Archive pour le Tag 'salutaire'

Bourse: une correction salutaire

 

Bourse: une correction  salutaire

 Le recul des marchés actions depuis le début d’année marque le début de la fin du soutien des banques centrales. Une normalisation à haut risque, mais nécessaire. Mieux vaut tôt que tard estime un papier de »l’Opinion ». 

 

 

Les Bourses européennes ont rebondi mardi après être tombées la veille à leur plus bas niveau depuis deux mois. L’intervention ce mercredi de la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde à l’occasion d’une conférence en Slovénie est très attendue car l’institution pourrait durcir sa politique monétaire dès juillet. Aux Etats-Unis, les investisseurs espèrent que le pic d’inflation est enfin arrivé, après 8,5 % sur un an en mars.

La Bourse recule, vive la Bourse ! Le retrait des marchés actions mondiaux ces derniers mois et jours pourrait paradoxalement être une bonne chose. Lundi, le S&P500 a clôturé sous les 4000 points pour la première fois depuis mars 2021, tandis que l’EuroStoxx 600, après quatre jours de baisse consécutive, a connu un record à la baisse de deux mois. Puis mardi, grâce au retour d’investisseurs opportunistes, les Bourses européennes ont modestement rebondi, le CAC40 se redressant de 0,51 % à 6 116 points, tandis que les Bourses américaines avançaient à mi-journée de manière désordonnée.

 

La principale raison de ces dévissages est simple : les banques centrales commencent à fermer le robinet. Durant la pandémie, elles ont acheté des milliers de milliards d’euros et de dollars d’obligations. Du coup, elles ont fait baisser la rémunération de la dette, et mécaniquement, les investisseurs se sont reportés sur les actions. « En faisant artificiellement baisser les taux d’intérêt, les banques centrales ont créé une bulle sur les marchés obligataires et donc une bulle sur les autres marchés, par ricochet, explique ChristiA annoncé un relèvement des taux pour juilletan Parisot, chef économiste d’Aurel-BGC. Les investisseurs sont allés ailleurs par défaut ».

Or la Réserve fédérale américaine (Fed) a commencé à relever ses taux en mars et réduira la taille de son portefeuille obligataire à partir du mois prochain. La Banque centrale européenne (BCE) pourrait arrêter ses achats de dette et remonter ses taux en juillet. La présidente de l’institution Christine Lagarde vient d’annoncer un relèvement des taux pour juillet . De son côté, la Banque d’Angleterre a fait fi du risque de récession du Royaume-Uni et relevé la semaine dernière son taux directeur à son plus haut depuis 2009. Seule résiste encore la Banque du Japon, mais pas pour longtemps, car le yen s’effondre.

 

 

 

 

Automobile : un rebond salutaire

Automobile : un rebond salutaire

 

Le secteur se redresse nettement en juillet après déjà la hausse de juin avec une progression de 3,9 %. En cause sans doute, les aides financières qui ont dopé le marché est un phénomène de rattrapage . Sur l’ensemble de l’année toutefois la baisse sera sans doute au moins de 20 %

Il s’est immatriculé dans l’Hexagone 178.981 véhicules particuliers le mois dernier, a annoncé le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) samedi. Juillet a compté cette année 22 jours ouvrables, contre 23 l’an dernier.

En juin, le marché avait connu sa première hausse en rythme annuel depuis le début de l’année, à +1,24%, après un plongeon de 50,34% en mai.

“Cela montre que le troisième trimestre sera bon, le niveau des commandes le prouve”, commente François Roudier, porte-parole du CCFA. “Mais le trou du confinement n’est pas encore comblé et le quatrième trimestre s’annonce plus complexe.”

Sur les sept premiers mois de l’année, les ventes de véhicules neufs affichent en effet encore une baisse de 33,16% sur un an et le CCFA anticipe toujours une baisse du marché automobile français comprise entre 20% et 30% sur l’ensemble de 2020.

Les immatriculations de voitures neuves du groupe PSA, qui regroupe les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall, ont reculé en juillet de 5,33% par rapport à la même période en 2019.

En revanche, le groupe Renault (marques Renault, Dacia et Alpine), qui a publié jeudi une perte record de plus de sept milliards d’euros au premier semestre, a vu ses immatriculations progresser de 32,60% en juillet, avec un bond de 41,5% pour la seule marque au losange.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol