Archive pour le Tag 'sabote'

États-Unis : Trump sabote le fonds de soutien à l’économie

États-Unis : Trump sabote le fonds de soutien à l’économie

 

Trump  continue la politique de terre brûlée dans tous les domaines ainsi il vient de demander l’annulation de 455 milliards destinés à la Fed pour soutenir l’économie.

La Fed a été prise de court par cette annonce qui intervient alors que la reprise économique marque le pas et que l’épidémie de coronavirus connaît un regain dans le pays.

“Je demande à la Fed de restituer au Trésor les fonds inutilisés”, a écrit Steven Mnuchin à Jerome Powell, refusant au passage de prolonger un programme que la Réserve fédérale juge crucial pour soutenir l’économie.

Dans un communiqué, la Fed a déploré la décision de Steven Mnuchin, disant qu’elle aurait souhaité “que l’ensemble des dispositifs d’urgence instaurés au cours de la pandémie de coronavirus continuent de jouer leur rôle de filet de sécurité pour une économie qui reste fragile et vulnérable”.

“Dans l’état dans lequel se trouve l’économie, (…) il est prudent de maintenir ces dispositifs”, a commenté Raphael Bostic, le président de la Fed d’Atlanta et possible secrétaire au Trésor de Joe Biden, dans une interview accordée à Bloomberg.

L’annonce faite jeudi par Steven Mnuchin est clairement une mauvaise nouvelle pour Joe Biden et risque de compliquer sa tâche quand son administration entrera en fonction.

“Une résiliation surprise (…) lie prématurément et inutilement les mains de l’administration entrante, et ferme la porte à d’importantes options de liquidités pour les entreprises au moment où elles en ont le plus besoin”, a déclaré Neil Bradley, directeur de la politique de la Chambre de commerce américaine.

Il s’agit également d’un revers pour les marchés financiers, très dépendants des mesures de soutien monétaire mais également budgétaire.

“Pendant environ trois semaines en janvier, les marchés fonctionneront sans le soutien dont ils bénéficient depuis le printemps”, a déclaré Michael Feroli, analyste de JPMorgan, en faisant référence au délai entre l’expiration des programmes de la Fed et l’intronisation le 20 janvier de Joe Biden, dont le secrétaire au Trésor pourrait décider de relancer les programmes en question.

L’annonce faite par Steven Mnuchin a fait baisser les contrats à terme sur les indices de Wall Street et les rendements de référence du Trésor américain.

L’élu démocrate James Clyburn, président de la commission à la Chambre des représentants sur la crise du coronavirus, a déclaré qu’il n’y avait “absolument aucune justification” pour Steven Mnuchin de suspendre ces programmes en pleine crise sanitaire et lui a demandé de revenir sur sa décision.

Le sénateur républicain Pat Toomey a de son côté salué la décision du secrétaire au Trésor.

L’euro fort sabote la croissance en Europe

L’euro fort sabote la croissance en Europe

Après avoir soutenu l’Euro, les experts et les chefs de gouvernement changent d’opinion et considèrent maintenant que l’Euro fort menace la croissance. Changement de mode et de discours de la part des pays du sud, puis de la France mais aussi de Draghi ( président de la BCE) et même de l’Allemagne. Il aura fallu du temps pour comprendre que la politique monétaire des USA en faisant baisser le dollar faisait monter l’euro. Un paradoxe puisque la croissance américaine est beaucoup plus soutenue que celle de l’Europe. Jusqu’ici, le dogme en Europe était de considérer que plus une monnaie est forte, mieux c’est. Cette théorie est particulièrement dangereuse.  Le taux de change est fait pour changer mais on a tendance à oublier qu’il est un régulateur de température qui permet de stimuler l’économie d’un pays. Lorsqu’une monnaie baisse, cela joue le rôle d’un stimulant car cela diminue le prix des exportations sur le marché extérieur. On profite alors de la demande étrangère. À l’inverse, quand l’activité est intense, un taux de change fort permet d’éviter la surchauffe parce que cela renchérit nos exportations, donc ça les ralentit. Alors que la zone euro est en croissance zéro, notre devise reste forte. Il fait froid et le taux de change n’aide pas au réchauffement. Cette bizarrerie est causée par de la Banque centrale américaine qui a fait baisser le cours du dollar et mécaniquement augmenter celui de la devise européenne. L’euro fort menace d’annuler les efforts produits par les pays du sud de l’Europe et aussi de la France. Ces pays travaillent à rétablir leur compétitivité avec de douloureuses baisses de salaire en Espagne et en Grèce. De même en France avec le pacte de responsabilité. D’un côté, on baisse le coût du travail et de l’autre, le prix des produits fabriqués en France est tiré à la hausse. Ceci n’est pas supportable.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol