Archive pour le Tag 'Rififi'

Rififi dans la fédération de rugby

Rififi dans  la fédération de rugby

 

Comme souvent dans le sport, les comptes se règlent de manière fort peu sportive. Certes Bernard Laporte n’est peut-être pas complètement blanc vis-à-vis des faits  qui lui sont reprochés ( tentatives de pression sur la commission disciplinaire suite à des sanctions prises contre des joueurs de Montpellier. ). On peut cependant s’étonner que la mise en examen de l’intéressé intervienne précisément 10 jours avant l’élection du président de la fédération alors que l’affaire traîne déjà depuis deux ans. On peut se demander légitimement quelle est l’urgence pour la justice de semer un peu plus la pagaille entre le sport professionnel et le sport amateur. Comme dans d’autres disciplines, il y a un vrai conflit entre ces deux catégories sportives car  l’organisation professionnelle tente par tous les moyens d’obtenir une indépendance totale. Le vrai conflit se situe entre la fédération de rugby qui regroupe pour l’instant la totalité de l’activité sportive du rugby et l’organisation professionnelle.

« C’est une véritable tentative de putsch dont la motivation des auteurs ne fait aucun doute. Tout ceci participe d’une véritable stratégie électoraliste assez nauséabonde, s’emporte Laporte. Je dérange le monde professionnel (…) qui aimerait me voir chuter au profit d’une équipe plus malléable pour ne pas dire servile. »

. Selon son avocat, Me Jean-Pierre Versini-Campinchi, contacté par Le Figaro, « il n’y a rien du tout dans le dossier. Il y a plein de petits trucs qui pourraient, si on échafaude des théories, être le signe de ceci ou de cela… Mais il n’y a pas d’affaire. Des procédures n’ont peut-être pas été respectées, mais on est à des années-lumière de délits. » L’avocat affirme, qu’en l’état, l’affaire ne pourra pas être renvoyée devant le tribunal. Et estime que, si un juge d’instruction était saisi, l’enquête durerait plusieurs années.

Lagardère : encore du rififi

Lagardère : encore du rififi

 

Lagardère aurait sans doute mieux de ce préoccuper de la santé financière de son groupe que de s’investir comme il le fait en politique avec Sarkozy et Macron. Sa gestion est en effet très douteuse. Du coup pour sauver son fauteuil, Lagardère a été contraint dans un premier temps d’accepter le renfort de Bolloré afin de s’opposer aux fonds spéculatifs Amber. Depuis Ambertet Bolloré actionnaires principaux se sont alliés pour contester Lagardère d’autant qu’ils sont majoritaires au capital. Par une petite ruse juridique,  Lagardère a prolongé son mandat en douce sans que ces actionnaires en soit informés.

Du coup Amber Capital a formellement demandé qu’une assemblée générale des actionnaires de Lagardère se tienne “dans les meilleurs délais” afin de procéder à une recomposition partielle du conseil de surveillance, montre jeudi une lettre envoyée par le fond activiste au groupe d’édition, de médias et de boutiques d’aéroport, consultée par Reuters.

Amber Capital, qui s’est associé avec Vivendi dans un pacte d’actionnaires avec pour objectif d’obtenir quatre sièges au conseil de surveillance, a désigné son fondateur Joseph Oughourlian comme l’un des candidats potentiels.

Bernard Arnault, PDG du géant français du luxe LVMH, a affiché mercredi son soutien à Arnaud Lagardère en confirmant sa prise de participation dans sa holding personnelle, Lagardère Capital & Management.

Le groupe de médias Vivendi, dirigé par Vincent Bolloré et qui détient 23,5% du capital de Lagardère, s’est rangé la semaine dernière aux côtés d’Amber Capital, actionnaire à 20%, pour solliciter une représentation au conseil d’administration.

Les deux actionnaires principaux souhaitent qu’un avis de réunion soit publié dans les quinze jours en vue d’une assemblée dans les cinquante jours suivant la publication, selon le document. Amber ajoute qu’il ira en justice si Lagardère n’accède pas à sa demande.

En mai dernier, Lagardère avait rejeté la tentative d’Amber de remanier le conseil de surveillance en partie grâce à l’appui de Vivendi avec qui les relations se sont depuis dégradées.

Lagardère a vu son mandat de gérant en commandite prolongé en début de semaine, sept mois plus tôt que prévu, lors d’une réunion du conseil d’administration dont ni Vivendi ni Amber n’étaient au courant, ont déclaré des personnes proches du dossier.

Un membre du conseil d’administration de Lagardère, Aline Sylla-Walbaum, haute dirigeante de la maison de vente aux enchères Christie’s, a démissionné avant le vote, a déclaré une autre source.

Le site d’information en ligne Wansquare, qui a été le premier a annoncé sa démission, a fait savoir qu’elle avait des réserves quant à la prolongation du mandat d’Arnaud Lagardère. Aline Sylla-Walbaum a confirmé sa démission mais a refusé d’en dire davantage.

Dette grecque : rififi entre le FMI et les européens

Dette grecque : rififi entre le FMI et les européens

La sortie surprise du rapport du FMI a été contestée par les européens en fait surtout l’Allemagne. Pour résumer le FMI estime qu’il faut une  aide supplémentaire de 50 milliards à la Grèce dans les 3 ans et alléger la dette globale. C’est justement ce que veut Tsipras. D’où la colère de Merkel qui à la limite vaudrait bien aider la Grèce mais à condition que cela ne se sache pas en Allemagne ! Finalement un rapport du FMI qui brouille encore un peu plus les cartes déjà très floues du referendum.  Lors d’une réunion du conseil d’administration du FMI mercredi, les membres européens de l’institution se sont interrogés sur l’opportunité de publier un tel rapport à trois jours d’une consultation populaire susceptible d’entraîner la Grèce hors de la zone euro en cas de victoire du « non ». Il n’y a pas eu de vote mais les Européens étaient manifestement minoritaires et les Etats-Unis, dont la voix est prédominante au sein du FMI, étaient nettement favorables à la publication du rapport, selon ces sources. »Cela n’a pas été décision facile », a dit une source du FMI impliquée dans ce dossier. « Nous ne vivons pas dans une tour d’ivoire ici. Mais l’UE doit comprendre que tout ne peut pas se décider en fonction de ses propres impératifs. » Tous les arguments ont été soupesés par le conseil d’administration, y compris le risque d’une récupération politique de ce document, mais l’opinion majoritaire était que tous les chiffres et tous les éléments de réflexion devaient être exposés de manière transparente avant le vote des Grecs. « Les faits sont têtus. On ne peut pas cacher les faits sous prétexte qu’ils peuvent être exploités », a dit cette source du FMI. La porte-parole du FMI, Angela Gaviria, a refusé de s’exprimer à ce sujet. La publication de ce rapport étale au grand jour les divergences entre le FMI et les institutions européennes, qui étaient contenues depuis des mois dans le huis clos des discussions. Le FMI juge que le fardeau de la dette grecque, qui représentait 177% du produit intérieur brut (PIB) fin 2014, ne peut être supporté par la Grèce qu’à la condition que ses partenaires au sein de la zone euro lui consentent de nouveaux prêts et une nouvelle restructuration de dette.

Sondage Primaire UMP : rififi à prévoir entre Juppé et Sarkozy

Sondage Primaire UMP : rififi à prévoir entre   Juppé et  Sarkozy

 

 

 

 

 

Un remake de l’ élection Copé-Fillon ? C’est possible tellement l’écart est serré entre Sarkozy et Juppé. Juppé a d’ailleurs déjà prévenu «  si les élections sosnt bidonnées », je me présente à l’élections présidentielles. Un avertissement sérieux à Sarkozy qui n’aurait alors aucune chance de se qualifier pour le second tour.  Selon un sondage Odoxa pour iTélé, parmi les Français ayant l’intention de voter à la primaire UMP de novembre 2016, 32% choisiraient Alain Juppé et 31% Nicolas Sarkozy.  Un an et demi avant l’échéance, 13% des Français ont l’intention de participer à la primaire UMP, qui se tiendra les 20 et 27 novembre 2016, selon un sondage Odoxa pour l’émission CQFD sur iTélé.  Selon l’étude, sur les personnes comptant voter à la primaire, 32% choisiraient Alain Juppé et 31% Nicolas Sarkozy. L’ancien président de la République a les faveurs des sympathisants UMP tandis que 79% des sympathisants UDI ont exprimé leur intention de voter pour Alain Juppé.  Quant à l’image des deux leaders, 52% des Français estiment que Nicolas Sarkozy a plus d’autorité qu’Alain Juppé. En outre, 50% des sondés juge Nicolas Sarkozy plus motivé pour représenter l’UMP en 2017 que l’ancien Premier ministre. En revanche une majorité de Français pensent qu’Alain Juppé serait plus rassembleur (51%), capable de réformer efficacement la France (58%) et compétent (60%). L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 1.055 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées via Internet les 2 et 3 avril 2015.

 

Rififi au Parti radical, Rama Yade porte plainte

Rififi au Parti radical, Rama Yade porte plainte

 

Difficile de compter les adhérents quand il y en a beaucoup comme à l’UPM( d’où le conflit Copé-Fillon) mais également difficile quand il y en a peu comme au parti radical ; du coup, on fait aussi de la gonflette et c’est ainsi que serait devenu président du parti Laurent Hénart, ce que dit en tout cas Rama Yade qui a porté plainte pour faraude massive. Elle l’affirme : « ce n’est pas une affaire personnelle mais une question de principe ». Le 22 juin dernier, au soir de l’élection pour la succession de Jean-Louis Borloo, l’ancienne secrétaire d’État avait déjà dénoncé « l’illégitimité » de Laurent Hénart, élu par 61% des voix contre 39%. Les deux candidats étaient à un peu plus de 1.000 voix d’écart (sur 4.556 votants).  Rama Yade va plus loin. Elle a annoncé ce vendredi 26 septembre à l’AFP, le dépôt d’une assignation auprès du TGI de Paris pour demander l’annulation de l’élection. En cause ? Des fraudes massives sur les fichiers. Selon l’assignation dont l’AFP a eu copie, plus de 8.600 irrégularités ont été relevées, concernant « 1.104 votes », à l’appui de la demande de Rama Yade. Il est notamment fait état de dates de naissance comme 2027, de « 113 personnes âgées de 114 ans », de « 36 bébés de moins de deux ans », d’adhésions hors délai, de « l’apparition soudaine de centaines d’adhérents » notamment en Martinique, de paiements collectifs à partir du même ordinateur… Selon elle, des fichiers ont été saisis en juillet dernier. En revanche, le recours interne qu’elle avait formulé auprès du parti a été rejeté. Peu avant le scrutin avaient surgi dans la presse, notamment Le Canard enchaîné, des accusations de fichiers gonflés.  Après avoir été l’une des composantes de l’UDF, puis associé à l’UMP, le Parti radical est une des composantes les plus importantes de l’UDI, avec le Nouveau Centre d‘Hervé Morin, depuis la création en 2012 de ce rassemblement.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol