Archive pour le Tag 's les'

Actu, infos, économie, social, politique : articles les plus lus

Immigration :  » coup de poing dans les parties basses » de Moscovici (De Villiers)

Immigration :  » coup de poing dans les parties basses » de Moscovici (De Villiers)

La classe pour cet aristo un peu dégénéré qualifié par le Canard « d’agité du bocage » (vendéen NDLR). Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon, dit Philippe de Villiers perd ses nerfs, son sens de la mesure et même toute notion de bienséance en affirmant vouloir frapper aux couilles Moscovici ! Ou quand le propos réactionnaire tutoie la vulgarité du fond comme de la forme.  Philippe de Villiers veut en effet contredire  Moscovici à propos de l’immigration. Il en a évidemment le droit mais il n’est pas certain que la grossièreté de son interpellation renforce beaucoup la pertinence du « responsable ». Invité de RTL lundi 9 novembre, le commissaire européen aux Affaires économiques et financières s’est voulu très rassurant alors que l’Union européenne doit accueillir trois millions de réfugiés d’ici la fin de l’année.  »Contrairement à l’idée reçue que l’Europe serait envahie et que ce serait une source de coûts considérables, l’afflux de réfugiés et de migrants a un impact positif sur la croissance« , a déclaré l’ancien ministre de l’Économie et des Finances. Une sortie qui révolte Philippe de Villiers. Sur son compte Twitter, l’ancien député européen et candidat à l’élection présidentielle s’est montré très virulent à l’encontre de Pierre Moscovici, ce mercredi 11 novembre. « J’ai envie de lui mettre un coup de poing dans les parties basses », a-t-il écrit en relayant le papier publié sur RTL.fr. En tout cas on aurait bien envie de lui mettre un coup de pied au cul pour avoir déclaré que « Poutine était le plus grand chef d’Etat actuel » ; Il est vrai que c’était après la signature de contrats avec la Russie pour ‘implantation de parcs de loisirs comme le Puy du fou (sa « petite entreprise » très rentable). . 

Actualités, info, économie: articles les plus lus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Croissance- climat des affaires : toujours morose

 

 

 

Actualités, infos: articles les plus lus

Taxis : manif lundi à Paris

Climat : un accord vraiment au minimum

UberPOP : covoiturage ou business ?

Sondage Merkel : le oui mais des Français 

Airbus 350: retard ou caprices du Qatar

Travail le dimanche : « triple erreur » (Hamon)

Parti socialiste : 500.000 pour quoi faire ?

Loi Macron : « Du bruit pour pas grand-chose » (Juppé)

Rachida Dati : « Non à une campagne avec les cantines halal ou la burqa»,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actualités, info, économie: articles les plus lus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Croissance- climat des affaires : toujours morose

 

 

 

Actualités, infos: articles les plus lus

Taxis : manif lundi à Paris

Climat : un accord vraiment au minimum

UberPOP : covoiturage ou business ?

Sondage Merkel : le oui mais des Français 

Airbus 350: retard ou caprices du Qatar

Travail le dimanche : « triple erreur » (Hamon)

Parti socialiste : 500.000 pour quoi faire ?

Loi Macron : « Du bruit pour pas grand-chose » (Juppé)

Rachida Dati : « Non à une campagne avec les cantines halal ou la burqa»,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actualités, info, économie: articles les plus lus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Croissance- climat des affaires : toujours morose

 

 

 

Actualités, infos: articles les plus lus

Taxis : manif lundi à Paris

Climat : un accord vraiment au minimum

UberPOP : covoiturage ou business ?

Sondage Merkel : le oui mais des Français 

Airbus 350: retard ou caprices du Qatar

Travail le dimanche : « triple erreur » (Hamon)

Parti socialiste : 500.000 pour quoi faire ?

Loi Macron : « Du bruit pour pas grand-chose » (Juppé)

Rachida Dati : « Non à une campagne avec les cantines halal ou la burqa»,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après les Municipales : politique économique inchangée

Après les Municipales : politique économique inchangée

 

 

La politique économique ne changera pas après les municipales. D’abord parce que Hollande est tétanisé par les résultats, ensuite parce qu’en fait sa politique est essentiellement faite d’immobilisme. Tout repose sur un pacte de responsabilité qui n’est pas à la hauteur des enjeux et qui demeure encore très flou. Les résultats du premier tour des élections municipales, dimanche 23 mars, ont montré, outre une abstention en forte hausse, une percée du Front National et un recul très net du Parti socialiste, notamment à Marseille. Ce résultat peut-il avoir une incidence sur la ligné économique de l’exécutif? Pas forcément. « On garde notre plan de vol, car sur le plan économique on n’a pas le choix » confiait ainsi, dimanche soir, un proche de François Hollande. Ce plan de vol, c’est le pacte de responsabilité. L’Elysée capitalise sur le compromis trouvé entre partenaires sociaux le 6 mars dernier sur les contreparties de ce pacte, ainsi que sur l’accord conclu au forceps dans la nuit de du 21 au 22 mars sur l’assurance-chômage.  Bien sûr, les Municipales sont un test. Mais au-delà de ce scrutin, la priorité affichée, explique-t-on à l’Elysée, reste avant tout l’emploi. L’entourage de François Hollande assure que, même si le PS perd une ou plusieurs villes stratégiques, même si l’abstention est très élevée, l’analyse du 31 décembre autour d’une politique de l’offre assumée ne bouge pas d’une ligne. L’Elysée estime que le vrai test, au-delà des Municipales, viendra au mois d’avril quand la France détaillera ses économies sur les dépenses, puis au mois de juin, quand le gouvernement engagera sa confiance autour du pacte de responsabilité. En fait les résultats des européennes (encore plus catastrophiques que les municipales)  pourrait bien bousculer cette belle stratégie.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol