Archive pour le Tag 'secteur manufacturier'

Chine croissance : le secteur manufacturier fait du surplace

Chine croissance : le  secteur manufacturier fait du surplace

 

Le secteur manufacturier chinois n’a connu qu’une croissance modérée en septembre, les petites entreprises étant confrontées à des surcapacités et à une demande faible, a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS). Son indice PMI du secteur a progressé à 51,1 contre 51,0 en août, un chiffre supérieur à 50 et qui dénote donc une croissance mais inférieur aux attentes, les économistes anticipant en moyenne une hausse à 51,5. Publié lundi, le PMI manufacturier calculé par HSBC avait lui aussi déçu dans sa version définitive, s’établissant à 50,2 contre 50,1 en août et 51,2 annoncé en estimation « flash » une semaine plus tôt. Les deux enquêtes semblent suggérer que la reprise de la deuxième puissance économique mondiale n’est pas encore solidement installée. « La tendance à l’amélioration se confirme pour les grandes et moyennes entreprises mais les plus petites restent confrontées à des difficultés », a déclaré Zhao Qinghe, statisticien au BNS. Le sous-indice des petites entreprises a de fait reculé à 48,4 contre 48,8 en août, sous la barre des 50, alors que celui des grandes entreprises a progressé à 52,1 contre 51,8. Haibin Zhu, économiste pour la Chine chez JP Morgan à Hong Kong, se dit toujours inquiet pour la solidité de la reprise chinoise. « Elle pourrait atteindre un pic au troisième trimestre puis ralentir au quatrième trimestre en variation séquentielle », dit-il.

Croissance France : baisse en août du secteur manufacturier

Croissance France : baisse en août du secteur manufacturier

 

 L’activité dans le secteur manufacturier en France s’est encore contractée légèrement en août, au même rythme qu’en juillet, le redressement enregistré ces derniers mois après les plus bas de début d’année marquant le pas, selon les résultats définitifs de l’enquête PMI Markit/CDAF publiés lundi. L’indice global du secteur ressort à 49,7 pour le mois, juste en dessous du seuil de 50 qui sépare croissance et contraction de l’activité, et reste inchangé par rapport à juillet. L’indice est soutenu par quatre de ses cinq composantes : les nouvelles commandes, dont le repli est le plus faible depuis juin 2011, l’emploi, les stocks d’achats et les délais de livraison. Mais le sous-indice de la production a accusé un « repli marqué ». « Bien que la production manufacturière française reparte à la baisse en août, la stabilisation du volume des nouvelles commandes témoigne d’un raffermissement de la demande sous-jacente », souligne Jack Kennedy, économiste de Markit. Il relève en outre que, après de longs mois de baisse soutenue des effectifs, « l’emploi n’affiche qu’un très léger repli au cours de la dernière période d’enquête, tandis que le recul de l’activité achats des entreprises manufacturières s’affaiblit. » « Dans l’ensemble, les données de l’enquête suggèrent une plus grande solidité du secteur manufacturier qui semble se maintenir en août » après la conjoncture extrêmement difficile de fin 2012 et début 2013.

 

Croissance : récession secteur manufacturier en mars

Croissance : récession secteur manufacturier en mars

L’activité du secteur manufacturier en France s’est révélée légèrement supérieure aux attentes au mois de mars, mais sa contraction reste prononcée, selon les données publiées mardi par Markit. L’indice des directeurs d’achat du secteur manufacturier en France est ressorti à 44 en mars, contre 43,9 en février. Il était attendu stable à 43,9 le mois dernier. « Bien que se redressant très légèrement par rapport à février [...] et affichant un plus haut de trois mois, l’indice PMI [...] continue de signaler un fort taux de contraction dans le secteur », souligne Markit dans un communiqué. Un chiffre supérieur à 50 indique une expansion de l’activité, tandis qu’un chiffre inférieur à 50 dénote un recul. « La forte détérioration de la conjoncture se poursuit, en mars, dans le secteur manufacturier français, malgré une très légère hausse de l’indice PMI », indique Jack Kennedy, économiste chez Markit.

 

Inde: croissance ralentie, +0.8% pour le secteur manufacturier

Inde: croissance ralentie, +0.8% pour le secteur manufacturier

 

L’Inde a affiché une croissance ralentie à 5,3% sur un an, lors du trimestre allant de juillet à septembre, en raison des très faibles performances du secteur manufacturier et des incertitudes sur l’économie mondiale, selon les chiffres officiels publiés vendredi. Ce taux de croissance, légèrement supérieur aux estimations des économistes interrogés par l’agence Dow Jones (5,2%), est moindre que le taux enregistré lors du trimestre précédent (5,5%) et identique au taux enregistré en janvier-mars, le plus bas depuis trois ans. L’économie indienne, troisième de l’Asie, pâtit de taux d’intérêt élevés, d’un ralentissement de ses exportations notamment vers l’Europe et de la réticence des investisseurs étrangers, refroidis par la corruption et la paralysie du gouvernement. Le pays avait enregistré une croissance de 6,7% il y a un an. Le secteur manufacturier a affiché les performances les plus faibles: il n’a progressé que d’un maigre 0,8%, sur un an. Les services ont augmenté de 5,5% tandis que le secteur financier et immobilier affichait un bond de 9,4%. Mais les analystes estiment que le pire est peut-être passé. Ils rappellent que le gouvernement de centre-gauche du Premier ministre, Manmohan Singh, a créé la surprise cet automne en annonçant une rafale de mesures pour libéraliser des pans entiers de l’économie, de l’aérien aux assurances en passant par la grande distribution. Tushar Poddar, économiste chez Goldman Sachs, perçoit « une amélioration des perspectives » et table sur une croissance de 7,2% en 2014, contre 5,4% en 2012.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol