Archive pour le Tag 'sinistrée'

Marseille : 83 immeubles évacués ou une ville sinistrée par les magouilles

Marseille : 83 immeubles évacués ou une ville sinistrée par les magouilles

83 immeubles évacués, 3 qui se sont écroulés et 50 susceptibles  aussi s’effondrer. Bref, une ville sinistrée. Le résultat d’uen politique où la magouille règne en maître mais qui constitue uen tabou local. Marseille constitue une sorte d’exception dans un certain nombre de domaines en particulier celui de la pauvreté mais aussi celui de la violence et de la drogue. Ce n’est sans doute pas politiquement correct mais il faudrait sans doute dénoncer les magouilles qui ont le plus souvent régi la politique publique de la ville et cela ne date pas d’aujourd’hui, c’était déjà le cas sou Deferre. . À Marseille on se partage les marchés, c’est-à-dire l’argent public entre clans, entre connaissances, entre élites.  Marseille est pourtant une merveilleuse cité tant par la beauté de son site que par la richesse de sa population. Parallèlement  a été engagée uen politique de réaménagement urbain considérable mais  qui ne profite pas aux pauvres. Du coup on se renvoie la responsabilité dans la plus grande hypocrisie. Le président LR de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Renaud Muselier (qui veut la place de Gaudin !), a en effet suspendu jeudi de leur délégation deux vice-présidents de l’assemblée territoriale. “Cette décision a pris effet aujourd’hui et vaut pour toute la durée de l’enquête et de la procédure”, a-t-il précisé dans un communiqué. La mesure vise Xavier Cachard, qui est propriétaire d’un appartement dans l’un des immeubles effondrés, et l’adjointe au maire de Marseille en charge du logement et de la rénovation urbaine, Arlette Fructus. »Dans cette épreuve que Marseille traverse, nul besoin de donneurs de leçons qui veulent se servir de ce drame comme d’un coup politique”, a réagi par communiqué Arlette fructus, qui accuse Renaud Muselier de chercher à l’utiliser comme “un fusible”. “C’est écœurant et nauséabond”, a-t-elle ajouté. Dans le cadre d’une enquête de flagrance de la police judiciaire sur l’effondrement de deux immeubles, des perquisitions ont  été menées mardi dans plusieurs services de la mairie de Marseille et dans le bureau d’Arlette Fructus un nom qui ne s’invente pas !).Les locaux de Marseille Habitat, bailleur social de la ville auquel appartenait l’un des immeubles, dont l’élue est la présidente, ont également été perquisitionnés. Plusieurs personnes ont déjà été entendues dans le cadre de l’enquête de la police judiciaire, sans garde à vue à ce stade.

Marseille : ville sinistrée par les magouilles

Marseille : ville sinistrée par les magouilles

 

Pourrait s’interroger pourquoi Marseille constitue une sorte d’exception dans un certain nombre de domaines en particulier celui de la pauvreté mais aussi celui de la violence et de la drogue. Ce n’est sans doute pas politiquement correct mais il faudrait sans doute dénoncer les magouilles qui ont le plus souvent régi la politique publique de la ville et cela ne date pas d’aujourd’hui. À Marseille on se partage les marchés, c’est-à-dire l’argent public entre clans, entre connaissances, entre élites.  Marseille est pourtant une merveilleuse cité tant par la beauté de son site que par la richesse de sa population. Mais en quelque sorte sociologiquement il y a deux villes. Et Six jours après l’effondrement de deux immeubles qui a fait au moins 8 morts, une marche blanche a été organisée samedi pour rendre hommage aux victimes et dénoncer la mauvaise gestion du maire Jean-Claude Gaudin dans cette affaire. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées samedi à Marseille, six jours après l’effondrement spontané de deux immeubles vétustes de la rue d’Aubagne qui a causé la mort de huit personnes. Dès 15h00, les manifestants ont défilé du métro Notre-Dame-du-Mont jusqu’au Vieux-Port derrière une banderole «Noailles meurt, Marseille en deuil». Comme un symbole des critiques et des polémiques qui s’abattent sur la municipalité et sa gestion de l’habitat indigne depuis le drame survenu, le balcon d’un immeuble pourtant apparemment en bon état général s’est partiellement effondré sur le parcours de la marche blanche, faisant 3 blessés légers.

Immobilier : la région Pays de Loire, zone sinistrée en dehors de Nantes

Immobilier : la région pays de Loire, zone sinistrée en dehors de Nantes

Le Figaro rapporte aujourd’hui les  éléments d’une étude du crédit foncier qui constate que le prix de l’immobilier est environ 30 % moins chers dans la région des Pays de la Loire. Un constat en contradiction avec une situation économique considérée comme dynamique par rapport au reste de la France. 4e PIB par habitant de France, taux de chômage le plus faible, et 3e croissance démographique sur l’ensemble des 13 régions. Effectivement le prix de l’immobilier est nettement en baisse depuis quelques années. Des prix qui dans l’ancien se négocient en moyenne autour de un peu plus de 2000 € le mètre carré. Mais il s’agit d’une moyenne et plus on s’éloigne de Nantes  vers l’est et plus les prix ne diminuent. En cause notamment la fermeture d’innombrables entreprises dans les villes moyennes et petites de la région. La région ce caractérise en effet par de très grande disparité sociale et économique. Certaines petites villes comme Saumur par exemple perdant même de la population. Dans le nord saumurois il est même possible acquérir un bien pour 100 000 € voir 80 000. La  région se concentre de plus en plus autour de Nantes et la désertification s’installe quand on s’en éloigne. La population des Pays de la Loire a augmenté de 18% entre 1990 et 2014, contre 13% au niveau national. Si l’on fait les comptes sur une année, la région gagne environ 30.000 habitants par an. Où s’installent en majorité ces nouveaux arrivants? C’est toute l’aire urbaine nantaise qui est la grande gagnante.  Avec près de 300.000 habitants dans sa commune et 900.000 dans son aire urbaine, Nantes constitue la sixième ville de France et la première de l’Ouest du pays. Les villes d’Angers et du Mans sont relativement peu dynamiques comparées à la région.  La région Pays de la Loire compte environ 1,9 million de logements, ce qui représente 6% du parc de logements. À noter que la région rassemble également 6% de la population nationale. De quoi est composé ce parc de logements ligériens? Aux trois quarts (73%) de maisons, selon le Crédit Foncier, soit quasiment 20 points de plus que la moyenne nationale, qui est de 56%. Les appartements ne représentent que 27% des logements, et ce, malgré la présence d’une grande métropole comme Nantes. Sur l’ensemble de la région, la proportion propriétaires/locataires est similaire à la tendance observée en France: 65% de propriétaires, contre 35% de locataires.  Les  prix de l’immobilier dans cette région sont inférieurs à la moyenne nationale, dans l’ancien comme dans le neuf. Le prix au mètre carré d’un logement ancien se monnaie à 2223 euros, quasiment 1000 euros moins cher dans cette région que dans le reste de la France. Pour le marché du neuf, cette tendance se vérifie, mais elle est moins accentuée. Le mètre carré se vend 3007 euros, contre 3655 euros pour l’ensemble du pays.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol