté ?

La chaussure de sécurité connectée… à quand le slip connecté ?

 

La chaussure connectée devient elle aussi en quelque sorte intelligente grâce au capteur qu’elle contient. Une évolution qui n’est peut-être pas totalement sans intérêt ; reste cependant à définir son espace de marché réel. Aujourd’hui de toute façon la mode est au tout connecté, les vêtements y compris. Alors à quand aussi le slip connecté pour vérifier l’état de santé de l’intimité des individus, peut-être pour attribuer une note et des alertes en cas de trop fortes dispersions par rapport à la moyenne.

 

Il y a là sans doute un sens possible de développement technologique et économique ! Grâce à un capteur de mouvement, un giroscope et un accéléromètre situés dans le talon de la chaussure et à une communication Bluetooth reliée au smartphone de la personne, le modèle est capable de détecter une chute, de géolocaliser la zone du porteur de chaussures, d’envoyer une alerte aux contacts d’urgence… Un condensé de technologies réduit à 30 grammes, équipé d’une pile bouton à changer tous les trois mois pour des chaussures dont l’espérance de vie est d’un an.

 « En France, on estime le nombre de travailleurs isolés à 1,5 million et une chute grave se produit toutes les 7 minutes en moyenne. C’est la troisième cause d’accident du travail, et jusqu’ici les outils existants étaient peu satisfaisants », explique Franck Cherel, alerté par ses clients en 2015 de cette situation. « A l’époque, c’était le démarrage des objets connectés alors nous nous sommes demandé ce qu’il était possible d’en faire dans le domaine de la sécurité.»

Montebourg, après le slip bleu blanc rouge, miel « Bleu Blanc Ruche »

Montebourg, après le slip bleu blanc rouge, miel « Bleu Blanc Ruche »

L’ancien ministre de l’économie Arnaud Montebourg qui s’était spécialisée dans la reconquête économique nationale avec des résultats assez douteux se lance maintenant dans la promotion du miel. Celui qui avait défendu le slip et le maillot tricolore veut maintenant lancer la marque bleue blanc ruche pour le miel français. En fait il s’agit d’une marque commerciale qui encouragerait cependant le développement de la filière. On peut évidemment se réjouir de toutes les initiatives qui visent à sauver les abeilles menacées par la chimie de l’agriculture et le caractère industriel du mode de production- reconvertie dans le business Arnaud Montebourg n’a encore pas fait la démonstration de son talent, peut-être parviendra-t-il à se sucrer avec le miel ? L’ancien ministre de l’Economie Arnaud Montebourg, qui a fait du repeuplement des abeilles l’un de ses chevaux de bataille, lance une marque de miel « d’origine France garantie » et une école d’apiculture, a-t-il annoncé mercredi 8 août à l’AFP.
« On lance une marque qui s’appelle « Bleu Blanc Ruche », qui va acheter du miel à des apiculteurs français à un prix supérieur au marché, en contrepartie de quoi ceux-ci s’engagent à eux-mêmes repeupler, c’est-à-dire à augmenter leur cheptel », a indiqué Arnaud Montebourg à l’AFP.

2017 : Montebourg en slip tricolore

2017 : Montebourg en slip tricolore

L’annonce de la candidature de Montebourg pour les présidentielles est imminente. Ce sera donc un nouveau changement de fonction  pour Montebourg qui troque son métier de vendeur de meubles chez Habitat pour celui de marchand de salades. Il faut dire que le passage de Montebourg chez Habitat n’est pas nécessairement une réussite puisque le chiffre d’affaires a baissé de 10 % en 2015 ! Montebourg sera sans doute plus efficace pour vendre des salades politiques en profitant de la  primaire organisée à gauche. Après avoir relancé la marinière Made in France peut-être Montebourg va-t-il promouvoir le slip tricolore ? A quelques jours de la fête de la rose qu’il organise tous les ans à Frangy-en-Bresse, l’ancien ministre de l’Economie va « suspendre ses activités chez Habitat… le temps de la campagne électorale », annonce-t-il au Canard enchaîné. Depuis mars 2015, il occupait le poste de vice-président de l’entreprise d’ameublement. Mais l’ancien ministre ne s’était pas arrêté là: il avait également investi dans une start-up française, New Wind, dont il était président du conseil de surveillance. Là encore, il va suspendre ses activités pour ne pas gêner la levée de fonds potentielle de l’entreprise. Comme le rappelle l’hebdomadaire, Arnaud Montebourg ne compte pas s’arrêter pour autant de travailler: il va poursuivre sa collaboration avec le groupe Talan, et conserve sa petite société Les Equipes du Made in France. Mais le plus gros projet qui l’attend reste encore son parti politique, Le Projet France. En attendant d’annoncer, peut-être, une candidature à Frangy le 21 août prochain. Montebourg qui n’a pas montré de compétences particulières comme ministre de l’économie s’était distingué par contre en se faisant le représentant de la marinière made in France, peut-être lancera-t-il cette fois la mode du slip tricolore, une tenue qui pourrait lui être utile après le désastre attendu de 2017.

 

Nouvelle technologie :un slip connecté !

Nouvelle technologie :un slip connecté !

 

Le « progrès »et surtout  la mode, condamnent progressivement tous les objets à être connectés. C’est fait désormais aussi pour le slip de bain des femmes ( pourquoi seulement les femmes ?). Pour leur indiquer le temps d’exposition au soleil ; vraiment une  invention géniale et indispensable. Evidemment le capteur dans le slip ne suffit pas il faut aussi disposer d’un Smartphone , peut -être aussi du denier modèle d’ordinateur portable afin d’analyser les statistiques de bronzage. Bref au total un petit investissement de plusieurs milliers d’euros. L’intérêt des inventions c’est de vendre des captateurs et de contraindre aussi à acheter un Smartphone. Décidément les avancées de la science sont révolutionnaires même en dessous de la ceinture. ( il y aura sans doute bientôt des capteurs lors des ébats sexuels, on s’étonne qu’aucune start-up n’y ait encore pensé !). C’est à une PME de Mulhouse, Spinali Design, que l’on doit ce produit original : un maillot de bain pour femmes, muni d’un capteur, qui mesure en temps réel votre exposition au soleil. Dès que vous risquez de vous transformer en écrevisse, votre Smartphone vous envoie une notification pour vous inviter à remettre de la crème. Plutôt astucieux. Il existe plusieurs modèles de maillots qui coûtent entre 150 et 200 euros environ. En fait, le capteur est amovible, il se clipse sur le vêtement et peut donc être utilisé avec n’importe quel maillot. Techniquement, on n’a pas beaucoup de détails. Le site Web de Spinali Design est plus généreux en photos de jolies filles en maillot qu’en explications sur la technologie utilisée. On sait juste que ça marche avec les Smartphone iOS ou Android. A noter que cette entreprise propose aussi une serviette de bain connectée avec le même capteur anti-coups de soleil (99 euros) et, plus intéressant encore, elle prépare un modèle pour enfants en bas âge : une balise qui intègrera en plus une fonction de géo localisation. Ainsi, si votre enfant s’éloigne de plus de 50 mètres, votre portable sonne (59 euros). Toujours pour surveiller son exposition au soleil, il y a le bracelet connecté June, de l’entreprise parisienne Netatmo. Relié à une appli mobile, il vous envoie des alertes sur votre smartphone en fonction de votre type de peau. On peut signaler également le LilyPad : un flotteur à mettre dans la piscine qui mesure, lui aussi, les rayons UV et vous dit à quel moment il vaut mieux se baigner en fonction de l’heure pour éviter d’être trop exposé. Il indique aussi la température de l’eau. Il y a aussi le SensySun, un parasol connecté ou plus exactement muni, sur le dessus, d’un capteur solaire pour vous permettre de recharger votre smartphone à l’aide d’une prise USB.

Le Maire : « Il finira en slip kangourou » (Sarkozy)

Le Maire : « Il finira en slip kangourou » (Sarkozy)

A l’UMP c’est le rassemblement mais dans la diversité vestimentaire ! « Il finira en slip kangourou. » C’est, d’après Le Canard Enchaîné daté du mercredi 3 décembre, ce qu’aurait lancé dimanche Nicolas Sarkozy à propos du député UMP Bruno Le Maire, le lendemain de son élection à la tête de l’UMP. Bien que ce soit l’ex chef de l’Etat qui ait remporté le scrutin, celui-ci a « le triomphe amer », écrit l’hebdomadaire. Commentant sa victoire devant ses proches, Nicolas Sarkozy se serait lâché sur son rival à la présidence du parti : « Dans un parti, quand il y a un grand favori, n’importe quel couillon peut faire un score de 30%. Mais les voix de Le Maire ne lui appartiennent pas : elles viennent des juppéistes, des fillonistes, des copéistes. Bruno, c’est du pipeau ! Il finira en slip kangourou. »  La citation, digne du Gorafi et repérée par le Lab, n’est à vrai dire qu’une illustration de plus de la tentative de l’ex président de la République de minimiser les 29,2% obtenus par Bruno Le Maire samedi (contre 64,5% pour Nicolas Sarkozy). Car le nouveau chef de l’UMP s’était déjà emporté contre lui le soir de sa victoire, d’après Le Canard Enchaîné : « Dans quel pays vivons-nous ? Les radios et les télévisions font de Le Maire un héros et prétendent que j’ai perdu avec 65% des voix. […] Un ami anglais m’a téléphoné pour me consoler. Il croyait que j’avais perdu. Mais qui a déjà fait 65% à une élection ? Ce n’est pas Fillon, ni Juppé, ni Hollande. »  Comme le rappelle Le Lab, c’est le même Nicolas Sarkozy qui, lundi, s’affichait tout sourire aux côtés de celui qu’il incendiait la veille.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol