Archive pour le Tag 'rond'

La manif anti-loi travail va tourner en rond !

La manif anti-loi travail va tourner en rond !

 

Une situation un peu ubuesque avec cette manifestation d’abord limitée à un rassemblement sans défilé, puis interdite, enfin ré-autaorisée sur un très petit parcours autours de la Bastille (point de départ et d’arrivée). De là à imaginer que les manifestants pourront faire plusieurs tours il n’ya qu’un pas (plusieurs quand même !°. Du coup la manifestation risque de tourner en rond au propre comme au figuré Les syndicats hostiles au projet de loi Travail ont en effet obtenu mercredi le droit de manifester jeudi à Paris en vertu d’un compromis trouvé avec le gouvernement, qui avait dans un premier temps choisi d’interdire tout défilé dans la capitale. C’est le résultat de la valse hésitation entre le Premier ministre, le ministre de l’intérieur et le président de la république. Une manifestation qui va effectivement tourner en rond et qui ne devrait guère réunir plus de 100 000 participants comme la dernière fois. Comme d’habitude la CGT annoncera 1 million et la police 70 000 ! De toute manière cette protestation ne sert plus à rien car la loi largement modifiée sera finalement votée. À moins évidemment que Valls ne décide de quitter le gouvernement ce qui serait une sorte de suicide politique. Cette manifestation n’est cependant pas sans risques car il est évident que les casseurs vont s’en donner à cœur joie une nouvelle fois ;  ce que savent très bien les organisateurs bien incapables d’empêcher les violences et parfois même complices. Philippe Martinez a promis que « le service d’ordre sera(it) renforcé » jeudi. Le préfet de police de Paris, Michel Cadot, a annoncé la mise en place d’un « dispositif de pré-filtrage » permettant de fouiller les sacs des manifestants pour s’assurer qu’ils ne contiennent pas de projectiles ou de cagoules. Il a précisé lors d’un point de presse que « plus de 2.000 fonctionnaires » seraient mobilisés durant le rassemblement : forces mobiles, forces de sécurité intérieure et brigade fluviale. Il est cependant vraisemblable que ni les services d’ordre des syndicats ni la police ne seront en capacité d’empêcher violences et débordements. À se demander si les uns et les autres n’attendent pas un coup dur pour donner une légitimité à de nouvelles décisions. Vu de l’étranger en tout cas cette protestation est incompréhensible et ne sert pas l’image du pays. (Avec Reuters)

Austérité : face aux critiques de Montebourg, Hollande fait le dos rond

Austérité : face aux critiques de Montebourg, Hollande fait le dos rond

 

Montebourg dit le contraire de Hollande mais ce denier acculé par son impopularité tente vainement d’expliquer que les propos ne sont pas contradictoires. Bref une synthèse à la mode Hollande avec son flou et ses contradictions.  En déplacement aux Comores, François Hollande a réagi samedi aux déclarations d’Arnaud Montebourg, qui estime dans les colonnes du Monde qu’il faut faire passer au second plan la réduction « dogmatique » des déficits.   »Il y a toujours une alternative », assure Arnaud Montebourg dans un entretien accordé au Monde, samedi. Le ministre de l’Économie prend à revers François Hollande et le gouvernement en plaidant pour une relance de la croissance, loin des plans de réduction « dogmatique » des déficits. « Pour l’instant, le débat est ouvert, puisque la loi budgétaire sera présentée en septembre. Les choix politiques ne sont pas figés », ajoute l’ancien candidat à la primaire socialiste, habitué de ce genre de coups d’éclat. En avril 2013, il avait déjà estimé que la « politique d’austérité conduit à la débâcle ». La réponse de François Hollande ne s’est pas fait attendre. Quelques jours après avoir lui-même défendu sa politique économique dans une interview au Monde, le Président, actuellement en visite dans l’Océan indien, a réagi aux propos d’Arnaud Montebourg. « Je souhaite que nous puissions convaincre nos partenaires européens de donner une priorité à la croissance. Tous ceux qui portent cette idée sont les bienvenus et c’est la position de tout le gouvernement », a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse à Moroni, aux Comores. De son côté, Matignon ne voit « rien de choquant, rien de nouveau » aux déclarations du ministre de l’Économie. « La donne européenne est en train de changer », précise-t-on. « Le président de la République et le Premier ministre agissent dans ce sens et le Premier ministre attend du ministre (Arnaud Montebourg, ndlr) un engagement total sur la loi croissance et le pouvoir d’achat ». Au début du mois de septembre, Montebourg doit présenter une loi pour relancer la croissance en s’attaquant aux professions réglementées. Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris, et représentante de l’aile gauche du parti, s’est félicitée pour sa part de l’intervention du ministre de l’Économie. « Il y a besoin de ce débat approfondi, il y a besoin d’une réorientation et que le ministre de l’Économie s’engage est positif. Maintenant il ne faut pas que ça reste lettre morte et il faut que le débat aille à son but, c’est-à-dire effectivement donner du pouvoir d’achat, faire une politique plus favorable à l’emploi », a-t-elle déclaré au micro de BFMTV samedi.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol